Institut Hautes Etudes Amerique Latine

  • Si l'histoire du développement en Amérique latine - dont la rapide croissance urbaine constitua l'un des aspects - n'est pas au coeur de cet ouvrage, les stigmates du sous-développement dans les villes en constituent la principale toile de fond dans la mesure où ils demeurent très visibles, voire structurants, en ce début du xxie siècle. C'est pourquoi les volets sociaux et économiques du développement durable constituent des préalables essentiels, invoqués par tous les gouvernements nationaux et locaux, à la mise en application de mesures de protection de l'environnement, et plus particulièrement de l'environnement urbain soumis aux spectres de risques aussi divers que la pollution, la violence ou l'extrême précarité.

    Ainsi, les centres des grandes villes apparaissent aujourd'hui comme de véritables laboratoires sur lesquels l'action publique et l'action privée sont susceptibles d'intervenir ensemble pour créer les conditions du développement durable ou d'une requalification « soutenable ». En proposant un bilan des politiques urbaines récemment mises en oeuvre en Amérique latine, ce livre en révèle aussi l'ampleur des contradictions et dresse un tableau suggestif des défis auxquels sont confrontés actuellement les acteurs de la ville.

    Ont collaboré à cet ouvrage Jan Bitoun, Sara Ciocca, Anne Collin Delavaud, Marina Montenegro, Anna Perraudin, Marie-France Prévôt-Schapira, Regina Maria Prosperi Meyer, Luis Alfonso Ramirez, Julien Rebotier, Jean Rivelois, Hélène Rivière d'Arc (dir.), Clara Eugenia Salazar Cruz, Graciela Schneier-Madanes, Marta Schteingart, Serge Schwartzmann.

    Ce livre est le fruit d'une recherche réalisée dans le cadre du Pidud-Cnrs 2005-2007. Il est édité avec le concours financier du PIDUD (Programme interdisciplinaire sur le développement urbain durable).
    Sommaire * Introduction - Hélène Rivière d'Arc * Mexico - La ville et l'environnement : éléments de réflexion - Clara Eugenia Salazar Cruz et Marta Schteingart * Sauver le centre de Xochimilco, patrimoine mondial en périphérie de Mexico, grâce au développement durable - Médiation et concertation - Anne Collin Delavaud * Les populations indiennes face aux transformations du centre historique : dimension sociale et culturelle du développement durable - Anna Perraudin * Mérida (Yucatán) - De la centralité au polycentrisme urbain dans les villes latino-américaines : un passage difficile - Luis Alfonso Ramirez * La transformation des espaces urbains centraux : risques, enjeux et stratégies dans le contexte de « développement durable urbain » - Un point de vue de sociologue - Jean Rivelois * São Paulo - Les conditions contradictoires de la « durabilité » dans le centre-ville - Hélène Rivière d'Arc * L'impact de la mobilité métropolitaine dans les espaces publics de la zone centrale - Regina Maria Prosperi Meyer * Les politiques de requalification et les différentes formes de résistance liées au travail et à l'habitation parmi les classes populaires dans le centre-ville - Marina Montenegro * Recife - Les délimitations du centre de Recife. Inertie, dynamique et logiques d´interventions - Jan Bitoun * Pratiques et enjeux contradictoires des politiques publiques de requalification du centre-ville : entre la ville durable et la ville globale - Julien Rebotier * Buenos Aires - Réhabilitation urbaine et développement durable : le programme de l'Area Central, 1999-2006 - Sara Ciocca, Graciela Schneier-Madanes * Le développement durable à l'épreuve du « Sud » - Marie-France Prévôt-Schapira * Changer les représentations pour redynamiser l'urbain : le cas de Palermo Viejo - Serge Schwartzmann * Conclusion - Hélène Rivière d'Arc

  • Il y aurait donc deux Colombies et sûrement davantage encore : une Colombie qui améliore ses performances et semble en mesure de s'adapter à un monde ouvert, fortement concurrentiel, et une autre qui s'enfonce dans la dérégulation, l'anarchie, le conflit

  • À l'heure où les projets d'intégration régionale se multiplient en Amérique, afin d'adapter les systèmes économiques locaux aux nécessités de la mondialisation, Alena et Mercosur apparaissent comme de véritables laboratoires pour le grand projet de Zone de libre échange des Amériques soutenu par Washington et dont la mise en oeuvre est prévue à l'horizon 2005. Pourtant, les limites internationales héritées de l'époque coloniale et des guerres d'indépendance continuent à jouer un rôle majeur dans l'organisation des territoires. En outre, de nombreux litiges frontaliers empoisonnent toujours les relations entre pays membres d'une même communauté. L'établissement de blocs économiques d'importance variable (en superficie, poids démographique, puissance industrielle et financière...) n'est donc qu'une réponse parmi d'autres au problème latent du mal-développement latino-américain. Or, malgré toutes les déclarations d'intention des gouvernements et des experts de la Banque interaméricaine de développement (BID), qui jonglent avec une série de mots-clefs dont le sens varie d'un pays à l'autre (développement durable, démocratie, progrès social), la fracture Nord-Sud semble loin de s'effacer, bien au contraire, et les tensions restent vives sur les marchés comme dans la rue. C'est pourquoi il apparaît nécessaire de s'interroger sur les enjeux et les limites d'un processus d'intégration présenté comme inéluctable mais dont on ignore encore la forme qu'il pourra prendre, depuis la simple zone de libre échange (type Alena), jusqu'à l'union monétaire (type Union européenne) - à moins que la dollarisation de fait des économies latino -américaines ne mette un terme (provisoire) à toutes les spéculations.

empty