Littérature générale

  • « C'est écrit trop petit ! ». Combien de fois entendez-vous cette phrase autour de vous ? Du coup, d'authentiques lecteurs sont obligés de renoncer peu à peu à ce qui est un plaisir, celui de la lecture. C'est pour réagir contre cette injustice que cette maison d'édition a été lancée grâce à l'Association EdiMaât et à l'imprimerie La Trésorière. Tous les ouvrages sont imprimés en caractère 16, le choix des titres est éclectique afin de satisfaire au mieux les attentes. "Une vie" est un livre bouleversant écrit par Guy de Maupassant, en fait « une vie » qui se trouve remplie de ces moments faits de joies et de peines incommensurables.

  • Gargantua

    François Rabelais

    • Roissard
    • 19 Janvier 2011

    Les Petits Classiques Larousse viennent enrichir leur collection avec un des monuments littéraires de l'esprit français : Gargantua si les savantes questions de l'éducation et de l'humanisme y occupent une place privilégiée, la verve populaire s'y exprime aussi joyeusement, servie par une inventivité verbale qui ne recule pas devant les jurons ou les obscénités.

  • Grandet écoutait froidement, se tenait le menton dans la main droite en appuyant son coude droit sur le revers de la main gauche, et se formait en toute affaire des opinions desquelles il ne revenait point. Il méditait longuement les moindres marchés. Quand, après une savante conversation, son adversaire lui avait livré le secret de ses prétentions en croyant le tenir, il lui répondait : Je ne puis rien conclure sans avoir consulté ma femme. Sa femme, qu'il avait réduite à un ilotisme complet, était en affaires son paravent le plus commode. Il n'allait jamais chez personne, ne voulait ni recevoir ni donner à dîner. "Mes Cahiers de Lecture" proposent des livres à gros caractère (corps 16) à l'usage des mal voyants.

  • La religieuse

    Denis Diderot

    • Roissard
    • 19 Janvier 2011

    Parce qu'elle est une enfant illégitime, Suzanne Simonin est enfermée par ses parents chez les religieuses de Longchamp où on la force à prononcer ses voeux. Pieuse et innocente, elle tombe sous la coupe d'une nonne illuminée déjà perdue de mysticisme avant de devenir la proie d'une mère supérieure qui va faire de sa réclusion un enfer. Harcelée, martyrisée, elle subit les pires sévices. Femme cloîtrée soumise à toutes les perversions de la vie monastique, Suzanne peut-elle échapper à la folie ?
    De ce violent réquisitoire social, Diderot fait un chef-d'oeuvre de roman anticlérical, gothique et libertin.

  • Kuessipan

    Naomi Fontaine

    Premier roman d'une jeune femme de vingt-trois ans qui rappelle par la puissance de son écriture quelques grands noms de la littérature autochtone comme Tomson Highway, Scott Momaday. Naomi Fontaine rejoint les grandes voix humaines. Kuessipan est un livre bouleversant qui nous fait découvrir le quotidien sur une réserve innue. C'est avec la grâce et la justesse d'une langue éblouissante que l'auteure Naomi Fontaine évoque cette réalité. Kuessipan : mot innu signifiant " à toi " ou " à ton tour ". Ce sont des lieux, des visages connus et aimés. Des chasseurs nomades. Des pêcheurs nostalgiques. Des portraits. Des vies autour de la baie qui reflète les choses de la Terre. Les lièvres. La banique. Les rituels. Les tambours en peau de caribou qui font danser les femmes. Des enfants qui grandissent. Des vieux qui regardent passer le temps. Des saumons à pêcher. Des épinettes. Des barrières visibles et invisibles. Des plaisirs éphémères. De l'alcool qui éclate les cervelles. Des souvenirs. Des voyages en train. Et surtout l'évidence que la vie est cet ensemble de morceaux à emboîter pour que naisse la symphonie.
    Extrait : " J'aimerais que vous la connaissiez, la fille au ventre rond. Celle qui élèvera seule ses enfants. Qui criera après son copain qui l'aura trompée. Qui pleurera seule dans son salon, qui changera des couches toute sa vie. Qui cherchera à travailler à l'âge de trente ans, qui finira son secondaire à trente-cinq, qui commencera à vivre trop tard, qui mourra trop tôt complètement épuisée et insatisfaite. Bien sûr que j'ai menti, que j'ai mis un voile blanc sur ce qui est sale. " Kuessipan est un grand roman, de ceux que l'on relit pour faire partie des hommes et des femmes qui se battent tous les matins pour être sujets de leur propre histoire.

  • A l'appel du pape Urbain II en 1095, des milliers de chrétiens partent à la reconquête des Lieux saints. Après la prise de Jérusalem par les croisés, neuf compagnons d'armes font voeu de se consacrer entièrement à la protection des pèlerins en Terre sainte. Leur établissement sur l'emplacement de l'ancien Temple du roi Salomon leur donnera le nom de chevaliers de l'Ordre du Temple, ou Templiers.

    St. Clair, le plus jeune des chevaliers de l'Ordre, est enlevé et détenu par la séduisante et manipulatrice princesse Alix, fille du roi Baudoin II de Jérusalem, lequel suspecte les neuf compagnons d'armes de rechercher un fabuleux trésor. Alors que St. Clair est au désespoir d'avoir brisé les trois voeux de l'Ordre - chasteté, pauvreté et obéissance -, les patrouilles se poursuivent, et, dans le plus grand secret, les moines soldats continuent de creuser sous le mont du Temple à la recherche du trésor.

    Cinquante ans plus tard, l'Ordre deviendra la plus puissante organisation militaire et économique du monde. Les «pauvres chevaliers du Christ» sont désormais les respectés «chevaliers du Temple».

    Jack Whyte est né et a grandi en Ecosse. Sa saga des légendes arthuriennes a connu un succès mondial. Il nous offre, avec ce dixième roman, une grande oeuvre, captivante et très bien documentée. Les Chevaliers du Christ est le premier tome de la Trilogie des Templiers.

    Extrait du livre :
    En écoutant la voix profonde, Hugues de Payns crut déceler une note d'humour dans ses paroles, mais il éprouvait une telle admiration pour cet homme qu'il ne pouvait le croire suffisamment ordinaire pour user d'humour ; aussi, il hocha simplement la tête, les yeux de nouveau baissés, bien que cette fois par humilité, et fit un pas en avant pour mar­cher tout près mais légèrement derrière St. Clair, trop confus et trop sûr de lui-même pour tenter de parler. Hugues avait dix-huit ans ; il était costaud pour son âge et habituellement exubérant, et il était béat d'admiration devant la célébrité et la situation dans le monde de l'homme près de qui il marchait, un être qui était également, sans l'ombre d'un doute, l'homme le plus massif, le plus impressionnant sur le plan physique que Hugues ait jamais vu. Sans regarder son filleul, St. Clair étendit la main droite vers l'arrière jusqu'à ce que sa paume trouve le cou du jeune homme, puis le tira doucement vers l'avant jusqu'à ce que tous deux marchent côte à côte, comme des égaux.
    -Ton père m'a dit qu'il nourrissait de grands espoirs à ton sujet, déclara-t-il en laissant tomber son bras de l'épaule de Hugues. Le savais-tu ?
    Hugues secoua la tête, avalant péniblement sa salive.
    - Non, monseigneur, répondit-il dans un murmure.
    - C'est ce que je pensais. Eh bien, crois-moi, il en a. Il est très fier de toi... plus fier, je crois, que je ne le suis de mes propres fils, même si je les aime bien quand même. Mais, comme la plupart des pères, le tien criera sa fierté au monde entier en oubliant de t'en faire part à toi. Il supposera seulement que tu le sais, puisque tu es son fils et que tu lui ressembles tant...
    St. Clair s'arrêta brusquement et se retourna pour fixer Hugues d'un regard intense.


  • Toutes les civilisations ont perpétué de grands mythes issus de la nuit des temps. Peut-on les relier entre eux ? C'est ce qu'a réalisé Joseph Campbell dans cet essai, où il expose sa théorie selon laquelle tous les mythes répondent aux mêmes schémas archétypaux. En effet, le périple de presque tous les grands héros se déroule selon un enchaînement bien déterminé : appel à l'aventure, épreuve, affranchissement de l'aide du mentor, accomplissement de l'objet de la quête, retour au pays. Nouvelle édition entièrement revue et enrichie, avec de nombreuses illustrations ! Joseph Campbell, reconnu aujourd'hui comme le plus grand spécialiste mondial du mythe, démontre ici que quasiment tous les héros, de quelque époque ou culture que ce soit, suivent dans les grandes lignes le même schéma. Les oeuvres plus contemporaines ne font pas exception : Star Wars, tout comme Matrix ou Le Seigneur des Anneaux sont construits selon ce même archétype. Ce n'est pas un hasard si Le Héros aux milles et un visages est le livre de chevet des plus grands scénaristes et metteurs en scène. Joseph Campbell a enseigné près de quarante ans au Sarah Lawrence College (New York) où une chaire de mythologie comparative a été créée en son honneur. Ses livres ont influencé des millions de lecteurs.

  • En 1187, la bataille d'hattîn voit la victoire éclatante des musulmans, conduits par saladin, sur les croisés dont l'armée est dévastée.
    Echappant de justesse à la mort sur le champ de bataille, le jeune alexander sinclair dissimule son appartenance aux templiers pour survivre. alors qu'il est fait prisonnier des infidèles, il découvre peu à peu la société qu'il a d'abord combattue. de l'autre côté de la méditerranée, andré st. clair, son cousin, s'apprête à suivre richard coeur de lion qui a pris la tête de la troisième croisade pour reconquérir les lieux saints.
    Les péripéties de la campagne s'entremêlent aux intrigues politiques et aux aventures des deux cousins, soucieux de satisfaire aux exigences de l'honneur. dans cet univers où règnent l'ambition, la haine et la passion, les justes ne sont pas toujours ceux que l'on croit...

  • Gouverneurs de la rosée, chef-d'oeuvre de jacques roumain, traduit dans plus d'une vingtaine de langues, est le livre de la solidarité, de l'amour et de la vie.

  • Pantagruel

    François Rabelais

    • Roissard
    • 19 Janvier 2011

    Si vous me dictes : " maistre, il sembleroit que ne feussiez grandement saige de nous escrire ces balivernes et plaisantes mocquettes ", je vous responds, que vous ne l'estes gueres plus de vous amuser à les lire.
    Toutesfoys sy pour passe temps joyeulx les lisez, comme passant temps les escripvoys, vous et moy sommes plus dignes de pardon qu'un grand tas de sarrabovittes, cagotz, escargotz, hypocrites, caffars, frappars, botineurs, et aultres telles sectes de gens, qui se sont desguisez comme masques pour tromper le monde.

    Rabelais

  • Il y a fort longtemps, un vaillant chevalier combattait les méchants, tuait des dragons et sauvait les demoiselles en détresse. Il se croyait bon, gentil et plein d'amour. Il était très fier de sa magnifique armure qui brillait de mille feux, et ne la quittait jamais, même pour dormir. Seulement, un beau jour, en voulant l'enlever, il se retrouva coincé...
    Ainsi commença pour lui une quête initiatique, à la recherche de sa véritable identité, au gré de rencontres insolites et d'épreuves riches d'enseignement. En parvenant au « Sommet de la Vérité », il deviendra alors ce qu'il n'avait jamais cessé d'être, un homme au coeur pur, libre de toute illusion et de peur.
    Cette nouvelle quête du Graal, d'un humour délicieux, fait partie de ces « grands petits livres » comme Le Petit Prince et Jonathan Livingston le goéland. La limpidité, la profondeur du Chevalier à l'armure rouillée, qui parle au coeur et à l'âme, en font un conte d'une portée universelle.

  • Le livre du voyage

    Bernard Werber

    Imaginez une voix-amie qui vous parle Imaginez une voix qui vous aide à explorer votre propre esprit. Imaginez une voix qui vous entraîne vers le plus beau, le plus simple, et le plus étonnant des voyages. Un voyage dans votre vie. Un voyage dans vos rêves. Un voyage hors du temps.

  • Tristan et Iseut

    Collectif

    • Oxus
    • 24 Octobre 1991

    Tristan et Iseut, les amants de Cornouailles, unis pour avoir bu le philtre d'amour. Cette légende médiévale a marqué plus que nulle autre l'imagination et la sensibilité de l'Europe entière. Elle apparaît d'abord, fragmentaire et morcelée, dans des poèmes français du XIIe siècle, dont le roman de Béroul est sans doute le plus ancien. Nous en avons conservé la partie centrale : les amants épiés et finalement surpris, leur fuite et leur errance dans la forêt du Morrois, comment le roi Marc les y trouve endormis, séparés par l'épée de Tristan, le serment ambigu prêté par Iseut. Pour découvrir l'ensemble de la légende dans les textes originaux et leur traduction, on se reportera au volume de la collection Lettres gothiques : Tristan et Iseut. Les poèmes français. La saga norroise.

  • " L'Unique et sa Propriété ", dès sa publication en 1844, suscite un grand intérêt populaire et politique, notamment dans la polémique qu'il engage avec la gauche hégélienne, l'humanisme de Feuerbach et le communisme.
    Il sombre ensuite dans l'oubli. Stirner y proclame que les religions et les idéologies se fondent avant tout sur des superstitions. Il considère le nationalisme, l'étatisme, le libéralisme, le socialisme, le communisme ou encore l'humanisme comme des superstitions. Paradoxalement la féroce polémique engagée par Marx à l'encontre de L'Unique et sa Propriété en fait une lecture incontournable pour qui veut comprendre le marxisme.
    La critique de Stirner est en effet considérée comme décisive dans la conversion de Marx de l'idéalisme au matérialisme, dans son détachement de la philosophie humaniste de Feuerbach ainsi que dans sa rupture définitive avec le " socialisme utopique ".

  • Tout bouge autour de moi est un témoignage de Dany Laferrière autour du séisme du 12 janvier 2010 qui a détruit Haïti. L'auteur retrace dans cet ouvrage les principaux moments du désastre : textes brefs, portraits, impressions. L'auteur plante le décor de son île avec la force et la générosité qu'on lui connaît. Il livre également en des touches discrètes ses émotions, ses sentiments et ses pensées dans cette chronique touchante.
    Tout bouge autour de moi, c'est Dany Laferrière qui jette un regard poignant sur Haïti, sur la fragilité des choses et des êtres. Cet ouvrage est également une leçon d'élégance, de dignité et de courage du peuple haïtien qui a trouvé l'énergie pour recommencer la vie après le séisme.

  • D'où venons-nous ? Qui sommes-nous ? Où allons-nous ? A ces questions que les hommes durent se poser très tôt, bien avant l'invention des arts et de l'écriture, les mythes donnent des réponses parfois surprenantes ou déconcertantes, mais qui constituèrent pendant des siècles le credo des peuples antiques.
    Ces mythes décrivent l'origine et la fin du monde. Ils tracent ou esquissent les mille et difficiles chemins qui permettent d'accéder à l'immortalité. Ils disent le pourquoi et le comment de ce qui existe dans le monde, de la découverte du feu à la musique et la poésie, de Sumer à la Scandinavie et de l'Inde à l'Irlande.

  • Extrait de ce grand classique de la littérature française : "Mariolle trouva tout de suite la demeure indiquée, et en fut charmé. Cela était vraiment calme et reposant. Il se disait : « Je ne suis au fond qu'un jouisseur délicat, intelligent et difficile. » Élégante et jolie, elle a plu à mes yeux ; fine, intelligente et rusée, elle a plu à mon âme ; et elle a plu à mon coeur par un agrément mystérieux de son contact et de sa présence, par une secrète et irrésistible émanation de sa personne qui m'ont conquis comme engourdissent certaines fleurs." Les ouvrages de cette maison d'édition sont publiés en corps 16.

  • Les immortelles

    Makenzy Orcel

    Les immortelles : des filles de joie et des rencontres furtives...
    Que sont devenues les prostituées de la Grand-Rue après le séisme du 12 janvier 2010 qui a dévasté Port-au-Prince? Les bien-pensants se sont occupés de tout sauf des putes, ces immortelles qui donnent sens, vie et tendresse au corps de la ville. Grand-Rue, avenue vouée au culte du plaisir. Les bordels sont sous les décombres. Des voix et des silences s'élèvent. Une jeune femme. Un écrivain. Une mère-maquerelle.
    Des clients. Des proxénètes. Des itinéraires sans mystère. La survie semble tout rassembler. La misère avec son cortège de malheurs et d'injustices. Une histoire concise, singulière, prend forme, qui montre les mille et un visages du plus vieux métier du monde. Univers bigarré où la vie s'invente à coups de hasards, d'audaces. Des corps et des destins se déclinent dans ce roman lumineux et sensuel qui restitue la chair des mots.

  • Quart livre

    François Rabelais

    • Roissard
    • 19 Janvier 2011

    Le quart livre est le plus satirique et le plus audacieux des quatre livres de la geste de pantagruel.
    En apparence, il raconte le voyage maritime de pantagruel (à l'image des argonautes et de jacques cartier). il aborde à de nombreuses îles, des chicanous (satire des gens de justice), de tapinois, où règne quaresmeprenant, l'île farouche (où se déroule la guerre entre les andouilles et les cuisiniers), l'île des papefigues (protestants), celle des papimanes (catholiques). mais c'est aussi un texte sur la religion : rabelais attaque les superstitions, le culte du pape, les vices du clergé, les prétentions de la curie romaine.
    Il condamne, dans cette odyssée allégorique, toutes les eglises, au profit de la liberté de l'esprit. la galerie de monstres que l'on parcourt dans un prodigieux carnaval symbolise en même temps un combat politique et religieux, de son temps et de tous les temps.

  • « Et si Dieu existait, il faudrait s'en débarrasser ! ». « Si Dieu est, l'homme est esclave; or l'homme peut, doit être libre, donc Dieu n'existe pas. » Ces deux phrases illustrent très bien le célèbre ouvrage de Michel Bakounine. Pour lui, la religion est source d'esclavage et de misère et son Dieu et l'État frappe les tables de la loi comme un marteau en furie. Dieu et l'État est l'ouvrage classique de l'athéisme. Ce plaidoyer matérialiste, rationaliste et radicalement démocratique répond à Voltaire et à son « Si Dieu n'existait pas, il faudrait l'inventer » par « Si Dieu existait réellement, il faudrait le faire disparaître ».

  • Tarass Boulba

    Nicolas Gogol

    Un magnifique roman de Gogol. Tarass Boulba est un cosaque ukrainien robuste et belliqueux. Ses deux fils, Andreï et Ostap, rentrant de Kiev après avoir fini leurs études, sont très vite conduits à la Setch, le campement militaire cosaque. Au cours d'un combat, Tarass découvre son fils sous l'uniforme polonais. Tarass, humilié, le tue lui-même d'une balle dans le torse. A suivre. Les ouvrages de cette maison d'édition sont publiés en corps 16.

empty