Sciences humaines & sociales

  • Cet ouvrage présente les mécanismes du bégaiement et fait le point sur ses différentes dimensions : psychologiques, sociales, communicationnelles, etc.

  • Cet ouvrage, édité sous l'égide des fondateurs de la chaire UNESCO de santé sexuelle et droits humains, présente de façon claire et exhaustive les données les plus récentes en la matière.
    Définie de façon précise par l'OMS, les principes de santé sexuelle traversent toutes les dimensions de la sexualité humaine et l'interaction de différents facteurs : biologiques, psychologiques, sociaux, économiques, politiques, culturels, éthiques, juridiques, historique, religieuse et spirituelle. L'objectif de cette discipline est la promotion de résultats positifs d'une sexualité saine.
    Les auteurs envisagent la santé sexuelle dans la perspective du respect des droits humains fondamentaux comme l'absence de discrimination, de coercition, de violence, dans le but d'établir les repères sociétaux d'une vie sexuelle harmonieuse.
    De nombreux acteurs sociaux et du soin (des éducateurs aux thérapeutes) sont concernés par ces deux dimensions dans leur quotidien professionnel, tant en France (prise en charge de population à risque, prévention du VIH et des IST, prévention des violences sexuelles...) que dans des pays éloignés confrontés à des difficultés d'éducation et d'information en matière de sexualité.
    Cet ouvrage dresse un état des lieux actuel du sujet et propose des pistes à la fois de réflexion et de mise en pratique par des conseils et des recommandations.

  • Malgré les dernières avancées scientifiques, les troubles du spectre autistique n'ont pas encore trouvé de traitement. Les approches purement psychothérapeutiques, psychiatriques ou génétiques mènent à une impasse parce qu'elles ignorent deux déclencheurs des TSA : les déviations neuronales dans les premiers mois de l'enfance, et les différentes étapes de la maturation cérébrale.

    Les auteurs de cet ouvrage n'excluent aucun facteur de risque de l'autisme et livrent les résultats prometteurs de leurs recherches. Ils proposent, en soutien aux prises en charge habituelles, l'utilisation innovante d'un diurétique normalement utilisé pour traiter l'hypertension et l'oedème cérébral.

    Ils ne prétendent pas guérir l'autisme, mais plaident pour un dépistage et une prise en charge précoces associés à un traitement systémique sans effets secondaires importants.

  • Pour le malade atteint d'une maladie d'Alzheimer et pour son entourage familial, la musique et le mouvement apportent un nouveau dynamisme vital, pour faire face, ensemble, à la maladie. La musique est une braise de résilience.

  • Les troubles du comportement alimentaire de l'enfant et de l'adolescent représentent un problème majeur de santé publique. L'anorexie, la boulimie, l'obésité et leurs formes infracliniques, moins sévères, connaissent un développement épidémique. En France, les troubles alimentaires cliniques et subcliniques concernent près d'une adolescente sur trois alors que l'excès de poids significatif et l'obésité affectent environ un enfant sur six. Les facteurs qui y contribuent sont nombreux, mêlant influences sociales et culturelles, facteurs familiaux, psychologiques et biologiques. Leur compréhension, jusqu'à maintenant dominée en France par l'approche psychanalytique, s'est enrichie grâce à de nombreux travaux explorant le rôle des facteurs émotionnels et cognitifs, des troubles de l'estime de soi et de l'image du corps. Cette approche nouvelle et ses acquisitions récentes sont développées dans la première partie de cet ouvrage. La seconde partie fait le point sur la prévention et le traitement. et ouvrage vise à informer les lecteurs - professionnels de la santé, chercheurs, enseignants, parents - des données actuelles de la recherche sur les troubles des comportements alimentaires de l'enfant et de l'adolescent. II regroupe les contributions de divers chercheurs et praticiens, psychologues ou médecins, spécialistes de ces troubles chez l'enfant et l'adolescent, issus d'universités européennes et américaines. Isabel Urdapilleta développe le fonctionnement cognitif et le rôle des représentations et des cognitions alimentaires dans les troubles des comportements alimentaires. Sarah Bydlowski y montre le rôle de la conscience émotionnelle et de l'alexithymie. Pascale Isnard expose la psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent obèses. Rosa Maria Raich montre le rôle des troubles de l'image du corps dans les troubles du comportement alimentaire et expose les traitements actuels de l'insatisfaction corporelle et des troubles de l'image du corps. Amélie Rousseau et Audrey Knotter présentent les programmes de prévention des troubles du comportement alimentaire et de l'obésité de l'enfant et de l'adolescent. Dans les deux derniers chapitres, Henri Chabrol, pour l'anorexie, Sean O'Halloran et Amy Milkavich, pour la boulimie, exposent les données épidémiologiques, cliniques, les critères diagnostiques, l'évolution, les déterminismes, et les approches thérapeutiques chez l'adolescente. Ce livre a pour ambition de diffuser les connaissances scientifiques actuelles sur la compréhension des troubles du comportement alimentaire de l'enfant et de l'adolescent, leur prévention et leur traitement.

  • Ces ateliers de stimulation cognitive présentés sous forme de fiches réunies dans une mallette vous permettrons d'organiser facilement les séances de stimulation cognitive de la personne âgée.

  • Il est désormais possible grâce aux recherches des dernières décennies et en se fondant sur les modèles psycholinguistiques de proposer un compte rendu systématique des problèmes de langage dans les principaux syndromes génétiques congénitaux du handicap mental ainsi que leur assise neurogénétique. C'est à cet objectif que s'est attaché l'auteur. Il y jette les bases d'une théorie explicative des difficultés du développement et du fonctionnement langagier chez les personnes porteuses de ces syndromes ce qui permet d'envisager la démarche habilitative d'une façon déductive, soit avec la perspective d'une efficacité accrue. L'ouvrage traite également de la spécificité intersyndromique et des importantes différences interindividuelles existant dans le domaine.

  • La lecture labiale fait partie intégrante de la perception de la parole non seulement chez les sourds, mais aussi chez les personnes entendantes. Mais l'information lue sur les lèvres est ambiguë et ne permet pas un développement adéquat du langage. La Langue française Parlée Complétée (LPC), version française du Cued Speech (Cornett, 1967), combine l'information visuelle de la lecture labiale à des informations manuelles positionnées à différents endroits autour du visage et délivre une information précise à propos des syllabes et des phonèmes de la langue parlée. Exposés précocement à la LPC, les enfants sourds acquièrent naturellement la phonologie, la morphologie et la syntaxe de la langue parlée, ainsi que la langue écrite. Les parents d'enfants sourds, les jeunes adultes sourds, les orthophonistes, les codeurs, les psychologues, les psycholinguistes, les chercheurs en systèmes automatisés de production de la parole, et les jeunes adultes sourds ont pris la plume pour relater leurs observations et questionnements à propos de la LPC. Le lecteur découvrira également les avantages qu'offre la LPC pour les personnes sourdes du XXIe siècle, bien au-delà des bénéfices imaginés par Cornett. L'impact sur l'organisation cérébrale, sur la recherche identitaire des adolescents sourds, sur l'acquisition d'une deuxième ou troisième langue, la compatibilité avec la langue des signes, et la complémentarité avec l'implant cochléaire sont discutés dans ce volume. Accessible à tous, cet ouvrage peut intéresser les professionnels en charge des apprentissages linguistiques et du développement psychologique des enfants sourds, les étudiants susceptibles d'avoir ultérieurement à travailler avec ce public, les parents en recherche d'informations scientifiques, ainsi que les doctorants et chercheurs intéressés par le caractère multimodal de la communication linguistique.

  • Le présent ouvrage, qui regroupe un collectif d'auteurs internationaux, aborde les aspects associés à l'émergence, au développement et au maintien des conduites violentes et agressives à travers.
    Les différents contextes de la socialisation au cours de l'enfance et de l'adolescence. Cette socialisation s'appuie particulièrement sur la structuration des mécanismes d'autorégulation cognitive, socio-affective comportementale qui organisent et gèrent une bonne partie des réactions et des apprentissages que réalisera le jeune. Les recherches des dernières décennies dans ce domaine montrent qu'un fonctionnement inadéquat de ces mécanismes exerce très souvent un rôle déterminant dans l'expression des comportements violents.
    L'ensemble de ces processus se construisent à travers les expériences et les interactions que le jeune aura dès sa naissance au sein de ses différents milieux de vie (famille, service de garde, école, groupe de pairs, communauté, etc.). L'analyse du développement des conduites agressives et violentes que présente cet ouvrage relève d'une perspective à la fois transactionnelle et écologique. Transactionnelle dans la mesure où les caractéristiques individuelles de l'enfant interagissent avec les conditions environnementales, mais viennent aussi, en retour, influencer ces dernières qui présentent alors de nouvelles conditions développementales à l'enfant.
    Il s'agit en somme d'une approche dynamique du développement basée sur une influence mutuelle des conditions individuelles et environnementales. Dans cette perspective, une vision écologique intégrant les conditions offertes par les deux principaux milieux de vie de l'enfant et de l'adolescent (la famille et l'école) contribue à comprendre dans quelle mesure les difficultés d'adaptation et comportementales se maintiennent ou s'atténuent.
    Les auteurs de ce livre présentent ainsi une vision des principaux mécanismes permettant de comprendre l'origine et le développement des problèmes de violence chez l'enfant et l'adolescent mais, également les éléments fondamentaux à prendre en compte pour les prévenir ou les réduire.

  • RÉSUMÉ La maladie chronique est une maladie qui dure depuis au moins 3 à 6 mois. Elle est caractérisée par une ou plusieurs atteintes viscérales qui entraînent détresse et insécurité durables chez le malade et dans sa famille. Le malade attend du médecin la guérison de son mal, mais dans une maladie chronique, le soin ne signifie pas guérison : il signifie vivre avec la maladie.
    Le parcours de soins des malades atteints de maladie chronique ressemble à une mise à l'épreuve médicale, sociale et administrative, et aboutit souvent à l'isolement. C'est trop souvent un parcours de souffrance, d'incompréhension, de mésentente, de défiance : la souffrance des malades et des familles rejoint la souffrance des soignants.
    Nous proposons ici une méthode pour le prendre soin dans une maladie chronique. Nous centrons notre réflexion sur la rencontre du malade, du système soignant et du système familial. La « triangulation » est ici un système d'interactions entre trois partenaires : le malade, l'accompagnant et le soignant. Le triangle de soin que nous décrivons n'est pas un triumvirat avec son rapport au pouvoir. On pourrait, par contre, s'inspirer d'une sonate en trio avec une ligne lyrique répartie entre trois protagonistes dans un espace musical chromatique utilisant la juste cadence, à la recherche de l'harmonie et de la créativité.

    SOMMAIRE INTRODUCTION I - Penser le malade et sa maladie dans le contexte relationnel II - Les soins en triangulation dans une maladie chronique III - La relation triangulaire, le vieillissement et la maladie chronique IV - Le malade atteint de maladie d'Alzheimer, sa famille et la relation triangulaire V - La relation thérapeutique dans le triangle de soin VI - Contraintes et limites dans la relation triangulaire VII - Les interactions tardives dans la triangulation VIII - Triangulation : Stratégies d'écoute, d'entraide et de formation IX - La relation triangulaire : une position éthique X - La triangulation et la résilience Conclusion

  • - Peut-on parler de résilience avec une maladie d'Alzheimer ? Si oui : à quelles conditions ?
    - Le malade que l'on appellerait « résilient » aurait-il un parcours particulier ?
    - Peut-on retrouver des marques, des traces, des différences, à la lumière de la théorie de l'attachement ?

    Voici les trois questions auxquelles a tenté de répondre l'auteur, en utilisant l'expérience d'un diagnostic, d'un suivi et d'une prise en soin, dans une consultation mémoire et dans un réseau de soin, sur le Pays d'Aix-en-Provence.

  • Pour étudier comment la mémoire collective et l'histoire peuvent - éventuellement - venir au secours d'une mémoire individuelle défaillante, pour lutter contre l'isolement de ces personnes et de ces malades, pour faire vivre les traces du passé, et rechercher les interactions possibles entre la mémoire individuelle, la mémoire collective et l'histoire, nous avons voulu rapprocher nos disciplines et envisager une convergence des sciences humaines et des neurosciences, en proposant ici des réflexions issues des données cliniques et des sciences humaines.

  • Le développement de la capacité à agir et à se déplacer ne nécessite habituellement aucun entraînement spécifique.
    Le développement moteur émerge de l'interaction avec l'environnement qui exerce des contraintes mais offre également des modèles pour l'apprentissage par imitation. Notre capacité à appliquer les principes de coordination à de nouvelles habiletés motrices nous ouvre un vaste champ de possibilités. Il est important de noter que certaines habiletés motrices, telles que l'écriture, nécessitent, elles, un apprentissage et un entraînement spécifiques.
    Chez certains enfants, cependant, les habiletés motrices ne se développent pas de façon appropriée. Ces enfants éprouvent des difficultés dans l'apprentissage des habiletés motrices et sont maladroits dans leur mise en oeuvre. Il en résulte un retard du développement moteur. Pour nombre de ces enfants, aucune étiologie d'ordre médical ou neurologique ne peut être trouvée. Ils sont diagnostiqués comme atteints d'un Trouble de l'Acquisition de la Coordination (TAC).
    Les enfants atteints de TAC sont l'objet de ce livre. Ce trouble est désigné sous diverses appellations telles que la maladresse, la dyspraxie ou difficultés d'intégration sensori-motrice. Cet ouvrage a pour objectif d'informer le lecteur - qu'il soit soignant, chercheur, enseignant ou parent - des derniers acquis de la recherche portant sur le TAC. Il passe en revue les difficultés rencontrées par l'enfant souffrant d'un TAC (Geuze), les principaux tests disponibles dans le domaine des fonctions perceptivo-motrices (Albaret & Castelnau), les différents sous-types et la comorbidité (Visser), les déficits sous-jacents au TAC (Wilson & Butson), les principales approches thérapeutiques et leur efficacité (Polatajko & Cantin), et enfin, la prise en charge du TAC (Sugden).
    Ce livre souhaite favoriser la diffusion des connaissances scientifiques actuelles ainsi que l'utilisation des outils appropriés pour le diagnostic, l'évaluation et le traitement du TAC. L'objectif ultime est le développement optimal - non limité au seul développement moteur - de l'enfant atteint d'un TAC, ce qui constitue une gageure pour les parents, les enseignants et les professionnels concernés.
    L'originalité du sujet nous conduit à publier cet ouvrage simultanément en français et en anglais.

  • Le MASF (Mouvement pour l'Adoption sans Frontières) est un mouvement qui regroupe des associations de parents adoptifs, organisées autour des pays d'origine des enfants, et une association généraliste. Il intervient exclusivement dans le domaine l'adoption internationale. Partenaire reconnu des instances officielles, le MASF défend, depuis sa création, une certaine éthique et lutte pour une meilleure reconnaissance de l'adoption et de la filiation adoptive.
    Devant les mises en cause incessantes que subit l'adoption internationale, que ce soit dans les médias mais aussi par des prises de position issues du monde académique à prétention scientifique, nous avons souhaité faire le point des connaissances sur ce sujet en demandant à des professionnels de haut niveau et de renommée scientifique internationale, de s'exprimer lors d'un congrès organisé à Nantes les 28 et 29 novembre 2008, en partenariat avec le Conseil général de Loire-Atlantique.
    Ce livre est le support écrit de ce congrès.

  • Bien que le cerveau du nourrisson soit déjà efficient à la naissance, sa maturation fonctionnelle se poursuit jusqu'à l'âge adulte, soutenue par la plasticité des réseaux neuronaux. L'environnement et l'expérience sont les principaux stimulants de cette capacité d'organisation ou de réorganisation du cerveau, dont l'activité culmine pendant l'enfance.

    Des apprentissages différents sont susceptibles d'activer des réseaux différents selon les fonctions sensorielles et cognitives impliquées.

    La musique, et les apprentissages qui l'accompagnent tels que ceux rencontrés à les Ecoles de Musique Kaddouch, constituent un précieux support pour explorer la construction de la trace mnésique chez l'enfant et le jaillissement de la créativité.

  • Guider les enfants autistes dans les habiletés sociales est une méthode destinée aux professionnels de l'autisme, visant à améliorer les habiletés sociales des enfants qui présentent un syndrome d'Asperger ou un trouble du spectre autistique léger. Créée à partir de l'expérience clinique de deux ergothérapeutes, elle souligne l'importance du langage corporel et propose :
    - une réflexion et une démarche cliniques ;
    - un questionnaire destiné aux parents afin d'évaluer les habiletés sociales de leur enfant ;
    - un bilan des habiletés sociales sous forme de pictogrammes destiné à l'enfant autiste ;
    - un répertoire d'exercices pratiques fondés sur l'improvisation théâtrale et le théâtre forum, nécessaires pour animer les ateliers en groupe ;
    - un cahier d'exercices sur les habiletés sociales pour aider l'enfant à apprendre à se connaître, à communiquer avec son entourage et à généraliser les apprentissages amorcés pendant les séances.

    Afin de faciliter l'application de cette méthode, des vidéos des ateliers en groupe sont disponibles sur le site internet www.deboecksuperieur.com.

  • Pourquoi mon enfant se réveille t-il plusieurs fois par nuit ?
    Pourquoi est-il si souvent fatigué, les yeux cernés ?
    Pourquoi est- il si agité du matin au soir ?
    Pourquoi notre enfant, devenu adolescent, est-il si peu motivé ? Si agressif ?

    « Il ronfle comme son grand-père. » « A la sortie de l'école, dès qu'il monte dans la voiture il s'endort. » « Votre enfant n'apprend pas bien ses leçons. » « Il n'est pas attentif en classe. » « Il perturbe la classe. » Voici quelques explications pour mieux comprendre le sommeil de l'enfant et les conséquences d'un sommeil de mauvaise qualité.

  • A l'ère des nouvelles technologies, l'écriture pose problème à de nombreux enfants, entraînant des difficultés scolaires, psychologiques et sociales. Ce livre situe l'écriture dans le contexte actuel et insiste sur les approches thérapeutiques.

  • Considérer les troubles sévères du langage sous l'angle de la variation linguistique et non comme une pathologie du langage autorise une approche thérapeutique fonctionnelle plus dynamique et adaptée.

  • Depuis une quarantaine d'années, la psychologie du développement de l'enfant s'intéresse à la vie psychologique du bébé né prématuré, aux trajectoires de son devenir, aux retentissements sur la formation des liens aux parents.
    Les recherches conduites sur le temps de l'hospitalisation du bébé contribuent à initier et évaluer les effets des pratiques novatrices comme les « soins kangourou » et les « soins de développement ». A l'âge préscolaire et scolaire, les travaux de comparaison avec des groupes d'enfants nés à terme indiquent des différences possibles chez les enfants nés prématurés dans le développement des comportements et de la mise en oeuvre des processus psychologiques et neurologiques qui les sous-tendent. Ils envisagent alors des pratiques de prévention et d'aide aux apprentissages.
    Cet ouvrage rassemble les contributions de psychologues, pédiatres, biologistes, neuropsychologues, neuropédiatres.
    Après un chapitre qui explicite les enjeux psychologiques et neurologiques qui pèsent sur la situation créée par la naissance prématurée (Mellier et Marret), trois contributions portent sur la première enfance. Elles analysent les attentes sensorielles des bébés nés prématurés (Schaal, Goubet et Delaunay-El Allam), les effets du stress sur les représentations maternelles (Borghini) puis les bénéfices et indications du portage kangourou (Tessier, Nadeau et Charpak). Les trois autres contributions concernent l'âge préscolaire et scolaire. Elles notent les indicateurs précoces de l'adaptation scolaire des enfants nés prématurés (Guimard, Florin et Nocus) puis étudient les processus cognitifs exécutifs mobilisés dans les acquisitions académiques (Deforge, Toniolo et Hascouët) et le développement socio-émotionnel des enfants (Pizzo et Barisnikov).

    Cet ouvrage s'adresse aux soignants, aux parents, aux pédagogues, aux psychologues ainsi qu'aux étudiants en formation dans les domaines de la santé et de l'éducation.


  • des analyses et des réflexions cliniques autant que théoriques qui portent sur trente années et dont le thème est la psychomotricité.
    l'auteur écarte tout dogmatisme, toute réduction unitaire et autoritaire au profit du respect des plans d'évaluation et de la relativité des concepts. il s'ensuit une ouverture de la psychomotricité qui la fait participer au progrès de disciplines voisines : psychologie du développement, éthologie, communications non verbales, neuropsychologie, thérapies comportementales et cognitives, etc. des constructions comme le schéma corporel, l'image du corps, le dialogue tonico-émotionnel, le moi-peau font l'objet d'analyses critiques où la cohérence des concepts, le fondement des affirmations, leur contexte historique, les méthodes d'investigation, les prétentions thérapeutiques sont soumis aux simples exigences épistémologiques.
    des doutes, des remises en question, une réflexion critique permanente, des recherches de nouvelles connaissances, au bénéfice de sujets participant à un travail thérapeutique, animent l'ensemble de cet itinéraire.

empty