Dictionnaires de français

  • Eurêka ! est un dictionnaire qui permet aux élèves de partir de la prononciation d'un mot pour en trouver la transcription exacte. Il constitue une aide précieuse face aux difficultés qu'éprouvent les élèves en orthographe. Cette nouvelle édition se présente dorénavant en format A4, en couleurs, avec une police de caractères plus grande afin de permettre une meilleure lisibilité pour les élèves. Ces améliorations répondent aux souhaits formulés par de nombreux enseignants.

  • Après le Grand Dictionnaire, Lou Tresor dóu Felibrige de l'illustre Frédéric Mistral, qui s'est montré en cette oeuvre le Littré de la langue provençale, on demandait et de tous côtés on réclamait Lou Pichot Trésor du Félibrige. Eh bien ! le voici. Prenez-le et parcourez-le à loisir. C'est là notre préface. Nous pourrions, sans doute, expliquer combien nous ont été utiles, dans la composition de cet ouvrage, nos fréquentations familières et assidues avec le peuple, et, d'autre part, quel précieux secours nous ont apporté les dictionnaires de Mistral, d'Honorat, de Doujat, d'Avril, de Piat et du niçard Pellegrini, ainsi que les autres lexiques ou vocabulaires de la Langue d'Oc, languedociens, gascons, limousins, dauphinois, etc. Nous pourrions aussi faire ressortir le côté pratique de notre petit dictionnaire : d'abord au point de vue linguistique qui nous a fait grouper ensemble, et par paragraphes distincts, les mots de même famille, autant, bien entendu, que l'ordre alphabétique le comportait - ; ensuite au point de vue historique et ethnographique... (extrait de la Préface, édition originale de 1902).
    Constamment «réprinté» (à l'identique de l'édition de 1902) depuis plus d'un siècle, aucun éditeur n'avait osé s'attaquer à la recomposition complète de l'ouvrage en deux tomes (françaisprovençal et provençal-français). C'est désormais chose faite. Voici le nouveau Pichot Tresor !

  • Les onomatopées sont des éléments singuliers du langage humain. Elles tentent, en effet, de faire accorder le mot avec la réalité qu'il représente alors que celui-ci relève de l'arbitraire. Ainsi "Cheval", "caballo" (espagnol) et pferd (allemand) désignent-ils le même animal sans qu'il y ait le moindre rapport entre ce dernier et ces différents mots. Par contre, "cocorico" est censé reproduire à l'identique le chant du coq ou "miam" le sentiment de satisfaction alimentaire.
    Sauf que les onomatopées, pour réalistes qu'elles soient, sont tout de même déterminées par le système phonologique propre à chaque langue et que le chant du coq sera différent, par exemple, en français, en italien et en espagnol, langues pourtant soeurs en romanité. Dans les langues de tradition orale telles que le créole, les onomatopées jouent un rôle plus important que dans les langues écrites de longue date.
    Elles peuvent occuper les fonctions de nom, d'adjectif, de verbe et même d'adverbe. Elles sont une des marques de la présence africaine dans la formation des créoles, la plus fameuse d'entre elles, "tjip", se retrouvant dans nombre de langues ouest-africaines. A cause du processus massif de décréolisation qui affecte les créoles depuis bientôt quatre décennies, les onomatopées créoles sont en train d'être évincées par leurs alter ego français ("beurk" remplace "tja") ou anglo-saxons ("wouaw" remplace "tja").
    Ce petit livre a pour but de leur insuffler une seconde vie et de donner à voir leur ineffable beauté.

  • Ma première grammaire française s'adresse aux enfants de 8 à 12 ans. Elle propose une approche simple et efficace de l'orthographe grammaticale, s'adaptant à tous les niveaux. Son objectif premier est d'inviter les élèves à construire progressivement une grammaire de la langue française. Au départ des questions qu'ils se posent, elle livre un ancrage théorique et met à disposition des synthèses, des tableaux et des compléments d'information. Conforme aux Socles, au code belge de terminologie et aux programmes en vigueur, ce livre interactif, à usage individuel et collectif, rassemble matières et compétences. Des jeux de liens et de renvois ainsi qu'un index portent à naviguer, au gré des besoins ou des envies... Un outil incontournable donc, conçu pour accompagner les élèves de la 3e à la 6e primaire dans leur acquisition d'un capital orthographique au service de la lecture et de l'expression écrite. Soumis aux rectifications orthographiques de 1990, ce référentiel trace des pistes tout en laissant à chacun le choix des méthodes et des parcours !

  • Ces proverbes créoles sont pour l'auteur, un moyen d'affirmer son identité, de faire connaître et de proumouvoir la culture antillaise. Martin Mauriol fait également un clin d'oeil à Jean de la Fontaine puisqu'il compare certaines fables avec les proverbes qu'il présente. Cet ouvrage fait découvrir au lecteur les usages quotidiens créoles.

  • Publié en 1875 dans le cadre des Recueils de travaux originaux ou traduits relatifs à la philologie et à l'histoire littéraire, ce 6e fascicule des études philologiques d'onomatologie normande, est plus simplement un dictionnaire des noms de famille exclusivement normands. Et l'auteur en étudie minutieusement l'origine linguistique au travers du dialecte normand - ancien et moderne - et de l'ancien français. Pour cela, il a investigué un nombre impressionnant d'archives ou de textes littéraires.
    Car il ne faut point oublier que le normand fut une langue écrite et « même comme ayant été le dialecte primordial de la langue d'oïl, et comme ayant, à ce titre, contribué, pour la plus large part, à la formation de notre langue nationale » (extrait de l'Introduction).

  • Les déterminants, ces petits mots qu'on croit parfois "vides de sens ", jouent au contraire un rôle fondamental dans l'interprétation d'un énoncé : ce sont eux qui règlent le mode de construction des référents des groupes nominaux.
    Après avoir délimité sur des bases distributionnelles la catégorie des déterminants, ce livre propose un ensemble cohérent de définitions sémantiques permettant d'expliciter les instructions données par chaque déterminant pour actualiser le sens du nom introduit dans l'énoncé. Ces définitions sont formulées à partir de l'observation et de la comparaison systématiques des propriétés syntaxiques des différents déterminants dans les phrases.
    Elles tiennent compte des très nombreuses analyses récentes que les linguistes - dont l'auteur - ont consacrées à ce domaine de la grammaire. L'ouvrage devrait ainsi permettre à quiconque s'intéresse à l'apprentissage et à l'enseignement de la langue de se faire une idée claire du fonctionnement du système des déterminants du français. On sait que les déterminants sont l'une des principales difficultés rencontrées par ceux qui apprennent le français : une compréhension globale du fonctionnement de ce système complexe les aidera donc à manier plus facilement ces "petits mots".

  • Qu'on lise les citations proposées par Pierre De Proost avec le même plaisir qu'on regarde passer dans la rue "le feston et l'ourlet" d'une passante qui nous ravit l'âme et le corps, qu'on les médite avec la gourmandise d'un cigare fumé dans une nuit d'insomnie ou d'un armagnac partagé avec des amis, qu'on les expérimente à la manière d'une vieille reliure dans la boutique d'un vendeur de vieux livres, qu'on les apprenne, pour certaines, qu'on les dise, qu'on les raconte à ceux qu'on aime, qu'on les écrive sur un papier, pour les punaiser ici ou ailleurs. Certes. Mais surtout qu'on les vive, qu'on les expérimente et qu'elles fournissent un perpétuel viatique aux fanatiques de volupté et aux fous de liberté. Michel Onfray

  • Comment se prononce côtoyer ? Doit-on dire pallier un manque ou pallier à un manque ? Quelle différence y a-t-il entre j'entends qu'il vient et j'entends qu'il vienne ? Quels synonymes correspondent aux différents sens du verbe marcher ? Tout usager du français, qu'il soit natif ou étranger, se trouve confronté à ce type de questions dans sa pratique quotidienne de la langue. Fournir une réponse claire, sous une forme facilement accessible et utilisable, tel est l'objectif de cet ouvrage. Le présent dictionnaire contient environ 2500 verbes les plus courants du français actuel. Pour chaque entrée, sont donnés : - l'indication de la prononciation du verbe et de son auxiliaire ; - la liste des constructions du verbe, avec des exemples typiques ; - des synonymes ou des paraphrases qui en explicitent le sens. Véritable répertoire des structures de base du français, cet ouvrage s'adresse à tous les usagers de la langue. Il sera un outil d'aide précieux pour les apprenants et les enseignants de français (langue maternelle ou étrangère). Savoir construire, comprendre ou reformuler à bon escient une phrase française, suppose en effet qu'on en possède la « clé » : le verbe. Grâce à sa présentation attractive, le dictionnaire permet à chacun de s'entraîner et d'acquérir les bons réflexes en vue d'une meilleure maîtrise de la langue. Par exemple, être capable d'associer confier une mission à quelqu'un et charger quelqu'un d'une mission, de comprendre la différence entre la température a monté de cinq degrés et elle est montée à vingt degrés, ou de dire d'un mari qui trompe sa femme qu'il lui est infidèle, d'un vendeur qui trompe ses clients qu'il les dupe. A la fois dictionnaire des constructions verbales, dictionnaire des contextes témoins et dictionnaire explicatif des sens des verbes recensés, l'ouvrage pourra également intéresser les traducteurs et servir de modèle pour les dictionnaires bilingues.

  • L'Entre-duas-Mars es una part de Gironda redde oblidada deus especialistes de la lenga occitana e gascona, la varianta oficiala de l'ensenhament estent basat suu biarnés damb apòrts lengadocians e catalans. L'Entre-duas-Mars es egau una region fòrt interessanta deu punt de vista linguistic, que s'i costejan mantunas fòrmas de gascon, amèi lo marotin e una varianta de lengadocian. Subit las influenças de Bordèu e de Garona d'una part, de Sentonja e de Dordonha d'auta part, e tanben deu francés, lenga oficiala. Un lexic hasèva lavetz mestèir per milhor aprehendar lo vocabulari deu virat, a còps mèi rishe que çò que cresen ; la matièra ne manquèt pas, qu'èstin las cartas topograficas, las òbras de «Florimond» e de sons collaborators, las basas de donadas lexicograficas...

  • Enseigner une langue étrangère exige des professeurs ou des futurs professeurs,non seulement la possession de la langue qu'ils enseignent ou vont enseigner, mais également celle d'un bagage certain en didactique des langues. Ce savoir, qu'ils ont acquis ou sont en train d'acquérir, nombre d'entre eux le complètent régulièrement par des journées et des stages de formation.Certains, cependant, n'ont pas toujours la possibilté de mettreà jour leurs connaissances et leurs méthodes d'enseignement, en raison, soit de l'indifférence des institutions officielles à leur égard, soit de l'indigence des moyens dont celles-ci disposent.Les plus courageux cherchent alors à s'informer par la lecture de livres et de revues spécialisés, rédigés souvent dans une langue difficile d'accés parce que assujettie au métalangage de leurs auteurs et de la science qu'ils représentent,obstacle qui décourage plus d'un lecteur.
    C'est à eux que s'adresse en priorité l'auteur de ce Dictionnaire en leur proposant,dans une langue simple,imagée,accessible,délivrée de tout métalagange inutile, un ouvrage qui :
    - décrit, en 75 articles, l'essentiel de cette discipline sur laquelle repose leur enseignement,la didactique des langues(d'acte de parole à véhiculaire), - esquisse à la lumière de ces articles, un rapide panorama à la fois historique et contemporain de cette discipline (des méthodes traditionnelles aux méthodes fondées sur l'approche communicative), - montre clairement l'engagement de la didactique dans les pratiques de classe (de la théorie à la pratique).
    L'ouvrage n'a pas la prétention de rivaliser avec d'autres dictionnaires du meme type.Il n'a qu'une ambition,aider dans leur tache de tous les jours les étudiants, les professeurs, et toutes les personnes impliquées dans l'enseignement du Français langue étrangère ou du Français langue seconde.

  • Le dico des mots rigolos

    Alfred Gilder

    • Glyphe
    • 1 Novembre 2010

    Saperlipopette, carabistouille, gourgandine. Rabelais l'a dit : Les mots expriment « à plaisir ».  C'est encore plus vrai des mots rigolos, par la sonorité, l'orthographe, la prononciation, par le sens ou par l'étymologie. Selon sa méthode habituelle, l'auteur de « L'Anthologie des jeux avec les mots » et du « Français administratif » poursuit sa ballade joyeuse dans le riche vocabulaire français. Il nous en conte l'histoire et en extrait la substantifique moelle. Il en creuse les significations qu'on ne trouve pas forcément dans les dictionnaires. Avec une foule de citations de bons auteurs et beaucoup d'exemples cocasses, Alfred Gilder décortique 500 mots anciens ou tout neufs, rares ou populaires, amusants ou plaisants. Le « Dico des mots rigolos »  est une petite encyclopédie amoureuse du gai savoir et du rire pédagogique.

  • Le Tresor dóu Felibrige est le dictionnaire de référence pour ce qui concerne la langue provençale.
    Oeuvre magistrale du non moins magistral maître de Maillane, prix Nobel de littérature pour l'ensemble de son oeuvre en provençal (on l'oublie trop souvent), Frédéric Mistral.
    C'est aussi un dictionnaire encyclopédique qui embrasse tous les parlers d'oc, du gascon au provençal, en passant par le limousin, et l'occitan (languedocien) - dis Aup i Pirenèu -, et qui, à ce titre, mérite amplement son titre de trésor de toutes les langues d'oc.
    La présente édition se décline en QUATRE tomes.

  • Quatrième édition entièrement révisée et enrichie. Ce dictionnaire regroupe près de 70 000 entrées. Ouvrage de référence multidisciplinaire, il couvre l'ensemble des sciences et techniques du pétrole, de la géologie au génie chimique, ainsi qu'un grand nombre de disciplines connexes : automobile, combustion, corrosion, environnement, matériaux, mathématiques appliquées, mécanique, etc. Les définitions ou explications jointes à la traduction des termes permettent au non-spécialiste de mieux comprendre la matière étudiée et de s'assurer de l'exactitude de la traduction retenue pour un terme donné. La présentation particulièrement soignée et aérée de l'ouvrage offre une grande facilité de recherche et un sérieux confort d'utilisation. Salué unanimement par la critique et consacré par le Prix de l'Académie des sciences, cet excellent dictionnaire technique est un outil indispensable au traducteur technique confronté à des textes interdisciplinaires, et à tout technicien amené à lire ou à rédiger en langue anglaise.

empty