Flies France

  • La « Caravane des contes » fait halte chez les sorciers et les sorcières. Si, en France, l'image de la sorcière est celle de la mauvaise fée se penchant sur le berceau d'un nouveau-né pour lui souhaiter les pires chagrins, ailleurs, il en est souvent autrement. Ainsi, aux Philippines, c'est grâce à une sorcière au sourire carnassier qu'un daim échappa à un monstre mi-chien, mi-lion. Et, sur une île entre Nouvelle-Guinée et Australie, si les gens mangent à leur faim, ils peuvent en remercier un magicien qui s'aventura jusqu'au royaume des morts pour en rapporter le premier cocotier. Mais, en pays sorcier, tout n'est pas rose, évidemment ! Que ce soit en Amérique du Nord, où une sorcière très « collante » devint la fleur de bardane, ou en Indonésie, où la sorcière Leleh brisa l'amitié ancestrale entre les crocodiles et les hommes. Ces contes dénichés aux quatre coins du monde sont traduits pour la première fois en français.

  • La Caravane des contes fait une escale dans le jardin du monde. Que trouvet- on dans ce jardin fabuleux ? Des fleurs pas comme les autres qui livrent leurs secrets parfumés : des tulipes cultivés par des créatures espiègles, un serpent reconnaissant qui apporte au roi des graines du jasmin, des physalis pénétrés par les rayons du soleil, sans oublier cette fleur inconnue où une jeune fille aborigène découvrit un bébé qui fera sa joie durant de longues années.

    On peut y admirer un arbre à toutes les graines, à même de nourrir la terre entière, des grenadiers, des dattiers, des kapokiers ou encore des caramboles.
    On y cultive des fruits et légumes charnus et croquants sans se fatiguer, car les outils oeuvrent tout seuls à la place du jardinier. Et on y croise aussi le tout premier papillon du monde, créé par le Grand Esprit de toutes les couleurs de l'univers, quelques fourmis qui viennent à la rescousse de deux frères, jardiniers malheureux, et une araignée généreuse qui offrit sa toile pour créer la plus belle robe de mariée. Mais le jardin suscite aussi la convoitise de quelques petits malins, Perroquet, Tortue ou Singe, qui débordent d'imagination pour attraper des fruits succulents.

  • Tout le monde aime jouer aux devinettes. C'est pourquoi la « Caravane des contes » a décidé de rendre visite au royaume du roi des devinettes. Et elle ne s'est pas trompée. Le roi a accepté de partager avec les petits et les grands des contes pleins de devinettes, des contes à énigmes : le conte de la fille du menuisier plus maligne que le sultan ; celui du vieil Esprit-Sage et de l'Homme-Devinettes. Ou encore le conte du vieux père prononçant des paroles énigmatiques sur son lit de mort ; l'histoire du garçon qui sauve sa peau en répondant à des devinettes et celle du partage de l'héritage impossible. Devinettes, énigmes, paroles obscures, ce sont les plus malins qui gagnent et parfois aussi les plus chanceux. Ces contes, ces devinettes et ces rébus sont venus de Gascogne et de Provence, d'Inde et du Maroc, de l'île Maurice et du Japon, du Chili et de Mongolie, des Hawaï et de Russie et de bien d'autres pays.

  • La « Caravane des contes » cette fois-ci se rend au royaume des singes.
    Afrique, Asie, Amérique du Sud sont les territoires naturels des singes, dans la nature ou dans les contes. C'est donc au Burkina Faso, en Kabylie, à Bornéo ou encore en Amazonie, où la nuit et les singes vinrent au monde en même temps, que nous convie la « Caravane des contes » pour des aventures à la fois exotiques, mouvementées et pleines de sagesse. Mais ce voyage en compagnie de nos plus proches cousins nous réserve quelques surprenantes haltes européennes, en Normandie, où une jeune bergère intrépide sauva son prince à la face de singe des griffes d'une reine sans coeur, en Bulgarie, en Belgique et en Allemagne, où nous ferons connaissance avec la mystérieuse et facétieuse Queue-de-Singe. Ces contes dénichés aux quatre coins du monde sont traduits pour la première fois en français.

  • La « Caravane des contes » fait la part belle aux animaux. Merveilleuses, tendres, drôles ou mélancoliques, les histoires que nous disent les animaux de ce nouveau volume nous emportent jusquau détroit de Behring, où le corbeau nous narre son histoire damour avec loie sauvage, et au Japon, où prennent vie les chats dencre noire dessinés sur les paravents blancs dun temple. De passage en Chine, nous faisons connaissance avec le lézard qui offrit une larme de lumière à son amie de toujours. En Sibérie, nous rencontrons le lièvre intrépide qui risqua sa vie pour sauver le soleil ; en Amérique du Nord, le cheval au poil terne qui donna naissance aux plus beaux chevaux du monde ; et, au Mexique, le puma qui gratifia le colibri de son plumage iridescent. Ces contes dénichés aux quatre coins du monde sont traduits pour la première fois en français.

  • La Caravane des contes fait une halte dans le pays des rêves où chaque peuple partage avec le jeune lecteur ses songes les plus secrets.
    L'oiseau Feng, le phénix des légendes chinoises, venu aider un prince à découvrir où se cachait la princesse dont il était tombé amoureux durant son sommeil, s'est mêlé aux créatures, aux animaux et aux hommes que la Caravane des contes a conviés pour un voyage au coeur de la nuit. Ainsi l'oiseau a-t-il rencontré les fées vertes des Cornouailles qui portèrent un gâteau de rêve à une enfant endormie, l'antilope qui échappa à l'appétit d'un cochon grâce au songe d'un singe, le guerrier ojibwa qui, assoupi, eut la vision d'une étoile qui se changea en nénuphar tandis que les soeurs Terre et Eau de la mythologie iroquoise rejoignaient par la route des rêves deux astres qui devinrent leurs maris.

  • La collection accueille l'un des contes russes les plus populaires qui, curieusement, n'a jamais été traduit en français. Les enfants sont plongés dans une aventure mystérieuse où la poule Bigarrie, autrement dit bigarrée, pond un oeuf en or. Tout le monde est ravi, sauf que personne ne sait à quoi pourrait servir ce cadeau royal. Peut-on le manger ? Les heureux propriétaires tachent de le faire, en vain. Plus ils tapent fort, plus le trésor leur résiste. Mais, comment souvent dans les contes, c'est le plus faible, une petite souris toute frêle, qui y parvient sans peine. Mais le couple ne restera pas sur sa faim, car la poule promet de leur fournir de vrais oeufs, sans chichis. Une jolie parabole, d'une simplicité apparente, toute en rimes, qui incite les petits et les grands à réfléchir à la juste valeur des choses et à la force des faibles.

  • Le coq vit avec son grand ami le chat dans une jolie cabane au milieu de la forêt. Le coq, un peu naïf, succombe à la flatterie du renard et se fait facilement piégé. Mais le chat ne manque pas de courage et de ruse pour surmonter l'obstacle et retrouver son ami. Le petit coq sera sauvé et le renard retiendra la leçon. Une histoire toute simple mais efficace qui prouve que l'amitié est plus forte que la peur et la perfidie.

  • La Tortue rêve de découvrir le ciel, et se retrouve à faire la course avec l'Aigle : lequel des deux sera le plus rapide ? Dans ce conte adapté d'une version africaine du lièvre et de la tortue, on apprend que la ruse des petits et des faibles peut l'emporter sur la prétention des forts. Une histoire d'aventure qui apprend à croire en ses rêves. Les illustrations poétiques et colorées de Shimako Okamura nous transportent dans une savane féérique.

    Pour la première fois, les éditions Flies France se tournent vers les tout-petits, de 2 à 5 ans, et leur dédient sa toute nouvelle collection intitulée « Le Jardin de des contes » qui s'inscrit logiquement dans l'ensemble de collections consacrées eu folklore traditionnel.
    Celle-ci se propose de faire découvrir de manière ludique aux jeunes enfants le riche répertoire des conteurs du monde entier. Dans chaque album, les petits croqueurs d'histoires trouveront un court récit, adapté de manière amusante et destiné à être lu à voix haute et rythmé par de grandes illustrations à la fois poétiques et colorées. Chaque volume aborde des valeurs essentielles mais présentées de manière simple et amusante.

  • La collection accueille une jolie histoire rimée, inspirée par un célèbre nursery-rime anglais. L'art du nonsense, si britannique, est mis au service d'un conte accumulatif dont les enfants raffolent : un élément s'ajoute à un autre, puis vient un troisième, un quatrième - et le résultat peut être aussi incroyable qu'imprévisible.

    Le mystérieux personnage Robin O'Bobin commence sa journée en mangeant un bout de pain avec du fromage - quoi de plus ordinaire ? Mais il ne s'arrête pas là, et une situation anodine, un simple petit-déjeuner, se transforme en une véritable orgie nutritive : il lui faut toujours plus, à ce bonhomme ! La grotesque série des mets engloutis devient en même temps une promenade à travers une ville - et un gentil avertissement aux petits gourmands : à force de trop manger, on a... mal au ventre !

  • Les Histoires de toutes les couleurs font la part belle aux animaux : oiseaux et chevaux, renard et loutre, papillon, chacal, lièvre et scarabée... Mais pas seulement !
    La Caravane des contes nous emporte en Tasmanie, où nous est révélée l'origine de la nuance bleue des feuilles d'eucalyptus, et en Allemagne, où nous apprendrons la raison pour laquelle la neige n'est ni jaune, ni rouge, ni verte. En Amérique du Nord, nous ferons connaissance avec le garçon qui inventa les lumières cuivrées du crépuscule et, à Cuba, nous suivrons les enfants sur la piste de l'arc-en-ciel. Enfin, c'est en Lituanie que nous saurons pourquoi la Lune est moins dorée qu'autrefois et au Liberia pourquoi les hommes ont des couleurs de peau différentes.
    Ces contes dénichés aux quatre coins du monde sont traduits pour la première fois en français.

  • Les chats de tous pays se sont donné un nouveau rendez-vous à cette étape de la caravane des contes. Les félins des cinq continents sont prêts à raconter l'histoire du vieux chat dévot, celle de la jolie chatte devenue princesse, celle du chat qui enseigna les arts martiaux au tigre, celle du valeureux chat ensorcelé qui protégea la reine, sa maîtresse, ou encore celle du chat glouton qui dévora quatre-vingt-dix-huit beignets, son ami Perroquet, et la troupe entière du roi ! On écoutera de nouvelles versions de l'antagonisme qui oppose depuis la nuit des temps le chat et le chien ou encore le chat et les souris. Cet animal un peu sorcier, redouté et vénéré partout, garde bien des secrets : on apprendra au fil des pages comment faire des prévisions météo rien qu'en observant les gestes d'un minou, comment les chats pressentent les dangers qui menacent la maison, pourquoi on dit que le chat a sept et vies et pourquoi en Asie le chat est considéré comme un animal impérial et sacré. Chaque rencontre avec ces petits félins est accompagnée d'un florilège d'anecdotes, de devinettes et d'expressions imagées piochées aux quatre coins du monde.

  • Pour cette nouvelle escale, la Caravane des contes a décidé de réunir des réponses poétiques et souvent surprenantes à de nombreux « pourquoi », parfois pertinents, parfois futiles, que les hommes, ces éternels enfants, se posent depuis toujours : pourquoi la mer est bleue ? Pourquoi le jour succède à la nuit ? Pourquoi les hommes chassent les animaux (et non pas le contraire) ? Pourquoi les oiseaux ont des plumes de toutes les couleurs ? Pourquoi les bébés se réjouissent en secret ? Les contes inédits collectés auprès des Indiens d'Amérique du Nord, des aborigènes de Papouasie-Nouvelle-Guinée, au Cameroun et au Laos mais aussi en France constituent une vraie encyclopédie merveilleuse et haute en couleurs, qui fournit des explications inattendues et pleines de poésie qui enchanteront plus d'un. Elles montrent, si besoin est, que chaque peuple a sa propre façon de raconter les origines du monde et de l'interpréter de manière poétique.

  • Sous terre ou dans les airs, en terres lointaines ou légendaires, la Caravane des contes invite à voyager au royaume des esprits et des fées. Le lecteur doit se préparer à vivre d'étonnantes aventures, car au pays des fées il est n'est pas toujours nécessaire d'user ses souliers pour parcourir le vaste monde. On croise au détour d'un sentier une audacieuse princesse africaine habituée à sillonner le ciel sur une aimable grue cendrée. Un peu plus loin, un astucieux petit garçon navigue à fleur de nuages dans un étrange canoë fabriqué au fin fond de la savane de l'Afrique du Sud. Un gentil dragon transporte le roi Salomon, désireux de conquérir le royaume souterrain. En Inde, le puissant dieu Kittung chevauche un éléphant volant et distribue généreusement ses ailes aux paons et autres oiseaux en manque de couleurs. La femme du dieu Kohlong vénéré par les habitants du Bornéo pour rendre visite au terriens enfile sa belle robe ailée. Une Indienne du Canada se change en saumon pour remonter le cours de la rivière et le petit orphelin inuit chausse des bottes merveilleuses pour sauver les astres tombés du ciel. Plus surprenante encore est la rencontre avec les volcans aux semelles de pierre qui, courageux, traversent la Nouvelle-Zélande sans broncher. Car dans ce monde merveilleux même le sel parcourt à grands pas l'Amérique en quête d'un endroit où s'établir.

  • Au rythme des allures du cheval, la Caravane des contes trotte d'un continent à l'autre.
    Tu vas faire connaissance avec quelques-unes des soixante-quinze races de chevaux et tu bondiras en croupe de montures célèbres, comme Pégase, ou inconnues, tel que le merveilleux cheval des Indiens yaqui. Après un détour dans la forge d'un drôle de maréchal-ferrant, tu galoperas à la rencontre de deux cousins du cheval : en Namibie, sur le territoire du zèbre, et en Palestine, où tu prêteras grand l'oreille aux aventures de compère l'âne.

  • Tambour battant, la caravane des contes t'invite à découvrir d'un pied léger le royaume de la musique.
    Ensorcelé par le chant de la flûte d'amour et du pipeau d'or, tu y découvriras la curieuse danse du coyote et de l'étoile filante ainsi que la fabuleuse origine du violon et de la vièle à tête de cheval. puis, si le coeur t'en dit, une tortue virtuose te donnera un coup de harpe, à moins que tu ne préfères apprendre avec la petite kumatu un refrain capable de triompher des plus terribles géants ?.

  • Pour la première fois, les éditions Flies France se tournent vers les tout-petits, de 2 à 5 ans, et leur dédient une toute nouvelle collection intitulée « Le Jardin des contes », qui s'inscrit logiquement dans l'ensemble de collections consacrées au folklore traditionnel.
    Celle-ci se propose de faire découvrir de manière ludique aux jeunes enfants le riche répertoire des conteurs du monde entier. Dans chaque album, les petits croqueurs d'histoires trouveront un court récit, adapté de manière amusante et destiné à être lu à voix haute, et rythmé par de grandes illustrations à la fois poétiques et colorées.
    Chaque volume aborde des valeurs essentielles, présentées de manière simple et amusante. Pour ce volume, on a choisi un conte japonais apprécié dans tout l'Asie du Sud- Est. La famille des souris adore leur petite dernière, Jolie souris, et veut lui trouver un mari, le plus fort, le plus beau et le plus gentil. Ils n'hésitent pas à faire un tour du monde à la recherche de la perle rare : ils s'adressent au soleil, au nuage, et même au mur, mais découvrent qu'il existe toujours quelqu'un de plus fort. En bouclant la boucle, leur meilleur parti sera ... la souris. Cette parabole simple mais efficace sur la connaissance de soi et sur la différence, sur la puissance et l'amour est illustrée avec beaucoup d'humour et de délicatesse.

  • Pour la première fois, les éditions Flies France se tournent vers les tout-petits, de 2 à 5 ans, et leur dédient une toute nouvelle collection intitulée « Le Jardin des contes », qui s'inscrit logiquement dans l'ensemble de collections consacrées au folklore traditionnel.
    Celle-ci se propose de faire découvrir de manière ludique aux jeunes enfants le riche répertoire des conteurs du monde entier. Dans chaque album, les petits croqueurs d'histoires trouveront un court récit, adapté de manière amusante et destiné à être lu à voix haute, et rythmé par de grandes illustrations à la fois poétiques et colorées.
    Chaque volume aborde des valeurs essentielles, présentées de manière simple et amusante. Cette fois, il est question du partage. Pour ce volume, on a adapté un conte très connu partout en Russie en choisissant une version racontée par les Mordoves, une des nombreuses minorités du pays. Deux personnages traditionnels du conte, Ours et Renard, s'associent pour jardiner. Mais à chaque récolte, il faut choisir qui prend quoi : les hauts ou les bas des plantes. Pauvre Ours, gentil mais pataud, se trompe à chaque fois et se retrouve avec la partie non comestible. Renard, dont la ruse est bien connue, en sort toujours gagnant et se délecte de plats délicieux. Mais comment faire pour ne pas être lésé la prochaine fois : ne serait-il pas temps de mieux connaître les fruits et légumes ?
    Les dessins espiègles de Julie Colombet qui sait si bien peindre les animaux rendent cette petite histoire particulièrement gourmande.

  • Le Rat a peur que son amie la Rate se soit retrouvée dans la marmite de soupe. Tous les objets de la maison se mettent alors à le consoler... jusqu'à ce que la petite Rate soit sauvée. Ce conte-randonnée est construit autour des onomatopées, particulièrement appréciées des tout-petits. L'histoire traite des émotions et de la sympathie, et fait parler de manière originale les objets du quotidien, qui prennent vie dans les illustrations douces et amusantes de Julie Wendling.

    Pour la première fois, les éditions Flies France se tournent vers les tout-petits, de 2 à 5 ans, et leur dédient sa toute nouvelle collection intitulée « Le Jardin de des contes » qui s'inscrit logiquement dans l'ensemble de collections consacrées eu folklore traditionnel.
    Celle-ci se propose de faire découvrir de manière ludique aux jeunes enfants le riche répertoire des conteurs du monde entier. Dans chaque album, les petits croqueurs d'histoires trouveront un court récit, adapté de manière amusante et destiné à être lu à voix haute et rythmé par de grandes illustrations à la fois poétiques et colorées. Chaque volume aborde des valeurs essentielles mais présentées de manière simple et amusante.

  • La collection « Le Jardin des contes » se propose de faire découvrir de manière ludique aux tout-petits les histoires du monde entier. Cette fois-ci elle accueille un conte allemand qui raconte l'histoire du petit pain rond qui part à l'aventure et rencontre toutes sortes d'animaux. Tous sont très attirés par le petit pain si apétissant qu'ils en salivent déjà. Mais ni le loup, ni le renard, ni le lapin, ni le cochon n'arriveront à l'attraper. Le petit pain courageux et véloce sort indemne de ces rencontres périlleuses et continue son petit bonhomme de chemin en laissant ses adversaires sur leur faim. Dans cette version optimiste du conte raconté un peu partout dans le monde, le pinceau inspiré de Julie Colombet fait apparaître une galerie d'animaux sympathiques et un peu bêtas. La typographie imaginative porte la course sautillante du petit personnage qui déjoue tous les pièges.

  • La " Caravane des contes " avance tranquillement...
    Mais attention ! Quel est ce nouveau royaume, si étrange ?''Est-ce une montagne ou bien... le nez d'un géant endormi, où mille éléphants pénètrent aisément ? Est-ce un nuage gorgé de pluie ou bien... un lac entier qui monte dans les airs ? Est-ce la maman qui rentre à la maison après une journée de travail ou bien... une terrible ogresse qui veut dévorer les enfants ? Ouvrez grand les yeux, regardez, écoutez : ne sont-ce pas des géants qui creusent le lit des fleuves, qui émiettent les rochers, à l'époque où la Terre, tout juste créée, était encore molle et maniable...


  • d'un pied léger, las caravane des contes entame un nouveau périple en quête des secrets les mieux gardés du corps humain que d'étranges rencontres en perspective.
    au royaume légendaire de la tête et des jambes vivent en effet de bien curieux personnages. une petite vieille aux six doigts y côtoie un indien à l'aisselle lumineuse. un jeune homme invisible tombe sous le charme de la douce peau brûlée et un adorable enfant-tête se transforme en arbre fruitier. au fil des pages jailliront d'étonnantes révélations : sais-tu que le genou n'est autre qu'une pierre qui parle et que c'est à la patte inventive du coyote que notre corps doit aujourd'hui son apparence.


  • Sauvages, féroces, querelleurs et batailleurs sont les animaux qui montent à bord de la Caravane des contes. Bien sûr, le lion, le tigre et le léopard ont embarqué pour ce voyage autour du monde plein de bruit et de fureur. Mais ils ne sont ni toujours victorieux, ni les seuls à montrer les dents et sortir les griffes : la preuve, un petit cochon courageux décidé à ne pas se laisser dévorer par le grand méchant loup triomphe sous nos yeux et l'on apprend comment un serpent australien s'est joué de l'iguane du temps où ce dernier détenait un puissant venin. La gent ailée n'est pas en reste : tandis qu'une autruche donne du fil à retordre à une lionne au coeur de la savane, un certain poulet échappe adroitement aux mâchoires terribles d'un crocodile. D'autres s'avèrent plus débonnaires. Ainsi, l'on voit une chenille du Pays masaï, voulant effrayer rhinocéros, éléphant et chacal, ne réussir qu'une chose : les faire rire aux éclats, et le très sage balbuzard conquérir pacifiquement le titre de chef des créatures ailées.
    Comme dans les volumes précédents de la collection, chacune des trente histoires venues des cinq continents est accompagnée d'un petit encadré qui fournit des informations précieuses sur des animaux, héros des contes, leurs habitudes et leur symbolisme.

  • La Caravane des contes se met au vert et se prépare à visiter le fascinant royaume des arbres.
    Toutes sortes d'arbres habitent ce royaume enchanté !: des arbres fruitiers et des arbres sauvages, des arbres communs et des arbres exotiques, des arbres réels et des arbres fantastiques. Dans les contes et légendes, les arbres savent tout faire!: donner des fruits délicieux et cacher des trésors ; chanter et marcher !; emprisonner des enfants et donner des leçons de sagesse. Chaque peuple a au moins une histoire sur les origines mythiques des arbres.
    Souvent il s'agit d'un animal ou d'un personnage transformé en arbre !: ainsi, au Mexique, on raconte comment les jeunes alligators trop naïfs ont quitté leur marais pour la montagne et en punition ont été métamorphosés en arbres « queues d'alligators » ; en Indonésie, c'est Brahma qui transforme un méchant serpent en arbre pour sauver in extremis un ermite. On découvre également l'origine du kapokier et du tulipier d'Afrique, le délicieux secret de l'érable, mais aussi la raison pour laquelle le pin cendré ne perd pas ses aiguilles.
    Les enfants du figuier sycomore serviront de guides et l'arbre voyageur se fera un plaisir de conduire le lecteur jusqu'au jardin où les singes simplets arrachent les arbres pour mieux arroser les racines. Et si au bout du voyage on veut arriver sain et sauf à l'orée de la forêt du soleil, au pied du sureau du peuple des étoiles, il faudra prendre garde au terrible démon du bois de fer !

empty