Dictus

  • De Valladolid en 1551 à la seconde abolition en 1848, puis du 17è siècle à nos jours, deux périodes, deux temps se superposent et s'entremêlent. Le temps de l'esclavage et celui du marronnage. Le premier est celui des maîtres, l'autre des esclaves. L'un est figé dans l'assurance qu'un dieu unique et la nécessité économique justifient l'horreur, l'autre est le mouvement suivi sur le layon de libération qu'ont tracé les esprits et les dieux emmenés avec soi depuis l'Afrique. L'abolition s'est faite, mais qu'en est-il du marronnage aujourd'hui ? Le Marron s'est auto-libéré du joug du maître. Terreur et souffrance ne l'ont pas arrêté. Mais est-il outillé pour résister à l'emprise de la société actuelle, uniformisante ? Depuis la départementalisation de 1946, il faut résister encore. Résister à l'assimilation, c'est refuser la dissolution dans un mode de vie où ses coutumes, ses dieux, ses esprits, n'ont pas de place, quand c'est en s'appuyant sur ces croyances mêmes que le Marron a forgé une société stable depuis trois siècles. C'est cette cohésion sociale qui est désormais l'enjeu du marronnage aujourd'hui.

  • Corruption tentaculaire, chômage endémique, misère galopante, explosion de la violence, le Cameroun cumule aujourd'hui toutes les tares qui font de ce pays autrefois dit « à revenus intermédiaires » un terrain potentiellement fertile pour toutes sortes de catastrophes. 20 années d'abandon et de bricolage y ont transformé le système éducatif en une véritable infrastructure du sous-développement. La société civile camerounaise depuis longtemps atomisée, pulvérisée, est mal ou sous-outillée pour être autre chose qu'un figurant dans ce cirque et ne peut guère contribuer que marginalement à limiter les dérives du système. La classe politique, en deux décennies d'une démocratisation sans issue, a réussi à dégoûter la majorité des camerounais de la politique.Quant aux intellectuels, ils sont plus préoccupés de briller que d'être utiles. Destiné à être la locomotive de l'Afrique centrale, le Cameroun en est aujourd'hui la lourde hypothèque. Ce grand malade n'est pourtant pas incurable...

  • Nous sommes partis de deux constats : - l'Union Africaine, bâtie sur un critère purement géographique est trop exclusive pour intégrer tous les Africains répandus sur la terre. Devant cette situation, une solution : reconstruire l'Afrique sur une base culturelle. - Aussi, on entend souvent dire que l'intégration africaine est impossible à cause des instabilités politiques récurrentes de ses pays. La désintégration de l'Afrique serait alors la conséquence de ses instabilités politiques. Nous disons que l'Afrique est politiquement instable parce qu'elle est désintégrée. Donc, la désintégration du continent est la cause de son instabilité politique, et non sa conséquence car l'Afrique n'a que deux instruments d'intégration sociale : la religion et le régionalisme. D'où, des conflits religieux, et interethniques. Fédérer les peuples africains autour d'un idéal neutre : les fondamentaux de leur mythe fondateur, le Panafricanisme, et la Déclaration Universelle des droits de l'Homme ; au sein du Grand Triangle (Triangle de l'Esclavage), pour un espace politique, une citoyenneté, celle des ACEB, des EURAFRICAMERICAINS, tel est le but de l'UPACEB.

  • François Hollande sera t'il de nouveau élu à la Présidence de la République Française ? La réponse, ce sera en Mai 2017. Ce livre retrace plus de 5 années de combats politiques avec ses hauts et ses bas. C'est par le dessin humoristique que vous pourrez revivre un parcours plein d'embuches du candidat Hollande, puis du Président Hollande. Vous découvrirez des facettes de sa personnalité, les combats qu'il a du mener, ses amours ainsi que quelques uns de ses principaux adversaires. Alors, c'est parti pour l'aventure Hollande !

  • Le 7 janvier 2015 au matin, plusieurs caricaturistes de Charlie Hebdo étaient assassinés par deux fanatiques. Ce fut une onde de choc à travers la France et le monde car on ne tue pas ceux qui s'expriment avec un crayon. Il semblait que l'on avait basculé dans un autre type de société : la tuerie individuelle avait remplacé le schéma de la guerre conventionnelle, armée en uniforme contre armée. Cette manière d'opérer ressemblait à celle des anarchistes du 19 e siècle, des guérillas sous Napoléon en Espagne. Ce qui avait avant tout frappé l'auteur, c'était le danger de partager ses idées et ses opinions avec le grand public. On pouvait en mourir. Alors comme dessinateur et quelquefois caricaturiste ( cinq livres illustrés par ses soins), André Girod a voulu humblement remplacer l'un d'eux et lancer un blog qu'il intitula « Sleazy caricatures ». Mais le dilemme était de savoir qui cibler ? Alors qui ? Soudain une « tête de turc » apparut: François Hollande, le président de la République le plus raillé, le plus caricaturé, le plus moqué et qui souvent faisait la joie des chroniqueurs. Il décida de se joindre à la meute en créant le personnage de « Sleazy Hollande ».

  • L'Europe est un des sujets qui rassemble ou qui divise le plus et pour lequel nous sommes finalement unis ou désunis dans la diversité, chacun ayant souvent ses propres lunettes. Cet ouvrage ouvre une certaine curiosité, rétablit certaines vérités et avance certaines suppositions pour comprendre le passé mais surtout pour mieux bâtir l'avenir. Il s'agit d'un carnet de rêves écrit par l'acteur principal. De grands personnages disparus perturbent son sommeil et lui parlent de leurs réussites ou de leurs souhaits non réalisés, secondés souvent par leurs femmes et leurs compagnes, qui ont eu un impact sur leur politique. Ils tentent de le convaincre de jouer le rôle de la personnalité forte dont l'Europe a besoin, comme il l'a fait pendant les six mois de la présidence tournante française du Conseil européen. On y trouvera pêle-mêle des éléments historiques, politiques, sociologiques, économiques, artistiques, militaires... réels ou romancés, souvent entremêlés entre les époques et les personnages, alimentés d'éléments d'actualité depuis Marc Aurèle jusqu'à fin 2015. Y figurent également certaines appréciations et de visions personnelles de l'auteur. Que les rêves commencent !

  • En 2015, un homme d'affaires, à la réputation sulfureuse, rêvait de se lancer dans l'élection présidentielle des Etats-Unis en 2016. Beaucoup d'Américains, surtout parmi les plus connus et les plus éduqués, sourirent de cette prétention. Certes il avait amassé une fortune de plusieurs milliards de dollars dans l'immobilier mais quant à devenir Président de ce grand pays, pas question. André Girod qui allait suivre Trump de près, était l'un des rares Français à avoir vécu et travaillé dans les cinquante états américains. Il avait parcouru des millions de kilomètres à travers ce vaste pays et fréquenté tous les milieux de cette société : les ghettos noirs de Chicago, Cleveland, New York, les villes huppées de Mc Clean, Grosse Pointe Farms, les zones rurales de l'Iowa ou du Kansas, les aventuriers de l'Alaska et les baba cools de Californie. André était à la recherche de systèmes scolaires pour implanter son programme de la « Classe franco-américaine » qui eut un succès phénoménal aux Etats-Unis entre 1975 et 2000. Avec ses caricatures et commentaires il nous fait mieux connaître Trump, ce mystérieux président des Etats-Unis.

  • Ce livre, sous forme de programme politique, tend à montrer que des réformes sont possibles, certaines radicales, mais qui ne remettent pas en cause le modèle socio-économique, qui fait la force et l'attrait de la France. Le pays a besoin d'apaisement, de changements de structures, mais avec l'adhésion du plus grand nombre. Elle n'a pas besoin de thérapies de choc, après le traumatisme des attentats et des disparités sociales croissantes, comme le préconisent si bien des Fillon ou Le Pen. Le premier qui amènerait des troubles sociaux déstabilisateurs, la seconde qui conduirait la France vers l'inconnu, avec des risques de désintégrations sociales et économiques : retour à la zone Franc, fermeture des frontières, départ de l'Europe, préférence nationale. Après un quinquennat raté, la France a besoin d'un renforcement tant sur le plan social qu'économique.

  • Qui se partage le monde? La haute finance est-elle complice des majors du pétrole et des marchands d'armes? Après avoir anticipé la grande crise de 2008 dans une série d'articles et un essai, «Le krach mondial - Chronique d'une débâcle annoncée», Christian Campiche a mis sa plume au service de l'hebdomadaire genevois GHI où, semaine après semaine, son regard s'est emparé d'un événement suisse ou international pour tenter de le décrypter. «Le tango des prédateurs» est une compilation de ces chroniques, écrites entre 2013 et 2017 dans un style direct, sans fioritures. Mises bout à bout, ces tranches d'histoire révèlent la logique d'un système politico-financier dominé par des rapports de force implacables dont le fil rouge est la domination des territoires riches en matières premières.

  • La France est le symbole de toutes les espérances. Face à tant de défiance à l'égard de la parole publique, je veux convaincre les Français que notre pays a de grandes capacités. Je montre une réflexion personnelle sur la France. Je l'évoque de long en large : son économie, son identité, sa diplomatie, son idéal... C'est ce qui fait toute la force de ce livre, précis, concret, et tendu comme un arc. Une partie de cet ouvrage est consacrée à la campagne présidentielle, une campagne hors du commun, que mêmes les cinéastes et écrivains n'auraient pas pu imaginer. Ce livre fait un constat lucide de la situation tout en apportant des propositions, des solutions. "Une certaine idée de la France" est destinée à tous les patriotes, à tous ceux qui ne veulent pas que notre pays continue à décliner et qui veulent que la France reprenne son destin en main et retrouve sa place au sein des grandes nations.

  • Dans une société de masse qui connaît des phénomènes massifs comme l'Alcoolisme de masse, la toxicomanie de masse, les migrations de masse, les 20ème et 21ème siècle ont vu l'émergence d'un autre phénomène de masse : la sexualité de masse voire la macro-sexualité. Cette sexualité de masse entraîne des dérives parmi lesquelles les agressions sexuelles, le harcèlement sexuel et le viol. Dans ce livre, c'est de la dérive du harcèlement sexuel qu'il s'agit. On y apprend alors que le Harceleur sexuel n'est pas que déviant sexuel mais que de surcroît, il est un sujet de droit, propriétaire d'un patrimoine bien fourni qui fait de lui, un héritier. Ainsi, la Mythologie grecque, l'Histoire (Ancien Régime, Époque moderne et 19ème siècle), l'Anthropologie...etc., deviennent, pour ainsi dire, les courroies de transmission du patrimoine du harceleur sexuel en devenant ses principaux donateurs, testateurs et assureurs. Recevant du 21è Siècle, toutes les logiques managériales de performance et de résultats qu'il investit dans sa chasse sexuelle, le harceleur sexuel devient finalement un acteur majeur de la sexualité de masse. Il est la figure de proue des consommateurs de la macro-sexualité.

  • L'économie collaborative est partout. Elle bouleverse les marchés et agit comme un révélateur de l'évolution du monde du travail. Elle impose aux professionnels de s'adapter, pousse les individus à rompre avec les habitudes établies et place les pouvoirs publics face à des problématiques qu'il est urgent d'intégrer dans la réglementation. Les frontières entre producteur et consommateur sont gommées. Pourtant et malgré la nécessité d'accompagner le développement de ce modèle innovant dans lequel les « start-up » françaises occupent une place de précurseur, les réformes sont timides et l'encadrement juridique encore flou. Cette insécurité juridique met en péril la compétitivité du marché français. Toutefois, le gouvernement français et les instances communautaires semblent s'être saisis de la question et nous sommes entrés dans une période de construction du cadre juridique de l'économie collaborative. Dans cette régulation, s'il faut certes protéger les consommateurs et les travailleurs, il semble également essentiel de protéger les intérêts des « start-up » qui sont un important vecteur de croissance économique.

  • Tema abordeaz o tematic extrem de actual a cercet rii din domeniul dreptului administrativ i a tiin elor administrative, cu repere i consecin e importante în doctrina, dar i în activitatea practic a speciali tilor ce compun autorit ile guvernamentale ori cu caracter administrativ ale statului român contemporan, aflat în plin proces de reformare de fond a aparatului administrativ. Lucrarea se constituie astfel o valoroas i util monografie tiin ific i, în acela i timp, un instrument de lucru pentru politicieni, juri ti, diver i speciali ti i tehnicieni din administra ie. Lucrarea prezint , nu numai sub aspectul tematicii abordate, dar i sub aspectul elementelor analitice de con inut ale subdiviziunilor sale structurale puternice elemente de noutate i originalitate. F r a ie i din sfera unei profunde cercet ri în domeniul dreptului public, lucrarea aduce multiple accente pluridisciplinare, caracteristice doctrinei europene contemporane din materia analizei fenomenului administrativ actual.

  • L'arbitrage est un mode alternatif de règlement des différends commerciaux que le monde des affaires en Algérie gagnerait à intégrer d'une façon rapide et appropriée. Un système judiciaire, sclérosé, obsolète, des juridictions dépassées croulant sous le poids de dossiers en évolution exponentielle, des procédures lentes et lourdes. Des magistrats qu'un défaut de formation spécialisée à la base et une impossibilité de spécialisation sur le tas, dans l'exercice et la pratique, ont disqualifié pour le traitement et l'étude de dossiers exigeant de plus en plus de technicité. Les affectations et nominations, la gestion des carrières en général sont faites au gré des besoins et des considérations d'intendance. Cette situation a compromis la constance des juges au sein de sections qui pourraient permettre le renforcement de leur formation en la matière.

  • La liberté d'établissement consacrée par le droit communautaire européen et africain est une liberté fondamentale aux implications très diverses. Cette liberté se situe à l'intersection de plusieurs matières juridiques, notamment le droit international privé, le droit communautaire européen et africain, le droit des sociétés, le droit fiscal et le droit social des Etats membres. La première difficulté qui se pose est de trouver le moyen de faire cohabiter ces différentes matières juridiques, afin de permettre l'exercice du libre établissement par les sociétés. En Europe, la liberté d'établissement prévue par le droit communautaire, se trouve en concurrence ou le plus souvent en résistance avec les législations nationales des Etats membres. Dès lors, sa mise en oeuvre suppose un redécoupage des frontières entre le droit communautaire et le droit international privé des Etats membres. Une telle opération ne s'effectue jamais sans difficultés sérieuses.

  • L'un des objectifs principaux du Ministère des Finances et du Budget (MFB) est le renforcement de la bonne gouvernance et la transparence de l'information, son efficacité et son efficience. Pour atteindre ces objectifs, le MFB continue par équiper ses différents services par des matériels informatiques (logiciels et ordinateurs) voyant du coup l'effectif de son parc informatique augmenté du jour en jour et le problème de disposer d'un inventaire en temps réel se pose avec acuité. En vue de permettre un meilleur suivi de ces matériels, une rigueur dans la gestion s'impose d'où la nécessité de disposer d'un outil de gestion de parc informatique. C'est dans ce cadre qu'il nous été soumis pendant notre stage le thème suivant: «Etude et mise en place d'une solution d'inventaire et de télé-déploiement des applications».

  • La fin de la guerre froide, a symbolisé le changement de paradigmes sur la scène internationale et l'explosion de la conflictualité internationale. Face à la dérive du système de sécurité collective des Nations Unies, autrefois bonne à tout faire la sécurité internationale, la régionalisation du maintien de la paix qui n'avait que vaguement été aménagée lors de la rédaction de la Charte, devient alors l'aggiornamento du nouvel ordre sécuritaire mondial. L'Afrique, cible prisée des conflits, a de l'OUA à l'UA mise sur pied une architecture Africaine de paix et sécurité solide afin de répondre efficacement aux problèmes de sécurité africains. L'UA n'a donc pas échoué ! Les lenteurs dans son efficacité traduiraient sans doute la marche nécessaire vers une paix durable en Afrique. Avec un dispositif institutionnel complet, un traité économique continental(CEA), un soutien de la communauté internationale et une volonté déclarée de ses membres, elle a des moyens pour relever les défis de son temps. L'effectivité de la régionalisation du règlement des conflits armés en Afrique est en définitive un acquis et une exigence permanente.

  • J'ai écrit ce livre dans un but premier d'expliquer que notre vie, que « cette vie » vaut d'être vécue et ce dans l'Amour et la Paix intérieure et que tout est possible. Il se veut simple et percutant, il se veut succin et pratique, afin d'intégrer l'importance de prendre soin de soi et de son âme. En oubliant l'Amour Inconditionnel, la paix intérieure, on s'oublie « nous », on ne prend plus le temps de rien et nous vivons à toute allure car nous pensons même qu'il ne faut surtout pas perdre de temps....pourtant... La vie est longue et riche si on regarde bien.... Au fils de ces pages, je vous invite à découvrir qui est votre âme, qui est votre mental, et par des exercices pratiques simples et accessibles vous apprendrez, pas après pas à avancer ensemble (avec son Âme et son mental) pour suivre votre propre chemin de vie qui vous apportera paix et bien être.

  • La gouvernance des sociétés anonymes avec conseil d'administration en droit OHADA. Quels sont les enjeux de ce thème? Qui sont les administrateurs? Quel est l'organe compétent pour la désignation/révocation des administrateurs? Quel est le rôle du conseil d'administration? Quels sont les pouvoirs de la direction générale? Qui a le pouvoir d'engager la société anonyme avec conseil d'administration? Qui est le représentant permanent? Quelle différence entre PDG, PCA, DG et DGA, tant en ce qui concerne le statut, les pouvoirs et les responsabilités? Quelles sont les possibilités de délégation de pouvoirs pour les dirigeants sociaux? Les mandataires sociaux peuvent-ils cumuler leur mandat avec un contrat de travail? Le lecteur (praticien, étudiant, universitaire, dirigeant, consultant...) trouvera dans ce livre des réponses précises aux questions ci-dessus.

  • Dieses Buch ist die Offenbarung des Unsichtbaren Religiösen Östlichen, Ein Bestrebungen zur Antwort und Gläubigen und Erwartungen der Christlichen Gläubigen! Es zeigt den Geist des Handelns Gottes, das Scheitern des Propheten Moses, der das verheißene Land nicht erreichen wird, der Ungehorsam gegen Gott zur Zerstörung der Gebote von Travers of God. Der Raum von Jesus Christus, um die Erwartungen und Erwartungen des Volkes Gottes zu erfüllen. Dies ist jedoch nicht der Fall, dass dies nicht der Fall ist, aber es ist nicht der Fall. Zusätzlich zu zweitausend (2000) Jahren nach Jesus Christus, die Welt geht sehr oft und der dritte Teil der Bibel, die Manifestation ist Gott in ständiger Rücksicht auf sein Geschöpf "Mann-Gott". Gott spricht zu uns, Er sagt uns, dass Er niemals von uns jemals und einer von uns allen in uns trennt und die unterstützten Unternehmen begleitet. Gott schreit uns frei und besitzt uns mit außergewöhnlichen Fähigkeiten, was uns Götter, die Götter, die so viel sind, um so wahrer, dass das Manneskelett von Gott der Frau als Gott ist zweihundertachtzig (208) Knochen.

  • Depuis l'adhésion au Traité portant OHADA et l'entrée en vigueur des Actes uniformes en République Démocratique du Congo, le droit des entreprises en difficultés n'est plus simplement le droit de la "faillite" des commerçants. Avec une législation vieille et dépassée qui datait des années coloniales et qui avait dominé la matière des procédures collectives pendant plus d'un siècle, -le premier acte normatif remontant à 1886 (Cf. infra) -, les cours et tribunaux ont connu bien de problèmes et les créanciers n'ont pas été en sécurité face à des débiteurs en faillite.

  • Ce livre marque une étape supplémentaire dans l'étude des relations entre le pouvoir paternel et le pouvoir politique. A partir du XVIème siècle, siècle de l'émergence de l'Etat moderne, jusqu'en 1914, le pouvoir politique renforce la puissance paternelle (Ancien Régime, Consulat) ou au contraire, l'affaiblit (Révolution, IIIème République). On observe cette corrélation entre le pouvoir paternel et le pouvoir politique, en étudiant non seulement l'histoire des institutions, mais également l'histoire des idées politiques. Ainsi, le pouvoir paternel qui est naturel sert de fondement au pouvoir royal, ce qui permet d'affirmer que la monarchie est conforme au droit naturel et divin. Cette théorie est réfutée par deux courants doctrinaux: le premier courant établit que le pouvoir paternel et le pouvoir politique ont un fondement contractuel; le deuxième courant affirme que l'autorité paternelle a un fondement naturel et que l'autorité politique a un fondement contractuel. Nous montrerons que la mise en oeuvre de ces théories par les régimes politiques conduit à une intervention du pouvoir politique dans l'exercice de la puissance paternelle.

  • Dans un climat de crise poste électorale en côte d'Ivoire en 2010, il était impérieux de mener des recherches scientifiques sur la compétences du juge pénal ivoirien, quant à sa capacité de réprimer des crimes nouveaux nés des conflits poste électoraux qui ont fait plus 3000 morts en Côte d'Ivoire. L'arsenal juridique de la Côte d'Ivoire lui permet-elle de faire face aux différents crimes graves commis lors de la crise de 2010? Quelles sont les difficultés auxquelles le juge pénal ivoirien doit faire face? A ces différentes préoccupations, et bien d'autres, nous avons essayé d'apporter des réponses.

  • Protais lumbu i

    Lumbu Maloba Ndiba P

    • Dictus
    • 1 Juillet 2018

    Mes premiers pas est un ouvrage qui décrit en six titres l'apprentissage de l'auteur à la vie. Il renseigne comment il avait tâtonné et ne s'en était sorti qu'au prix d'énormes sacrifices à chaque étape de sa vie physique et intellectuelle, ce qui lui fit conclure à l'occasion de la collation de son grade de licencié en Droit qui a correspondu avec la reconduction de son mandat de Commissaire du Peuple (Député National): «il ne me reste que 7 mois pour avoir 30 ans, l'âge ou on s'impose dans la société; Ce qui montre que la lutte a été dure. Nous avons parfois taillé dans le roc et marché sur les épines. La lutte continue cependant».

empty