Eugen Ulmer

  • À l'occasion de la grande exposition consacrée à Niki de Saint Phalle au Grand Palais : une immersion dans le jardin des tarots à la découverte de ces 22 sculptures monumentales.
    Peintre et sculptrice, Niki de Saint Phalle (1930-2002) est l'auteure de célèbres sculptures, comme la Fontaine Stravinsky (en collaboration avec son époux, Jean Tinguely) devant Beaubourg, à Paris, ou ses plantureuses Nanas.
    Pendant vingt ans, Niki de Saint Phalle a également réalisé de monumentales sculptures au Jardin des Tarots, à Capalbio, en Toscane. Dans ce jardin fantastique, 22 sculptures recouvertes de céramiques polychromes, de miroirs ou de verres précieux, reprennent les figures des cartes du tarot divinatoire. Elle y a d'ailleurs vécu plusieurs années, en famille, car ces sculptures sont habitables.

  • Villandry, achevé en 1536, est le dernier des grands châteaux de la Loire, bâtis à l'époque de la Renaissance. Aujourd'hui, les jardins du château, ce sont 120 topiaires d'if, 1 000 charmes, 1 150 tilleuls, 900 arbres fruitiers et 250 000 plants de légumes et de fruits. Au-delà de ces chiffres, c'est la philosophie animant Villandry qui est remarquable : allier l'excellence de l'entretien à une démarche moderne de culture biologique.
    Les jardins se compose, entre autres, d'un potager en carrés (qui s'étend sur 9 hectares), dont l'équilibre complexe est recherché deux fois par saison, d'un jardin de simples, d'un jardin d'ornement, et d'un " jardin d'amour "...
    Depuis quatre générations, la famille Carvallo pérennise la beauté des jardins de Villandry, sans jamais cesser de le renouveler.

  • Les jardins du Manoir d'Eyrignac sont, avec ceux de Marqueyssac, les jardins
    les plus connus et les plus visités du Périgord. Le magazine « Des Racines et
    des Ailes » y a d'ailleurs consacré une émission entière. Recréés au siècle
    dernier par le père du propriétaire actuel, et entretenus avec une rigueur peu
    commune, ils représentent l'archétype du jardin à la française « à taille
    humaine ». Les buis, les ifs et les charmes taillés en topiaires représentent
    dans ce jardin le « nec plus ultra » de ce qu'il est possible de faire en la
    matière. On vise ici à la simplicité des formes dans toute leur perfection !
    L'allée centrale, en particulier, est une des images les plus connues et les
    plus originales de ce jardin qui laisse pantois d'admiration les visiteurs,
    poursuivant leur visite vers d'autres surprises. Eric Sander est photographe
    indépendant, basé à Paris. Exerçant depuis plus de 20 ans, dont 16 aux USA, ses
    reportages photographiques sont publiés dans les magazines les plus prestigieux
    (L'Express, Figaro Magazine, Point de Vue, Paris Match, VSD, National
    Geographic, Newsweek, Time Magazine...). Ces dernières années, il s'est plus
    particulièrement consacré aux grands jardins classiques, et notamment à ceux du
    Périgord, où il possède de profondes attaches familiales . * L'archétype du
    jardin de manoir à la française * Un des jardins les plus connus et les plus
    fréquentés de France * Des photos au fil des saisons à couper le souffle

  • Bomarzo, près de Rome, est un jardin de la Renaissance qui ne ressemble à aucun autre jardin de son époque. On l'a défini comme un anti-jardin, où les statues de monstres grimaçants illustrent les forces brutales à l'action dans la nature et l'inconscient humain, et s'opposent aux représentations idéalisées du XVIe siècle. Un jardin unique, étrange, complexe, fantasmatique qui laisse libre cours aux interprétations les plus variées, et continue, plus de quatre siècles après sa création, à émouvoir fortement le visiteur, interpelé par sa modernité.

  • Le jardin du Vasterival est un jardin " mythique " dans le monde des amateurs de jardins.
    Créé dans les années 1950 par la princesse Greta Sturdza à Sainte-Marguerite-sur-Mer (en Seine-Maritime), il s'étend aujourd'hui sur 12 hectares et ne compte pas moins de 15 000 variétés de plantes. Unique par la richesse de ses plantations, ce jardin est également exceptionnel par le souci qu'a eu la princesse de créer des scènes dont l'intérêt se renouvelle constamment au fil des saisons.
    Ce livre est une magnifique promenade photographique, par deux des photographes de jardins les plus reconnus, dans un des plus beaux jardins d'Europe...

    Joëlle et Gilles Le Scanff-Mayer sont deux photographes bien connus du monde des jardins, et auteurs de nombreux ouvrages, dont, chez Ulmer, trois autres titres dans la collection " Jardins d'exception " : Berchigranges, Le Jardin Plume et Les Jardins de Maizicourt.

  • À Marqueyssac, cest de poésie quil faut parler. Tout dabord, le site, surplombant la Dordogne et embrassant le paysage alentour, encore intact, est à couper le souffle. Ensuite, le jardin, sorti de son sommeil en 1996, émerveille par la douceur et la sensualité de ses moutonnements de buis, à nul autre pareil. Subjugués et toujours plus nombreux, les visiteurs ont fait de ce jardin lun des plus visités du Périgord (avec ceux dEyrignac). La visite se prolonge au-dessus des falaises, alternant points de vue et surprises le long dallées sintégrant respectueusement dans la nature.

    Eric Sander est photographe indépendant, basé à Paris. Exerçant depuis plus de 20 ans, dont 16 aux USA, ses reportages photographiques sont publiés dans les magazines les plus prestigieux (LExpress, Figaro Magazine, Point de Vue, Paris Match, VSD, National Geographic, Newsweek, Time Magazine,...). Ces dernières années, il sest plus particulièrement consacré aux grands jardins classiques, et notamment à ceux du Périgord, où il possède de profondes attaches familiales.


  • Le jardin du Bois du Fay dans la Vallée de Chevreuse est le jardin privé du paysagiste américain Mark Rudkin. Il l'a créé en deux périodes successives :
    - À partir de 1968, les sous-bois en pente furent plantés d'essences rares pour l'époque : magnolias divers, Cornus florida, érables du Japon, liquidambars, auxquels furent ajoutés des collections de rhododendrons et de camélias. Du printemps à l'automne, elles font s'alterner d'élégantes floraisons avec des teintes de feuillage exceptionnelles. Malgré le climat plus sec et le sol sablonneux de l'Ile-de-France, ces flamboiements de couleurs, véritables « incendies de forêt », rappelaient sans doute à son propriétaire, ceux de la Nouvelle- Angleterre à l'époque du fameux « été indien ».
    - Puis dans les années 1980, Mark Rudkin pu acquérir une parcelle située au pied de la vallée. Il y créa un jardin composé de trois chambres de verdure cernées de haies d'ifs et de charmes. Mark Rudkin a su créer dans ce sous-bois aride et sablonneux, typique des environs de Paris, un somptueux jardin qui pourra inspirer les nombreux de jardiniers possédant les mêmes conditions de terrain.

  • Situé face à la mer, à la pointe du Cotentin, près de Cherbourg, le jardin de Vauville bénéficie d'un climat exceptionnellement doux, propice à la culture des plantes luxuriantes et exotiques venues des quatre coins de la planète.
    Créés à partir de 1948, les jardins se sont progressivement enrichis avec les années, et comptent aujourd'hui plusieurs parties : un théâtre des bambous, une impressionnante palmeraie qui surplombe la mer, le chemin des fougères, le jardin d'eau, le bassin des Gunneras, où le contraste entre luxuriance du jardin et aridité de la lande alentour prend toute sa mesure. Dans le jardin exotique, caché et abrité, poussent des plantes plus fragiles : protéas, cactées, pélargoniums odorants...
    Une multitude de plantes rares venues de Tasmanie, de Corée, d'Australie, du Mexique et de bien d'autres régions du monde évoquent les trésors végétaux ramenés par les botanistes voyageurs au fil des siècles.

    Franck Boucourt est photographe, spécialisé dans le paysage et la presse jardin. Il est également l'auteur, dans la même collection, de La Mare aux trembles, le jardin patchwork.
    Guillaume Pellerin est, avec son épouse Cléophée de Turckheim, l'actuel propriétaire du château de Vauville et de son jardin.

  • Situé au bord du lac Léman en Haute-Savoie, le Jardin des Cinq sens, classé «?Jardin remarquable?» par le ministère de la Culture, met le végétal au service des sens, de l'émotion et du rêve. D'inspiration médiévale, ce jardin se compose d'un labyrinthe de chambres de verdure?: quatre petits jardins de charme, séparés par des haies de charmilles et de pommiers palissés, sont ainsi consacrés à la vue, au toucher, au goût et à l'odorat. Le 5e sens, l'ouïe, est représenté par le murmure de l'eau et le chant des oiseaux.

    . Un jardin d'inspiration médiévale plein de charme, au cour d'un des « plus beaux villages de France ».
    . A la fois « beau petit livre » et source d'inspiration pour les amateurs de jardin.

    Pierr Girol est photographe et vit près d'Annecy en Haute Savoie.
    Mathieu Constant est le jardinier en chef du Jardin des 5 sens.
    Franck Sadrin est pépiniériste, spécialiste des cerisiers du Japon, et vit près de Chamonix en Haute-Savoie.

  • Le Bois des Moutiers est un lieu magique, perché sur la falaise de Varengevile-sur-Mer, en Seine Maritime, descendant doucement vers la mer. Les jardins et la maison ont été créés, il y a 100 ans, dans l'esprit Arts and Craft (subtile alliance d'art, d'artisanat et de nature) par l'architecte Edwin Luytens et la paysagiste anglaise Jertrud Jekill, bien connue des amateurs de jardins. Ils constituent un des seuls exemples de jardin anglais en France.
    Parfaitement entretenus, les jardins abritent, entre autres, des rhododendrons centenaires et des rivières de d'hortensias, dont les floraisons font l'admiration des visiteurs. En toutes saisons, la magie et le mystère des lieux, magnifiquement rendue par l'oeil du photographe, opère sur le promeneur.

  • Princess Sturdza's garden in Normandy, Le Vasterivaf, is one of the most beautiful in Europe, admired by garden-lovers from all around the world.
    There, drawing on her great knowledge of plants, she has composed a landscape whose interest is constantly renewed with the changing seasons. Each individual border is a tesson in itself, an exceptional source of inspiration for ait keen gardeners, even those with limited planting space. The photographs, by Didier Willery, who has been recording these borders, season after season, for many years, reveal Princess Sturdza's skiff.

  • Already considered as a reference in most of Europe, this book is now presented in a new, completely reviewed and updated English version including the most recent scientific findings.
      Comprehensiveness This identification guide includes all the marine fish species that may be encountered in coastal of Western Europe and the Mediterranean up to 50 m depth.
      Richness of illustration It offers the vastest iconography ever gatherded on marine fish of the area: not only a profuse collection of photographs, but also line drawings illustrating the key distinctive features of each species.
      A simple and yet rigorous approach Although scientifically rigorous, this book focuses on simple visual criteria to identify fish in their environment. Fishermen and amateur divers will enjoy it as much as students or scientists!

empty