Infolio

  • 101 oeuvres est une publication bilingue (français/anglais), qui réunit des textes portant chacun sur une oeuvre de la collection du Fonds cantonal d'art contemporain (FCAC) de Genève. Fruit d'un partenariat avec la Société Générale Private Banking, ce catalogue réunit les « éclairages du mois », mis en ligne depuis 2010 sur le site Internet de l'Etat de Genève et accessibles dès l'automne 2018 sur le site propre du FCAC. Le choix porte essentiellement sur des acquisitions récentes, accompagnées de quelques oeuvres phares de la collection. Ces oeuvres sont représentatives de la variété des formes de l'art contemporain, les media classiques de la peinture et la sculpture voisinant avec la photographie, la vidéo, l'installation, l'objet, ... Elles sont également emblématiques de la politique d'acquisition du FCAC : les artistes peuvent être genevois bien sûr, mais aussi nationaux et internationaux, pourvu que leur travail ait un lien avec Genève.
    Quelques artistes de l'ouvrage : John M Armleder, Silvia Bächli, Miriam Cahn, Valentin Carron, Silvie et Chérif Defraoui, Chloé Delarue, Vidya Gastaldon, Franz Gertsch, Fabrice Gygi, Alain Huck, Louise Lawler, Olivier Mosset, Gianni Motti, Delphine Reist, Marta Riniker-Radich, Denis Savary, Roman Signer, Tatiana Trouvé ou Rémy Zaugg.

  • L'ouvrage Worlds Beyond (« Mondes Parallèles ») questionne le concept de « réalité » tel que nous le comprenons la plupart du temps. A l'aide de 24 images principales, soulignées par plusieurs dizaines d'autres images, parfois en mosaïque, parfois recadrées, et accompagnées de 24 textes poétiques, le livre ouvre une porte vers des réalités connues d'une seule personne, à un seul moment. Ces « Mondes Parallèles » sont hors-limites pour les autres observateurs ou même pour leurs protagonistes lorsque le moment se termine. Il n'y a pas de retour possible vers ces visions, qui sont le fruit des périodes où le cerveau perd le contrôle sur la réalité.
    Cette perte de contrôle peut survenir lors d'un rêve ou peut être induite par une maladie psychiatrique et elle emmène le personnage vers une autre forme de réalité. Ce monde alternatif est confus et mal défini, à la fois étrange et très familier. Les visions sont peuplées d'ombres et d'archétypes qui évoluent dans un environnement flou. Elles sont le résultat de situations incontrôlées et irrationnelles, qui n'ont que peu en commun avec la « réalité » telle que comprise par la majorité des gens éveillés ou hors crise pathologique.

  • Depuis sa renaissance en 2008 [après cinq ans d'interruption], Le Visiteur ,
    revue d'architecture, entend donner la parole au discours critique, et
    installer un espace de pensée au service d'un réel débat, où l'on pourra
    notamment discuter la question - souvent éludée - de la réussite
    architecturale, en s'appuyant sur des cas précis. Cette revue tentera
    l'alliance entre un certain appétit littéraire et la culture du projet.
    SOMMAIRE du numéro 15 : - un article monographique sur un édifice remarquable
    et méconnu, pour rester fidèles à notre promesse de révéler des oeuvres majeurs
    méconnues, hors du mainstream redondant. Il s'agira des archives de Tolède par
    Mendaro Corsini. - Un article de Hashim Sarkis. - Une section comprenant des
    articles inspirés du dernier colloque de la Société Française des Architectes
    intitulé : "Le territoire dans tous ses états". Il ne s'agit pas des actes à
    proprement parler, mais d'une sélection.

  • Depuis sa renaissance en 2008 [après cinq ans d'interruption], Le visiteur entend donner la parole au discours critique, et installer un espace de pensée au service d'un réel débat, où l'on pourra notamment discuter la question - souvent éludée - de la réussite architecturale, en s'appuyant sur des cas précis. Cette revue tentera l'alliance entre un certain appétit littéraire et la culture du projet.

  • Grands ensembles, campus universitaires, centres hospitaliers et villes nouvelles constituent ce qu'on appelle désormais les "architectures de la croissance". Entre les années 1960 et 1970, la masse bâtie et les infrastructures se sont accrues de manière exponentielle dans toute l'Europe de l'Ouest. Pour répondre à cette nouvelle échelle de projet, les architectes, les ingénieurs et les urbanistes ont dû développer des systèmes de construction, de préfabrication et des techniques de planification, de même qu'ils ont forgé des utopies pour repenser l'environnement humain. En dressant un état des lieux de ces architectures en France, en Allemagne et en Suisse, ce livre revient sur le rôle des utopies, sur la production de masse et propose une analyse des enjeux et des paradoxes liés aujourd'hui à cet héritage complexe et à sa sauvegarde.

  • Portes et fenêtres : ces objets, omniprésents dans la vie quotidienne, sont pour cette raison précisément devenus ceux qu'on ne voit pas, et qu'on oublie dans les inventaires patrimoniaux. Or, dans le seul canton du Valais, ils constituent un véritable trésor.
    Les auteurs ont porté leur regard sur ces ouvertures pour en rendre compte et pour dire quel sens et quelles émotions en émanent, chacun ajoutant sa perspective - esthétique, académique, pratique, etc - à celle des autres, donnant ainsi à voir, enfin, ce qui d'habitude nous échappe.

  • Comment assurer une conservation pérenne et efficace des archives des architectes? Quelles sont les normes et les tendances actuelles ? Quels problèmes et quelles solutions en matière de formats de fichiers et de conversion ? Comment faire face à l'obsolescence des logiciels ? Comment le processus créatif de l'architecte sera-t-il perceptible dans le maquis des fichiers numériques d'une affaire ? Témoignages, retours d'expérience, recommandations et travaux de recherche apportent ici des réponses concrètes aux architectes et futurs architectes, archivistes, historiens de l'architecture, mais aussi aux institutions et maîtres d'ouvrage soucieux de la préservation de leur mémoire. Françoise Banat-Berger (Direction des Archives de France) et Antoine Acon (professeur d'histoire de l'architecture et des technologies à Harvard) situent la problématique dans les enjeux généraux de la conservation du patrimoine numérique: Les réflexions présentées dans cet ouvrage émanent d'architectes, d'archivistes et conservateurs, de chercheurs et d'enseignants. Issus d'une dizaine de pays d'Europe, des États-Unis et du Canada, ils ont été réunis par les institutions partenaires du programme européen Gau:di (Govemance, Architecture and Urbanism: a Democratic Interaction, programme de recherche soutenu par l'Union européenne dans le cadre de Culture 2000).

  • L'escalier. Voilà un attribut architectural connu de tous! Lui consacrer aujourd'hui un ouvrage s'impose comme une évidence, par le fait que la Suisse détient le record du plus long escalier du monde et que cet «organe» de la circulation verticale, souvent banalisé, a besoin de retrouver ses lettres de noblesse.

    Fondé sur les observations, expériences et questionnements de 39 auteurs, cet ouvrage délivre une approche pluridisciplinaire en mettant en lumière les dimensions les plus singulières de l'escalier.

    Avec des contributions de: P. Baertschi, B. Bolli, J.-B. Bruderer, I. Brunier, F. Bujard, N. Dhervillers, B. Dubesset, Ph. Ecklin, D. Epiney Regolatti, D. Fauchez, G. Forré, S. Gigandet, M.-H. Giraud, O. Gisiger, M. Jakob, D. Jaquet, M. Jaquet, A. Lenoir, R. Lupu, P. B. Mahler, B. Marchand, P. Mariétan, E. May, J. Mayoraz, R. Meige, S. Moser Schori, C. Nawratil De Bono, S. Nemec-Piguet, R. Pascu, E. Perren, J.-M. Rapin, J. Rime, B. Roduit, M. Simonet, Taddé (al. Ch.-A. Meyer), A. Viaro, D. Walliser, F. Wiblé, M.-J. Wiedmer.

    Sous la direction de Marie-José Wiedmer, Association Edelweiss.

  • Depuis le milieu du XIXe siècle, les progrès techniques ont fasciné les artistes. Lauréat de la bourse culturelle de la Fondation Leenaards, Sébastien Mettraux décide à son tour de célébrer la machine avec l'humble ambition de peindre avant tout le paysage de sa région sous l'angle de son industrialisation. Cet ouvrage présente cet ambitieux cycle de peintures - développé principalement entre 2015 et 2017 - commenté par six auteurs venant d'horizons professionnels variés. Exposition hors les murs du 21 mai au 18 juin 2017 à Vallorbe (organisé par le Centre d'art contemporain d'Yverdon-les-Bains).

  • Die Buchreihe Les Guides à pattes besteht aus einer Reihe von Bänden, die gleichermassen informativ wie unterhaltsam sind. Sie ermöglicht es Kindern, das Kulturerbe der Schweiz zu entdecken. Die Bände widmen sich den wichtigsten archäologischen Stätten und den angeschlossenen Museen. In Band 9 der Reihe Römerzeit bietet die kleine Eule Pia, Priesterinnnenlehrtochter der Göttin Minerva, den Kindern eine Führung durch das Heiligtum von Petinesca an. In dieser unterhaltsamen Lektion zum Thema Religion lernen sie die Götter des Pantheon kennen und werden in die wichtigsten Riten der gallo-römischen Religion eingeführt. Im Leben unserer gallorömischen Vorfahren war die Religion überall präsent: bei den grossen öffentlichen Festen, dem Hauskult, nicht zu vergessen auch bei den verschiedenen Übergangsriten, wie zum Beispiel zum Erwachsenwerden, bei der Heirat oder im Tod. Die lehrreiche Lektüre wird ergänzt durch eine praktische Bastelanleitung zur Herstellung von Schutzamuletten oder durch eine Partie Gänsespiel... in der Unterwelt. Los geht's zum Heiligtum!

  • Cet ouvrage réunit 50 textes rédigés par l'historienne de l'art Karine Tissot et publiés dans La Région Nord vaudois entre 2014 et 2017. Durant quatre ans, régulièrement, elle a mis en lumière une oeuvre, un artiste ou une question relative à l'art contemporain afin de l'expliquer au plus grand nombre. Partant souvent de l'actualité du monde de l'art, qu'elle se réfère ou non à la programmation qu'elle développe au Centre d'art contemporain (CACY) depuis 2013, elle sensibilise le lecteur à la question de notre monde par le prisme de l'art. Parmi les artistes dont il est question, on relèvera des noms connus ici ou à l'international comme Peter Aerschmann, Luc Andrié, Edouard Chapallaz, Mio Chareteau, Frédéric Clot, Thomas Flechtner, Franziska Furter, Andrea Mastrovito, Karim Noureldin, Tatzu Nishi, Gregory Stauffer, Bernard Voïta, Eric Winarto pour n'en citer que quelques-uns.

  • The collection Les Guides à pattes is the ideal companion for children exploring Switzerland's heritage. The main archaeological sites as well as their museum are presented in educational and fun books.
    In this volume, the first of a series dedicated to the Middle Ages, Clotile and Maximus, two strong-minded chickens, take you on a tour of Genava (Geneva) during the Burgundian period. The Burgundians, transferred to the city by the Romans in order to protect the Rhone Valley of barbarian invasions, will play an important role in the history of the region and settle in with the local population. Genava will even become the capital of their Kingdom for a time!
    The two accomplices, Clotilde and Maximus, offer young readers an exciting program: exploration of the city and its quarters, discovery of Burgundian coins, games and illustrated maps, and of course a tour of the cathedrals. Indeed, Genava was not only a bustling town and a good place to live, but also an important religious centre.
    With a devout cockerel and a cheeky hen, prepare yourself for some unexpected events during your visit!

    In collaboration with AvAnt Ge and the Archaeological Site of Saint-Pierre Cathedral, Geneva.

  • Le terrain Bouratza, au coeur de la cité d'Érétrie, au nord-est de l'agora antique, fut le site d'une fouille de l'École suisse d'archéologie en Grèce entre 1979 et 1981. Ce volume présente les vestiges et trouvailles des époques classique et hellénistique découverts dans cette parcelle.

    La structure la plus importante se compose d'une rangée de pièces alignées, dont un andron avec sol en mosaïque. Cet édifice, sans doute public ou semi-public, fut construit dans la deuxième moitié du IVe siècle av. J.-C. avant d'être rénové et agrandi au début du IIIe siècle. On ignore combien de temps il resta en fonction, mais le site fut abandonné au plus tard dans le courant du Ier siècle av. J.-C.

    Les catalogues de mobilier constituent la majeure partie du volume. Chronologiquement, celui-ci couvre une longue période, d'environ 500 jusqu'à la première moitié du Ier siècle av. J.-C., où la fin du Ve et le début du IIIe siècle sont les mieux représentés. Une attention particulière est portée sur la céramique (fine et mi-fine, vaisselle de cuisine, amphores de transport). Les autres trouvailles présentées sont les lampes, les terres cuites, les ustensiles pour le travail du textile, les monnaies, les fragments d'architecture, les petits objets et les ossements animaux.

    Plusieurs spécialistes de l'École suisse d'archéologie en Grèce ont contribué à l'étude de certaines catégories d'objets ou de contextes spécifiques: Guy Ackermann, Solange Bernstein, Monika Brunner, Claudia Gamma, Angelos Gkotsinas, Mathias Glaus, Pauline Maillard, Caterina Martini et Marek Palaczyk.

    Texte en allemand avec des contributions en français et des résumés en français, anglais et grec.

  • À travers 19 réalisations et 20 projets, la traversée d'une oeuvre d'exception. Riches de leurs différences d'âges et de parcours, les trois associés ont établi leur réputation sur d'importants projets comme l'aéroport de Luxembourg-Findel (Terminal A, 2003-08) ou la Cour européenne de Justice (1996-2009), dont la dernière phase a été menée en collaboration avec Dominique Perrault. Ils participent à de nombreux concours, remportant, par exemple, celui du Pavillon du Luxembourg pour Expo'92 à Séville, celui de la reconversion de l'ancienne base sous-marine de Lorient (France), de la nouvelle gare internationale de Cessange (Luxembourg, 2009) - devant Norman Foster et Christian de Portzamparc - ou du Musée d'histoire de la Pologne à Varsovie, devant 300 concurrents.

  • Anglais Identities

    Collectif

    • Infolio
    • 13 Janvier 2011

    Premier numéro d'une revue de haute tenue intellectuelle, cet ouvrage questionne la notion d'identité architecturale sous plusieurs angles.
    La succession des textes, leur superposition aussi, et l'émergence de projets en parallèle, montrent que les sens des architectures, comme ceux des mots, sont à la fois multiples et contigus. L'architecture semble être toujours à l'intersection entre le spécifique et le générique. Au sein de la société, individus, entreprises, mouvements politiques et religieux, nations et continents s'identifient à l'architecture.
    Elle se trouve dans un milieu où les identités se forgent et se confrontent sans cesse. L'identité est donc un lieu commun pour l'architecture, mais sa dimension y est infailliblement problématique. En est-elle seulement un cadre ou, au contraire, participe-t-elle aux processus d'identification ?

  • Depuis un demi-siècle, Gérard Pétremand a constamment renouvelé sa technique et sa pratique de la photographie.
    Formé à Paris auprès d'Edouard Boubat et de Jean-Philippe Charbonnier à la revue Réalités, il travaille pour des magazines et des éditions d'art, puis touche au domaine du design, du cinéma et de la télévision, avant de collaborer avec de grandes agences internationales de publicité. Sa recherche personnelle est nourrie par l'art contemporain. Etabli à Genève, il connaît une belle renommée internationale.
    De nombreux prix couronnent son parcours (2000 Prix Européen de la photographie-Prix Kodak, 2001 Prix de la jeune photographie-voies off Arles, Grand Prix 5e Award 2000 Zurich.).

  • Depuis sa renaissance en 2008 [après cinq ans d'interruption], la revue Le Visiteur entend donner la parole au discours critique et installer un espace de pensée au service d'un réel débat, où l'on pourra notamment discuter la question - souvent éludée - de la réussite architecturale, en s'appuyant sur des cas précis. Cette revue tentera l'alliance entre un certain appétit littéraire et la culture du projet.

  • Anglais Vodou, a way of life

    Collectif

    • Infolio
    • 5 Février 2015

    Vodou - the storehouse of the slave mind, to this day the vibrant engine of resistance - is much more than a way of looking at the world. It is omnipresent in Haiti, its influence on every aspect of life giving meaning to the mundane. Marianne Lehmann, a Swiss who arrived in Port-au-Prince in 1957, has been collecting vodou objects for over 30 years. The courtyard of her house, its rooms and garden are filled to bursting with more than 3,000 items of a little-known yet surprisingly spirited material culture. Life-size figures from secret societies stand next to representations of spirits, flags of vodou nations, dreamlike figurines, immense mirrors, paquets congo, altars piled high with empty bottles, coffee cups, archaeological stones from the Taino and Arawak cultures. We are brought up short by the vast array of odds and ends used in service to the spirits, rendered speechless by the infinite creativity of Haitian artists. Saved from dispersal by Lehmann's care, the objects await suitable conditions of display to the Haitian public under the auspices of the Fondation pour la préservation, la valorisation et la production d'oeuvres culturelles haïtiennes (FPVPOCH).

    The catalogue presents more than 300 pieces from Lehmann's collection on display for the first time ever, anywhere in the world, at the MEG exhibition, "Vodou, a way of life". The pictures are by Johnathan Watts, who kept to the exhibition's narrative thread. They play on variations, details, materials, accessories and group effects, kindling complex and sometimes conflicting feelings. Two interviews, one with Marianne Lehmann herself, the other with the vodou priest, the houngan Max Beauvoir, shed light on the context in which the objects were collected, while an article by Haitian anthropologist Rachel Beauvoir-Dominique (FPVPOCH) explains vodou's underlying significance : the memory of the slave crossing to the Americas and the struggle for freedom and independence - a legitimate source of pride, but also a battle that remains to be won.

  • Sous la direction de Roger Mayou, directeur du Musée, et de Sandra Sunier, cheffe de projet « Expositions et publications ». Avec des contributions des architectes Shigeru Ban (Japon), Gringo Cardia (Brésil) et Diébédo Francis Kéré (Burkina Faso).

  • Sculpteur et peintre genevois né en 1954, Jean-Marie Borgeaud empoigne la céramique à bras le corps en parfait autodidacte à partir des années 1990. Depuis lors, il modèle des hommes, des femmes, un taureau ou un cheval, monumentaux, transcendés par le passage au feu qui a laissé taches, cicatrices et autres fractures de vie. Dans sa quête incessante de capter au plus profond l'humanité, avec ses émotions, sa fragilité et surtout sa finitude, il dissèque sans concessions, en terre ou en pâte de verre, organes, foetus et squelettes, nous les livrant comme miroirs de nos entrailles.

  • Allemand Rebe und Wein im Wallis

    Collectif

    • Infolio
    • 11 Février 2015

    Wussten Sie, dass bereits vor der Ankunft der Römer im Wallis Reben wuchsen? Dass Wein lange Zeit als Medikament galt? Dass früher in den Rebbergen die Kühe grasten? Solche Enthüllungen und vieles mehr findet sich in diesem reich illustrierten Standardwerk, das die Resultate neuester wissenschaftlicher Forschung in sich vereint. Was im Wallis je mit Wein zu tun hatte, breitet sich vor dem Leser aus. Rund hundert Artikel beleuchten sämtliche Facetten einer dreiundzwanzig Jahrhunderte alten Vergangenheit - von den Rebsorten bis zum Brauchtum, das sich im Laufe der Zeit um den Wein gebildet hat.
    Heute wird mehr über Wein gesprochen, als dass man ihn trinkt. Neben seinen nicht zu leugnenden geschmacklichen Qualitäten trägt der Rebensaft aus dem Wallis eine eigene spannende Geschichte in sich. Sie zu kennen heisst, «bis auf den Grund des Glases zu schauen», um zur Seele des Weins vorzudringen.
    Diese Publikation ist die Frucht siebenjähriger Forschungsarbeit, zusammengetragen vom Walliser Reb- und Weinmuseum und seiner Leiterin Anne-Dominique Zufferey. Der Hauptteil stammt aus der Feder der Historiker Sabine Carruzzo und Pierre Dubuis; rund 30 Wissenschafter (Ethnologen, Geografen, Historiker, Ampelografen, Archäologen, Biologen) ergänzen die Texte mit Beiträgen aus ihrem Schaffensgebiet.

    Version allemande de Histoire de la vigne et du vin en Valais (9782884741637).

  • The Museum of the Swiss Abroad is pleased to participate in the celebrations of the two hundred years of diplomatic relations between Switzerland and Russia, through an exceptional exhibition.

    The strong and enduring diplomatic links between the two countries since 1814 will be presented through historical documents. A selection of paintings and documents will reflect the importance of immigration and the imprint of the Russian artists in Switzerland and the influence of Switzerland on their work, as it was the case for Leo Tolstoy, Alexey Jawlensky, Ilya Repin, Marianne von Verefkin, Feodor Matveev, Nikolay Dubovskoy, Gerhardt von Reutern .

    Exhibition organized in collaboration with the State museums and exhibitions ROSIZO and the Russian Ministry of Culture.

empty