Histoire

  • 1884 : une année française Nouv.

    On serait tente´ de dire que 1884 fut une anne´e ordinaire. On y parle des e´trangers qui travaillent a` bas cou^ts et concurrencent nos produits. On invente des mots pour les gens a` la mode qui sont force´ment « pschutt » ou « vlan ». Le chole´ra venu de Chine frappe a` Toulon, passe a` Marseille et monte vers Paris. La province se me´fie de la capitale, le commerce pe´riclite. La France s'installe au Tonkin, re^ve de reconque´rir l'Alsace-Lorraine. On s'appre^te a` autoriser le divorce, on affirme la Re´publique, et naissent les bases d'un pays moderne.
    Mois apre`s mois, Vincent Wackenheim raconte cette anne´e franc¸aise, dont il suit l'actualite´ a` travers la presse, a` l'e´poque ple´thorique, les correspondances, les romans, les spectacles, ne ne´gligeant aucun fait, du plus te´nu au plus important, de la mode a` l'e´ducation des filles, de la cuisine aux impo^ts. Son re´cit reconstitue avec naturel et pre´cision ce qu'un individu vivant en 1884 sait de son temps. Il fait revivre une e´poque et met au jour la pe´rennite´ des de´bats, du caracte`re, des moeurs de la France.

  • Buczacz est une petite ville de Galicie (aujourd'hui en Ukraine). Pendant plus de 400 ans, des communautés diverses y ont vécu plus ou moins ensemble ; jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale, qui a vu la disparition de toute sa population juive. En se concentrant sur ce seul lieu, étudié depuis l'avant-Première Guerre mondiale, Omer Bartov reconstitue une évolution polarisée par l'avènement des nationalismes polonais et ukrainien, et la lutte entre les deux communautés, tandis que l'antisémitisme s'accroît. À partir d'archives récoltées pendant plus de 20 ans, d'une documentation considérable, de journaux intimes, de rapports politiques, milliers d'archives rarement analysées jusqu'à aujourd'hui, il retrace le chemin précis qui a mené à la Shoah. Il renouvelle en profondeur notre regard sur les ressorts sociaux et intimes de la destruction des Juifs d'Europe.
    Omer Bartov est professeur d'histoire européenne à Brown University (États-Unis). Il est l'auteur de plusieurs livres importants, dont un seul, jusque-là, a été traduit en français (L'Armée d'Hitler, Hachette, 1999). Anatomie d'un génocide a été célébré par Jan Gross, Tom Segev, Christopher Browning, Saul Friedlander, Philip Sands...

  • Un portrait de Simone Veil écrit à la lumière des archives privées de Simone Veil déposées aux Archives nationales. Les documents de ce fonds considérable permettent d'enrichir notre vision sur ses activités au ministère de la Justice, comme ministre de la Santé ou au Parlement européen mais aussi sur ses années de jeunesse, sa déportation et son retour des camps. Il comprend notamment des lettres manuscrites, des discours annotés de sa main, des courriers d'une grande valeur historique, des photographies. De nombreux documents permettent également d'éclairer des pans moins connus de son activité, comme sa lutte pour l'amélioration des conditions de détention des prisonniers ou son combat pour la reconnaissance du génocide des Tsiganes.
    Le texte s'appuie par ailleurs sur de nombreuses interventions télévisées et radiophoniques de Simone Veil et sur des photographies mises à la disposition de l'auteur par Jean et Pierre-François Veil.
    Le livre, abondamment illustré, retrace le parcours historique hors norme de Simone Veil. Il est aussi un portrait sensible, souvent bouleversant, de celle qui fut pendant plusieurs décennies la personnalité politique préférée des Français.

  • Le détail du monde ; l'art perdu de la description de la nature Nouv.

  • À travers l'Histoire secrète des Cathédrales, redécouvrez ces grandes dames de pierre qui révèlent des secrets jusqu'alors bien gardés.
    * Plongez également au coeur de mystères  révélés en 7 chapitres : Cathédrales et diocèses (L?église de l?évêque...) / Des cathédrales romanes aux cathédrales gothiques (Sens, Noyon, Senlis, Laon, Notre-Dame de Paris...), L?ère des cathédrales géantes (Chartres, Bourges, Reims, Amiens...), Des chantiers titanesques (Les techniques de construction, Effondrements...) / La vie de la cathédrale (les plans...) / Un monde d?images (La statuaire,  Le vitrail...) / Après le Moyen-Âge... (Dévastations des Guerres de religion, Les cathédrales au XIXe siècle...).
    * En couverture : Rosace de Notre-Dame de Paris.

  • Donjons aux mille visages, ils émaillent l?ensemble du territoire français actuel. De terre, de bois ou de pierre, mottes castrales ou nids d?aigle, ils sont à la fois des symboles du pouvoir seigneurial, des machines de guerre et des résidences aristocratiques. Ils sont le reflet de l'évolution des techniques de sièges et du développement de l?artillerie dont les bastions aux murs épais sont les éléments les plus visibles. Ils témoignent aussi de la recherche incessante, par la noblesse, de luxe et de confort : pas de forteresse sans latrines !

  • Nous la Commune Nouv.

    Nous la Commune

    Hugo Rousselle

    Le 18 mars 1871, les Parisiens refusent la décision du gouvernement de capituler face à la Prusse en guerre avec la France. Paris humilié sort d'un siège de plusieurs mois. Une insurrection porte alors au pouvoir une coalition de révolutionnaires qui proclame son propre gouvernement : la Commune.
    La Commune, c'est avant tout celles et ceux qui l'ont portée à bout de bras ou à la pointe du fusil, qu'ils soient mus par une soif de justice sociale ou par un sentiment patriotique, ouvriers, artisans et intellectuels, femmes et hommes, jeunes et vieux. Connus ou inconnus. Qui sont-elles, comment sont-ils ?
    Cet ouvrage redonne vie à ces héros oubliés, leur rend un visage (ou à défaut leur en prête un) et illustre leur histoire, plurielle et collective. Véritable enquête visuelle, il permet à la plume de Hugo Rousselle et au pinceau de Dugudus de représenter cette révolution à travers cinquante figures d'insurgés.
    Ouvrage élégant, maquette soignée, papier offset. Lexique, Bibliographie, Chronologie?

  • Le Jour J ! Ce 6 juin 1944, la plus grande armada jamais réunie sur mer et dans les airs se jette sur les côtes normandes, de l?estuaire de l?Orne (Calvados) aux plages de Quinéville (Manche). Les Alliés s?attaquent à la forteresse érigée par Hitler, ce Mur de l?Atlantique derrière lequel l?Europe est retenue prisonnière. Pendant près de 100 jours des centaines de milliers de soldats venus des pays alliés livrent des combats terribles et décisifs.
    Le Débarquement et la Bataille de Normandie ouvrent la porte à la Libération.
    100 photos pour ne pas oublier le sacrifice de ces hommes ni les souffrances infligées à toute la population lors de la guerre.

  • À la fin du XVIIIe siècle, deux innovations majeures vont bousculer le monde militaire : l?invention des frères Montgolfier, qui permet à l?homme de s?élever dans les airs, et la fabrication de l?hydrogène par le chimiste Charles.Ces découvertes sont alors mises à profit par la Convention pour imaginer une arme révolutionnaire, permettant l?observation d?un adversaire en prenant de l?altitude.
    Ainsi commence la conquête du ciel, avec d?abord l?emploi de ballons dès la Révolution, puis durant la guerre de Sécession, celle de 1870, et enfin pendant la Première Guerre mondiale. Lors de ce dernier conflit en particulier, les aérostiers deviennent peu à peu des acteurs déterminants dans la conduite des combats.
    Embarquez-vous aussi dans une nacelle, aux côtés de ces sentinelles du ciel, pour observer les lignes ennemies, affronter les tirs des canons et des avions adverses et sentir l?appréhension avant un saut en parachute.
    Dans cet ouvrage, Jean-François Nicloux fait sortir de l?oubli ces héros trop souvent ignorés, ces sentinelles des champs de bataille et spectateurs de nombreux drames.

  • Le présent ouvrage revient sur la vision allemande de la bataille de France de mai-juin 1940.
    Inédit, issue de la collection d?un particulier de plus de 2000 clichés, ce livre présente essentiellement des photographies « privées », en ce sens qu?elles ont été réalisées par les soldats eux-mêmes à des fins de « souvenirs » qu?ils ramèneront chez eux ? ce en quoi ils remplissent le même rôle que le propagande officielle.
    Ces clichés retracent le quotidien d?une guerre ? entre les combats et les moments de repos, entre la mort des camarades et la victoire sur les Pays-Bas, la Belgique et, surtout, sur la France ? et ses conséquences : l'Occupation et l'Annexion, le partage de la France et la ligne de démarcation...
    Un panorama de la campagne de France comme vous ne l?avez jamais vue, à travers l??il de l?envahisseur.

  • Les Français furent profondément marqués par les tragédies de l?Année terrible. Ils sont sortis autant humiliés que frustrés de cet épisode de l?histoire nationale. Mais quel rôle ont joué les femmes dans cet épisode ? La mémoire collective peine à reconnaître leur participation à l?effort de guerre. Pourtant, les Françaises n?ont pas été que des victimes. À tous les niveaux de la société, des femmes se sont engagées et ont participé à l?effort imposé par la situation. Il s?agit de rappeler leur quotidien pendant la durée du conflit mais aussi de mesurer aussi l?impact leur engagement.
    La réalité de l?engagement féminin de l?époque s?en trouve aujourd?hui en partie occultée ou déformée, souvent réduite à une imagerie d?Épinal. Le rappel de leur combat peut aider à leur rendre justice.

  • La Grande Guerre navale 1914-1918 Nouv.

  • Qui était le roi Arthur dont la naissance reste nimbée des mystérieuses brumes de Tintagel ? Issue d?un culte préhistorique de l?ours, la légende auréole un chef militaire breton qui, à la fin du Ve siècle, portait le nom d?Artorius. Le cycle arthurien s?inscrit dans un rite calendaire avec Merlin en machiniste du balancier cosmique. Touché par la baguette de l?enchanteur, le guerrier celte se fait courtois après son accession à la souveraineté par le rituel initiatique de l?épée au perron magique. Roi à l?enseigne du dragon, Arthur alimente la saga par de fantastiques exploits contre l?infernal sanglier Twrch Trwyth et le géant de Tombelaine. Suivant le cours du soleil, ses cours itinérantes s?insèrent dans une temporalité saisonnière.  Maître des chevaliers de la Table Ronde, Arthur ordonne fêtes et tournois pour ses compagnons d?aventures, tel un roi Plantagenêt au XIIe siècle. Puis la légende s?amplifie et se fait épopée chrétienne avec la Quête du Vase mystique. Lorsque les mystères du Saint Graal sont révélés à Galaad, la royauté d?Arthur ne peut que décliner, minée par les rivalités lignagères de la « chevalerie terrestre ». L?amour adultère de Guenièvre avec Lancelot sonne le Crépuscule des temps arthuriens.  Après l?ultime bataille de Salesbières qui voit le roi et son fils incestueux Mordret s?entretuer, Arthur est emmené par Morgane en l?île féerique d?Avalon où il entre en dormition, roi-ours en attente de déshibernation.

  • Qu?évoque aujourd?hui ce nom, Mont-Valérien ? Une page sombre de l?histoire de France pendant la Seconde Guerre mondiale ?
    Un lieu où se déroule chaque année la cérémonie commémorant l?appel du général de Gaulle prononcé le 18 juin 1940 ? Un lieu où résonne le souvenir et la mémoire d?un millier de fusillés ? Entremêlées dans notre inconscient collectif, de la « butte » des fusillés à la clairière, de cette immense croix de Lorraine à la crypte, sans oublier les graffitis de la chapelle, aucune de ces représentations n?illustrent la complexité de ce premier Haut lieu de la mémoire nationale.
    À travers un ouvrage richement illustré par des archives et des photographies inédites, les 80 ans d?histoire du site propose de nouvelles lectures et interprétations historiques, en offrant au lecteur, un véritable voyage dans le temps. D?un lieu « sans témoins » à la sortie de la guerre, le Mont-Valérien est devenu le lieu porteur d?héritages multiples de la Résistance qu?il tend à valoriser et faire connaître, un véritable livre ouvert sur l?histoire de France.
    Le Mont-Valérien est le premier des dix Hauts lieux de la mémoire nationale du ministère des Armées à proposer un format beau livre à l?usage du grand public, afin de rendre accessible son contenu historique au plus grand nombre.

  • Le culte des saints et des reliques est au c?ur de la religion médiévale : il déplace des foules entières, monopolise des prêtres, et fait s?élever des églises toujours plus majestueuses.
    Jusqu?au XIe siècle, la désignation des saints est laissée à l?initiative populaire, vox populi, vox Dei ; la canonisation se fait par un culte spontané rendu au saint, honoré le jour de sa mort. Cependant, à partir du VIIIe siècle, le rôle des prélats devient plus important avec la mise en place d?une enquête préalable à la canonisation (authentification des reliques grâce aux témoignages oraux ou écrits).
    La relique est un objet complexe qui participe du matériel en tant que corps ou fragment de corps comme du spirituel. La foi, la croyance et le respect ne sont pas les seuls sentiments suscités par les reliques, elles attirent aussi la convoitise et la volonté de s?en emparer à des fins sociales et politiques, depuis la quête éperdue de la protection sacrée jusqu?à la volonté de puissance ou de gloire.

  • Ce livre est une synthèse illustrée de la guerre de Cent Ans, qui couvre une période de cent seize ans (de 1337 à 1453). Cette guerre voit s?affronter sur le sol français deux dynasties, les Plantagenêts (qui possédaient le royaume d?Angleterre et la moitié de la France actuelle) et la Maison capétienne de Valois. Cet épisode sans précédent dans l?histoire de France est marqué par de nombreux conflits, entrecoupés de trêves plus ou moins longues, ponctué de batailles célèbres comme Poitiers, Crécy ou encore la terrible défaite d?Azincourt, et habitée par des personnages de légende : Jeanne d?Arc, Du Guesclin. La guerre de Cent Ans se termine officiellement avec la signature du traité de Picquigny par Louis XI de France et Édouard IV d'Angleterre en 1475. C?est cette histoire passionnante et pleine de rebondissements que nous raconte Olivier Renaudeau.

  • L'histoire de la fameuse Compagnie française des Indes orientales se raconte ici en images par des spécialistes et inspire des créations contemporaines (dessins, gravures, peintures, objets, récits, poésie...).

  • L'auteur de cette maxime n?est autre que Napoléon qui expliqua même que la première qualité d?un général était de savoir émouvoir son armée. Il s?y employa mieux que quiconque et fit la démonstration de son génie également en matière rhétorique. Convaincu que « les mots étaient tout », il sut galvaniser ses troupes et de l?ouverture de la campagne d?Italie aux adieux à la veille garde, il prononça certains des plus beaux discours de guerre. Bien connues dans les pays anglo-saxons, ces proclamations et allocutions militaires sont tombées, en France, dans l?oubli. Elles sont réunies pour la première fois depuis la fin du 19e siècle.

  • * L'Inquisition qui ne se réduit pas ici aux infames tortures, aux calomnies, au fanatisme relgieux..  mais qui lève le voile sur les mystères et le pouvoir de la lutte pontificale contre l'hérésie.
    * Une approche bien au-delà de l'inquisition médiévale en 7 chapitres : Naissance de l'Inquisition médiévale (La recherche des hérétiques, Les débuts de l'Inquisition...) / Le fonctionnement de l'Inquisition (Déposition des témoins, La torture,..) / L'Inquisition à l'?uvre (La dispersion des vaudois, Magie et sorcellerie, L'Inquisition et les templiers) / L'Inquisition espagnole / (L'Inquisition espagnole...) / Les cibles de l'Inquisition espagnole (Les judaïsants, Les protestants...) / Les autres inquisitions / (au Portugal, L'affaire Galilée...) / L'inquisition, une source de débat et d'inspiration (Paul Laurens peintre, au cinéma...) / *En couverture :  Galilée devant le tribunal de l'Inquisition.

  • Durant la Seconde Guerre mondiale, de mai 1940 à avril 1945, les bals publics furent interdits en France par les trois régimes qui se sont succédé : Troisième République finissante, État Français de Vichy et Gouvernement Provisoire. Les Allemands y jouèrent un rôle ténu, interdisant dans un premier temps tous les rassemblements, puis transférant en mai 1941 cette question à l?administration de Vichy.
    Dans un pays où le bal était un des loisirs les plus répandus, cette interdiction entraîna la multiplication de bals clandestins sur tout le territoire, réprimés avec énergie par les forces de l?ordre.
    Ce livre accompagne une exposition qui présente ce phénomène à travers une déambulation chronologique en cinq temps. Le temps du bal de l?avant-guerre d?abord, puis celui de la mise en place des interdictions et de la répression. Il dévoile toutes les facettes du bal clandestin et le long chemin du retour à la normale. Elle souligne enfin la persistance d?un discours de défiance autour des jeunes et de la musique, et le lointain écho entre les bals clandestins des années 1940, les rave parties des années 2000 et les fêtes sauvages des confinements.

  • L?objectif de cet Atlas est de raconter le Débarquement et la bataille de Normandie sous une forme attractive et visuelle.
    - 70 cartes couleurs permettent de retracer le Débarquement et l?ensemble de la bataille de Normandie.
    - 8 grandes cartes montrent les progressions et les événements cruciaux sur une période d?environ deux semaines, puis des cartes plus précises présentent toutes les petites et grandes batailles qui ponctuent l?ensemble de la campagne alliée en Normandie.
    On peut voir ainsi que la bataille de Normandie était loin d?être jouée d?avance ! Chaque carte est accompagnée d'un commentaire détaillé.

  • Lorsque Jean-Baptiste Charcot voit le jour en 1867, la quasi-totalité des terres du globe a été cartographiée, à l?exception des pôles qui restent des régions très peu explorées. Ce sont ces terres polaires que Jean-Baptiste Charcot va patiemment révéler au monde entier.

  • - Un récit détaillé de ces heures décisives pour l?avenir de notre pays, qui précipitèrent la chute du IIIe Reich? Le récit d'une épreuve et d'une aventure humaine sans précédent qui nous fait revivre toute l'histoire, des préparatifs jusqu'au dénouement avec l'encerclement de la Poche de Falaise.
    - Ce livre est abondamment illustré et sa maquette très vivante en fait un ouvrage de référence. Il présente notamment des documents qui permettent de se replonger dans la Normandie de l?été 1944  : tickets de rationnement, sauf conduit, le "Courrier de l'Air" du 4 juillet 1944 sur la libération de Cherbourg, tracts de propagande, petit dictionnaire franco-américain pour les GI?s, etc.
    - Un très beau livre nostalgique, rempli des souvenirs de nos parents et grands-parents, renforcé par l'ajout de photos d'époque colorisées.

empty