Vie pratique & Loisirs

  • Niki Lauda

    Dominique Vincent

    Niki Lauda est décédé le 20 mai 2019. Champion du monde de Formule 1 à trois reprises, le coureur autrichien a laissé une empreinte indélébile dans l'imaginaire des passionnés de la course automobile, qui n'ont oublié ni son terrible accident sur le Nürburgring, ni sa rivalité sportive avec James Hunt, puis plus tard avec Alain Prost.

    S'appuyant sur une iconographie particulièrement riche et originale et des témoignages de personnes qui l'ont connu, Dominique Vincent nous invite à dérouler son itinéraire de pilote depuis la fin des années 60, les moins connues, jusqu'au milieu des années 80.

  • Si ce livre est si pleinement attachant c'est par les documents exceptionnels qu'il contient. En effet, l'un des constructeurs, également pilote de sa machine, Jean Debuire, père de l'auteur, a construit son propre Racer 500 à moteur Zundapp -avec des moyens pourtant très limités- et ses héritiers ont conservé avec ferveur l'intégralité du dossier de ce bel exploit. Photos, dessins, factures, tout est là qui raconte avec précision et émotion les débuts de la course automobile des années 1950.

  • Cet ouvrage présente un panorama très large du phénomène Combi Volkswagen, sorte de mini bus ou de van de livraison qui a, en ce moment plus que jamais, la faveur d'un public jeune et enthousiaste.

  • La Formule 1 perd sa popularité et ses fans autour du monde, découragés par des règlements sportifs et techniques trop complexes et par des alibis écologiques, qui ont conduit la F1 à perdre une bonne partie de son âme.

    Le temps presse et pour « Sauver le soldat F1 » et il va falloir adopter des solutions drastiques !

    Et justement, ce livre propose des solutions pour que la F1 suscite à nouveau toute la passion qu'elle mérite grâce aux témoignages d'un « commando » de nombreux pilotes qui donnent leur avis : Ickx, Tambay, Arnoux, Jabouille, Laffite, Panis, Ocon, Villeneuve, Gasly, Bourdais et de bien d'autres, ingénieurs, organisateurs, team-managers, journalistes, ainsi que de grands Champions d'autres disciplines qui se sont passionnés pour la F1.

    Avec « Il faut sauver le soldat F1 » Jean-Luc Roy pousse un cri, plus fort que les moteurs de F1.....qui ne font plus beaucoup de bruit depuis 2014 !

  • Bruno Morin, principal ingénieur de l'écurie Matra de Formule 1, nous livre dans cet ouvrage ses souvenirs engrangés pendant ses six années passées sur tous les circuits du Championnat du Monde, au sein de l'écurie française. Avec méthode et passion cet homme discret donne sa vision des pilotes qu'il a fréquentés et nous transmet également un portrait Jackie Stewart, et de Ken Tyrrell, avec qui il a partagé le titre de Champion du Monde.

    L'auteur nous donne également un point de vue éclairé sur les réussites et les échecs de Matra Sports, apportant de nouveaux éléments à une saga initiée par Jean-Luc Lagardère, entrée depuis dans l'Histoire de France, la grande. La préface de Sir Jackie Stewart cautionne parfaitement la mémoire de Bruno Morin livrée dans cet ouvrage.

  • Johnny Rives, emblématique journaliste du quotidien l'Equipe a côtoyé Henri Pescarolo pendant des décennies au point de devenir de véritables amis.
    Ils ont partagé, outre les courses - un dans la voiture volant en main, l'autre en bord de piste tenant sont stylo -, des avions, des hôtels, des voitures innombrables et de multiples aventures

  • La Formule France a cinquante ans ! Débutée en fanfare en 1968, cette formule de promotion, destinée à mettre le pied à l'étrier à la génération des baby-boomers a magnifiquement tenu son rôle ! En effet, la Formule France verra éclore de futurs pilotes de Formule 1 comme Jacques Laffite, Jean-Pierre Jarier ou Michel Leclère et d'autres gloires qui deviendront professionnels de la course, voire constructeurs, comme Hughes de Chaunac. Pour le moins, les autres concurrents de la Formule France se forgeront des souvenirs pour toute une vie grâce à cette discipline qui fut avant tout un loisir sportif automobile, enfin financièrement abordable. Les auteurs nous invitent à visiter ces trois extraordinaires années que dura la Formule France, à mécanique Renault 8 Gordini, de 1968 à 1970.

    La vraie Révolution de mai 1968 aura été pour un grand nombre d'amateurs de course automobile l'avènement de cette Formule France que tous les jeunes fanas attendaient de leurs voeux. Ce livre s'adresse aux nostalgiques de ces années où tous les rêves étaient encore possibles, même celui d'accéder au plus haut niveau de la Formule 1 et des 24 Heures du Mans !

  • Entre le Rallye Monte-Carlo 2002 et le Rallye de Catalogne 2012, Sébastien Loeb a disputé près de 150 épreuves routières en WRC. Après chaque course, ou presque, il trouvait toujours le temps de nous envoyer sa chronique qui paraissait dans Autohebdo la semaine suivante. Durant cette période, qui l'a vu remporter neuf titres de champion du monde en compagnie de son fidèle coéquipier Daniel Elena, il a relaté avec précision et sincérité tous ses faits et gestes.
    Voici la compilation de ses exploits, de ses victoires - 76 - et de ses quelques rares bourdes... Ce sont ses commentaires, ses annotations, sa parole en somme. Et ce précieux témoignage est à conserver comme un document unique. A l'image de ce pilote hors-norme.

  • C'est une manière originale de raconter l'histoire intime de Ferrari avec la France que ce livre, qui dévoile cette saga, année après année, salon de Paris après salon de Paris. On y trouvera les voitures de Maranello, on en donnera les prix, les caractéristiques, et nous ferons revivre l'épopée de cette marque légendaire et de ce salon qui ne l'est pas moins.

  • Ayant participé à toute l'aventure d'AUTOhebdo depuis sa création, en 1976, Christian Courtel, rédacteur en chef du magazine entre 1991 et 2003, a fini par ouvrir sa mémoire en compilant, sous forme de chroniques, divers aspects du sport automobile.
    Il y a mêlé anecdotes, expérience personnelle, portraits et faits méconnus. Il s'agit d'une succession de tranches de vie où les acteurs défilent de façon aléatoire et voulue par l'auteur. Pour la réalisation de cet album, 50 chroniques ont été sélectionnées parmi les 173 parues dans AUTOhebdo entre avril 2006 et juin 2009. Elles ont pour la plupart été enrichies, et une chronique inédite s'est glissée dans ce recueil.

  • Dans le monde de l'automobile, il est rare de voir une déclinaison sportive aussi réussie que celle de la nouvelle Renault Mégane. Si la voiture civile a créé l'événement lors de sa présentation, Mégane Trophy a, à son tour, enflammé les esprits. Faire beau, faire puissant, faire performant furent les engagements des ingénieurs et des designers de Renault Sport Technologies pour le projet Mégane Trophy. Le tout avec des moyens limités et une volonté constante d'offrir le meilleur rapport prix/performance, un coeur grand comme ça et une vraie passion, partagée à tous les niveaux. Présentée sous forme de maquette au Mondial de l'Automobile en octobre 2008, puis en version roulante au Salon de Genève en mars 2009, Mégane Trophy a connu des rendez-vous majeurs lors de sept confrontations dans le cadre des World Series by Renault : en Espagne, en Belgique, en Hongrie, en Grande-Bretagne, en France et en Allemagne. De ces confrontations devant des millions de passionnés cumulés est né ce livre, qui retrace la saison 2009, an I de Mégane Trophy. Laquelle a définitivement gravé son nom dans l'Histoire.

  • Cet ouvrage présente un panorama très large du phénomène Volkswagen, cette petite voiture si populaire qui a conquis le monde. Ici pas de grands discours mais une vision photographique des plus belles réalisations sur base Coccinelle, étayée par des textes courts et percutants puisés dans VW Magazine.

  • La firme Matra a porté haut les couleurs de la France dans le secteur de la course automobile, remportant par trois fois les 24 Heures du Mans (1972, 1973 et 1974) et réalisant également des prouesses en Formule 1, Jackie Stewart remportant le Championnat du monde des conducteurs en 1969 au volant d'une Matra. Cette marque est incontestablement synonyme du renouveau du sport automobile en France, au plus haut niveau !

    Pour célébrer cette marque devenue mythique, il fallait un grand et beau livre de référence ; il est là. Conçu en deux parties, chacune apporte sa pierre à l'édifice : D'abord l'histoire de cette firme racontée par le détail, ses voitures, son organisation, sa technique, ses ingénieurs et ses mécaniciens. Et ses prestigieux pilotes, Beltoise, Jaussaud, Servoz Gavin, Pescarolo, Larrousse, etc.
    La seconde partie égraine les quelque 70 châssis de courses produits par Matra dans les différentes disciplines du sport automobile, monoplaces de Formule 1 et voitures de sport-prototypes pour les épreuves d'endurance. Et c'est bien là la grande force de cet ouvrage, que de raconter chaque voiture produite à travers sa technique, le déroulement de ses courses et ses résultats, châssis par châssis. Bref un ouvrage de référence absolue !

  • Rançois Cevert est mort aux essais du Grand Prix des Etats-Unis, le 6 octobre 1973. Quarante ans plus tard sa soeur, Jacqueline Beltoise, ouvre les archives photo familiales et Johnny Rives, de L'Equipe, sort de sa retraite pour nous faire revivre ce jeune héros surdoué qui devait, à n'en pas douter, devenir champion du monde des conducteurs de Formule 1 l'année suivante.

  • L'Histoire de l'Automobile ne s'est pas faite qu'avec les grandes marques prestigieuses que sont Ford, Ferrari, Jaguar et Porsche.
    Elle s'est également écrite avec une foule de petits constructeurs anonymes qui avaient la modeste envie de conduire une automobile qui sortirait de leurs mains, pour la simple et bonne raison qu'ils n'avaient, pour la plupart, pas les moyens d'acheter une voiture du commerce. D'autres avaient des idées novatrices et voulaient les mettre en oeuvre. D'autres encore rêvaient de gloire et que leurs productions seraient reconnues et célébrées.
    Ainsi sont ces Constructeurs sans patente, ces oubliés de l'Histoire que nous avons voulu mettre au premier plan. Ils le méritent amplement, car leur motivations étaient ô combien pures et enthousiastes !

  • 4CV Renault

    Dominique Pascal

    La naissance de la 4 CV, étudiée sous l'Occupation par un groupe d'ingénieurs résistants, au total mépris des autorités allemandes, relève d'une véritable aventure romanesque, compte tenu des difficultés de l'époque.
    Lorsqu'elle sort au Salon 1946, la petite berline étonne les habitués de la marque par sa conception technique originale, en totale rupture avec les habitudes conservatrices du constructeur. Avec 1 105 547 exemplaires produits durant ses quatorze années de présence sur le marché, on peut affirmer que sa mission a été amplement remplie. Cet ouvrage est un hommage appuyé à cette voiture mythique qui a accompagné chaque Français du baby-boom.

  • Le plus populaire des pilotes français, celui qui a porté sur ses épaules le renouveau du sport automobile en France dans les années 1960 et 1970, nous livre ici ses souvenirs à travers son album photos très personnel. De ses débuts en moto en 1955 à ses victoires en Formule 1, Jean-Pierre Beltoise, c'est 40 ans de courses, de passion et d'amitié.

  • Tout comme la renault 8 gordini à été la sportive des années 1960-1970, la mégane renault sport restera dans l'histoire comme la diva du début du xxe siècle : une voiture brillante, terriblement sportive, efficace et ludique.
    Née sous les pinceaux des designers renault en 2003, la mégane renault sport n'a cessé d'évoluer pour parvenir au sommet de la hiérarchie des voitures sportives, comme l'attestent ses nombreux titres de gloire : sportive de l'année 2007 et 2008 pour le magazine échappement et car of the year pour la revue britannique evo. le point d'orgue de la mégane renault sport r26. r, son plus beau titre de gloire, aura été de réaliser la meilleure performance d'une traction avant sur le circuit du nürburgring : 8' 17" pour parcourir les 22,810 km de ce parcours montagneux, hérissé de virages.
    De cette performance sortira une série limitée à 450 exemplaires de la mégane renault sport r26. r ; une voiture collector avant la lettre.

  • Jacques Cheinisse, c'est lui qui a engagé les pilotes, fait travailler les mécaniciens et insufflé son enthousiasme à toute l'équipe. En fait une toute petite équipe avec des moyens minuscules, face aux géants de l'industrie automobile comme Porsche, Fiat-Abarth ou Datsun.Mais Alpine avait ce que les autres n'avaient pas : La Gagne !

empty