Arts et spectacles

  • Parcourant le massif du Mercantour année après année, saison après saison, Patrick Mérienne a éprouvé le vif désir d'offrir en partage sa constellation d'instants glanés cueillis - recueillis même-, d'ouvrir sa besace à images patiemment collectées parce que d'abord caressées par l'oeil et la peau au fil de ses randonnées et de ses rendez-vous de hasard avec les Alpes d'Azur.
    C'est pour son plaisir qu'il regarde et observe ; c'est en amoureux qu'il restitue la multitude des choses vues, recomposant l'identité puissante et intime du Mercantour, permettant d'en saisir la grâce et l'harmonie tout autant que la complexité et la fragilité. Le fleuve Var constitue la colonne vertébrale du massif. Viennent s'y greffer la Vésubie, la Tinée, les gorges rouges du Cians et de Daluis, la Bévéra, la Roya.
    De l'olivier au mélèze, de la Madone d'Utelle au mont Gélas (3 143 m), du lac d'Alios à la cime de la Bonette (2 860 m), de la cascade de l'Estrech aux fortifications médiévales de Saorge, de la vacherie du Boréon à la forêt de Turini, des lauzes rouges des toits de Roure au col et au lac de la Cayolle, des loups du parc Alpha au hameau pastoral de Vignols, des marnes noires du cirque du Salso Moreno aux forts de l'Authion, des aiguilles dolomitiques de Péone à la cime du Diable (2 685 m), le Mercantour se fait royaume.
    Au nombre de ses attributs, nul ne saurait ignorer ces joyaux que sont les gravures rupestres de la vallée des Merveilles et de celle de Fontanalba, les retables des primitifs niçois, pas davantage que les deux mille espèces florales, les bouquetins ou les bornes de la frontière entre la Savoie et la France... Évidence de la beauté, diversité physique et biologique, mouvements et bruissements inattendus de la vie animale, permanence du patrimoine bâti civil militaire et religieux, mais aussi précarité sensible à chaque pas, à chaque regard...
    Entre ciel et mer, il est un paradis : il s'appelle Mercantour. Sous une forme mosaïque, cet album en est le guide.

  • 10 ans d'agendas Pyrénées, 10 ans déjà. Depuis celui clôturant le XXe siècle (autoédité), Nathalie Magrou (et ses soeurs Magali et Francine) ont parcouru les Pyrénées le pinceau à la main pour, chaque année, offrir une nouvelle livraison d'aquarelles, mais aussi de dessins et de quelques acryliques. Cet album propose une sélection des plus belles, des plus représentatives, des plus remarquées. Souvent dans des formats légèrement plus grands pour leur donner plus de respiration. Les textes d'accompagnement sont repris, mais cet ouvrage va aussi plus loin opérant une sélection dans la sélection, Nathalie Magrou donne à comprendre la genèse de certaines de ses aquarelles, promenant le visiteur de cette galerie en complice de l'oeuvre en train de s'accomplir. Quelquefois, les commentaires sont plus techniques, dévoilant le " coup de patte " de l'artiste au travail. Cet album n'est pas un catalogue, encore moins un musée de papier : c'est un voyage dans les couleurs et les senteurs de la montagne, un flux d'images et de mots donnant à vibrer du pouls des lacs et des vallons, des pics et des forêts.

empty