Littérature traduite

  • Pourquoi écrire un livre sur la pénétration ? Parce que le sujet est là, si présent qu'il en est invisible. Surtout je voulais faire en sorte que l'on entende des choses trop souvent tues, qu'on parle, qu'on pense, qu'on considère la sexualité comme un élément de l'invention humaine, de sa culture, de ses arts, de sa politique. Je voulais qu'on entende les difficultés, les douleurs, la peur d'être anormal·e, et qu'on dise qu'on se fout de la normalité si elle signifie le mépris et le jugement pour ce qui est différent.

    Le livre est composé de trois parties : Au-delà de la pénétration, Introduction à Propos sur la pénétration et Propos sur la pénétration. Cette dernière partie est composée de témoignages (anonymes, sauf deux personnes qui ont témoigné sous leur propre nom, des femmes, des écrivaines, Eloïse Lièvre et Emmanuelle Pagano).

  • Buczacz est une petite ville de Galicie (aujourd'hui en Ukraine). Pendant plus de 400 ans, des communautés diverses y ont vécu plus ou moins ensemble ; jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale, qui a vu la disparition de toute sa population juive. En se concentrant sur ce seul lieu, étudié depuis l'avant-Première Guerre mondiale, Omer Bartov reconstitue une évolution polarisée par l'avènement des nationalismes polonais et ukrainien, et la lutte entre les deux communautés, tandis que l'antisémitisme s'accroît. À partir d'archives récoltées pendant plus de 20 ans, d'une documentation considérable, de journaux intimes, de rapports politiques, milliers d'archives rarement analysées jusqu'à aujourd'hui, il retrace le chemin précis qui a mené à la Shoah. Il renouvelle en profondeur notre regard sur les ressorts sociaux et intimes de la destruction des Juifs d'Europe.
    Omer Bartov est professeur d'histoire européenne à Brown University (États-Unis). Il est l'auteur de plusieurs livres importants, dont un seul, jusque-là, a été traduit en français (L'Armée d'Hitler, Hachette, 1999). Anatomie d'un génocide a été célébré par Jan Gross, Tom Segev, Christopher Browning, Saul Friedlander, Philip Sands...

  • Et si l'oeuvre la plus importante de Simone de Beauvoir était ... sa vie ?

    Cette biographie de Simone de Beauvoir est tout à fait inédite, tant dans sa forme que dans son ambition : faire découvrir Simone de Beauvoir à une génération de lectrices et de lecteurs agé.es de 16 à 35 ans qui ne l'ont jamais lue, ou même ne la connaissent pas. Sans hésiter à faire descendre la « grande Simone » de son piédestal pour en faire une femme qui a commis des erreurs, qui parfois les a reconnues (et parfois non), bref une femme (presque) comme les autres, Oh, Simone ! met en lien la vie et l'oeuvre de Simone de Beauvoir, rend ainsi cette dernière accessible au plus grand nombre.

    Simone de Beauvoir a beau nous avoir quitté.es il y a plus de 30 ans, sa pensée, ses questionnements et ses réflexions demeurent plus que jamais actuels. Son engagement féministe, ses activités politiques, ses essais philosophiques, son oeuvre littéraire ou tout simplement la façon dont elle a choisi de vivre sa vie : tout vaut la peine d'être découvert.

    Une question traverse le livre de bout en bout : et si l'oeuvre la plus importante de Simone de Beauvoir était finalement sa vie, une vie qui l'a vue s'émanciper d'une tutelle parentale extrêmement conservatrice, puis de la tutelle intellectuelle de Jean-Paul Sartre pour vivre libre la vie intellectuelle et amoureuse qu'elle voulait mener ?

    Pour répondre à cette question, cet essai très documenté, dynamique et plein de surprises s'articule autour de six parties : Devenir, Aimer, Penser, Écrire, Agir, Lutter.

    Voici ce que propose Oh, Simone : penser, lire, apprendre, aimer et rire (promis !) avec Simone de Beauvoir, une femme résolument moderne.

  • Cet ouvrage brosse un tableau complet et richement documenté - grâce aux archives personnelles de la famille - du plus célèbre des Britanniques, Winston Churchill. Vous y découvrirez les moments clés de la vie du personnage public mais aussi la vie privée de cet homme qui fut également un mari et un père aimant, un peintre et un sportif.

  • « Accompagner un patient c'est marcher à ses côtés en le laissant libre de choisir son chemin et le rythme de son pas. Parfois l'accompagnement n'est pas chose facile et c'est là que se mesure notre vision de la dignité de la personne humaine. Le défi est de reconnaître et d'attester par notre comportement la dignité inaliénable de la personne qui est en face de nous, même dans sa plus grande déchéance. » L'expérience de la maladie en phase terminale constitue un défi lourd de sens pour la société contemporaine : c'est à cette aune que celle-ci peut et doit mesurer sa capacité à accueillir, soutenir et aider les personnes, même quand leur vie n'offre plus de perspectives.
    Mais que se passe-t-il dans ces chambres où les personnes atteintes d'une maladie en phase terminale passent les derniers jours ou les dernières semaines de leur existence? Quelles histoires se tissent, quels dialogues naissent, quels sentimentsmûrissent ?
    Attilio Stajano est volontaire dans l'unité de soins palliatifs d'un hôpital de Bruxelles. A travers les gens qu'il rencontre au sein de cette unité, mais aussi à travers sa propre expérience de la fin de vie (il a accompagné jusqu'au bout son père, et sa femme), il nous donne à voir des vécus et des sensibilités très différentes, qui ont pourtant tous un trait commun : à la fin, quand les gestes et les mots se font rares, il ne reste que l'amour.
    Se mettre à l'écoute, patiente et sensible, de ceux qui vont nous quitter peut nous en apprendre beaucoup sur le sens profond de la vie et de la mort.
    Surtout, cela nous apprend à vivre mieux, jusqu'à la fin.

  • En 1979, Ursula K. Le Guin est au sommet de sa gloire : ses romans de science fiction et de fantasy se sont imposés comme des chefs d'oeuvres et elle est une des romancières américaines les plus primées. Toutefois, parallèlement à ces succès publics, elle a la réputation d'être une théoricienne hors pair, et une oratrice remarquable. Elle parcourt alors universités, congrès, bibliothèques et librairies pour parler des sujets qui la passionnent : le féminisme, l'anarchisme, le rôle humaniste de la littérature, et, surtout, la fonction des littératures de l'imaginaire. Le Langage de la nuit est le recueil d'essais littéraires qui résument sa pensée et composent un manifeste pour l'imaginaire, car si nous pensons et parlons le jour, la moitié de notre vie se passe la nuit, où se réfugient la poésie et l'imaginaire. Pourquoi les littératures de l'imaginaire ont cessé, au vingtième siècle, d'être le coeur de la littérature ? Que permet la science-fiction ? Quelle est la place de la littérature jeunesse dans la littérature ? Autant de questions qui occupent les lecteurs depuis cinquante ans et qui trouvent des réponses dans ce volume, préfacé par le romancier Martin Winckler, fin connaisseur de la science-fiction, et grand admirateur de l'humanisme merveilleux de Le Guin.

     

  • Les cartes reflètent les préoccupations des Hommes à travers les âges : des peintures aztèques décrivant des paysages et leur histoire culturelle à celles de l'époque coloniale faisant entrer les appropriations territoriales dans l'inconscient collectif, en passant par les atlas du Moyen Âge se concentrant sur la spiritualité et non la topographie.
    "Cartes : chroniques du monde connu" vous plonge dans l'esprit des cartographes et vous révèle que, bien qu'ayant toujours été considérés comme des experts, leur travail reflète rarement la réalité du monde. En effet, certaines de leurs créations ne sont que pure fantaisie.
    Vous préférez lire un plan, vous référer à un portulan ou vous ne faites confiance qu'à la cartographie effectuée par satellite ? Vous ne connaissez pas la différence entre trigonométrie et triangulation ?
    Peu importe, cet ouvrage recèle des merveilles qui ne pourront que vous ébahir.

  • Ascese

    Nikos Kazantzakis

    Ecrit à Berlin en 1923, réécrit en 1944, "Ascèse" se présente comme une série d'exercices spirituels. C'est un texte d'une grande densité et d'une forte expressivité poétique, qui dépeint la tension entre les deux forces qui font l'existence humaine : le fini et l'infini, le permanent et l'éphémère, l'idéal et le prosaïque. Concis, ce texte élégant, qui mêle métaphysique, poésie et spiritualité, se veut le résumé de la philosophie contenue dans l'Odyssée. Il est aussi un résumé de tous les écrits de Kazantzakis. C'est la pièce manquante qui éclaire l'ensemble de l'oeuvre et montre que Kazantzakis était l'homme d'une seule grande vision, exprimée sous des formes multiples : la poésie épique, le théâtre, le roman, le récit de voyage, la critique, la traduction, et même l'action politique. Cette grande vision, épique et spirituelle, est condensée dans Ascèse.


  • la découverte de l'autisme provoque toujours un choc et un bouleversement des habitudes familiales.
    parmi les méthodes destinées à favoriser le développement, l'a. b. a. (applied behavior analysis), également appelée méthode béhavioriste ou comportementaliste, lorsqu'elle est appliquée à l'autisme, est la plus efficace à ce jour. sa stratégie est double : développer des compétences fonctionnelles avec la mise en oeuvre des moyens de communication, et diminuer les comportements problématiques tels que les accès de colère, l'auto-mutilation ou l'autostimulation.
    après des décennies de recherches, ron leaf et john mceachin exposent ici le programme qu'ils ont mis en place afin d'enseigner les compétences nécessaires à l'autonomie de la personne autiste. la première partie rappelle les techniques behavioristes à maîtriser : le renforcement, la diminution progressive des aides, la technique de l'essai distinct multiple et l'enseignement fortuit. la seconde partie reprend chacun des objectifs visés en les décomposant en petites étapes successives.
    elle aborde plus particulièrement l'enseignement de connaissances que les enfants ordinaires acquièrent
    sans apprentissage spécifique (jeu, imitation, parole, compétences sociales. ). les programmes proposés dans cette partie ne sont que des exemples, à charge pour les parents et les éducateurs de les modifier en fonction de leur situation. cet ouvrage constituera un outil essentiel pour les parents d'enfants autistes et les professionnels qui les prennent en charge : éducateurs, aides médico-pédagogiques, orthophonistes, ergothérapeutes, psychologues, psychiatres, infirmiers, aide-soignants, auxiliaires d'intégration, professeurs des écoles.
    il s'adresse également aux étudiants en sciences de l'éducation, psychologie et psychopédagogie.

  • Depuis les années 1930, les sociologues du travail se demandent pourquoi les ouvriers ne travaillent pas plus... Michael Burawoy se demande quant à lui pourquoi les ouvriers travaillent aussi dur, et ce qui les fait consentir à leur propre exploitation.
    Pour tenter de répondre à ces questions, il a travaillé près d'une année à la chaîne d'une usine de moteurs de la banlieue de Chicago. Aux antipodes d'une vision patronale de la sociologie du travail, Produire le consentement mêle descriptions ethnographiques et théorie du procès de travail capitaliste. Michael Burawoy y analyse le procès de production comme un jeu dont les travailleurs élaborent eux-mêmes les règles, et montre que cet ensemble de pratiques informelles construisant un espace de travail en partie contrôlé par les ouvriers, loin d'atténuer l'exploitation, la renforce.
    Produire le consentement, qui s'est imposé comme un classique de la sociologie du travail depuis sa parution en 1979, n'avait jamais été traduit en français.

  • - Nous connaissons tous Hitler, le monstre génocidaire, l'incarnation du mal absolu...
    Mais connaissons-nous réellement l'homme derrière tout cela ?
    - Que se cachait-il derrière sa soif insatiable de pouvoir, son antisémitisme viscéral et sa haine à l'égard des homosexuels ? Devant l'immensité de ses crimes, tenter de découvrir qui était Adolf Hitler demeure aujourd'hui nécessaire pour notre société.
    - Dans cet ouvrage, l'historien Michael Kerrigan regarde derrière l'image du dictateur et examine en détail les étapes déterminantes de sa vie : son enfance difficile en Autriche, ses aspirations d'artiste peintre, son quotidien de soldat durant la Première Guerre mondiale, la formation de ses opinions politiques et religieuses, sa vie amoureuse troublée, son ascension au pouvoir et son mandat de chancelier au sein d'une Allemagne déchirée par la guerre et les révoltes sociales.
    - Grâce à une analyse poussée du contexte historique, socio-culturel, intellectuel et familial qui l'a vu grandir, ce livre, même s'il ne prétend pas résoudre tout seul l'énigme posée par Hitler, offre des pistes d'explication à la personnalité et aux actions d'un homme qui continue, plus de 70 ans après sa disparition, de susciter révolte et effroi.
    - Un livre richement illustré de 180 photographies en couleur et en noir et blanc, documents et reproductions d'oeuvres d'art.
    - L'historien britannique Michael Kerrigan est l'auteur de plusieurs ouvrages à caractère historique, parmi lesquels Les plans secrets de la Seconde Guerre mondiale et Histoires noires des présidents américains. Ses chroniques sont publiées dans la revue littéraire The Times Literary Supplement et dans le quotidien The Scotsman. Il réside à Édimbourg, en Écosse.
    - Un livre qui n'a pas pour vocation de dédiaboliser Hitler, mais qui ouvre des pistes de réflexion et d'explication sur les actes d'un homme devenu monstre. Une période sombre de l'Histoire qui continue d'interroger : en témoignent la réédition de Mein Kampf prévue chez Fayard en 2018, et le succès du best-seller Il est de retour de Timur Vermes, adapté en film en 2015.

  • Entre le 6 juin et le 21 août 1944 a lieu en Normandie la plus grande opération combinée jamais réalisée et l'une des plus meurtrières. Mais cette bataille, longue de près de trois mois, fut la clé pour la libération de l'Europe.
    Dans cet ouvrage, l'auteur nous explique les principales phases du déroulement de cette bataille avec une iconographie très forte, de nouvelles images colorisées, des cartes et une maquette riche et colorée.

  • Le texte d'Yves Lecouturier (historien) et les photos d'Isabelle Bournier retracent en mêlant images actuelles et photos d'archives, l'histoire du Débarquement, et nous présente en même temps tous les sites actuellement visitables.
    - Un sujet qui permet d'associer tourisme et histoire.
    - 34 encadrés sur tous les musées normands de la Seconde Guerre mondiale.
    - une iconographie mixant documents historiques et photos actuelles.

  • - Un sujet qui permet d'associer tourisme et histoire - 34 encadrés sur tous les musées normands de la Seconde Guerre mondiale - une iconographie mixant documents historiques et photos actuelles

  • Le texte d'Yves Lecouturier (historien) et les photos d'Isabelle Bournier retracent en mêlant images actuelles et photos d'archives, l'histoire du Débarquement, et nous présente en même temps tous les sites actuellement visitables.
    - Un sujet qui permet d'associer tourisme et histoire.
    - 34 encadrés sur tous les musées normands de la Seconde Guerre mondiale.
    - une iconographie mixant documents historiques et photos actuelles.

  • * Un siècle après, le mouvement de résistance non-violente initié par Gandhi
    est intact. En entraînant à grande échelle un soulèvement opposant à l'Empire
    britannique des dizaines de miliers de personnes uniquement armées de leur
    corps, de leur âme et de leur volonté, Gandhi défia la force militaire qui
    occupait son pays depuis trois cents ans. Le monde n'avait jamais rien vu de
    tel.Sur son exemple, tout au long du XXe siècle, des hommes et des femmes se
    levèrent à leur tour pour protester de façon non-violente contre l'injustice.
    Rosa Parks ou Martin Luther King aux États-Unis, Nelson Mandela en Afrique du
    Sud, les "Folles de la place de Mai" en Argentine, Aung San Suu Kyi en
    Birmanie, les étudiants de la place Tienanmen en Chine ou Wangari Maathai au
    Kenya, tous ont contribué, par leur action, à renverser des gouvernements,
    remettre en question des lois injustes et à reconstruire des sociétés.Cet
    ouvrage brosse le portrait de quelques-unes des figures majeures de la
    résistance non-violente dans le monde. S'intéressant à différentes causes,
    cultures et périodes historiques, ces récits informeront et inspireront une
    nouvelle génération de citoyens. * Depuis la résistance non-violente contre la
    guerre du Viêt-Nam, Anne Sibley O'Brien a participé à de nombreuses
    manifestations pour différentes causes. Elle a illustré de nombreux livres, et
    a reçu en 1997 le National Education Association Author-Illustrator Human and
    Civil Rights Award.Entré dans l'armée américaine en 2001, Perry Edmond O'Brien
    a servi en Afghanistan comme médecin avant d'être renvoyé comme objecteur de
    conscience. Fondateur du site www.peace-out.com, il est le fils d'Anne Sibley
    O'Brien.Anne Sibley et Perry Edmond O'Brien vivent aux États-Unis.

  • Le néant

    Luigi Manzini

    Au milieu du dix-septième siècle, une querelle agite les milieux intellectuels et libres penseurs de Venise, Bologne et Paris : qu'est-ce que le néant ? L'initiateur de cette querelle est un ecclésiastique bolonais, Luigi Manzini, qui prononce un discours sur ce sujet à Venise en 1634. Selon lui, le vide est le fondement des principales activités humaines. Dans ce texte révolutionnaire, Manzini, posant l'existence du néant comme limite infranchissable à la connaissance humaine, préconise une nouvelle conception de la vérité, fondée non plus sur la certitude divine ou sur l'autorité des Anciens, mais sur la raison et l'intelligence, et réexamine ainsi toutes les activités humaines dans la perspective de leur rapport au néant : la philosophie, la théologie, la politique, la justice, la grammaire, les arts, la guerre, etc. Car réfléchir au néant, pour Manzini, est le moyen qu'ont les esprits libres et novateurs pour parvenir à la vérité.

  • Pour tous les Italiens, leurs descendants, leurs amis, les amateurs d''histoire, un beau livre illustré qui raconte deux siècles d''immigration et de présence italienne dans Lyon et son agglomération.
    Depuis deux siècles, des dizaines de milliers d'Italiens se sont installés à Lyon, puis dans son agglomération. Au départ, il s''agissait surtout de paysans pauvres qui, pendant une partie de l''année, quittaient les montagnes italiennes pour venir gagner quelques sous dans les ateliers ou sur les chantiers, en tant que plâtriers, mosaïstes, sculpteurs sur bois, tisseurs ou ferblantiers. Mais, au fur et à mesure du développement industriel, ils sont de plus en plus nombreux à s''installer à Lyon pour travailler dans les usines qui naissent aux marges de la ville. Des quartiers marqués par une forte présence italienne naissent alors, des entreprises et des commerces italiens se développent, des associations voient le jour. Ils permettent à ces déracinés de préserver leur mode de vie, leurs traditions, et un peu de la chaleur de leur région d'origine.
    Cette immigration italienne a perduré jusqu'à la fin des années 1960, à tel point qu''aujourd''hui, de nombreux Lyonnais comptent parmi leurs ancêtres un émigrant qui a dû quitter son Italie natale.
    Qui étaient ces Italiens et quelle a été leur vie au cours de ces deux siècles de migration à Lyon ? Comment ont-ils peu à peu trouvé une place dans la ville ? Quelle mémoire a laissé cette immigration, la plus importante à Lyon au cours de ces deux siècles ? Autant de réponses à découvrir dans ce beau livre très complet et documenté, enrichi de nombreuses illustrations généralement inédites.

    Da due secoli, decine di migliaia di italiani si sono stabiliti a Lione, poi nella sua agglomerazione. All'inizio si trattava soprattutto di contadini poveri che, per una parte dell'anno, lasciavano le montagne italiane per andare a guadagnare qualche soldo nelle officine o nei cantieri edilizi, come gessatori, mosaicisti, scultori del legno, tessitori o lattonieri. Poi, di pari passo con lo sviluppo industriale, sono sempre più numerosi a stabilirsi a Lione per lavorare nelle fabbriche che nascono ai margini della città. Sorgono, allora, interi quartieri marcati da una forte presenza italiana, si sviluppano aziende e negozi italiani, si aprono delle associazioni. Ciò permette a queste persone sradicate di preservare il loro modo di vita, le proprie tradizioni, e un po' del calore della loro regione d'origine. Quest'immigrazione ha continuato a durare fino alla fine degli anni '60, a tal punto che oggi numerosi lionesi contano tra i loro antenati un emigrante che ha dovuto lasciare l'Italia natia.
    Chi erano allora questi italiani e qual'è stata la loro vita nel corso di questi due secoli di immigrazione a Lione? Come hanno, a poco a poco, trovato il loro posto nella città? Quale memoria ha lasciato quest'immigrazione, la più importante a Lione di questi ultimi due secoli?
    Lo storico Jean-Luc de Ochandiano affronta tali questioni, e molte altre, in questo libro ricco di illustrazioni.
    Existe aussi en langue française "Lyon à l'italienne".

  • - Un sujet qui permet d'associer tourisme et histoire - 34 encadrés sur tous les musées normands de la Seconde Guerre mondiale - une iconographie mixant documents historiques et photos actuelles

  • Dans les semaines qui suivent la publication du Manifeste du Parti communiste , la police prussienne interpelle et arrête les membres du Comité central de la Ligue des communistes (l'ancêtre du Parti communiste). Leur procès a lieu en octobre 1852; sept d'entre eux sont condamnés à des peines allant de trois à six ans de forteresse. Immédiatement après le verdict, la Ligue est o¡ ciellement dissoute.
    Un texte rare de Karl Marx à plus d'un titre: d'une part parce qu'il est quasiment inédit, et d'autre part parce qu'il nous donne à voir un Karl Marx journaliste qui, entre histoire et philosophie, entre théorie et pratique, raconte et met en perspective cet épisode fondateur de la constitution du mouvement ouvrier.

  • « Mon objectif est de vous permettre de lire l'ouvrage de Karl Marx intitulé Le Capital, livre 1 , et de le lire dans les mots mêmes de son auteur. » C'est par ces mots que David Harvey invite le lecteur à le suivre à travers un voyage singulier - mais éclairant et indispensable. Pour y parvenir, il tient la main du lecteur et, ligne après ligne, lui permet de se jouer des abstractions et des concepts forgés par Marx. Cet ouvrage s'adressant à tous les lecteurs potentiel du Capital élucide et démystifi e ces concepts réputés diº ciles et abstraits au fi l d'une lecture originale - et parfois critique - de ce livre fondamental qui a changé l'histoire de la pensée économique. Pour lire Le Capital est le seul ouvrage proposant une lecture grand public et non dogmatique du Capita l.

empty