Anne Carriere

  • Jamais une génération n'avait fait face à autant d'urgences sociales et d'enjeux sociétaux ou environnementaux. Quand les plus pessimistes s'attellent à imaginer le pire, d'autres croient ardemment en leur capacité à relever ces défis. Qu'ils soient à la tête d'entreprises classiques ou de structures de l'économie sociale et solidaire, personnalités reconnues ou parfaits anonymes, ils s'engagent corps et âme dans la construction d'un autre monde, guidés par leur propre « raison d'être ». Cyrielle Hariel et Sylvain Reymond partent à la rencontre de ces leaders d'un nouveau genre pour mieux comprendre et initier les conditions de développement d'une société de l'engagement rassemblée, humaine et durable. Sous un angle résolument optimiste, ils proposent tout au long de cet ouvrage une analyse des grandes évolutions qui nous ont menés et nous mèneront indéniablement vers ce nouveau modèle de société.


    Cyrielle Hariel est une journaliste spécialisée dans l'impact et la consommation responsable. Elle est à la tête de l'émission hebdomadaire Objectif Raison d'être sur BFM Business, où elle reçoit la dirigeante ou le dirigeant d'une entreprise connue pour ses engagements sociaux, sociétaux et/ou environnementaux.
    Sylvain Reymond est entrepreneur social. Depuis plus de douze ans, il conseille des personnalités politiques ou des dirigeants d'entreprises de toutes tailles, ainsi que ceux de structures de l'économie sociale et solidaire, dans l'affirmation de leurs engagements sociaux/sociétaux.

  • Ce livre est né d'un constat : les enfants qui viennent actuellement en consultation de pédopsychiatrie ne ressemblent pas à ceux des années 1960 à 1980. On y rencontre notamment un nombre significatif d'enfants tyrans, qui formaient autrefois l'exception. Les enfants tyrans sont ces enfants autoritaires et hyper exigeants qui n'hésitent pas à recourir à la violence physique, à la menace ou au chantage pour obtenir de leurs parents la satisfaction de leurs moindres désirs.

    Les professeurs Marcel Rufo et Philippe Duverger, qui appartiennent à deux générations de pédopsychiatres, s'interrogent : cette situation est-elle la conséquence d'une éducation trop permissive à la maison, à l'école ? Faut-il y voir la faillite, depuis quelques décennies, d'une évolution qui, à force de vouloir comprendre les enfants, leur a accordé tous les droits et a renoncé à leur inculquer les vertus de l'obéissance, la politesse, le respect des adultes ?
    À travers plusieurs cas relatés, les auteurs questionnent les liens entre tyrannie et précocité, tyrannie et intolérance à la frustration ; ils se demandent surtout comment aider les parents à surmonter leur désarroi pour aller chercher assistance auprès de professionnels. Enfin, ils restaurent la valeur éducative de l'autorité et redéfinissent la place de l'enfant au sein de la famille.

  • Que nous souffrions d'un excès de poids chronique, d'une addiction, d'un développement de carrière insatisfaisant, de relations avec les autres frustrantes à répétition, d'une créativité étouffée, nous avons souvent tendance à penser que seul un changement radical, rapide, spectaculaire peut nous sortir de là.
    Et nous voilà presque découragés à l'avance devant l'ampleur de la tâche. Ou alors, une fois passée la bouffée d'enthousiasme initial, nous retombons dans nos anciens travers - et nous reprenons les kilos perdus. Or il existe une alternative pour atteindre ses ambitions, une méthode simple consistant à se fixer des objectifs modestes et progressifs, si faciles qu'il est impossible d'échouer. C'est le kaizen, utilisé par des entreprises dans le Japon de l'après-guerre, et que l'auteur, psychologue, a mis en pratique avec des patients, dont il relate ici les histoires.
    Appliqué dans des domaines aussi divers que l'épanouissement professionnel ou affectif, le développement de la créativité, la prise en charge de sa santé et de son corps, le kaizen, explique l'auteur, constitue une sorte d'auto-entraînement menant à un succès durable. Une analyse de nos comportements pleine de finesse et de compréhension, des exercices pratiques et des astuces qui nous aideront à dépasser nos résistances.

  • Faut-il dire toute la vérité aux enfants sur leurs origines ? qu'est-ce que la rivalité fraternelle ? comment se construit l'identité sexuelle ? pourquoi s'invente-t-on un roman familial ? a quoi servent les symptômes et faut-il les guérir à tout prix ? a ces questions et à bien d'autres, marcel rufo apporte des réponses concrètes, fruit de trente cinq ans de pratique de la pédopsychiatrie.
    Loin de toute théorie abstraite, il explique, à travers des cas particuliers, comment les enfants et les adolescents expriment, dans leur corps et par leur comportement, les tourments et les désarrois qu'ils ne parviennent pas à mettre en mots. quand certains se sont plu à nous répéter que tout se jouait avant six ans, marcel rufo nous montre au contraire qu'il n'y a pas de fatalité. tout peut se jouer sans cesse car quelle que soit la souffrance initiale, elle ne présage jamais de l'avenir.
    Le livre d'un spécialiste pas comme les autres, chaleureux et généreux, pour qui chaque patient, aussi jeune soit-il, est un sujet à part entière, unique et libre. a lire d'urgence par tous les parents qui trouveront là des clés pour mieux comprendre leurs enfants.

  • #enjoy Marie

    Marie Lopez

    MOINS D'ENJOYPHOENIX, PLUS DE MARIE :
      « J'ai eu une envie, l'envie de raconter une histoire, de partager quelque chose de différent avec vous. Moins de vidéos, plus de mots, moins d'EnjoyPhoenix@, plus de Marie.
    C'est le pourquoi de ce livre. Kaléidoscope d'instants, Polaroid d'images. Rassurez-vous, ce n'est pas une biographie. à 19 ans, vous rigolez. Simplement un regard, une réflexion spontanée sur des sujets un peu mis à l'écart dans les médias, de ces sujets peu accrocheurs : être bien dans sa peau avec. un appareil dentaire, des cheveux gras, de l'acné sévère, le harcèlement scolaire, la famille décomposée. et le reste, le Net, les réseaux sociaux, tout y est, le meilleur comme le pire.
    Au travers d'anecdotes, de confidences, d'un vécu de youtubeuse, ce livre est un petit GPS décalé pour les jeunes connectés, recueil sans prétention, afin de ne pas commettre les mêmes erreurs, les miennes bien sûr. Et peut-être de gagner du temps sur celui que l'on n'a pas.
    Avec recul et humour, témoignage de la réalité quelquefois complexe du jeune âge, car la vie d'ado est une énigme pour les adultes. »  

  • Le rugby est une école de la vie. Complexe par ses règles, passionnant par son histoire foisonnante et par sa mythologie, le rugby apprend à mieux se connaître, à se construire en se mesurant à autrui dès le plus jeune âge.
    Un illustre capitaine du XV de France, médecin de son état, Lucien Mias, disait : « Le rugby, c'est le seul sport où l'on se rencontre, alors qu'ailleurs on se croise. » Christophe Schaeffer et Marcel Rufo ont réfléchi sur ce qui, dans ce jeu, nous élève depuis l'enfance à la manière d'un conte de fées. Ils débattent ici de l'histoire, de l'esprit et des règles de ce sport. Les grandes thématiques du rugby - « la mêlée au rugby est-elle le coeur du jeu et du nous ? », « le rugby est-il la culture du métissage par excellence ? », « en quoi le rugby est-il l'image du respect ? » - sont ici éclairées par la vision personnelle des deux auteurs.
    Cet ouvrage n'a d'autre ambition que de présenter le rugby comme un art de vivre élémentaire.

  • Être un bon parent semble devenu une véritable injonction contemporaine. Dès que leur enfant se trouve en difficulté, les tensions sont grandes et s'accompagnent, chez les parents, d'un sentiment d'impuissance et d'isolement. L'enfant a peur de les décevoir, eux redoutent d'échouer dans leur fonction. Que faire alors ?
    Certains se tournent vers le pédopsychiatre, dans l'espoir légitime qu'une solution soit trouvée. C'est ainsi que j'ai la chance de recevoir de nombreux enfants et adolescents mais aussi leurs parents, parfois fragiles ou défaillants, parfois bienveillants mais dépassés ; quelques-uns sont parfaits, d'autres absents ou injustes ; d'autres encore, dangereux. Voire parfois d'impossibles parents ! Et quand ce ne sont pas les parents que je vois, cela peut être des beaux-parents perdus ou des grands-parents inquiets. Il s'agit alors de composer.
    Mais sait-on ce qu'est un « bon » parent ? Ce n'est pas au pédopsychiatre d'en juger. Être parent est une aventure, peut-être la plus belle de toutes, avec ses embûches, ses impasses, ses joies et ses mystères. Gardons cette part d'énigme ! Alors pas de recettes dans ce livre, ni de bons conseils, mais des histoires d'enfants, de pères et de mères, des histoires de familles où chacun pourra se retrouver. Et une réflexion sur la parentalité qui viendra éclairer et enrichir l'expérience de chacun.
    Un livre susceptible de donner des idées à tous les parents.
       

  • Ce livre propose un itinéraire unique en son genre: une promenade d'une journée pour découvrir et comprendre les signes laissés sur les façades et les monuments de la capitale par les grandes doctrines de l'ésotérisme. Il nous révèle un Paris où la mythologie, la sorcellerie, l'hermétisme s'unissent pour construire le décor d'une ville plus fascinante encore qu'il n'y paraît. Il vous permettra de devenir à votre tour un fabuleux initiateur, capable d'émerveiller vos amis en les guidant au coeur du Paris magique.

  • Le golf est une hypnose. Cent millions de fanatiques le pratiquent sur terre. On a même tapé une balle sur la Lune.
    Pourtant, le golf est une géniale imposture.
    Tonnerre de golf raconte comment tout a commencé, avec un petit jeu local pratiqué seulement autour d'Édimbourg pendant deux siècles, et comment ce sport a envahi les cinq continents en moins de cinquante ans. Comment il a généré une gigantesque industrie des loisirs, des voyages, de la vente de matériel, de l'immobilier. Sans oublier la starification de ses idoles : Tiger Woods est le sportif le mieux payé de la planète.

  • " J'écris ce livre pour les femmes éplorées, les femmes trahies, les femmes abandonnées. Je sais. J'ai partagé leur sort. Moi aussi, on m'a trompée, trahie, abandonnée. Je sais. Je connais le chagrin, la douleur, la haine, l'humiliation, la solitude, les hurlements silencieux, la nausée, le poids dans la poitrine, le ventre, la nuque, l'indifférence totale au monde et à ses appétits, le vieillissement brutal du corps, la jeunesse inutile du c'ur et le désir effréné d'étreintes impossibles. Je sais. Et pourtant, je veux bien souffrir encore toutes ces horreurs. Non pas que j'en aie tiré la moindre sagesse, non pas que la douleur s'émousse avec l'habitude. Seulement voilà : l'incroyable arrive. Dans la solitude du chagrin, lentement, insensiblement, la douce joie naît. Et c'est bien la même cause qui produit la douleur, puis la joie. Ce livre est donc une tentative pour mettre en mots les douleurs et les joies inattendues de l'infidélité ; ce sont des mots hésitants ; ils ne donnent pas de recettes pour transformer la douleur en bonheur, ils ne livrent aucun secret alchimique qui transforme le plomb en or, et la douleur de vivre en bonheur d'être ; et pourtant, ils disent la joie là où les larmes la masquent. " Un livre inclassable, plein de douceur et de sérénité, où, du " Doute " à " L'aveu " et de " Colère " à " Reproches ", en passant par " Souffrir ", " Ridicule ", " Blessure ", " Absence ", " Renoncement ", " Plaisir ", et jusqu'à " Liberté ", " Illusions " et " Aimer encore ", on égrène les chapitres, tel un chapelet de sentiments confus et contradictoires menant à l'apaisement.

  • Du quartier aux étoiles

    Louis Saha

    " Louis Saha est un footballeur, un très bon footballeur, mais ce que vous allez lire n'est pas un livre de footballeur, c'est un livre de vie.
    Bien sûr, il va vous parler de Manchester, d'Everton ou des Bleus ; bien sûr, il va vous faire découvrir les secrets d'un monde que vous croyez peut-être uniquement fait de paillettes argentées, et ceux qui sont fous de foot vont aussi y trouver leur compte. Mais moi, je peux vous affirmer que Louis Saha va vous emmener dans un voyage pas ordinaire. Impossible de rester insensible à son langage, à sa vision du monde, à son approche tout en émotion, à ses vérités impitoyables.
    Son style est original, ses mots frappent, ses intuitions dérangent, son coeur bat fort... C'est plus qu'un roman, c'est plus qu'un document, c'est beaucoup plus qu'un recueil d'anecdotes, c'est une tranche de vie qui va vous étonner, vous émouvoir, vous intriguer, vous passionner et, plus encore, vous faire réfléchir. "

  • L 'alliance, c'est le bijou qui fait rêver les jeunes filles.
    Mais parce que la vie est imprévisible, il arrive que le prince charmant tarde à venir. que le mariage ne tienne pas toutes ses promesses et oblige à reconsidérer ses choix. les couples ont beau se former, se séparer ou se recomposer, l'anneau nuptial conserve une forte charge émotionnelle et symbolique. le désir peut se dissiper, la vie s'éteindre, mais l'alliance reste, témoin concret d'une rencontre à jamais inscrite dans le coeur et l'histoire de ceux qui se sont aimés.
    Dans ce livre, des hommes et des femmes racontent comment le fait d'avoir la bague au doigt a changé leur vie. tour à tour drôles ou émouvantes, ces confidences nous parlent de coups de foudre, d'engagement, de fidélité, mais aussi de crises conjugales, d'adultères, de divorces, de remariages et de loyautés familiales. la vie d'une alliance, c'est toute une histoire. la leur, la vôtre, la mienne. m.
    T.

  • Le football est-il raciste ? l'accumulation des affaires récentes dans les stades oblige à se poser la question.
    A croire que la réussite des noirs en équipe de france n'a pas fait évoluer les mentalités. difficile, pourtant, de faire mieux : thuram, henry, anelka, vieira, gallas, makelele... aujourd'hui, les noirs sont majoritaires chez les bleus. en dehors des terrains, en revanche, ils peinent à trouver leur place : on ne compte que très peu d'entraîneurs, quasiment aucun président de club ou dirigeant, pas plus d'arbitres ou d'agents...
    Finalement, le football français, qui s'est beaucoup glorifié de son équipe black-blanc-beur, est le reflet de notre société où les noirs sont cantonnés aux marges de la réussite. pourquoi ne s'appuie-t-on jamais, en france, sur ces exemples de footballeurs noirs qui font tant rêver ? cette réussite gênerait-elle ? ce livre tente de lever ce formidable tabou, avec l'aide de lilian thuram, qui signe la préface.
    Cette enquête, qui est le fruit de neuf mois d'entretiens et de rencontres, a une véritable raison d'être : faire sauter des verrous. pour que, dans le foot mais aussi dans la société tout entière, la france assume son identité multiculturelle et qu'en dehors des terrains de foot les noirs aient leur place en pleine lumière.

  • Vestiaires

    Jean-Pierre Rives

    "le rugby n'a pas changé.
    Les joueurs ont les mêmes croyances, les mêmes doutes, les mêmes émotions et, dans trente ans, ils raconteront les mêmes histoires que les anciens. oui, l'esprit est le même, et si un jour il doit changer, ce ne sera plus du rugby mais autre chose. jean-claude skrela disait: "on naît en pleurs, tout nu et tout mouillé ; cela rappelle parfois le retour aux vestiaires..." " jean-pierre rives

  • Le 2 décembre 2006, moi, Anne-Sophie Mathis, je deviens championne du monde de boxe anglaise. Le même soir, j'apprends que mon père a lui aussi été boxeur. à sa mort, j'avais treize ans et j'ignorais qu'un jour je mettrais les gants à mon tour. Je suis devenue « AS ». 1,78 mètre, 63,5 kilos en poids de combat, quadruple championne du monde, en catégorie super-légers. Mon palmarès : 20 combats dont 18 victoires par K-O. Sur le ring, je suis une machine de guerre programmée pour gagner. Dans la vie, je suis Anne-So, maman célibataire, habitant dans la région de Nancy. Je boxe, c'est un sport d'hommes assorti d'une sale réputation. Très récente, la boxe féminine n'en finit pas d'intriguer. à ceux qui me demandent si je n'en ai pas assez de prendre des coups, je réponds : « Boxer n'est pas cogner. » à ma fille, qui considère ce métier comme un voleur de maman, vu mon emploi du temps chargé, je dis : « C'est mon travail, je l'aime et il a le mérite de nous faire vivre toutes les deux. » Même si la boxeuse est assez mal payée. La boxe est riche d'une histoire forte, ce sport m'a permis de soigner une solitude et une douleur sans nom. J'ai voyagé, j'ai rencontré d'autres athlètes, mais aussi des capitaines d'industrie, et puis, surprise de taille, j'ai découvert la gastronomie et le bon vin. Malgré les difficultés matérielles, malgré la question de l'avenir, la boxe est ma plus belle rencontre.

empty