Rando Editions

  • Ce guide présente 400 espèces de la flore pyrénéenne.

    D'utilisation facile, ce guide de terrain présente 400 espèces classées selon leur habitat naturel de prédilection, et en évoque de nombreuses autres au fil de ses pages. Élaboré de manière à vous faire découvrir facilement le monde passionnant de la flore pyrénéenne, cet ouvrage original est le compagnon indispensable de vos balades et randonnées dans le massif.

    - Ouvrage réalisé en collaboration avec le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées et le Parc national des Pyrénées - Plus de 1 000 photographies en couleur, qui présentent une vue d'ensemble de chaque espèce dans son environnement, ainsi qu'une vue rapprochée (fleurs, fruits, détail important pour l'identification...) - 400 magnifiques dessins au trait de Marcel Saule, auteur de la Nouvelle Flore illustrée des Pyrénées - Des onglets de couleurs pratiques pour le repérage des habitats naturels - Un index de recherche des plantes par la couleur

  • En France ou en Espagne, de la vallée d'Aspe à celle de l'Esera en passant par Riglos, le massif de Néouvielle et la Bigorre : des grandes voies typées « escalade » ou « alpinisme », sur tout rocher.

    Ce topo est le fruit d'un travail collectif de montagnards passionnés, qui ont parcouru toutes ces voies et les ont choisies pour leur beauté et leur originalité. Certains des itinéraires retenus sont sauvages et demandent une bonne connaissance du terrain aventureux de la haute montagne pyrénéenne. D'autres sont classiques, équipés, sûrs, et, parcourus lors d'une belle journée, ils laisseront un souvenir émerveillé. Mais tous permettront de progresser. Pour les grimpeurs à l'aise dans les degrés, alors ces voies seront l'occasion d'y guider un compagnon débutant et les joies de l'escalade associées au bonheur de la transmission rendront cette journée encore plus magique.
    Cet ouvrage est riche avec des descriptions abondantes, des tracés sur photos et des topos dessinés précis. Ce topo a été imaginé pour renseigner exhaustivement le grimpeur débutant, celui qui doute ou la cordée qui va se mesurer à son niveau maximum. Un certain nombre d'histoires parsèment les descriptions et les grimpeurs d'exceptions, guides et ouvreurs de génie y sont racontés.
    Le collectif de la Maison de la Montagne de Pau qui a permis la réalisation de ce livre a voulu transmettre toutes ces valeurs qui font qu'une course réussie est un moment unique.

  • Une sélection de courses en montagne - neige et/ou rocher - accessibles pour vivre l'aventure des sommets pyrénéens sans modération.

    Dix ans après un premier ouvrage paru aux éditions Glénat, François Laurens s'est attelé à ce nouvel opus destiné aux alpinistes désireux de gravir les sommets emblématiques des Pyrénées. Les conditions évoluent, les pratiques également, et la sélection d'itinéraires proposée aujourd'hui s'est mise au goût du jour. Bien entendu, quelques classiques demeurent, tant elles font partie du patrimoine pyrénéen. Les nouvelles courses tiennent compte du niveau général des grimpeurs qui a augmenté, et elles souvent moins éloignées des voitures et accessibles dans la journée. Peu d'entre elles sont complètement équipées, la plupart des lignes permettent ainsi de se familiariser aussi à la pose d'équipement. Ces escalades, en plus d'être de purs moments de plaisir, sont aussi de formidables terrains d'entraînement avant d'aller explorer des itinéraires plus sauvages en haute montagne. Dans les Pyrénées comme ailleurs le changement climatique a aussi fait évoluer la pratique. Depuis plusieurs années, avec les brusques variations des températures, mieux vaut se tenir prêt pour aller se lancer au moment propice dans une course de neige ou de glace, car les conditions optimales ne durent jamais très longtemps. À l'inverse, en profitant des sierras espagnoles ou des faces sud ariégeoises, on peut quasiment grimper sur du rocher sec tout au long de l'année.
    Vous l'aurez compris, vous trouverez dans ces pages assez d'itinéraires pour aller d'abord améliorer votre pratique d'alpiniste, avant de vous lancer à l'assaut de quelques grandes voies classiques de notre belle chaîne pyrénéenne. Tout cela en gardant bien sûr à l'esprit l'idée de profiter du plaisir simple d'être en montagne.

  • Depuis quelques années, le massif des Pyrénées a vu une floraison de via ferrata s'accrocher sur ses flancs, en France comme en Espagne et en Andorre. Devant le nombre important de parcours proposés, une sélection des plus beaux itinéraires s?imposait pour aider les pratiquants à faire leur choix.
    De la Catalogne à l'Andorre, des Pyrénées-Atlantiques à l'Ariège ou à l'Aragon, 32 via ferrata sont présentées par Bruno Mateo qui les a toutes testées.
    Chacune est décrite avec son accès, ses points forts, ses difficultés et les éventuelles échappatoires. Une photo de la face avec tracé de l'itinéraire est ajoutée aux autres images prises en pleine action pour donner une idée de l'ambiance et du paysage alentour. 

  • Dans ce guide, le choix a été fait de privilégier, parmi la très grande diversité de canyons possibles, ceux présentant des longueurs de rappel importantes. Ce sont verticalité et ses corollaires (matériel, manoeuvres, dangers spécifiques) qui retiennent l'attention et donnent le ton des descentes décrites. Autant dire que ces propositions de parcours nécessitent une bonne expérience du terrain et de l'équipement utilisé.

    Afin de suivre une progression, les problèmes allant généralement crescendo avec la hauteur, ces descentes de canyons sont classées selon les longueurs standard - 40 m, 50 m, 60 m, 80 m - des cordes de rappel que l'on trouve dans le commerce. La longueur des parcours est comprise entre 200 et 1300 m, les dénivelés s'étagent entre 110 et 500 m, le plus long rappel fait 80 m et le nombre maximal de rappels sur un parcours est de 18 !

    "C'est faire honneur aux montagnes que de les connaître dans leur entier, les parcourir en tous sens, connaître leurs moindres recoins. Or, dans ce registre, notre discipline est reine, et un monde nouveau s'est révélé à nous : vasques, cascades, chaos, étroits : que d'émotions et de sensations nouvelles nous ont été offertes !"

  • Ludiques et humides : toute la sensualité des Pyrénées en un guide éclaboussant Inventée dans les Pyrénées, la descente des canyons se prête particulièrement bien à ces exercices que sont le Facile (ce n'est pas un gros mot), le Plaisant (notion oubliée), la Contemplation. Le contact avec l'eau, la roche, la lumière est simple, intense et immédiat. La haute montagne est un monde au-dessus du monde disait Gaston Rébuffat; que dire alors de notre propre domaine : gorges, cascades, biefs et chaos ? un monde à l'écart du monde ?



    On prendra donc ce guide comme une invitation à découvrir ou redécouvrir les montagnes pyrénéennes par d'autres sentiers, d'autres versants, d'autres failles. Pénéter l'intimité des barrancos, des oscuros et des étroits, se promener tranquillement les pieds dans l'eau, la tête au soleil, nager, buller et se satisfaire de ces plaisirs simples.



    Randonnées aquatiques : sans utiliser de rappels; accessibles à toute personne sachant faire quelques brasses. Canyons faciles : se munir de cordes et de baudriers; ne pas craindre de sauter. En prime, quelques bonus : ils réclament juste un peu plus d'énergie disponible...


    En ce monde où "jamais le spectacle de la nature sur la terre, étant devenu si rare, n'a été si poignant" (P. Quignard), il est peut-être temps de laisser tomber quelques valeurs obsolètes de surpassement et de domination (des autres, de soi, du milieu) pour profiter de "l'air qui s'apaise et se vêt de beauté et de neuve lumière" (F. Luis de Léon), pour partager émotions et balades.

  • Cet ouvrage n'est pas un nouveau guide du naturaliste.
    Il permet de la manière la plus simple qui soit de reconnaître une centaine de plantes sauvages, grandes et petites, parmi les plus répandues au bord des chemins, sur les berges des ruisseaux et sur les côtes. toutes celles qui ne peuvent échapper à l'oeil du profane qui voit, hume, cueille éventuellement. ail sauvage, bardane, bouillon blanc, chicorée sauvage, fumeterre, millepertuis, origan, plantain, salicorne, saule, sureau...
    Sans oublier quelques-unes des plus toxiques. a partir de quoi le festin peut commencer : en une soixantaine de recettes faciles à réaliser, l'auteur décline les utilisations savoureuses des plantes nommées et récoltées. il n'est nullement question de manuel de survie : les plantes sont envisagées comme condiments, légumes d'accompagnement, matière à réaliser soupes et salades. coquille saint-jacques au varech, crêpe aux orties, fondue à l'ail des ours, maquereau au fenouil sauvage, nouilles aux fleurs d'acacias, omelette aux myrtilles, raclette à l'origan et au serpolet, salade de pourpier, soupe de noisettes...
    L'auteur, naturothérapeute, phytothérapeute, n'oublie pas de donner des conseils pour soigner les bobos les plus courants : ampoules, coups de soleil, piqûres d'insectes. et le plus répandu chez les randonneurs : la fatigue. le guide est complété par quelques trucs et astuces : comment confectionner une brosse à vaisselle en pleine nature ou du shampoing, de la lessive ; comment réaliser un sifflet, voire même faire du feu par friction.
    Avec guy lefrançois, la randonnée devient un art de vivre...

  • Le travail photographique de Jean-Claude Meslé tient de la révélation, de la sagesse, de la lumière, de la grâce. D'au-delà du cercle arctique, en Scandinavie, il nous donne près de 200 images pour dire la poésie nue de la vie animale en terres ingrates. Le texte de Bernard Rio, à l'unisson de cette élégance, moucheté d'ironie, décile notre regard sur les mystères du Septentrion, nous initie à une forme de pensée sauvage. Avec eux, changer nos destinations fait prendre - aimablement - le risque de changer sinon de destin, du moins les coordonnées de notre intelligence du monde.



    Aujourd'hui, la tentation du plus grand nombre n'est plus à l'exploration. Le voyage a changé de nature. Peut-on expliquer à l'adepte du trop méridional qu'il existe une position debout, une faculté de marcher, une vertu du froid, un désir de solitude ? Jean-Claude Meslé appartient à ce genre peu commun d'homme se levant avant le jour, allant à l'envers du temps et de ses tentations. Le suivre, c'est apprendre le monde hors des pistes tracées par les bonimenteurs, c'est commencer par explorer son jardin, c'est accepter de découvrir par soi-même son chemin pour aller au bout du monde, au pays de ses rêves ! Son lieu ? Le Grand Nord. Là, il n'est pas dans l'idée. Il est dans l'image. Il est une sensation. Et il en ramène des images d'une force et d'une évidence qui disent la patience et la palpabilité de sa quête, la justesse et la beauté des choses vues. Il entrebâille un territoire peu hospitalier, et donc peu habité, ayant conservé une faune et une flore sauvages, site de migration de nombreux oiseaux et de quelques naturalistes peu frileux...

  • Observer les animaux dans la nature : un exercice ludique à la portée de tous !

    Inutile de partir à l'autre bout de la planète: le monde animal juste à côté de chez nous recèle des trésors fantastiques. Il suffit de regarder et d'écouter.

    En forêt ou en bordure des chemins, à la montagne ou sur la plage, à la campagne ou en ville, partout où nous pouvons nous promener se cachent des petites et des grosses bêtes fabuleuses.

    Danièle Boone nous guide à leur découverte et nous révèle leurs secrets dans un récit vif et plein d'humour. Saviez-vous que les sauterelles entendent avec leurs pattes, que le mignon petit rouge-gorge est le plus colérique des oiseaux, que des mouches se déguisent en guêpe, que le geai des chênes prend des bains de foumis ?

    L'auteure propose des « itinéraires » selon différents écosystèmes, campagne, haute montagne, forêt, prairie, bords de mer, eaux vives, marais, lacs et étangs, ville et espace péri-urbain. autant de balades guidées avec des clefs simples, à la portée de tous, pour observer, nommer, différencier les diverses espèces. Elle nous initie aussi à d'étonnants « safaris sur un mètre carré » d'églantines ou d'orties, de haie ou de vieux mur.

    Riche en anecdotes tout en étant au fait des dernières découvertes scientifiques et observations de terrain, truffé de conseils d'observation astucieux, Voir la faune sauvage s'adresse à tous les promeneurs curieux de nature, naturalistes débutants ou aguerris, enfants et adultes.

  • Ils s'y sont mis à plusieurs et aujourd'hui ce topo existe.
    Il est là entre nos mains. 5 ans de travail ont été nécessaires pour aboutir à ce résultat. Et voilà qu'il explose dans nos mains comme un bouquet de jonquilles au printemps. Il est si frais, si jeune que chaque page semble humide et l'encre à peine sèche. Des voies vieilles de 30 ans paraissent toujours aussi exceptionnelles. Presque on irait les rouvrir, au tamponnoir comme autrefois, tellement elles sont belles.
    Les belles lignes, c'est vrai, ne meurent jamais, et les voir ainsi étalées dans ces nouvelles pages les rendent encore plus élégantes. Ce beau topo est là pour les mettre en valeur. Elles irradient. Nos yeux s'illuminent. Ça sent le rappel, le buis, la magnésie, les mains moites, le goût de la corde dans la bouche, de l'acier du petit coinceur dans les dents...

  • Quatorzième agenda de la saga Nathalie Magrou et les Pyrénées.

    Continuant dans le même veine, les soeurs Magrou proposent leur nouvelle livraison de choses vues, observées, ressenties, partagées.

    Un pas, la neige en cristaux crisse.

    Deux pas, des lichens vert jade sont tombés des arbres.

    Trois pas, un isard est passé avant moi.

    Quatre pas, le renard l'a suivi.

    Cinq pas, six pas... je ne sais plus, j'ai regardé le ciel.

  • "Nous sommes partis tard, juste quand les gens rentrent. Profiter de la lumière dorée, de la brume traînante, le miroir du ruisseau dans la pelouse. Je marche dans les pierres en regardant par terre. Du calcaire gris, des nervures blanches, des tranches d'ocre, les petites joubarbes serrées dans les fissures. des capuchons de dryades enveloppent les rochers, leurs fruits plumeux sont comme irisés. Je marche sans faire bouger les pierres, pour ne pas faire de bruit, pour ne rien déranger de leur ordonnancement.

    L'été est déjà fini. Quelque chose dans l'éclairage rasant, dans la pureté du ciel. Des horminelles encore fleuries, des carlines partout, les inflorescences sèches des arméries blanches, un oeillet delta, les baies rouges des raisins d'ours et des cotonéasters en tapis élastique. Marmottes." Depuis 2000, Nathalie Magrou confectionne annuellement un Agenda Pyrénées composé d'aquarelles et de courts textes d'une poésie naturaliste et méditative, souvent saisis sur le vif, découlant directement de ses observations, de ses perceptions. Prose concrète mais souple, perméable aux éléments mais jamais éthérée, à fleur de nature, en symbiose avec le monde des montagnes béarnaises, basques et aragonaises, essentiellement.

    Je regarde le vent est un journal de ses balades de l'année 2011, ponctué de réminiscences suscitées par les lieux et les ambiances où son esprit vagabonde, ici où elle marche, là où elle entretient son jardin, ne cessant de scruter les paysages, le vol des oiseaux, les traces des mammifères, l'activité des hommes dans les prés et les bois. Elle maîtrise l'art de la captation de la nature telle qu'elle va, au fil du temps, des saisons, des rencontres.

  • Vous vous promenez en pleine nature. Chemin, prairie, abords de mare, entrée de grotte. Vous remarquez des traces, des empreintes plus exactement. Des déjections aussi (crottes)... Un animal est passé par là ? Que faisait-il ?

    Ce guide apporte plus de 60 réponses avec à l'appui autant de dessins d'empreintes. Après une "fiche d'identité" propre à chaque animal considéré (nom scientifique, famille, régime, activité, longueur, mesure des traces), il répond aux questions permettant de parfaire sa connaissance : son comportement habituel, ses lieux de vie, ses habitudes saisonnières, sa place de repos, ses repas, sa façon de se mouvoir, ses caractéristiques sonores et odoriférantes, ses amours...

    Pour un instant, pour quelques minutes, pour longtemps peut-être, cet ouvrage vous permet d'entrer... sur la pointe des pattes dans la vie de la genette, du daim, de la barbastelle, de la taupe, du lapin de garenne ou du musardin...

  • Se situer, s'orienter, se déplacer : dans toutes ces fonctions, le GPS est devenu un produit de grande consommation.
    Pourtant, qui est à même d'obtenir de cet objet de haute technologie un rendement optimum ? Ce petit traité illustré est un ouvrage de vulgarisation permettant de comprendre les bases du fonctionnement des GPS et de faire ses premiers pas avec cet outil. Il n'est question que de B-A BA, à savoir des fonctionnalités de l'objet en rapport avec l'orientation dans l'espace dans la pratique de la randonnée et de la navigation en mer - la fonction de guidage en voiture ne nécessitant pas d'apprentissage particulier.
    L'auteur pose les principes de fonctionnement où l'on comprend qu'un GPS est inutilisable sans une carte. On y apprend donc à lire et à utiliser une carte pour la localisation géographique d'une position et pour la progression d'un point à un autre. En ce sens, la lecture de carte est tournée vers la navigation - au sens de circulation - et non d'orientation. Cartographie terrestre et cartographie maritime sont traitées séparément.
    Projection UTM, fuseaux, cartouche d'une carte : toutes notions décortiquées et suivies des méthodes de lecture et de report des coordonnées UTM d'un point ; familiarisation avec un récepteur : le néophyte devient utilisateur en assimilant ce que sont landmarks, waypoints et routes... En un langage simple, mais très didactique, ne confondant jamais paraphrase des manuels d'utilisation des divers appareils sur le marché avec un apprentissage pas à pas (mot à mot) soutenu par des exercices ("gammes" visuelles), Francis de Richemond initie de manière logique et concrète au monde d'abord très abstrait du GPS.
    Ce travail de simplification ne vise pas l'expertise, mais plus modestement la compréhension raisonnée et l'usage basique "off shore".

  • Vous avez marché, eh bien mangez maintenant ! c'est l'heure du fatidique retour du jambon-cornichons, de la salade mexicaine au goût de fer blanc, de l'ouvre-boîte oublié...
    José et michèle laplane, en habitués de longue date de la randonnée, pensent et démontrent que le repas "tiré du sac" peut être savoureux et équilibré, gourmet et léger.
    La pause repas lors d'un sortie en pleine nature prend alors des allures de véritable dégustation où la convivialité n'a plus rien d'un vain mot. le tout au prix d'un temps de préparation minimal, avec un sac à dos qui ne prend pas l'allure d'un fardeau. en 40 menus (10 par saison) dont la recette du plat principal est développée, ce livre vous invite à conjuguer le bien manger avec le manger bien, à rompre la monotonie des pique-niques, les transformant en art de vivre ou grand air.
    Et pour les plus pressés, les auteurs ont concocté une vingtaine de sandwichs goûteux. ce court traité de le gourmandise en un clin d'oeil enchantera les soucieux d'équilibre, ravira les hédonistes de la simplicité, mettra en appétit les marcheurs les plus rugueux. le corps ainsi comblé, chacun alors appréciera les choses du temps et de l'espace où fantaisie et sérénité ne manquent pas de se rejoindre.

  • Comment concilier dans une démarche simple le goût des bonnes nourritures et l'appétit du grand air ? Que glisser dans son sac à dos qui soit facile et plaisant à préparer, agréable à regarder, succulent à déguster, réconfortant après l'effort ? Que faire de ces petits fruits rouges ramenés d'une balade ? Comment être sûr de faire de son pique-nique un vrai moment coloré et chaleureux ? Marie d'Halluin et Michel Carossio répondent en 55 recettes traversant les saisons, du bord de mer à la lisière des bois, de la crête escarpée au pré fleuri. 55 préparations aussi commodes et amusantes à cuisiner que délicates au regard et flatteuses pour les papilles. On y trouve aussi bien un cake au chorizo qu'une pana cotta aux mûres, un moelleux d'hiver au chocolat qu'une salade de moules aux poivrons, un taboulé aux agrumes que des sucettes de chèvre frais... Emilie, par la grâce de ses Sentiers, avait déjà habitué petits et grands à la balade hédoniste. Elle offre maintenant la fantaisie dans la gourmandise, la satiété des appétits aiguisés par la pleine nature. Ludique, solaire, appétissant, ce petit livre s'adresse tant aux petits qu'aux grands, le bon appétit et le plaisir des préparations n'étant pas l'apanage des uns contre les autres. Il y a là autant l'élémentaire de la dînette que la sophistication de l'oeil éduqué.

empty