La Mandarine

  • Aujourd'hui, huit milliards de tonnes de marchandises transitent par les ports, assurant 90% du trafic mondial. Treize millions de tonnes seulement, passent entre les mains des 150 dockers du port de Saint-Nazaire - pourtant le premier port de la façade atlantique française. Une larme dans l'océan de la mondialisation. Les dockers de Saint-Nazaire, directement touchés par la concurrence exacerbée des ports du nord de l'Europe et les réformes portuaires récentes, doivent s'adapter. Le film donne la parole à ces hommes des quais. Il nous dévoile leur travail et apporte des éléments de réponses. Quel est, désormais, le rôle des dockers ? Dans quelles conditions travaillent-ils ? Comment évolue leur métier ? En quatre actes, « Dockers à Saint-Nazaire » nous immerge dans un monde ouvrier en pleine mutation, à la fois marginal et méconnu. Entretien avec Gilles Denigot

  • En création mondiale, un projet artistique et pédagogique proposé par Marc Morel et Sylvie Couderc, professeurs de piano au conservatoire municipal du XVe arrondissement de Paris. L'histoire se passe aux premiers temps du monde, la nuit n'existait pas encore. Une fillette aux cheveux d'or vivant au bord d'un lac sauve une vieille femme qui s'enfonçait dans la vase. Pour la récompenser, celle-ci lui offre un coffret d'argent magique. En ouvrant et fermant régulièrement ce dernier, la fillette découvre qu'elle peut créer le jour et la nuit. Mais ce pouvoir à un prix, la vieille femme explique alors : « Écoute, il me semble qu'à la nuit manque une lumière douce pour guider le marin, accompagner le voyageur, réunir deux amants. Si tu acceptes, ce sera toi, mais il te faudra alors abandonner ce lac, ce pays, ton village, et partir loin d'ici. Rassure toi, tu ne manqueras de rien et tu vivras aussi longtemps qu'il y aura sur cette terre quelqu'un pour te regarder, dire ton prénom ou penser à toi. » Cette jeune fille s'appelle Lune. Avec Daniel Mesguisch (récitant), Marc Morel, Sylvie Couderc, 34 élèves pianistes et 3 élèves percussionnistes des conservatoires de la Ville de Paris, mise en scène d'Anne Raphaël.

empty