Tertium

  • Le voyage de Jean-Yves Loude dans l'archipel du Cap-Vert en 80 jours.
    Un jour le gouvernement capverdien, la mission française de coopération et Radio France lui confièrent la mission d'enregistrer les musiques traditionnelles des neuf îles habitées, pour constituer les archives sonores du pays. C'est à cette occasion qu'il entendit pour la première fois la chanson du bagne de Tarrafal : une prison où étaient jetés ceux qui réclamaient la liberté à l'époque où le Portugal et ses colonies, dont le Cap-vert, subissaient une terrible dictature. Cette chanson alertait le monde sur l'existence des tortures qui y étaient pratiquées ; elle fut interdite et son auteur enfermé dans la forteresse. Pour ne pas oublier et pour transmettre aux enfants l'importance capitale de la liberté d'expression, une richesse à défendre à tout prix, toute sa vie, l'auteur a écrit ce conte.

    Voici l'histoire :

    Zé vit au Cap-Vert, seul avec son grand-père Ses parents ont fui la sécheresse et la misère A dix ans, Zé fait danser les gens des nuits entières A l'accordéon, on dit qu'il est hors pair En revanche, son école est plus que particulière C'est une ancienne prison dont le portail reste ouvert Les élèves y étudient tant que le soleil les éclaire Mais le soir, à minuit, la chanson d'un prisonnier s'élève dans l'air Y aura-t-il quelqu'un pour comprendre cet air de liberté ?
    Et si c'était Zé avec son accordéon en bandoulière ?

  • Noix, châtaignes et champignons restent des produits très présents dans la vie quotidienne locale. La noix se négocie tout au long de l'année. La châtaigne et les champignons sont vendus emballés, sous-vide, séchés, surgelés. Leur conditionnement a considérablement évolué, on utilise des emballages de plus en plus efficaces pour préserver la fraîcheur de ces produits. C'est toute l'année que l'on peut réaliser des recettes à base de noix, châtaignes ou champignons.Les châtaignes - simples et originales, servies en garniture d'une viande rôtie ou d'une volaille, conviviales et généreuses dans une soupe, cuites dans un bouillon de volaille relevé de paprika - les noix, mélangées dans une salade ou festives en desserts soufflés glacés - les champignons, tourtière forestière, cassolette de girolles - des produits aux parfums subtils ou rustiques qui évoquent des sensations, une nature, une promenade... mille plaisirs.

  • Nature lotoise ; l'eau a l'etat sauvage

    Hervé Texier

    • Tertium
    • 7 Avril 2021

    La faune, la flore, les paysages du Lot sur le thème de l'eau - une promenade au gré du photographe qui observe : l'aigrette ou l'impressionnant Balbuzard pêcheur, la bécassine des marais, le chevalier, le cincle plongeur, le cormoran qui privilégie les lacs ou les grandes rivières comme la Dordogne, le foulque, les hérons bihoreau ou cendré, le martin-pêcheur que l'on peut observer dans les eaux de l'Ouysse ou lacs du département, le ragondin si photogénique dans ses mimiques, l'élégante fritillaire avec des interludes de cascades, telles celles de Floirac, d'Autoire, du Vers, du Cheval blanc vers Terrou, le Moulin du Saut, la résurgence du Trou-madame ou le Bervezou vers Latronquière...Observer les comportements de l'oiseau - comme le héron cendré qui part chercher une branche pour l'offrir à la femelle qui construit le nid afin de préparer leur reproduction - est un privilège que nous offre l'auteur, en dévoilant certains de ces secrets et techniques, dans cet ouvrage lumineux au charme envoûtant et précieux voué à la nature.Un ouvrage qui plaira à tous ceux qui découvrent ou arpentent ce territoire secret et préservé. Plus que des photographies des tableaux peints avec la lumière et ses ombres.

  • Caselles du Quercy

    ,

    • Tertium
    • 19 Juillet 2011

    Les caselles («cabanes» ou «gariotes») sont des édifices architecturaux particulièrement remarquables dans le paysage quercynois. A l'écart du riche patrimoine bâti lotois, disséminées sur les causses du Quercy ou en bordure des vallées, se dressent les caselles, petits bâtiments en pierres sèches, anciens abris pour hommes ou animaux où la modestie de la construction n'empêche pas l'harmonie des formes et l'élégance des proportions. Les auteurs, anciens enseignants, sont partis à la recherche de ces constructions. C'est un voyage à travers le temps et l'espace auquel ils nous convient. Roger Sénat décrit minutieusement chaque édifice et parsème son étude d'histoires drôles ou émouvantes. Gérard Canou, pour sa part, arpente inlassablement la région en photographiant chaque caselle à portée d'oeil et nous amène à mieux les reconnaître. Voici un livre qui situe chaque caselle par rapport à sa fonction, son emplacement et son importance. Gageons qu'après l'acquisition de ce livre vous ne serez plus tout à fait le même promeneur ou si vous avez la chance de posséder une de ces constructions, vous l'observerez différemment ! Un livre attachant entièrement dédié au petit patrimoine quercynois et que de nombreuses familles auront à coeur de posséder !

  • Tournoi dans l'Himalaya

    Jean-Yves Loude

    • Tertium
    • 30 Septembre 2009

    Babou Sher, jeune musicien, vit au nord du Pakistan dans une vallée de l'Himalaya.
    Un matin, une nouvelle éclate : un tournoi exceptionnel de polo va avoir lieu à 4000 mètres, sur le plus haut terrain du monde. Le "polo sauvage" est le sport préféré des cavaliers d'Asie Centrale. Babou Sher rêve de faire partie du voyage pour accompagner le galop des chevaux au son du hautbois. Mais sera-t-il capable d'en supporter les épreuves ?

  • La malédiction s'est abattue sur le village de Kirigi car un maudit chasseur a tué un crocodile. En signe de protestation, le vieux sorcier Youbou s'est réfugié dans une grotte. Aïssatou, une jeune fille, originaire du camp des Fixés, viendra vivre non loin de lui. De leurs bouches vont naître des histoires invraisemblables. Celle d'Oruluba, le chasseur, qui devra quitter Kirigi. Celle du grand-père d'Aïssatou, le voleur génial. Celle du hibou dont Aïssatou mangea le coeur, car ce hibou l'avait rendue gravement malade. Celle des singes qui faillirent tuer son propre père, Adugou. Celle du lion qui avala Aïssatou et qu'elle avala elle-même à plusieurs reprises. Celle du cobra cracheur que rapporta Youbou afin qu'Aïssatou puisse effacer la malédiction qui sème la misère dans cette région du pays de Bandiagara.

  • Au sud de la rivière, entre la Vallée de la Dordogne et le Causse de Gramat, à la croisée d'univers souterrains mais aussi réellement mystérieux, la gastronomie révèle d'autres émotions, les cabanes et caselles conduisent à nos aïeux. Les sites d'Autoire, Carennac, Loubressac, le Moulin du Saut, Rocamadour, le gouffre de Padirac, les résurgences de Saint-Sauveur et Cabouy sont autant de lieux pour la randonnée.
    Autant de détours à redécouvrir ce qui nous environne, du passé à aujourd'hui, quitte à croiser aux détours d'un chemin les Dracs qui hantent ces lieux !

  • Le voyage de Karnatioul

    Claude Duneton

    • Laquet
    • 15 Septembre 1997

    La Chapelle-aux-Saints (Corrèze). En 1908, trois abbés férus de préhistoire mettent à jour, parmi un gisement d'outillage moustérien, les restes d'un homme de type Néandertal. La position du squelette, couché dans une fosse, tête tournée vers l'ouest, résultait à l'évidence d'une inhumation. Trois mille générations plus tard, Claude Duneton retrace ici, à sa manière, les derniers moments de son ancêtre corrézien.

  • Jérusalem

    Alexandra Schwartzbrod

    • Tertium
    • 22 Février 2008

    "Je vivais dans le quartier de Musrara, sur la ligne séparant Jérusalem-Ouest de Jérusalem-Est, cité israélien.
    Une vieille maison arabe dont le couloir central était une ancienne ruelle de souk. (...) J'achetais les pitas chez le boulanger palestinien de l'autre côté du boulevard, chaudes et moelleuses comme une peau d'enfant sortant du sommeil, et les bagels saupoudrés de sel chez un vendeur de falafels israélien de la rue Hanevi-im, la rue des Prophètes." Jérusalem, un lieu unique où les passions se déchaînent, où la vie brûle plus que partout ailleurs.
    Une ville ambiguë où l'Histoire est au coeur de chacun, où l'on s'interpelle parfois par des "shalom habibi !" ("salut" en hébreu, "chéri" en arabe), ultime espoir de paix. Au-delà de celles et ceux qui la peuplent et l'animent, cette ville concentre les fureurs et les vénérations d'une bonne part de l'humanité.

  • L'éternité, mon amour !

    Christian Grenier

    • Tertium
    • 30 Janvier 2007

    Impliqué dans un hold-up, Roland est condamné à 20 ans. Mais on vient de découvrir que l'univers est habité. On lui propose alors de partir pour la constellation 61 du Cygne et de rencontrer la mystérieuse Mirim. Un aller-retour de 60 ans, avec un robot pour seul compagnon ! Ce qu'il va vivre dépasse l'imagination : une étrange boucle dans l'espace-temps avec, à la clef, une fabuleuse histoire d'amour.
    Dans ce récit palpitant et envoûtant, Christian Grenier conjugue mieux que jamais la science et la poésie, la réflexion et l'imaginaire.

  • Traduire la singularité et la richesse des paysages du Quercy historique, campagnes façonnées par l'homme, habitat traditionnel, architecture des cités - en privilégiant l'émotion du lieu - qui mieux que Gilles Lades et le photographe Guy Kunz-Jacques pouvaient croiser le verbe et l'image pour nous convier à une aventure exaltante, irremplaçable : sa perpétuelle redécouverte ?
    Le Quercy historique, rappelons-le, inclut l'actuel département du Lot, mais aussi Moissac, Montauban et Caussade, jusqu'aux rives de la Garonne, du Tarn et de l'Aveyron. Des confins de l'Auvergne à la plaine aquitaine, le Quercy renouvelle son socle et ses profils : le Ségala granitique et schisteux, où les ravins multiplient les ruisseaux, les Causses, rocailleux et boisés, scandés de falaises et de l'éclatant damier des vallées, le Quercy Blanc, lumineux de craie, les Serres tarn-et-garonnaises, vouées aux longs labours sous les bosquets des crêtes, enfin la plaine du sillon garonnais.
    L'écriture comme la photo soulignent les contrastes du territoire, épousent ses insensibles variations ; les auteurs se sont également attachés à traduire les résonances nées de sa contemplation, à manifester son pouvoir sur l'imaginaire. Tout paysage, et celui du Quercy en particulier, nous façonne, nous communique sa vie profonde et nous invite au voyage intemporel.

  • L'oiseau de feu

    ,

    • Tertium
    • 18 Septembre 2017

    Dans un pays lointain vit un tsar entouré de ses trois fils : Dimitri, Vassili et Ivan. Ce royaume possède un jardin extraordinaire. Il y pousse toutes sortes de fleurs et d'arbres rares. Au milieu, trône un pommier. Tous les jours quand le tsar se lève, il se précipite pour l'admirer. Mais un matin... une pomme d'or a disparu !
    D'après le conte d'Alexandre Afanassiev.

  • De ciel, de terre et d'eau. Ces éléments ont guidé l'écriture de ce livre comme ils ont déterminé la physionomie de la Corrèze, depuis les hauts plateaux de Millevaches, sa « montagne » jusqu'au bas pays de Brive, en passant par les gorges de la Dordogne et les plateaux de Tulle. Se mettre au vert, l'expression définit la couleur d'ambiance, mais derrière ce cliché chlorophyllien, se révèle une diversité de paysages où le climat, la roche et l'eau, partout présente, ont dessiné les reliefs et déterminé les activités et les modes de vie spécifiques. Les précieux témoins en sont aussi les villes et les villages, leurs forteresses et leurs églises, où se lisent les qualités particulières des granits, schistes, calcaires et grès, dans leurs subtiles nuances. C'est à la découverte de ces richesses que vous invite ce livre qui peut aussi être un guide à la découverte des communes les plus riches en patrimoine bâti ou paysager.

  • La Rose du Quercy est un ornement de pierre apparu dans une chapelle de la Cathédrale de Cahors en 1484 à l'initiative de l'évêque Antoine d'Alamand. D'où vient cet ornement sculpté ? Quelle est sa signification ? Est-ce seulement un accessoire décoratif pour poétiser l'architecture ou bien sa présence transfigure-t-elle la création divine ?La dimension spirituelle ne constituerait pas le seul intérêt. Le bouquet de cent roses qui se déploie dans la petite chapelle de la Cathédrale de Cahors dissimulerait une histoire d'amour inattendue. Un récit qui se lit entre symboles et allégories parmi les autres ornements sculptés, le soleil flamboyant et le bâton écoté entre autres. Le motif sculpté de la rose a déclenché jusqu'en 1560 un phénomène de mode unique, spécifique au Quercy où l'on compte plus de 600 occurrences. Les nobles, les prélats, les bourgeois se sont approprié le modèle pour orner leurs demeures et leurs églises, autour des portes et des fenêtres ou sur le linteau des cheminées.Ces roses de pierre, joyaux peu signalés du patrimoine, ont pour la plupart résisté au temps et jalonnent les chemins touristiques du Lot.Ce sont des chefs d'oeuvre que l'on admire pour leur virtuosité et que l'on comprend mieux parce qu'ils s'inscrivent dans notre histoire. Leur passé nous fait rêver, leur présence nous étonne.

  • Quand le visiteur arrive de la vallée du Lot ou de la Dordogne, ou des bois fournis de la Corrèze, au vert frais et scintillant, aux rives fertiles et peuplées, il ne peut que trouver insolite cette terre, voire la ressentir comme étrangère. L'apprivoiser est une gageure. Une nature presque intacte, où la main de l'homme n'a rien écorché, seuls les murets de pierres sèches sont là de toute éternité.Chacun de ces contes ouvre un chemin singulier dans la réalité. Souvent, c'est un animal qui est le principal acteur mais l'au-delà et les fées savent aussi nous parler par des voies imprévisibles.

  • Après « Paroles Paysannes du Haut-Quercy », Catherine Lamic poursuit son travail de collecte de mémoire de Cuzance à Astaillac, de Gramat à St Julien Maumont, de Martel à Beaulieu/Dordogne, de Peyrillac-et-Millac à Turenne. Onze femmes et hommes passionnés, nés dans l'entre-deux guerre, livrent leur parcours de vie, témoignent de leur savoir-faire professionnel et de l'évolution de leur métier.
    Dans ce monde en passe de n'être plus, elles ont été restauratrice, apicultrice, ouvrière chez Andros, agricultrice ; ils ont été bûcheron, viticulteur de vin paillé, meunier, épicier, tonnelier, minotier, funambule. Chacun de ces témoignages est un chapitre de l'histoire humaine et économique de la Vicomté de Turenne qui couvrait une partie de la Corrèze, du Lot et de la Dordogne.

  • Le voyageur qui traverse le Quercy pourrait n'en retenir que les aspects les plus apparents : les Causses, vastes plateaux boisés, guettés par l'aridité estivale, frangés par des falaises nombreuses et singulières.Or ces pages explorent toute une partie de sa diversité et de ses contrastes : « l'étoile de paysages » environnant Figeac, puis la franche différence du Ségala, avant d'aborder le causse de Carennac, à l'aplomb de la dordogne.Le paysage quercynois, entre changement et permanence, nous interroge et nous invite à faire retour sur nous-mêmes, alors que nous le contemplons et que, dans le silence de la solitude, nous l'écoutons.

  • De la neige au Congo

    Sylvain Zorzin

    • Tapabord
    • 18 Septembre 2019

    Sébastien a une vie de collégien presque ordinaire : il n'aime pas son quartier, ses parents sont sur son dos, il est amoureux, les profs font leur taf de prof, MAIS... il vit avec la certitude que sa maladie est mortelle. Il est atteint d'une sclérose en plaques. Ça lui ferait presque plaisir d'avoir ainsi la vision d'un stop final. Et puis ça peut avoir un petit effet auprès des copains ! Jusqu'au jour où arrive un ancien enfant-soldat, Wilson... Ce roman sensible au ton direct, rebondit sur les émotions qu'un adolescent expérimente. Il interroge les destins particuliers, la maladie difficile à affronter et la fascination qu'exercent sur nous les personnes «différentes». Sylvain Zorzin est journaliste. Il a publié de nombreuses histoires en presse jeunesse et ado, ainsi que plusieurs romans aux éditions Bayard Jeunesse.

  • J'ai mon propre monde à regarder

    Arnaud Rodamel

    • Tertium
    • 15 Mars 2014

    Paul a 15 ans lorsque son père quitte, du jour au lendemain, le foyer familial sans raison apparente. Il va alors entreprendre, avec sa mère, un véritable road movie, un voyage entre liberté et fugue, lucidité et fuite. Après bien des péripéties qui les conduiront jusqu'à Brest, Paul finira par imaginer son propre monde.

  • La caverne du grand mammouth

    Marcel Marsal

    • Tertium
    • 15 Mars 2014

    En vancances en Dordogne, deux garçons explorent une grotte, découvrent des peintures rupestres, s'endorment et se réveillent. il y a plus de 15 000 ans. C'est le début d'une aventure où règne le dieu " Mammouth " au milieu des clans en guerre. Inquiet, le chef de la tribu chasse les deux garçons mais la fille du chef les aide à survivre.
    Six jours plus tard, ils tentent d'expliquer leur absence à leurs parents et aux gendarmes sceptiques.

  • Monsieur Marcel ou de la communication

    Jean-Pierre Pelaez

    • Laquet
    • 10 Janvier 2001

    «Mr Marcel va venir ! Mr Marcel n'a pas pu venir ! Mr Marcel ne pourra pas venir ! Mr Marcel ne viendra pas ?» Entre ces quatre temps, l'attente du réparateur de l'ascenseur va donner aux résidents du Concorde le temps de la communication : discussions, explications, interprétations, supputations, accusations, interrogations : «Qui empêche Mr Marcel de venir ? Qui veut réparer ? Qui ne veut pas ? Pourquoi ? Quel est le responsable ? Et si. ? Quelles pourraient être les conséquences ? Les trente-cinq heures sont-elles un progrès social ? Faut-il défendre la liberté d'entreprise ou l'égale dignité ?» Une émission de télévision s'avère nécessaire ! Mais la question centrale à toute communication, demeure : Mme Marcel aura-t-elle enfin des nouvelles de sa fille Sabrina ?

  • Pied à terre

    Serge Sándor

    • Laquet
    • 15 Février 2002

    Un couple séparé tente de se rejoindre dans un ultime voyage. Ils vont rechercher dans un endroit perdu en pleine campagne leur fille, Fanny, qu'ils ont abandonnée cinq ans auparavant chez la soeur de son père. Dans cette famille, le fils a adopté Fanny comme sa petite soeur. Il a un profond mépris pour le mensonge et l'hypocrisie de ce couple bourgeois. C'est dans cette «famille d'accueil», dans ce huis-clos suspendu où tout reste enfoui, que vont ressurgir les ratés du père et de la mère, l'inceste, le sacrifice, les traumatismes, l'amour fraternel des deux jeunes, les conflits et la mort.

  • La paix seulement !

    - Epanya Loude

    • Tertium
    • 15 Janvier 2009

    A Cambrai le génie de la ville est un géant noir du nom de Martin. Sa participation a sûrement influencé ce jumelage poétique entre des enfants du Cambrésis et l'Afrique.
    Avec l'aide des enseignants, des documentalistes, des responsables de centres sociaux, convaincus du rôle essentiel du livre dans la construction des êtres, un chemin de mots relierait l'Afrique à Cambrai pour appeler la paix.

    Jean-Yves Loude a donné la consigne à tous les participants de créer un texte à la manière d'un conte bref africain, nourri de cette sagesse exemplaire des génies et des griots de la savane. Chaque groupe de jeunes chercheurs de la paix se vit attribuer une des 26 lettres de l'alphabet. Car, le monde brûlant d'aujourd'hui méritait bien la douceur et l'humour d'un "Abécédaire de la paix".
    Christian Epanya a, en complicité avec les mêmes jeunes acteurs, donner à ce dictionnaire de la tolérance la dimension d'un grand album.

empty