Littérature traduite

  • L'été, riche en moments de détente, est présenté ici avec simplicité et douceur. Le prétexte : une fillette, en vacances chez son oncle, déambule autour de la maison et croise divers protagonistes qui, tous, les uns après les autres, empruntent quelques minutes à leur routine pour se détendre et observer ce que le ciel estival a à leur offrir.

  • Voilà un livre-ovni qu'il fera bon découvrir. Présenté à la manière d'un abécédaire, Petits déjeuners autour du monde vous embarque dans une aventure gustative et culturelle qui saura émerveiller petits et grands. Au rythme des pages, découvrez les déjeuners typiques de divers pays merveilleusement mis en lumière par le superbe travail de mise en scène de Vanessa Lewis qui a su capter l'étincelle de chacun des enfants qu'elle nous présente. Le tout dans un décor à la fois riche et sobre, présentant non seulement le menu mais également la culture vestimentaire du pays à l'honneur. Laissez-vous séduire par ce beau livre qui se déguste aussi bien visuellement que gustativement !

  • Il y a très longtemps, dans un pays lointain, deux bandes d'oiseaux vivaient sur des territoires voisins : les paons et les cygnes. Leurs différences firent peu à peu naître la méfiance et chaque groupe se mit à accumuler des armes pour se défendre en cas de danger... Puis, un jour, aveuglés par leur propre frayeur, les paons déclenchèrent une guerre sanglante, jusqu'à ce qu'il ne reste que deux oeufs. Comment se comporteront les oisillons qui en naîtront ?

  • Un cheveu, ce n'est pas la chose la plus extraordinaire qu'on ait vue dans une soupe. Ni même une mouche d'ailleurs. Alors pourquoi plus personne ne mangera jamais de soupe dans cette famille ? Qu'ont-ils bien pu voir d'extraordinaire dans la soupe qui justifie une telle décision ?

  • En 1943, le monde était en guerre. Des bombes tombaient tous les jours sur la ville de Tokyo, au Japon. L'armée japonaise craignait que des bombes frappent le jardin zoologique de Ueno et que des animaux sauvages s'en échappent, mettant ainsi la population en danger. L'armée donna donc l'ordre aux gardiens de tuer tous les gros animaux. Malgré leur tristesse, les gardiens obéirent. Les lions, les tigres, les léopards, les ours et les grands serpents périrent les premiers. Le livre de Yukio Tsuchiya raconte l'histoire triste et véridique de ce qui s'est passé quand ce fut au tour des éléphants de mourir.

    Aujourd'hui, dans le même zoo, un monument se dresse à l'endroit où sont enterrés tous les animaux. Des milliers d'enfants le visitent chaque année et y déposent des grues de papier pour honorer les âmes des animaux. Des millions d'autres enfants connaissent l'histoire des fidèles éléphants, qui est lue chaque année à la radio japonaise, le 15 août, et qui constitue un message d'espoir pour une paix durable.

  • Flamant rose est triste. Il est même vraiment très triste. Mais qu'à cela ne tienne, ses amis, la petite fille et la pomme de terre, sont là pour lui et vont tout mettre en oeuvre pour lui rendre le sourire, mais surtout ils l'aideront à traverser ce moment et à accepter sa tristesse.

    Traduction de Marie-Andrée Dufresne et Simon de Jocas.

  • Une bande dessinée sur un homme qui ne veut plus être un mari, qui ne veut plus être un père, qui ne veut plus être responsable et qui devient ce qu'il veut vraiment : un enfant de deux ans ! c'est l'histoire de tout le monde.

  • Climat de gouaille et de plomb, car le naufrage menace. D'abord ce "glissement de terrain" qui vous arrache un homme, une maison, un quartier sans crier gare. Ici ou là, la terre s'effondre, signe visible de la gangrène qui travaille et pourrit tout un pays. En surface, les vivants vivent la déroute au jour le jour. Ça les mine, ça les anime aussi. Pas d'autre morale, pas d'autre lutte, pas d'autre foi, pas d'autre parole, quand ça vous crie au ventre, que d'échapper à l'étranglement. On veut partir, quitte à prendre le risque de voir mourir en soi la mémoire de ses origines. Les moins chanceux magouillent pour trouver une faille dans le système et pour mettre les bouts. Les vieux restent au pays comme les déchets d'une société en perdition. Une maladie qui n'épargne personne. La peste que cet appel vers tous les possibles. Et pendant ce temps, la terre, la terre jamais rassasiée, la terre haïe, que nul n'habite plus sinon contre son gré, avale ses enfants...

  • Deux cochons

    Bouchard/Battuz

    Un cochon... deux cochons... et un loup, ça vous rappelle quelque chose ? Un troisième cochon, dites-vous ? Non, non, non. Que diriez-vous de deux cochons, un ours brun et un loup. Et si le loup était n'était pas le méchant ? Une relecture du conte traditionnel sous le signe de l'humour et de la complicité.

  • Le redempteur

    Douglas Glover

    Oskar écrit. Partout, sur du papier, des morceaux d'écorce, sa chair, avec de l'encre, du sang, du thé refroidi, dans l'air avec son doigt quand les accessoires lui font défaut. Oskar écrit et le monde est moins terrifiant. Les voix du jeune garçon, de son père qui, pour en faire un homme, choisit de le jeter dans un monde de confusion et de violence, de Marie Hunsaker, la jeune Blanche adoptée par les Indiens qui ont massacré sa famille, se croisent pour nous plonger dans la folie et la fureur de la guerre. Douglas Glover éclaire d'un jour nouveau une période décisive de l'histoire américaine - l'affrontement, au XIXe siècle, entre loyalistes et insurgés - à sa manière subtile, drôle et cruelle.

  • Par une nuit de tempête, un homme est tué d'une balle dans la nuque. Trois Portugais sont témoins du meurtre, mais ils affirment n'avoir rien vu ni rien entendu. Grâce à des questions astucieuses et à sa logique, le commissaire Jiménez parvient à résoudre l'énigme et à arrêter le coupable.

    Arriverez-vous aussi à résoudre ce crime ?

empty