Chronique Sociale

  • Apprendre de et avec ses élèves : savourer le métier d'enseignant

    Jean-François Manil

    • Chronique sociale
    • 3 Mars 2022

    Se trouver aux côtés d'enfants qui apprennent a quelque chose de passionnant. Très souvent, ils ressentent, perçoivent et traitent leur environnement de manière inattendue. D'aucuns disent qu'ils philosophent. C'est possible.
    Je pense moi que tout simplement, ils vivent et que de cette expérience, ils tirent des raisons de se questionner, de nous questionner voire d'interpeller. Ceci étant écrit, ce doit être cela philosopher. Ce livre dévoile des parts choisies de ces moments, des parts dont souvent l'importance est apparue au départ d'un détail. Ces « clins d'yeux » ont été partagés sur le web, le site de la Maison des Enfants, pour une très bonne et très simple raison : montrer que les élèves sont avant tout des enfants. De la toile, ils sont passés sur le papier pour la même raison. À leur relecture, il est apparu que des sujets récurrents étaient exploités. D'où une organisation thématique plutôt que chronologique.
    En effet, l'actualité des enfants qui apprennent, en ce début de XXIe siècle, et leurs regards sur la vie, devraient interpeller, parfois outrageusement, les éducateurs que nous sommes.

  • Guide du maître praticien en PNL Nouv.

    Guide du maître praticien en PNL

    , ,

    • Chronique sociale
    • 12 Mai 2022

    La programmation neuro-linguistique ne cesse de se diversifier. En donnant une suite au Guide du praticien en PNL (chez le même éditeur) les auteurs de ce second manuel poursuivent un double but :
    1. Présenter le dynamisme et les contenus du développement de la PNL : grilles d'analyse et outils d'intervention que constituent les métaprogrammes, modèles de travail sur les valeurs et les croyances, exploitation de la ligne du temps, utilisation extensive des sous-modalités sensorielles et des mouvements des yeux, gestion de l'énergie et des émotions, structuration de la personnalité, spiritualité et recherche de sens, nouveaux modes de travail avec l'inconscient.
    2. Proposer un manuel technique et précis, d'utilisation commode, illustré d'exemples concrets, aux chapitres structurés : objectif visé, exposé du contenu, vocabulaire nouveau, schémas, exercices pratiques (individuel et en groupe).
    Les données présentées correspondent aux programmes des formations préparant à la certification de maître praticien ainsi qu'à certains séminaires spécialisés.
    Un préliminaire établit une synthèse des axes de développement de la PNL.
    Contrôle des exercices, lexique des termes spécifiques et bibliographie complètent l'ouvrage.

  • Pédagogies de la nouvelle chance : le coeur et l'écorce Nouv.

    Pédagogies de la nouvelle chance : le coeur et l'écorce

    ,

    • Chronique sociale
    • 12 Mai 2022

    « D'innombrables exemples prouvent que notre système éducatif ne tient pas compte d'une qualité essentielle de l'intelligence humaine : la plasticité !
    On peut être mauvais à 12 ans, parce que notre développement est lent, parce qu'une épreuve familiale monopolise notre esprit, ou surtout parce que la socialisation difficile de nos parents ne met pas la lumière sur l'école et que nos résultats mauvais en sont la conséquence. La rigidité administrative d'un système scolaire, veut nous mettre alors sur des rails d'où il sera difficile de sortir. Sauf si on nous donne d'autres chances qui correspondent à la possibilité de prendre une autre direction. La flexibilité mentale est possible toute notre existence, même si, avec l'âge, on perd de la souplesse. Mais la flexibilité des cadres est plus difficile, d'autant qu'elle ne s'adapte pas toujours aux changements du contexte technique et culturel. Il n'est pas question de démissionner, mais comme le proposent les auteurs, de sécuriser les enfants et les professeurs afin de donner le plaisir d'apprendre et d'enseigner. ».
    Extrait de la préface de Boris Cyrulnik.

    « Au travers du prisme des trois approches conceptuelles utilisées pour éclairer les propositions pédagogiques de J.-F. Horemans et d'A. Schmidt, nous constatons toute la richesse de leurs démarches : ils font preuve d'une pensée inventive ; ils invitent à créer des espaces de résonance entre l'enseignant, l'élève et la matière ; leur approche répond à l'ensemble des besoins psychosociaux au fondement du développement humain et se réfère pour cela à de nombreux courants de pensée pédagogique. Tous ces ingrédients constituent des facteurs favorables à une trajectoire de résilience chez des élèves au parcours scolaire «pavé de privations et de souffrances». Bienveillance, générosité, empathie sont les maîtres-mots de cet ouvrage qui veut atteindre le coeur au-delà d'une écorce le plus souvent rugueuse car liée aux résistances accumulées pour faire face à de multiples expériences de vie douloureuses. Les enseignants y trouveront sans conteste une source d'inspiration pour enrichir leurs pratiques à caractère humaniste et émancipateur. ».
    Extrait de la postface de Jean-Pierre Pourtois et Huguette Desmet.

  • Stratégies pour enseigner-apprendre : le vitrail pédagogique Nouv.

    Comment faire pour aider les élèves, les étudiants à apprendre de façon efficace en tenant compte de leur fonctionnement mental ? Comment faire pour enseigner de façon à ce que chacun puisse s'approprier les connaissances ?
    Comment développer l'autonomie de l'apprenant ? Comment faire pour que celui-ci soit auteur et acteur de sa formation ?
    Comment faire pour évaluer ? Comment réaliser une évaluation qui lutte contre l'angoisse liée aux examens et qui promeut la réussite d'un maximum d'apprenants ?
    Comment comprendre les phénomènes de groupe dans un groupe de formation ? Avec quels outils les analyser ? Comment faire pour (ré)agir adéquatement dans une posture de formateur/enseignant ?
    Cette publication s'adresse aux formateurs/enseignants, étudiants, parent, travailleurs du social, de la santé, à toute personne qui cherche à comprendre comment rendre l'enseignement et l'apprentissage plus efficace.

  • Ayant pratiqué la gestion mentale pendant 20 ans dans ma classe, je faisais bien sûr partie de ceux qui ne pouvaient plus s'en passer.
    La gestion mentale a été, pour moi, une aide pour structurer mon travail, un apport théorique « hors pair ».
    Pour avoir travaillé avec des enseignants aux méthodes pédagogiques extrêmement variées (Pédagogie Freinet, institutionnelle, frontale...etc), j'ai pris conscience que la gestion mentale avait une forme d'universalité car elle pouvait être utilisée dans toute classe, quelle que soit la pédagogie utilisée sans matériel spécifi que et coûteux.
    Les exemples cités dans cet ouvrage sont du cycle 3. Mais la gestion mentale fonctionne à tous niveaux, et particulièrement bien en maternelle. Plus l'enfant prend l'habitude d'évoquer tôt, plus il sera en réussite.
    Ce livre répond clairement à cette demande. L'auteure a su au fi l des années avec son imagination, son expérience et sa connaissance des enfants, utiliser les éléments fondamentaux de la gestion mentale. Elle apprend aux élèves à rendre conscient l'évocation comme outil absolu de l'apprentissage. Elle pratique pour cela le dialogue pédagogique et met en projet de sens, en explicitant de façon simple et pas forcément académique les notions utilisées.
    Elle cherche à faire évoquer chaque notion nouvelle en sollicitant tous les paramètres et met en place de multiples stratégies.

  • Courants de la pédagogie

    Jean Beauté

    • Chronique sociale
    • 11 Novembre 2021

    À l'heure où l'on parle d'améliorer la formation des enseignants et d'accroître la rentabilité de l'école grâce à l'action pédagogique, il était utile d'explorer les divers courants qui ont marqué les dernières décennies.
    Le premier chapitre de cet ouvrage clarifie des concepts souvent confondus, de pédagogie, didactique et formation.
    Le second rend hommage aux ancêtres et aux pionniers qui ont renouvelé considérablement les questions éducatives au début de ce siècle.
    Les suivants passent en revue les réponses contemporaines à des problèmes aussi divers que :
    - l'autorité de l'enseignant face au groupe-classe ;
    - la motivation des élèves ;
    - le travail par objectifs ;
    - la pédagogie différenciée ;
    - l'évaluation ;
    - la transmission des valeurs.
    Chemin faisant, l'auteur utilise l'éclairage de diverses disciplines, notamment la psychologie cognitive et les neurosciences.
    Cet ouvrage est d'abord un outil de travail et d'initiation qui permettra aux étudiants et aux enseignants de mieux connaître la pensée pédagogique contemporaine.

  • Maîtriser l'écrit au collège : des cercles de lecture aux cercles d'écriture au collège Nouv.

    L'objectif de ce livre est de soutenir le développement des pratiques de lecture et d'écriture au sein même de la classe de français au collège. La maitrise de l'écrit est, en effet, l'un des facteurs majeurs de la réussite scolaire et de l'exercice de la communication citoyenne. Son enseignement et son apprentissage sont complexes et exigeants. Ils requièrent un renouvellement des pratiques enseignantes en recherchant une plus grande réflexivité et une plus grande autonomie dans l'activité des élèves. La proposition didactique des cercles de lecture et d'écriture permet de mettre en oeuvre des démarches collaboratives et différenciées efficaces.

    L'ouvrage s'adresse aux professeurs de français, débutants ou expérimentés, en leur proposant conjointement des apports de formation qui actualisent les débats et les démarches sur lire-écrire, ainsi que des outils et des dispositifs pour la classe. Se trouvent ainsi abordées les questions vives sur l'apprentissage et l'évaluation des compétences attachées à la lecture, fonctionnelle et littéraire, et à l'écriture de fiction et d'argumentation. Les questions de progression au sein du plan de formation sont également convoquées.

  • Apprendre le français à l'âge adulte avec la méthode naturelle

    Martine Boncourt

    • Chronique sociale
    • 2 Septembre 2021

    À toutes les structures qui se donnent pour mission l'alphabétisation, l'apprentissage du français langue étrangère (FLE) ou le français langue d'intégration (FLI) pour adultes, se pose la question du choix de la pédagogie utilisée, une pédagogie qui soit à la fois efficace, exigeante et respectueuse des apprenants.

    Pour l'auteure et pour ses collègues engagés avec elle dans l'aventure depuis une douzaine d'années, la réponse s'est imposée d'elle-même : c'est résolument une démarche qui fait la part belle à la coopération et à l'éducation à l'autonomie. Cette pédagogie est la Méthode naturelle, laquelle trouve son origine et son application à tous les niveaux de l'institution scolaire et principalement à l'école primaire, dans la pédagogie Freinet.

    Ce livre décrit l'adaptation des outils, des techniques, des institutions à destination du public adulte : Quoi de neuf, texte libre, travail individualisé, activités libres en prise directe avec la vie, évaluation. Cet ouvrage en présente une description minutieuse, étayée par une réflexion théorique indispensable à toute pédagogie cohérente avec elle-même et avec les valeurs et les objectifs qu'elle s'est fixés, et illustrée par de nombreuses micromonographies d'apprenants qui en sont la chair vive.

  • Enseigner l'histoire : enjeux et défis Nouv.

    Enseigner l'histoire : enjeux et défis

    , ,

    • Chronique sociale
    • 12 Mai 2022

    Ce livre fait le point sur les principaux débats qui agitent didacticiens, pédagogues et enseignants d'histoire, et prend en compte les avancées didactiques qui existent en France et hors de l'hexagone.
    Ce livre a bien évidemment des partis-pris et l'auteur les annoncent au lecteur. Un parti-pris philosophique qui repose sur le pari que l'échec des élèves comme celui des enseignants n'est en rien une fatalité, qu'il ne peut être que passager pour peu que les uns et les autres le décident. Un parti-pris constructiviste qui refuse que l'histoire scolaire soit limitée à la seule activité de mémorisation qui constitue, à son sens, la négation même de la Mémoire qui, au contraire, est tissée des interrogations que les élèves, en l'espèce, ont la capacité de poser au passé à condition que les représentations qu'ils en ont soient au centre du travail pédagogique.
    Le premier débat est centré sur la question de la finalité de l'histoire scolaire.
    Pour ce faire, l'histoire scolaire doit se poser la question de pratiques, et c'est notre deuxième débat, qu'elles soient cohérentes avec le but visé.
    Pourquoi reposer la question du récit ? Parce que, et c'est le troisième débat, malgré son retour en grâce, la nature et la fonction de l'histoire scolaire ne peuvent ignorer l'usage des concepts.
    Notre quatrième débat porte sur la cohérence des pratiques et des objectifs assignés à l'histoire scolaire.

  • Dès que la reprise de scolarité est abordée, l'angoisse de Nathan le déborde.
    Maximilien est victime de harcèlement depuis l'école élémentaire.
    Tous les matins, la mère accompagne Milo, ils entrent dans la cour, puis repartent.
    Famille et collège vivent le non-retour de Hugo à l'école comme un échec.

    Pression éducative, anxiété de performance, phobie sociale, somatisation, sentiment de harcèlement, angoisse de séparation, phobie de l'école, difficultés relationnelles conduisent parfois des enfants ou des adolescents au Refus scolaire anxieux.
    Des symptômes de plus en plus visibles obligent l'école à s'ajuster à ces situations douloureuses pour les élèves, leurs parents et leurs enseignants.
    Claire Rhode et Frédérique Bodiou témoignent ici de leur expérience d'un métier émergent. Elles livrent quelques récits de situations d'élèves accompagnés, parmi tant d'autres, pour témoigner de leur souffrance et du besoin infini et impérieux de solliciter les partenaires et travailler en synergie avec différents professionnels vers le mieux-être de ces jeunes en devenir.
    Elles proposent des analyses pertinentes pour la prise en charge complexe de ces situations toutes vécues de façons singulières. Elles donnent des clefs, des outils, pour l'accompagnement pédagogique par toutes les personnes concernées de ces élèves en Refus scolaire anxieux.

    Cet ouvrage pose les bases de la responsabilité sociale, pédagogique et politique de ce problème, à considérer comme un problème de santé publique.

  • Débuter en collège REP : une année pas à pas

    Collectif

    • Chronique sociale
    • 20 Janvier 2022

    Le collectif qui a écrit ce livre est composé de personnes qui enseignent ou ont enseigné en REP+ (durant 5 ans ou plus) et qui se sont rencontrées soit en formation initiale, soit dans un collège, notamment le collège Sonia Delaunay de Grigny (91), pour la majorité. Ils sont issus d'académies, de formation, de génération, et de disciplines différentes (CPE, Mathématiques, EPS, Arts Plastiques, Histoire-Géographie, chercheur).
    Ils ont soit « subi », soit choisi leur affectation en REP+... Ils ont tous vécu des débuts en REP+ avec pour seules armes : leur envie de bien faire, leur soif d'apprendre et des collègues prêts à les aider. Au fur et à mesure de leurs années en REP+ et au fil des rencontres, ils se sont aperçus que, tout comme pour eux, la formation initiale ne prépare pas ou peu à enseigner en REP+ et ce malgré les réformes de l'IUFM, puis de l'ESPE et enfin de l'INSPE...

    C'est au cours d'un échange sous forme de blague et face au désarroi des « nouveaux » que Patrick Rayou a dit à Baptiste Jardinier : « Il faudrait écrire un guide pour aider les nouveaux. » La graine venait d'être plantée et deux ans plus tard elle germait avec la création du collectif, dans lequel chacun des acteurs a souhaité apporter son vécu auprès des collègues.
    Les membres du collectif sont dans une démarche de partage, y compris dans leur façon de vivre le métier au quotidien. Leur objectif n'est pas de dire comment faire le métier d'enseignant, mais bien de partager leurs façons de faire, de les questionner, afin de donner des « billes » pour faciliter l'entrée dans le métier, surtout en REP+.
    S'il est un conseil à retenir, c'est celui-ci : « Ne restez jamais avec vos problèmes, allez vers vos collègues, échangez, remettez-vous en question sans jamais douter de vos compétences. »

  • Pratiquer le conseil de la classe

    Claude Piétrons

    • Chronique sociale
    • 3 Mars 2022

    Le conseil de la classe, lieu de démocratie, est la réunion de l'ensemble des élèves d'une classe qui échangent régulièrement à propos de leur vie commune en classe et dans l'école. Cet ouvrage propose une méthodologie transmissible et souple qui permet aux enseignants de gérer au mieux ce moment délicat. Il est conçu de manière chronologique et tente, à travers diverses pratiques, de soutenir les élèves dans l'apprentissage de leur futur rôle de citoyen responsable.

  • Flânerie pédagogique : ou la pédagogie au coeur de la vie

    Bernadette Moussy

    • Chronique sociale
    • 20 Janvier 2022

    Discipline entre art et science, la pédagogie concerne l'éducation des enfants. Elle est composée de méthodes, d'organisation, de projets, de planifications. Des connaissances comme la psychologie, la sociologie, l'ethnologie et autres sciences humaines la côtoient.

    Et si on la voyait avec un autre regard ?
    Et si elle se trouvait au centre des énergies de la vie ?
    Et si elle était là, discrète, dans le quotidien et dans les détails de la journée ?
    Et si le vagabondage donnait le rythme à sa rencontre ?

    Cet ouvrage est un partage, un essai de partage, à partir de mes observations d'éducatrice, de mes expériences de formatrice, d'enseignante, de grand-mère et de femme.

    Qui s'approprie ces textes trouve de quoi se ressourcer, se détendre, reprendre confiance, et se délivre du poids des injonctions éducatives. J'espère alimenter ainsi sans rassasier, par petites touches, la réflexion personnelle de ceux que l'éducation, l'enseignement, la transmission concernent, c'est-à-dire : tout le monde.

  • Débattre à partir des mythes : à l'école et ailleurs

    ,

    • Chronique sociale
    • 6 Janvier 2022

    Le mythe enracine les échanges d'un groupe dans une culture à la fois existentielle et universelle. Il parle en tant qu'histoire à notre sensibilité et à notre imagination. Il mobilise en outre notre raison pour son interprétation. Et ce, que l'on soit adulte ou enfant.
    Ce livre s'adresse à des enseignants, des formateurs, des animateurs qui organisent dans leurs activités des discussions sur les questions essentielles de l'existence : les problèmes que posent à chacun le sens de sa vie, la mort, l'identité, l'amour, le bien, le désir, la loi, le pouvoir...

    Il propose une méthode de débat, et le support de mythes. Il s'adresse plus largement, par la portée des mythes évoqués, à tous ceux qui réfléchissent sur la condition humaine.

    On trouvera ici des démarches, des dispositifs, des outils méthodologiques, mais aussi des exemples concrets de discussions, ainsi que des repères accessibles sur les contenus (problèmes et notions).

  • Enseigner à distance : inventer un nouvel espace relationnel

    Florence Lecerf-Lhomme

    • Chronique sociale
    • 6 Mai 2021

    Lorsque l'on parle de l'école, immédiatement, des images surgissent. On voit l'enseignant, avec ses élèves, dans une salle de classe. Il circule entre eux, s'attarde derrière l'épaule de l'un pour lire ce qu'il écrit, remarque le découragement de l'autre et d'un geste ou d'un regard l'aide à ne pas baisser les bras. Il revient au tableau, écrit le cours, distribue la parole. Bref, quand il s'agit d'école, les scènes qui nous viennent à l'esprit ont toujours à voir avec l'interaction, la relation humaine. Comment maintenir ce lien lorsque les circonstances nous obligent à enseigner à distance ?
    Certes, grâce à Internet, les savoirs sont désormais accessibles en ligne. Les chaînes vidéo d'enseignants se multiplient et facilitent l'accès des élèves à des notions de cours. De même, nombre de sites proposent des exercices interactifs souvent très bien faits et qui permettent aux élèves de travailler en autonomie.
    Pour autant, ces outils ne permettent pas de maintenir le lien pédagogique.
    Ils sont l'équivalent numérique des manuels ou des cahiers d'exercices et ne peuvent remplacer la relation de confi ance qui, peu à peu, s'instaure entre l'enseignant et ses élèves. Tous les enseignants en ont fait l'expérience, un même cours dispensé à deux classes distinctes n'aura jamais le même effet. Suivant le groupe, les relations entre les élèves, l'horaire, les réactions diffèrent et emmènent la séance vers un chemin parfois que l'on n'aurait pas soupçonné. Et c'est bien cela qui fait la magie du métier d'enseignant. Est-il possible de retrouver, à distance, l'atmosphère de la classe et ainsi, continuer de construire la relation avec les élèves ?
    Voilà, le véritable défi de l'enseignement à distance : non pas recréer la classe mais inventer un nouvel espace qui permette d'abolir la distance et de renforcer les interactions entre l'enseignant et ses élèves, entre pairs, afi n de susciter le plaisir et l'envie d'apprendre.
    Cet ouvrage se veut une réfl exion sur ce que signifi e enseigner à distance du point de vue du lien humain, et propose des pistes concrètes pour construire un travail pédagogique qui fasse sens et permette d'accompagner tous les élèves.

  • Guide du praticien en PNL : manuel d'autoformation et de travail en groupe

    ,

    • Chronique sociale
    • 15 Avril 2021

    La Programmation Neuro-Linguistique permet de renforcer l'utilisation des capacités de notre organisme pour stimuler notamment notre activité relationnelle. Elle n'a cessé d'évoluer depuis sa création. Ce manuel, technique et précis, présente à tous le contenu actualisé des formations de praticien.
    Destiné à mettre la PNL à la portée de tous, ce livre foisonne d'exemples concrets, cite et traduit les termes spécifi ques en expressions courantes et les illustre par des expériences vécues.
    Il est un outil de formation :
    1. Le manuel commence par situer et défi nir la PNL et ses présupposés.
    Il en dresse un panorama historique. Ces préliminaires offrent les clés de compréhension nécessaires à l'appropriation des données.
    2. Les chapitres suivants sont structurés en sept rubriques : objectif visé, exposé du contenu, vocabulaire nouveau, schémas, exercices pratiques (à effectuer seul et à réaliser en groupes d'entraînement), notes concernant le contenu et références bibliographiques.
    3. Un contrôle des exercices, une synthèse de l'ensemble du livre, un lexique des termes spécifi ques et une bibliographie complètent l'ouvrage.

  • Guide de latérapédagogie : initiation enfants - adolescents - adultes

    Joëlle Morice-Mugnier

    • Chronique sociale
    • 27 Mai 2021

    Ce guide d'initiation à la Latérapédagogie® et ses planches graphiques sont le complément pratique de son livre Gauchers de la main ? Droitiers de l'oeil ? Découverte de la Latérapédagogie® aux éditions Pierre Téqui.

    Il offre des expériences à vivre et des outils pédagogiques innovants utilisables par tout un chacun.

    Il s'adresse :
    - aux enseignants et professionnels de la relation d'aide comme initiation à leur formation à la Latérapédagogie®/Latérathérapie® ;
    - aux parents, éducateurs et enseignants pour leur permettre d'initier un accompagnement cohérent des enfants en âge de dessiner, d'écrire et de lire afin de prévenir au mieux le syndrome de dyslatéralité et permettre aux apprentissages d'être mieux assimilés pour tenter de leur éviter l'engrenage d'éventuelles multiples prises en charge de rééducation ;
    - aux adolescents et adultes désireux de commencer seuls à restructurer leur latéralité et de mieux s'adapter au système, quel qu'il soit, avec l'objectif de résorber leurs symptômes de dyslatéralité et d'utiliser au mieux leurs capacités cognitives et conatives.

  • écrire un roman coopératif ; avec sa classe

    ,

    • Chronique sociale
    • 3 Septembre 2020

    Le projet de ce livre est d'accompagner, d'aider, de donner envie à des adultes qui encadrent des enfants de 8 à 12 ans de créer un roman, des romans en partageant un savoir-faire. Écrire ensemble un roman?! C'est à un véritable partage d'un processus de création que nous invitons le lecteur qui va s'emparer de notre proposition. Ce livre pourra être la source d'enseignements et d'apprentissages développant l'estime de soi, le respect d'autrui, la motivation ainsi que des connaissances au service de la construction de la personne pour lui permettre de mieux s'engager dans la vie. Au-delà de la méthode, c'est un appel au plaisir, à la joie de l'écriture et de la lecture que nous formulons ici. Donner la possibilité à de jeunes enfants, élèves d'entrer dans la famille des lecteurs sensibles à la richesse de l'écrit et de ses multiples ressources pour faire société enthousiasme, motive.
    Après un premier chapitre qui décrit les principes et les invariants du dispositif qui sont la matrice de cet ouvrage, les auteurs font, dans le chapitre 2, un point de quelques pages sur les éléments essentiels du travail coopératif.
    Dans le chapitre 3, il semble important de mettre en perspective le genre du roman avec ses atouts et ses contraintes pour un projet d'écriture avec de jeunes élèves.
    Des chapitres 4 à 9, sont proposés 6 parcours d'écriture d'un roman coopératif qui sont totalement indépendants les uns des autres et qui peuvent permettre au lecteur un choix qui corresponde plus particulièrement à ses élèves et au temps que chacun veut, peut y consacrer selon ses contraintes, ses priorités et finalement ses choix personnels.

  • Apprendre par l'erreur

    , ,

    • Chronique sociale
    • 17 Septembre 2020

    Voilà cinq siècles que l'erreur est considérée comme inévitable dans l'acte d'apprendre ; mieux, elle paraît totalement inhérente aux processus de compréhension et d'élaboration des connaissances.
    Depuis une trentaine d'années, l'erreur est réhabilitée par tout un ensemble de travaux en didactique et en sciences cognitives. Le « statut de l'erreur » doit s'inscrire plus que jamais au coeur des dynamiques qui renouvellent l'enseignement.
    Sa mise en oeuvre conduit à un certain nombre de questions, certaines d'essence théorique, d'autres plus pragmatiques. Qu'est-ce qui se cache derrière l'erreur d'un élève ? Quels types d'obstacles traduit-elle ?

    Dans ce contexte, ce livre propose des exemples concrets d'usages de l'erreur dans différents lieux d'enseignement, de médiation et/ou de formation d'adultes. Chaque exemple est le fruit d'une expérience de plusieurs années. Les différents textes concernent l'enseignement en classe maternelle, l'école primaire et secondaire, la médiation scientifique ou encore la riche formation à l'école et pour les adultes à travers les échanges de savoirs.
    Tour à tour sont évoqués les moyens de repérer les erreurs et de les comprendre, notamment en les catégorisant. Mais l'enjeu majeur est de pouvoir les travailler pour dépasser les divers obstacles qui empêchent d'apprendre. L'évaluation habituelle est interrogée, sa place peut être contestée. On est conduit à la considérer non plus comme un moyen de sélection, mais comme un audit. L'élève pourra y trouver les ressources pour comprendre ses difficultés et pour les dépasser. Il pourra se faire évaluer à nouveau. L'enseignant n'est plus seulement un transmetteur, centré sur le programme ; il devient un « metteur en savoir ». Il crée les situations et les ressources à mettre à disposition des apprenants. Il les accompagne dans la délicate aventure de l'appropriation des savoirs.

  • Pratiques Freinet et coopération ; dans les classes de jeunes enfants

    Françoise Dor

    • Chronique sociale
    • 10 Janvier 2019

    À l'origine du projet, il y a un groupe d'institutrices maternelles et le désir de mettre par écrit le fonctionnement de leurs classes organisées en ate- liers libres, permanents et coopératifs.
    Détailler quelques ateliers en particulier, partager avec d'autres praticiens du maternel et du primaire ce qu'elles vivent quotidiennement dans leurs classes leurs semblait nécessaire et utile.
    À travers ce livre, nous souhaitons mettre à disposition des praticiens, non des recettes, mais une manière de vivre ensemble et d'apprendre naturellement, dans un esprit de coopération.
    La réalisation de ce livre est le fruit d'un travail coopératif : témoignages d'expériences vécues, rédaction des textes, mise en pages...
    Ce livre se veut très accessible, utile et pratique pour les praticiens tout en les invitant à la réflexion et au questionnement.

  • Enseigner - apprendre avec des outils de gestion mentale

    Marie-Louise Zimmermann-Asta

    • Chronique sociale
    • 1 Avril 2021

    Comment faire pour aider les élèves, les étudiants à apprendre de façon efficace en tenant compte de leur fonctionnement mental ?
    Comment faire pour enseigner de façon à ce que chacun puisse s'approprier les connaissances ?

    C'est à ces questions que ce livre veut répondre en présentant l'aspect pratique de la gestion mentale. Cet ouvrage s'appuie sur la gestion mentale d'Antoine de La Garanderie mais surtout sur une façon d'utiliser les outils de la gestion mentale dans l'enseignement, la formation.

    Cette publication s'adresse aux formateurs, enseignants étudiants, travailleurs du social, de la santé, parents, à toute personne qui cherche à comprendre comment rendre l'enseignement et l'apprentissage plus efficaces.

  • Depuis la parution des Profils pédagogiques en 1980, la théorie de la gestion mentale d'Antoine de la Garanderie a connu un réel engouement, tant dans les milieux éducatifs (aussi bien en France qu'à l'étranger), où de nombreux acteurs (individuels ou collectifs) s'en sont emparé pour innover dans leur pratique, que dans le domaine de la recherche universitaire.
    Face à une telle abondance de publications et de manifestations, d'une part, et compte tenu de l'évolution de la pensée d'Antoine de la Garanderie depuis ses premiers travaux, d'autre part, il apparaissait nécessaire de mettre à la disposition de toute personne souhaitant découvrir ou mieux connaître la gestion mentale, un vocabulaire de ses concepts fondamentaux selon une formulation actuelle et suffisamment stabilisée.
    Telle est l'ambition du présent ouvrage auquel ont contribué des auteurs engagés ensemble sur ce créneau depuis de nombreuses années, tout en ayant des sensibilités et des trajectoires professionnelles différentes.
    Cet ouvrage comprend également un descriptif complet des publications d'Antoine de La Garanderie et sur ses travaux.

  • Depuis l'aube de son apparition, l'Humanité apprend ! Et si elle s'est engagée dans cette voie salutaire, c'est que certaines conditions étaient réunies.
    L'objet de cet ouvrage est de répertorier, d'analyser, de comprendre, de rendre visibles et accessibles 7 facilitateurs.
    Une seule et même question a servi de fi l conducteur à cet écrit :
    « Qu'est-ce qui facilite l'apprentissage ? » Des milliers de réponses ont été ainsi exploitées pour en tirer des principes directeurs qu'ils ont exemplifi és par des démarches et postures pratiques pour cette seconde édition.
    En ces temps chahutés où le « vivre ensemble » est mis en question, « l'apprendre ensemble » mérite d'être exploré et exploité comme source d'expérience positive.

  • Former à la problématisation ; quand (re)chercher est indispensable à tout apprentissage

    Collectif

    • Chronique sociale
    • 3 Septembre 2020

    L'objectif de cette publication est de conceptualiser l'acte de problématiser, d'en percevoir la nécessité, d'en éclairer le sens et de proposer des modalités susceptibles d'aider les étudiants à s'approprier cette compétence indispensable à leur réussite.
    Cependant il ne s'agit pas de se limiter à la seule pratique professionnelle, la problématisation étant une activité indispensable à toute action sur le réel et à toute vie dynamique.
    - Comment définir le terme de problématisation, pour former les étudiants de manière homogène, cohérente ?
    - Comment voir la problématisation dans le cadre de la rédaction d'un mémoire professionnel (origine des difficultés rencontrées) et au-delà ?
    - La conceptualisation s'intègre-t-elle dans la problématisation et si oui comment ?
    - Comment passer d'un questionnement professionnel à une problématisation ?
    - Comment réaliser des liens entre la problématisation et le développement professionnel ? La problématisation serait-elle vue comme un exercice de style pour la rédaction du mémoire ?
    - Faut-il prendre conscience que l'on problématise pour que la problématisation soit reconnue, existe ?
    - Problématiser c'est comprendre un système, ce n'est pas linéaire. Serait-ce un conflit de systèmes (système de représentations et système du réel) ?
    - Problématiser serait-ce individuel ? Collectif ? Les deux ?

empty