Entreprise, économie & droit

  • La fracture agricole ; les lobbies face à l'urgence écologique

    Gallon/Flatres

    • Delachaux & niestle
    • 15 Mai 2008

    Pollution, détérioration des paysages et des milieux, appauvrissement de la biodiversité, vache folle...
    L'agriculture productiviste, qui exploite la terre comme on exploite un filon minier, jusqu'à épuisement, a des conséquences dévastatrices sur l'environnement, les écosystèmes... et les consommateurs ! pour éviter la catastrophe, l'agriculture du xxie siècle doit répondre à un double défi : pérenniser ses propres ressources environnementales, tout en continuant à produire de plus en plus, pour nourrir la planète.
    La difficulté est de taille - mais la thèse des auteurs de ce livre est qu'il existe des solutions. aujourd'hui, on voit réussir des entreprises agricoles d'un genre nouveau, plus petites, orientées vers la qualité, les méthodes biologiques, la distribution locale. et si les subventions gouvernementales allaient à ces petites entreprises plutôt qu'aux exploitations gigantesques qui distribuent des produits dans toute l'europe ? la résorption de la " fracture agricole " dépendrait alors avant tout de choix politiques ?

  • Campagnes anciennes - nouvelles campagnes

    Elisabeth Trotignon

    • Delachaux & niestle
    • 9 Mars 2006

    La campagne française a très vite et très profondément changé, et avec elle ses habitants.
    Sur le mode de la balade, elisabeth trotignon nous invite à visiter paysages et villages afin de mieux comprendre la réalité rurale contemporaine. le lecteur est plongé dans le passé, lorsque la campagne paysanne installait lentement ses chemins et ses lieux de vie, lorsqu'elle était terre nourricière et synonyme de vie souvent rude. la visite se poursuit dans le présent d'une campagne agricole, certes, mais également résidentielle - où se côtoient sans toujours se comprendre agriculteurs, nouveaux ruraux et citadins au repos -, une campagne attirante comme un lieu de détente et comme un décor, offerte à la nostalgie et à de nouveaux désirs.
    Elisabeth trotignon propose un regard neuf et démythifié sur la ruralité, en présentant la campagne dans son contexte économique et social et non pas comme simple sujet de carte postale.

  • L'entreprise légère

    ,

    • Delachaux & niestle
    • 26 Août 2010

    La nature est en souffrance. Notre économie est en déroute. Les inégalités sociales sont alarmantes. Les limites du « toujours plus » (riche, jetable) sont atteintes.Repeindre sa façade en vert. Qualifier nos moindres faits et gestes de « durables ». L'illusion n'est pas la solution. Décroître alors ?
    Envisager l'avenir sous le signe du « moins » ne peut être satisfaisant non plus.Pour contrer la crise écologique, Julia Haake et Basile Gueorguiesky proposent ici une réflexion inspirée par l'innovation : parvenir à une économie légère - qui saura créer plus (de bien-être) avec moins (de matière) - en découplant définitivement l'évolution de l'économie de sa consommation de ressources, en privilégiant le service et en minimisant la production industrielle, en inventant même des services innovants pour soutenir la « dématérialisation ». À titre d'exemple, Michelin propose déjà, dans cette logique, un service de maintenance des pneus : l'entreprise reste propriétaire des pneus et les loue à ses clients, assurant leur regonflage, leur recreusage et leur rechapage ainsi que leur récupération en fin de vie. Cette prestation permet de réduire de manière significative la consommation du nombre de pneus et les consommations de carburant des camions. Elle rencontre un grand succès auprès des clients de Michelin, dont la marge brute augmente.Une réflexion riche, intéressante, intelligente, documentée, salvatrice et réaliste qui propose des solutions pour passer progressivement mais sûrement du jetable au durable, de la possession à l'usage, de l'avoir à l'être.

  • Chemin vers l'ecotourisme (le)

    Lozato-Giotart Jean-

    • Delachaux & niestle
    • 9 Mars 2006

    A la mer, à la montagne, au coeur du désert ou sur les îles.
    Le " tourisme " consiste souvent à découvrir ou à admirer la nature. mais cet attrait du voyageur pour les merveilles du monde ne se retourne-t-il pas trop souvent contre son objet ? réseaux routiers démultipliés, constructions immobilières lourdes, dépenses inconsidérées en eau ou en carburant sont quelques-uns des travers liés au tourisme qui risquent de corrompre les beautés et richesses naturelles.
    Face à ces dérives, une conclusion s'impose : il est impératif de réguler l'industrie du tourisme. mais le désir de voyage et de découverte n'est pas négatif, il peut au contraire être le moteur d'une meilleure protection de l'environnement. jean-pierre lozato-giotart montre qu'il est possible de pratiquer un tourisme intelligent, qui ne nuise pas à la nature mais encourage au contraire à la défendre : transformer le tourisme en " écotourisme ", en somme.

empty