Littérature traduite

  • Le jardin persan

    Chiara Mezzalama

    Été 1981, une famille prépare ses valises pour se rendre dans un lieu insolite. Le père, diplomate, a été nommé ambassadeur d'?Italie à Téhéran. Dès l?arrivée à l?aéroport les personnages sont projetés dans un univers plein de violence, d'?interdits, de femmes voilées en noir, d?hommes barbus et de soldats armés. Tous sont dominés par la figure puissante et énigmatique de l?'Ayatollah Khomeiny.
    Dans cette atmosphère sombre s?ouvre un lieu enchanté : le jardin de l?ambassade, ancienne demeure de princes persans, qui cache des mystères et la promesse de jeux sans fin, dans un espace hors du temps, le temps de l?enfance et où toutes les relations avec l?extérieur sont gravement menacées par la situation historique et politique de l?Iran de l?époque. Roman autobiographique, Le Jardin persan, raconte l?histoire d?une famille projetée dans un pays bouleversé par la Révolution Islamique et la guerre contre l?Irak. Face à une réalité dure et cruelle le regard de l?enfance permet de garder une délicatesse et une candeur attachantes. Le jeu devient un espace de découverte d?émotions et d?idées, transformant la vie quotidienne en une grande aventure et marquant la fin de l?âge de l?insouciance.

  • Le peintre a choisi de raconter son parcours d'homme et de peintre en présentant les lieux (nombreux) ou il a vécu. Son style, son histoire témoignent de la variété des lumières du nord, du sud qu'il a rencontré. « La vie d'une personne est influencée par tellement de choses. Essayer d'y trouver un sens paraît une impossibilité. Mais j'ai le sentiment qu'il relève d'une certaine importance d'expliquer l'origine de mes oeuvres. Pourquoi je peins de cette manière et pourquoi ces sujets en particulier.
    C'est la vie autour de moi qui m'inspire, certainement, mais peut-être est-ce aussi la façon dont je réagis par rapport à cette vie, ou comment la vie m'a influencé.
    J'ai réalisé avec le temps que mon choix de sujets, mon inspiration et ma manière de vivre elle-même, ont probablement été fondamentalement influencés par mon propre passé, mon enfance.
    Alors, j'ai pensé qu'il serait amusant d'analyser cet aspect de la production d'un tableau.
    Pourquoi ils sont ainsi ! Ces choses qui ont fait de moi la personne que je suis, et par conséquent les tableaux qui sortent de mon atelier.
    Je n'ai pas envie d'écrire une autobiographie, je pense que cela serait plutôt ennuyeux. A la place, je vais me concentrer sur ce que la plus jeune de mes filles m'a suggéré, les maisons. J'ai vécu dans un assez grand nombre de maisons. Pour une raison ou une autre mes parents avaient l'habitude de déménager, en restant rarement plus de quelques années dans chacun de ces lieux. Cela paraissait normal, en tant qu'enfant de partir, de changer d'adresse et de recommencer à zéro autre part. »

  • Irlandais de naissance et Normand d'adoption, James MacKeown est un artiste pudique et silencieux. Ses modèles sont toujours peints dans une activité qui les concentre : la lecture, écrire une lettre, un puzzle en cours. L'attente nous murmure un secret. MacKeown nous le transmet par une vision simple, sensible, celle d'un éblouissement pictural nourri des riches substances de la couleur. Sa palette accorde des gammes de bleus, de verts, de gris et d'ocres aux lumières de la Côte d'Albâtre dans lesquelles baignent ses sujets ou règne l'atmosphère rêveuse suggérant l'évidence du bonheur. Le temps s'écoule, mais semble n'avoir aucune prise sur ces petits riens de la vie quotidienne qui lui donnent toute sa vérité.

  • Au retour du front de l'Est à cause d'une blessure, un soldat allemand vit la fin de la guerre dans un petit port normand, s'installe et rencontre à la fois l'amour et un pays. Il rencontre aussi la trahison, le combat sans merci contre la Résistance sur une toile de fond de préparation du Débarquement et d'intox dans tous les camps. L'ouvrage est écrit comme un scénario, très bien découpé.
    Gabrielle Coffano, italienne, traduite ici pour la première fois, est venue en France pour le lancement de son livre. Ancienne actrice de théâtre, francophone et francophile, elle signe là un roman très sensible qui exprime son amour de la côte normande et sa curiosité pour la vie pendant l'occupation.
    />

empty