Le Livre D'art

  • Ils découvrent des trésors près de chez vous : plongée dans les coulisses des ventes aux enchères Nouv.

    L'ouvrage vous entraîne en région dans les coulisses des ventes aux enchères de ces vingts dernières années : un tableau du Caravage déniché dans un grenier toulousain, un fragment du tombeau maudit de Charle V exhumé à Louviers, un panneau de Cimabue retrouvé au hasard d'un inventaire dans l'Oise...

    Au travers de quarante récits passionnants découvrez les intrigues et les dénouements d'oeuvres d'exception passées un jour sous le marteau des commissaires-priseurs.

  • Le premier guide complet de l'art des marges. Ce guide de référence répertorie 252 lieux, événements et galeries qui montrent les artistes bruts et singuliers, ceux qui sont en dehors des circuits officiels de l'art. Du Palais idéal du facteur Cheval (Hauterives, Drôme) au musée du LaM (Lille - Villeneuve-d'Ascq) en passant par le festival international d'art marginal Grand Baz'art (Gisors, Normandie) ou la Halle-Saint-Pierre (Paris) ce guide propose un véritable parcours dans l'univers étonnant de l'art des marges. Il présente aussi l'histoire de ce mouvement né avec Jean Dubuffet, ses interactions avec l'art contemporain et la nouvelle génération de créateurs.

  • Cette monographie bilingue, français / anglais, propose une sélection d'oeuvres réalisées par l'artiste ukrainien Misha Sydorenko. La préface de Christian Noorbergen et l'entretien mené par Martine Boulart sont l'occasion de retracer son parcours et d'analyser les différents thèmes abordés dans son oeuvre. Connu pour ses paysages lyriques et ses compositions figuratives, Misha Sydorenko privilégie la peinture à l'huile. Travailler la matière, jouer sur les reliefs, accentuer les empâtements lui permet de laisser libre cours à l'expression de ses émotions et de prendre la peinture « à bras-le-corps ». Ses oeuvres sont présentes dans plusieurs grandes collections publiques, notamment au Ukrainian Museum à New York, à la Galerie nationale des beaux-arts de Lviv en Ukraine et à l'université La Salle à Philadelphie. L'ouvrage paraît à l'occasion de son exposition au Fonds culturel de l'Ermitage à Garches, qui ouvre ses portes le 26 juin 2021.

  • Christian Broutin Nouv.

    - Une importante monographie pour rendre compte d'une vie et d'une production artistique étonnamment plurielle.
    - Né en 1933, Christian Broutin est illustrateur, affichiste, peintre. Il commence sa carrière dans la publicité et la création d'affiches de films aux côtés de René Ferracci.
    L'affiche de Jules et Jim de François Truffaut reçoit le Prix Toulouse-Lautrec en 1962. Il a collaboré avec les grands magazines de presse, illustré un grand nombre de romans et créé une soixantaine de timbres. En 1983, il reçoit le Grand Prix de l'affiche française et en 2003, le Grand Prix de la philatélie.
    - Une abondante iconographie : 200 reproductions.
    - Une organisation thématique. Six chapitres sou- tenus par des textes évocateurs signés Christian Noorbergen : sculpture, dessin érotique, illustration, nature, fantastique, peinture.

  • Les peintres de la cinquantaine : la peinture contemporaine africaine Nouv.

    Le cinquantenaire des indépendances en Afrique vu à travers la palette de 72 artistes peintres originaires de vingt-deux pays du continent.

    «Offrir une vue synoptique à 360° de la création contemporaine en Afrique» Nicolas Bissek.

    «Un formidable plaidoyer en faveur d'un continent qui, par-delà ses convulsions et blessures passées et présentes, a offert au monde bien des merveilles vouées à l'éternité.» Elisabeth et Abdou Diouf, ancien président de la République du Sénégal.

    «Une anthologie qui conte, depuis son accession à l'indépendance, la marche de l'Afrique noire vers ses rêves, ses aspirations.» Antoinette et Denis Sassou-Nguesso, présidence de la République du Congo.

  • Patrick Lainville, Cinabre : rencontre avec la maison Bras et l'Aubrac Nouv.

    Cinabre, c'est la rencontre de trois univers : Patrick Lainville et ses sculptures épurées, la Maison Bras et sa cuisine gastronomique étoilée, l'Aubrac et ses paysages envoûtants. Des impressions, des saveurs, des moments partagés, des souvenirs, des couleurs, un univers empreint d'une poétique vibrante. Beau livre d'art par excellence, l'ouvrage compile les images, les ambiances : les formes profilées des sculptures répondent aux herbes folles des paysages, la grâce des assiettes dressées tisse des liens inattendus avec les trésors de la nature occitane. Entre son atelier du Lot, ses sculptures exposées au Suquet (le restaurant Bras à Laguiole) et le Café Bras du musée Soulages à Rodez, c'est à toute la terre de l'Aubrac que Patrick Lainville est viscéralement attaché. Et c'est cet ancrage fort qui est porteur de sens et de poésie. Une véritable invitation au voyage.

  • La conjugaison de deux regards artistiques sur le thème de la migration.
    L'écrivain, Jean-Baptiste Castanier, raconte l'histoire de Vénus, de Botticelli à Basquiat : son texte dit des ressentis d'une migration dans le temps, des mythes et des oeuvres picturales.
    Le plasticien, Dominique Nicolas, à travers ses collages, montre la complexité d'itinéraires soumis aux aléas du temps et de l'espace.

  • C'est à partir d'un riche corpus de dessins, tous issus de la presse syndicale confédérale des cinquante dernières années, qu'Henri Pinaud a mené une étude sociologique. Son analyse aussi bien quantitative que qualitative lui a permis d'en tirer un certain nombre de conclusions, déterminant notamment les conditions de production des dessinateurs d'un point de vue tant politique, qu'économique et social. Il a mis en évidence l'évolution de cette iconographie abondamment utilisée dans la presse spécialisée, faisant de ces dessins une expression privilégiée des revendications propres aux grands syndicats que sont la CFDT, la CGT et la CGT-FO. Richement illustré, l'ouvrage recensera un nombre important de reproductions, environ 300, provenant de 56 illustrateurs différents, se proposant ainsi de participer à la sauvegarde de ce patrimoine, largement négligé malgré son apport indéniable à la culture ouvrière.

  • - Une présentation du travail d'aquarelles de l'artiste peintre botaniste Françoise Piquet-Vadon, publiée à l'occasion de ses 40 ans de carrière. - Plus d'une centaine reproductions en couleur - un large choix de ses oeuvres parmi les plus récentes, dont certaines inédites jusqu'alors : des aquarelles de fleurs, fruits et légumes. - Une pratique qui s'inscrit dans la belle lignée de peintres tels Nicolas Robert et Pierre-Joseph Redouté, appartenant à cette école d'exigence et de tradition héritée des peintres botanistes des xviie et xviiie siècles. - Une oeuvre qui mêle un fin travail d'observation, quasiment scientifique, à l'expression d'une sensibilité propre à l'artiste.

  • - Deux regards croisés : 80 aquarelles de détails architecturaux associées à des textes venant ponctuer l'ouvrage à la manière de codicilles scandés ou murmurés.
    - L'aboutissement de près de dix années d'observation et de flâneries.
    - Une invitation à goûter à la poésie singulière engendrée par des lieux investis de tant de vibrations : l'abbaye de Cluny et ses « filles », prieurés, petites églises, etc.

  • Plongez dans l'univers onirique de Danielle Le Bricquir ! Voyagez tantôt dans une vaste forêt, tantôt au fond des océans, chevauchez des animaux fantastiques dans des paysages exotiques, sous des astres complices, qui vous sourient parfois. Écoutez les animaux comme ils parlent, on dit même qu'ils chantent de temps en temps. Rencontrez vos héros, vos amis, ceux de nos contes d'antan, d'enfants, et faites un bout de chemin avec eux. Soyez magicien vous aussi ! Rendez à ces oeuvres leur éclat coloré et leur lumière vive soudain disparus... Sortez vos épées de couleurs, brandissez vos crayons de papier, agitez-les telles des baguettes magiques et rallumez les flammes de l'histoire. Ravivez les couleurs et revivez ces joyeux combats qui vous transporteront au pays des merveilles.

  • Au fil des mots conjugue textes et images pour proposer aux jeunes enfants de créer leur propre mélodie, d'imaginer leur propre univers. L'enfant est invité à entrer dans le livre en scandant les courts textes aux allures de comptines de l'auteure, Marguerite Bauer Benidir, tout en découvrant les tendres photographies naturalistes et animalières du Père Dalmer. Il s'agit du 18 e ouvrage de Marguerite Bauer Benidir.

  • La préparation d'une sortie de pêche, à elle seule, est déjà un instant fort ; nos pensées sont déjà au bord de l'eau. On se remémore le poste de pêche, les techniques qui y ont fonctionné, le gros poisson que nous avons raté la fois dernière. Depuis, nous avons eu de nouvelles idées, de nouveaux leurres prometteurs à essayer. On se prend à rêver à une pêche extraordinaire. Vient ensuite le moment tant attendu : nous y sommes et les premiers lancers sont porteurs d'espoir. Quand celui-ci viendra à s'essouffler nous savons qu'un changement de leurre, de technique ou de spot le fera revivre. [...] Parfois un coup de chance ou une bonne stratégie viendront nous récompenser par la capture d'un carnassier de taille hors normes dont nous nous souviendrons longtemps. C'est la cerise sur le gâteau.

  • « La Merveilleuse encyclopédie brute de François Jauvion » Michel Thévoz Le premier volume du panthéon de l'art brut, singulier et inclassable de François Jauvion : 97 planches minutieusement dessinées au crayon feutre noir et colorées à l'aquarelle, faisant chacune le portrait de l'un de ces maîtres, ou de ses congénères actuels. D'Aloïse à Michel Nedjar d'Henry Darger, Gaston Chaissac à Niki de Saint Phalle, mais aussi de Catherine Ursin à Pétra Werlé, de Gotlib à Di Rosa, l'artiste a réuni ici ses héros, issus indifféremment de l'art brut, de l'art singulier, de la bande dessinée ou de l'art contemporain. Tel un enlumineur médiéval propulsé au 21e siècle, François Jauvion, artiste plasticien polymorphe, imagine depuis 4 ans les portraits de ces artistes. Épinglés ainsi, tels des papillons, chacun se donne à voir d'une manière inédite, spectaculaire, intime.

  • Guy Ferrer : memento vivere Nouv.

    "Memento Vivere" est un ouvrage de pleine maturité artistique qui renverses la devise "Memento mori" ("Souviens-toi que tu vas mourir").

    L'ouvrage mêle images et mots, écriture et peinture : Ferrer, en infatigable regardeur et dans l'urgence de déclarer la vie après la violente fracture mondiale qui nous a frappés, propose un corpus d'oeuvres qui questionnent notre réalité d'humains.

    A Claire Delhomme il a laissé le choix des mots et des réflexions que leurs visions lui inspirent.

  • Le Mans accueille chaque année une manifestation artistique désormais incontournable, Puls'Art. L'occasion pour 15000 visiteurs de découvrir quelque 60 artistes sélectionnés par un comité de professionnels, sous l'égide de son fondateur, Lucien Ruimy. Et c'est de cette formidable synergie qu'est né au printemps 2020 le FIAA, Fonds international d'art actuel : un centre d'art vivant qui sert d'écrin à un important fonds permanent d'oeuvres rassemblant trois collections, celle de Lucien Ruimy, celle de la ville du Mans et celle de la maison Lefranc Bourgeois. Un ensemble qui témoigne d'un art polymorphe, explorant des registres stylistiques variés, à l'image d'une création artistique en mouvement. Renaud Bouchet, maître de conférences en histoire de l'art à l'Université du Mans, se propose ici de revenir sur cette incroyable aventure humaine animée par la détermination d'un homme. Grâce à l'enthousiasme et l'engagement de Lucien Ruimy, le FIAA vous ouvre aujourd'hui ses portes !

  • Ce livre est une balade dans l'univers de 24 peintres figuratifs de la région Rhône-Alpes. À travers des oeuvres très diversifiées - du paysage au portrait en passant par la nature morte ou le trompe-l'oeil -, l'auteur nous offre son regard sur des artistes de sa région.
    Chacune des oeuvres présentées s'accompagne d'un texte écrit par l'auteur et de quelques phrases rédigées par les artistes, en écho à leurs créations.

  • - Cérès Franco, jeune brésilienne qui arrive à Paris au début des ann ées 1950, o uvre s a g alerie « L'OEil de Boeuf » en 1972.
    Durant vingt-cinq ans, elle y expose l'ar t Brut, l'ar t Naïf, les Singuliers de l'ar t (Jaber, Chaïbia), la Nouvelle Figuration (Jacques Grinberg, Michel Macréau), le groupe Cobra (Corneille), l'Expressionnisme (Jean Rustin, Stani Nitkowski), etc. et fait de sa galerie un lieu d'expression bouillonnant, mettant en avant « la face cachée de l'ar t contemporain ».
    Des artistes exhilés venant du monde entier (39 nationalités) s'y retrouvent.
    - Analyser la relation presque symbiotique entre la biographie de Cérès Franco, faite de rencontres (qui structurent ici l'ouvrage en chapitres), et la constitution de sa collection.
    - Replacer cette trajectoire dans un contexte historique : celui de Paris, plaque tournante du monde de l'ar t après 1945.

  • Rien qu'en France, environ deux mille lieux se targuent d'être des galeries d'art. Deux cent quarante et un d'entre eux seulement adhèrent au Comité professionnel des galeries d'art. Comment s'y retrouver ? La revue Artension et les éditions Lelivredart ont relevé le défi, et vous livre un guide pratique, dont l'ambition est de consigner « toutes » les adresses dignes d'intérêt. Voici la cinquième mouture de ce recueil, plus affinée que jamais ! Elle vous propose un tour de France et de Belgique en plus de six cents étapes. Autant de rendez-vous précieux...

  • Catalogue raisonné et monographie, sous la direction de Bernard Toublanc-Michel.
    L'ouvrage retrace la carrière d'Henry Ottmann (1877-1927) et recense l'ensemble des oeuvres identifiées à ce jour.
    Le peintre né à Ancenis - que l'on retrouve successivement en Belgique (à Bruxelles), à Paris, à Nantes, en Seine-et-Oise, etc. - à la fois témoin et acteur de son temps, laisse une suite d'oeuvres très diverses que l'auteur présente par thématiques (portraits, autoportraits, scènes de genre, nus féminins, paysages, etc.).
    Appréhender l'oeuvre dans sa globalité, percevoir son évolution et constituer un corpus éclairant, tel est l'enjeu de ce premier ouvrage dédié au peintre Henry Ottmann.

  • Dès sa première édition en 1903, le Salon d'Automne a édité des affiches originales accompagnées de catalogues dont seules les couvertures étaient illustrées au départ. Une grande partie des plus grands peintres du XXe siècle ont contribué à la création de ces affiches et couvertures de catalogues : Van Dongen, Rouault, Braque, Lotiron, Desvallières... jusqu'à Kouper, Cabu, Wolinski ou encore Moebius en 2015. Monographie rétrospective de ces plus de cent ans de création, cet ouvrage historique reproduit en couleur la totalité des affiches connues à ce jour, et à défaut les couvertures des catalogues des années manquantes, avec une présentation de leurs auteurs. Il répertorie également la totalité des artistes ayant exposé au Salon depuis 1903. Il retrace enfin l'?épopée du Salon au travers de sa grande et de ses petites histoires, des origines à nos jours.

  • C'est à la lisière de la forêt amazonienne, sur le continent sud-américain, à Saint- Laurent-du-Maroni précisément, que se situe la dernière rhumerie de Guyane : la distillerie Saint-Maurice. elle y trouve un terroir et un climat propices à la culture d'une canne à sucre de qualité. Plusieurs autres facteurs sont également à l'origine du succès de ces rhums, régulièrement primés lors du salon agricole de Paris : leur remarquable caractère organoleptique, l'acharnement au travail des hommes et l'abnégation d'ernest Prévot, le dirigeant de la rhumerie. La culture de la canne représente aujourd'hui en Guyane le dernier héritage cultural d'une époque coloniale jadis prospère. La distillerie Saint-Maurice est une réussite économique qui découle surtout d'un savoir-faire dans la transformation de la canne à sucre, transmis depuis plusieurs générations au sein de la famille Prévot.
    Cet ouvrage commence par une présentation de l'histoire de l'industrie rhumière en Guyane de l'esclavage à nos jours ; sont ensuite abordées les questions liées à la culture et les étapes de transformation de la canne à sucre ; et pour fi nir ce sont les raisons de la consécration des produits issus de la distillerie qui sont évoquées. Cet ouvrage collectif démontre ainsi cette capacité d'entreprendre et d'exceller en Guyane, conviction partagée par tous ceux qui ont participé à son élaboration.
    Il s'agit d'un ouvrage collectif d'une quinzaine d'auteurs.

empty