Sciences humaines & sociales

  • Des enfants, Siffreine et Fabrice Hadjadj en ont eu neuf, avec une inconscience telle qu'elle paraît friser le surnaturel. Aussi les accuse-t-on d'activer le « suicide de la planète » et de « ne pas penser aux générations futures », car y penser, bien entendu, c'est éviter de les faire naître.
    Jusqu'ici l'auteur répondait en aggravant son cas : « Dès le premier enfant, nous étions complètement dépassés... C'est pourquoi nous nous sommes dit que nous pouvions en avoir d'autres... » L'éditeur l'a enjoint d'étoffer son argumentation. Voilà pourquoi il s'explique, dans les deux sens du terme : querelle et éclaircissement.
    Dans une première partie, il a une explication avec ses détracteurs, et s'abaisse jusqu'à considérer la démographie, son empreinte carbone familiale, la « pilule d'or » selon soeur Sourire et le « suicide occidental » selon Michel Houellebecq...
    Dans une seconde partie, non plus diatribe, mais essai, il ose expliquer que le problème renvoie à une question beaucoup plus radicale : « Pourquoi donner la vie à mortel ? » C'est un peu comme si, après la course, il se tirait une balle dans le pied. Comment en aurait-il été autrement ? Ses éclaircissements ne pouvaient que le reconduire au mystère de la vie, dans sa gratuité dramatique, oscillant sans cesse entre l'aberration et la grâce.

  • Les Confessions

    Saint Augustin

    • Mame
    • 11 Mars 2022

    Écrite par saint Augustin d'Hippone (354-430), ce texte autobiographique raconte sa jeunesse débauchée et sa conversion au christianisme. L'auteur y confesse ses fautes et proclame la gloire de Dieu. Il décrit l'itinéraire spirituel et intellectuel qui l'a conduit à rencontrer Dieu, cette "Beauté si ancienne et si nouvelle" qui était au-dedans de lui, et qu'il a si longtemps cherchée au dehors.
    Introduit et présenté par Stéphane Ratti, un spécialiste des écrits de saint Augustin, ce texte pourra nourrir et accompagner toute personne en quête de Dieu.
    La traduction du texte est celle établie par Pierre de Labriolle.

  • De nombreux reportages ont mis en avant des enfants en souffrance qui demandaient à changer de sexe, écoutés avec attention par des parents et des médecins soucieux de faire au mieux pour soigner cette dysphorie de genre. Nul ne pourrait contester le bien-fondé de chercher à soulager la souffrance de ces enfants. Néanmoins, l'incroyable multiplication des cas et surtout la prédominance de ces cas chez des adolescentes doivent nous pousser à nous interroger. Par ailleurs, on assiste aujourd'hui à la multiplication d'exemples d'enfants ou de jeunes qui souhaitent modifier leur corps, au prix de traitements médicaux lourds : les bloqueurs de puberté, censés permettre à l'enfant de choisir son sexe plus tard en "mettant sur pause" les changements physiques de la puberté, ont des conséquences graves : arrêt de la croissance entraînant une taille en dessous de la moyenne à l'âge adulte, stérilité, ostéoporose précoce. Des enfants sont-ils bien capables de poser ces choix et d'en assumer les conséquences à un âge aussi jeune ?Dans cet ouvrage fouillé, Pauline Quillon mène une enquête rigoureuse sur le phénomène, à partir de données tirées de recherches d'associations LGBTQ+ dans les pays très en avance sur la question (États-Unis, Canada, Angleterre et Suède) afin de permettre aux parents, aux médecins et à tous les acteurs de la protection de l'enfance d'avoir les informations les plus précises possibles sur une question qui pénètre largement la société et le monde éducatif.

  • Le capitalisme tel que nous le connaissons aujourd'hui, marqué par la prééminence de la finance, est historiquement daté avec le triomphe, dans les années 1980, de la pensée de Milton Friedman, pour qui le seul but de l'entreprise est de faire du profit pour ses actionnaires.

    Nous arrivons à la fin de ce cycle. Il est remis en cause par la fin du leadership anglo-saxon, et l'émergence des contre-modèles (Chine). Il est bousculé par la révolution numérique. Biaisé par un « court-termisme » congénital, qui encourage des attitudes prédatrices envers les écosystèmes, il contribue à la crise écologique. Il est source d'une montée des inégalités dans de nombreux pays, et de l'apparition de mouvements populistes.

    Bertrand Badré, président fondateur d'un fonds d'investissement responsable, Blue Like an Orange Sustainable Capital, était directeur de la Banque mondiale lorsque la crise de 2008 a éclaté. Il a grandement contribué à sa résolution. Loin de promouvoir un changement de modèle brutal, il partage dans cet ouvrage la conviction qu'au capitalisme hors-sol, il est encore temps de faire succéder une économie qui s'intègre dans un tissu concret soucieux tant à la fois de la nature et d'un développement humain et social harmonieux.

    Un ouvrage qui éclairera tant les jeunes professionnels qui débutent leur carrière que tous ceux qui s'interrogent sur le sens de leur travail, grâce à cette conviction forte : non, il n'est pas trop tard pour qu'ait lieu cette évolution salvatrice. Et chacun peut jouer un rôle pour orienter le système dans la bonne direction.

  • Une analyse précise et critique de l'idéologie du gender.

    Un point clair et précis sur l'origine et la propagation du concept de "genre" (gender), selon lequel l'identité masculine ou féminine est d'abord une construction sociale par un auteur spécialiste, directrice de l'Institute for Intelectual Dialogue Dynamics à Bruxelles.

  • Regards sur notre monde

    Collectif

    • Mame
    • 18 Octobre 2012

    Indispensable à la réflexion de l' "honnête homme" du XXIè siècle.

    7 grands intellectuels contemporains incontournables livrent l'essentiel de leur réflexion sur notre temps : Rémi Brague, René Girard de l'Académie française, Jean-Luc Marion de l'Académie française, Edgar Morin, Eric de Rosny, Michel Serres de l'Académie française, Bertrand Vergely Entretiens avec Anne-Christine Fournier.

  • Une réflexion incontournable sur les soins palliatifs pour éclairer les débats actuels sur la fin de vie.Une réflexion incontournable sur les soins palliatifs pour éclairer les débats actuels sur la fin de vie.

    Jean-Frédéric Poisson, très actif dans le débat politique sur la fin de vie, signe ici un essai clair et grand public pour comprendre et découvrir le sens et la valeur des soins palliatifs pour notre société.

    « Jai souhaité retracer lhistoire des soins palliatifs et de leurs références éthiques, et aussi religieuses, en montrant quil a toujours été difficile, en tout temps, de faire leur juste place aux mourants. Jai compris quil faut sans cesse rappeler la médecine à ses obligations dorigine, et la science à sa modestie, en particulier lorsquelle fait croire à lhomme quil peut saffranchir de la mort. Jai découvert le formidable trésor dhumanité qui se dévoile dans laccompagnement des mourants, et tenté de montrer que ce trésor est sans cesse à protéger. Alors que se profilent en France de nouveaux débats sur la fin de vie, il est essentiel que tous prennent part à la défense et à la promotion des soins palliatifs, comme une des plus belles preuves de fraternité. Puisse ce livre aider tous ceux qui souhaitent travailler à cette belle cause. »

  • L'école, une affaire d'état?

    Pascal Jacob

    • Mame
    • 17 Avril 2008

    Depuis trente ans l'école subit réformes sur réformes par lesquelles chaque acteur fait valoir son titre à peser sur les décisions. Car l'école se trouve au carrefour de plusieurs ambitions : celles des parents, celles de l'État, celles des enseignants. Afin de ne surtout pas entrer dans le vain conflit qui oppose ces trois volontés, Pascal Jacob propose de réfléchir philosophiquement sur la nature de l'école, autrement dit sur sa raison d'être à partir des contradictions qui la traversent aujourd'hui. Partant de là, il deviendra possible de redéfinir les liens entre l'école, la famille et l'Etat afin d'éclairer l'action éducative et enseignante.

  • Masculin, féminin, quel avenir ?

    Michel Boyancé

    • Mame
    • 18 Octobre 2007

    Alors que l'existence d'une différence entre homme et femme semblait évidente, l'auteur observe qu'il n'en est rien aujourd'hui. L'union de l'homme et de la femme est-elle un modèle dépassé ? La sexualité est-elle multiforme et soumise aux aléas des désirs et des modes ? Ces questions sont au coeur des débats actuels. Cet ouvrage est une réflexion philosophique, construite et claire, qui répond à ces interrogations : l'existence d'une identité spécifique de l'homme et de la femme est fondamentale.

  • La science a-t-elle réponse à tout ?

    Michel Siggen

    • Mame
    • 18 Octobre 2007

    La science est devenue aujourd'hui la forme privilégiée de la connaissance humaine. Le procédé scientifique est considéré comme seul en mesure d'apporter des réponses aux interrogations humaines. Cependant, l'auteur, constate que la science demeure incapable d'aborder la question légitime et fondamentale du sens. Il existe une connaissance rationnelle philosophique ou théologique qui permet de répondre à cette question. La science n'est donc pas la seule forme légitime de savoir !

  • Regards sur notre temps

    Collectif

    • Mame
    • 17 Octobre 2013

    5 grands intellectuels contemporains incontournables livrent l'essentiel de leur réflexion sur notre temps.

  • Des vertes et des pas mûres

    Jean Epstein

    • Mame
    • 12 Septembre 1999

    Des histoires vraies.
    De tous les jours et de toutes les couleurs. Illustrant le monde de l'Enfance. Des anecdotes multiples et variées déclenchant un regard nouveau sur la vie des enfants à la crèche, à l'école, au sein de leur famille... ainsi que sur les relations possibles entre nous, adultes, et ces personnes nommées " enfants ", souvent mal connues, qui nous entourent. Une façon comme une autre de remettre, si besoin est, nos pendules à l'heure de l'enfance.
    Loin des théories stéréotypées et des méthodes " idéales " d'éducation. Des vertes et des pas mûres : un livre-témoignage, outil destiné à vous qui êtes aujourd'hui concernés par les enfants, quel que soit leur âge.

  • La révolte est-elle juste ?

    Bernard de Castéra

    • Mame
    • 19 Mars 2009

    La révolte est-elle le chemin obligé de la justice ? Notre culture occidentale avide de justice puise ses principes fondateurs dans la révolte pour instaurer " un monde meilleur ". Pourtant, cette culture de révolte ébranle les fondements de la vie morale, sociale et politique et chacun fait le constat de la crise profonde traversée par notre société. Bernard de Castéra analyse cette culture de révolte et entreprend, par un cheminement philosophique, de renouer avec une justice au service de l'homme.

  • "La meilleure histoire de la philosophie de langue française" (E. Gilson) reparaît aujourd'hui sans avoir perdu de son actualité. Jacques Chevalier fait oeuvre de philosophe, d'historien et de pédagogue, présente de chaque penseur un exposé suivi, allégé de la plupart des références érudites ou des discussions de problèmes particuliers, renvoyés en appendice. Ce second volume, dont Rémi Brague expose la forme et les orientations dans sa préface, traite de la période qui s'étend d'Aristote à Plotin, avec une attention particulière pour Aristote. Il s'adresse aussi bien au chercheur qu'au néophyte et constitue sans doute la dernière tentative de repenser à soi seul l'ensemble de l'histoire de la pensée.

empty