Mines De Rien

  • Autrefois, on rêvait aussi à un monde parfait. Alors, on a inventé Riquiqui, avec sa poudre miraculeuse, qui guérissait de tous les maux et qui rendait ainsi les gens heureux. Portraits et tranches de vie autant que contes et légendes, ce livre vous entraîne dans les bocages et forêts de Vendée où vivent les enfants terribles de Pétronille. Au port de la Chaume, vous rencontrerez aussi la tapineuse, une femme de marin qui répare les filets. Des histoires tristes et gaies qui vont et viennent... 10 histoires accompagnées de 3 recettes du coin aussi savoureuses que celles que préparaient les quatre z?ettes, amies et héroïnes de l?un des contes. Car ces récits tissés avec brio par une vendéenne de souche, Marie-France Thiery-Bertaud, sont tous inspirés d?histoires vraies auxquelles elle a rajouté un soupçon de poésie.
    Là où se mêlent réalisme et merveilleux, les oreilles des petits et des grands seront tout ouïes, comme au bon temps des veillées.
    Côté gourmandise, du préfou, tartines typiques de Vendée, à la godaille, marmite de poissons et de crustacés, se sont glissés d?autres spécialités, entre terre et mer :
    Canard au muscadet, soupe au chou, pâté d?anguilles, rillettes de sardine...

  • Potins de légumes pour connaître leurs histoires, leurs origines, leurs déboires et leurs succès selon les modes culinaires : La Médicis raffolait des artichauts, Louis XIV a imposé les carottes.
    18 légumes aux formes et couleurs variées se déclinent en 54 recettes à déguster chaudes, tièdes ou froides, faciles à réaliser et peu onéreuses.
    Saveurs subtiles d'une terrine de carottes et gout délicat d'une Chartreuse d'artichauts à la crème d'échalote : le légume est un plat à lui tout seul.
    Terminées les mines boudeuses face à un plat de légumes : ces derniers deviennent délices, étonnants, inédits.à consommer sans modération !

  • Marie-France Thiery Bertaud, alias Marie-Cocotte a le pied marin ! De bâbord à tribord, elle a concocté dans sa cambuse 20 recettes pour amener une légère brise marine avec coquillages, fruits de mer et poissons de pleine mer. Margate, loubines, lotte, huîtres, crevettes

  • Marie-France Thiery Bertaud, alias Marie-Cocotte, la vendéenne, déclare que tout est bon dans la patate. En 20 recettes, les patates, grenailles ou bonnottes sont parées, grâlées, rôties, gratinées, mijotées ou en purée.

  • Potins de desserts se lit plusieurs fois et se dévorent à l'infini. Histoire de desserts, des pâtisseries comme l'Alphonse XIII, des pâtissiers avec Grimot. Histoire de souvenirs d'enfants qui reviennent en mémoire lorsque les âges de la vie nous rattrapent et, hélas, la maladie : les résidents de la maison de retraite de Marcillac la Croisille nous ont conté leurs préférences sucrées qui illuminent leurs mémoires. Histoire des gâteaux traditionnels liés à des fêtes religieuses ou familiales. Histoires de ces entremets oubliés qui remontent au Moyen-âge. Histoires de gourmandises, de plaisir tout simplement. Recettes nouvelles avec des saveurs venues d'ailleurs ou des plantes aromatiques de nos jardins. Ustensiles de nos aïeux ou plus contemporains restent les beaux objets au service du dessert. Régine Rossi Lagorce s'active, pétrit, chauffe, sous l'oeil attentif de Pascal Rabot qui photographie avec envie desserts de Patissiers et ceux élaborés par Régine. Un tournis de sucré, de brillance, de crème, de fruits, de chocolat. à tituber de plaisir gourmand.

  • Tout le monde connaît la confiture et pourtant...
    De l'Antiquité à nos jours, d'un usage uniquement médical à la gourmandise, du miel au sucre cuits, du plus humble au plus nanti, la confiture est présente partout et toujours.
    Pline l'Ancien, les Médecins de Salerne, Taillevent, Olivier de Serres, ... les ont défendues, préconisées, décrites et créées parfois. Michel de Nostredame leur a dédié le Traité des Confitures.
    Loin de l'image des pots alignés sur les étagères, des tartines gourmandes du goûter, du doigt chapardeur et collant, la confiture fut jusqu'à la fin du XVIIIe siècle à la fois bonbons, fruits confits, dragées, pâtes de fruits, sirops...


    Des histoires de confitures et des recettes que les enfants aussi liront et réaliseront avec plaisir.
    Régine Rossi Lagorce replace la confiture dans le patrimoine culinaire et lui redonne ses lettres de noblesse.

    Mes P'tites Folies de Confitures Sucrées Salées - 14 confidences de gourmands.
    - 63 recettes de confitures : cassis, courgettes à la menthe, fleurs de lavande, fraises, lait, melon, Noël, oranges, pétales de rose, pommes, prunes, romarin-citron, thé, vin rouge, orties...
    - 24 recettes sucrées salées inédites et originales chou rouge à la confiture de pommes, poisson en caramel de confiture de tomates vertes ou courgettes à la menthe, tajine de volailles à la confiture de potiron, foie gras à la confiture de vin rouge ou de figues... illustrées par les photographies savoureuses de Pascal Rabot.

  • Le Pineau des Charentes, fruit de la vigne élaboré depuis plus de cinq siècles, s'apprécie non seulement au verre, mais aussi en cuisine, où ses parfums s'affirment avec une élégante subtilité de l'entrée au dessert.
    Avec " Cuisine & Pineau ", Françoise Barbin-Lecrevisse vous invite à découvrir l'histoire et le procédé de fabrication de ce produit unique, ainsi que ses recettes, simples et gourmandes : dos de cabillaud en parfum de girolles, soufflé glacé, terrine d'agrumes en gelée (en photo sur la couverture) Consultante culinaire, chroniqueuse presse, radio et télévision, cette passionnée des terroirs et des produits, fervente convaincue du Pineau des Charentes, a été intronisée " Chevalier " par la Confrérie du Franc Pineau en 2003.
    Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages récompensés et finaliste-lauréate de divers concours gastronomiques. Pascal Rabot, photographe professionnel, a pris plaisir à plonger dans l'univers gourmand de Françoise pour réaliser les photos des recettes de ce livre, dans un partage réciproque.

  • Nouveau titre de livre autour de la cuisine, et pas seulement de recettes. Un ouvrage qui s'attache toujours au territoire traité, aux bêtes, aux hommes, leur savoir faire, leur passion et un cahier recettes. La cuisine, c'est avant tout une bonne connaissance des produits, des aliments et une meilleure compréhension de leurs atouts, saveurs et qualités. Et puis le cochon bien sûr, héros de l'ouvrage : en déclin total, disparition quasi certaine. Mais des hommes vont relever le défi et se battre pour une réhabilitation bien méritée.
    C'est une promenade gastronomique (tout comme le livre sur la Salers).

  • Au coeur du plateau de Millevaches, la rencontre avec la loutre va bouleverser la vie de l'auteur. De pisciculteur victime de l'appétit de l'animal, il va devenir le témoin privilégié de son mode de vie. Le corps souple et agile du mustélidé, son esprit espiègle et inventif lui permettent de contourner tous les obstacles... et offrent à l'auteur l'occasion de prendre d'exceptionnels clichés.

    Désormais, son site est reconnu comme un des seuls observatoires français de la loutre en milieu naturel. Scientifiques, biologistes et photographes animaliers se partagent l'endroit.

    A l'affût des loutres est enfin l'histoire d'une belle aventure qui mêle complicité et amitié entre l'homme et l'animal.

  • Jean-Michel Valade, avec son regard d'historien, nous conte la saga du Tour en Corrèze. Les géants de la route qui l'ont honorée. Les Bobet, Coppi, Bartali, Anquetil, Poulidor, Merckx, Ocana, Thévenet et les autres qui ont sillonné les routes bas-limousines. Les étapes de légende au départ de Brive : en 1951, la chevauchée fantastique de Koblet vers Agen, le duel épique entre Anquetil et Poulidor sur les pentes surchauffées du puy de Dôme en 1964. La tragédie de Port-de-Couze, aussi, cette même année 1964. L'exclusion des Festina, en 1998, malgré l'ultime tentative de négociation "Chez Gillou", à la Gare-de-Corrèze. Le sprint magistral de Cavendish en 2012. Sans oublier les trois seuls Corréziens qui peuvent légitimement se prévaloir d'avoir participé, au moins une fois dans leur carrière, à la plus grande course cycliste de la planète.

  • A travers «?une galerie de portraits qui mêle, avec adresse, gastronomie, cuisine, photographie, dessin et humour ...», redécouvrez les recettes favorites de 30 personnalités et autant de plats emblématiques d'une époque. De Charlemagne à Raymond Oliver, du barbecue carolingien aux aumônières aux noix de Saint-Jacques, nouveauté d'une grande originalité dans les années 1950, cet ouvrage vous propose une voyage culinaire dans le temps et l'histoire de France. A la table de Catherine de Médicis, on dévorait les artichauts farcis avec les doigts.
    Le saviez-vous ? C'est Auguste Escoffier, cuisinier français au palace anglais Le Savoy qui inventa la pêche Melba, en hommage à une célèbre cantatrice australienne Nelly Melba. Et pour Henri IV, la poule au pot n'était pas une panacée mais plutôt l'oie du Béarn farcie aux fruits, sa préférence. Quant à Olivier de Serres, agronome, «à l?origine de la culture maraîchère et le premier à cultiver les plantes et les céréales d?une manière rationnelle», c'est lui l'inventeur de la fameuse poule au pot !
    A la fin du xixe siècle, alors que l'industrie agro-alimentaire prend son essor, Louis Lefevre-Utile, pâtissier, crée le fameux biscuit LU. Un délice...
    L'histoire de la cuisine s'est ainsi écrite dans les potagers et les usines... autant qu'aux fourneaux.

  • Nuits de Nacre,Accordéons et Accordéonistes,Maugein,Tulle,Corrèze L'accordéon aurait pu se décliner exclusivement au féminin tant l'instrument est sensuel par sa formes aux lignes courbes. Il est un des seuls qui est aussi proche du corps ; enlacé par des mains agiles et virtuoses, il divulgue la musique et le bonheur.


    L'accordéon animait nos veillées, exalter nos coeurs. S'exhibant dans les rues, résonnant dans les salons féminins au 19 siècle, il faisait tourner la tête des danseurs, donnait le rythme, rassemblait les musiciens, célébrait les salles de bals.


    L'accordéon, débarrassé de ses complexes, s'affiche depuis 1988 et s'accorde un bel anniversaire pour les Nuits de Nacre 2008.
    Il dévoile sa fabrication à travers la manufacture corrézienne, Accordéons de France Maugein, un savoir-faire traditionnel depuis 1919.
    Remarquablement servi par des photographies d'archives ou inédites du photographe Pascal Rabot, l'accordéon se pare de couleurs pour des vibrations musicales ou adopte l'élégance du noir et blanc pour révéler les secrets de ses harmonies.

  • D'un côté, Diane, Mado, Benjamin, Robert, Tiphaine, Jo... avec Star wars, Scrubs, MSN, les SMS...

    De l'autre côté, Catherine, Claude, Jean, Louise, Jacqueline, Michel...
    Avec François 1er, Éléonore d'Autriche...

    Bref, une aventure fantastique !

  • Véritables saveurs du terroir, ces 40 recettes honorent une culture du "bien manger" très colorée au caractère bien affirmé à l'image de cette région où sport, musique, fête et gastronmie sont liés.
    Terre intérieure et côte atlantique donnent une dimension tout à fait particulière et une entité culinire au Pays Basque, lové entre océan et montagne ; harmonie subtile, saveurs incomparables pour une cuisine généreuse et sans articfice qu'Alain Darroze réalise mêlant créativité et tradition.

    Tour à tour concentré, chantonnant, bondissant entre poêle et casserole, Alain Darroze raconte la palombe, le haricot rouge, le Grand Roux basque...
    Piment doux d'Anglet ou d'Epelette, poivrons rouges, oranges ou verts, tomates côtoient joyeusement le jambon de Bayonne qui trône en roi dans toutes les recettes.
    Millefeuille de piperade servi avec un morceau de jambon desséché s'accompagne aisément d'un verre de Pimençon.
    Darne de merlu farcie, habillée d'une tranche de jambon.
    Garbure basque à partager entre amis.
    Duo de pommes pour réhausser un boudin sublime : pommes fruits en marmelade et purée de pommes de terre tendrement rosie par une décoction d'amarante.
    Ganix, Elzekarria, Ttoro, Marmikato, Xinga, Xamango, Irouleguy deviennent des plats familiers et succulents malgré une pronciation approximative de la part de l'éditrice !


    Point fort : 40 recettes faciles à réaliser, produits de saison et de qualité.
    Chacun y trouve sa recette et ses préférences gustatives. Crustacés, poissons, coquillages, volailles, gibiers, porcs, agneaux. Pas question d'oublier les légumes. Choux frisés ou verts, poireaux, pommes de terre, poivrons, salade de roquette, navets, carottes, riz, haricots rouges. Et les fameux condimnts. Piment, oignon, ail, huile d'olive et toutes les herbes aromatiques.

    Public ciblé : tout public sans exception. Celui qui cuisine, celui qui veut cuisiner, le gourmand tout simplement, le curieux des saveurs et des produits.

    Les auteurs : Véritable ambassadeur de cette cuisine basque, issu d'une famille de cuisiniers célèbres, Alain Darroze a fait son apprentissage chez de grands noms, a oeuvré à l'Elysée et tenu plusieurs établissements. Généreux, joyeux, créatif, conteur, Alain Darroze est aussi un fervent défenseur des producteurs et paysans qui se battent pour offrir des produits de qualité. Son jardin potager est à son image : des centaines de variétés de tomates, des herbes aromatiques comme l'amarante, des piments à foison. Un peu fou, Alain Darroze, non seulement poète !
    Pascal Rabot, photographe, réalise les 40 photos en trois jours, en privilégiant les plats sans apport d'artifice pour brillance excessive ou autres rendus... Les plats seront dégustés ensuite entre amis.

empty