Vie pratique & Loisirs

  • L'édition 2020 du Guide recense plus d'une centaine de trains touristiques, musées consacrés au chemin de fer et curiosités ferroviaires à visiter en France et dans les pays voisins - Belgique, Suisse, Grande-Bretagne, Espagne. L'édition de cette année inclut une nouveauté : plusieurs pages sont consacrées au Portugal et à la Suède.
    Pour l'été 2020, totalement différent en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus (de nombreux réseaux touristiques ont retardé leur date d'ouverture), le guide présente une multitude d'itinéraires et de découvertes à faire à petite vitesse, en pratiquant le slow tourisme : trains à vapeur du XIXe siècle, tacots du XXe siècle, tramways de l'entre-deux-guerres, autorails des années 1950 et 1960, lignes TER dignes d'intérêt, vélo-rails, gares pittoresques ou classées aux monuments historiques, musées consacrés au chemin de fer...
    La majorité des réseaux touristiques et musées à caractère ferroviaire présentés dans cet ouvrage sont adhérents de l'Unecto, fédération nationale (www.unecto.fr).
    Ce livre-guide les présente par région, en indiquant à chaque fois les caractéristiques du matériel roulant et de la ligne, le parcours, les informations pratiques.
    L'ensemble est abondamment illustré de photographies en couleur et complété de cartes.

    Un ouvrage essentiel pour préparer une échappée belle... sur les rails !

  • 14 décembre 1969... il y a 50 ans disparaissait la gare de la Bastille. La ligne jusqu'à Boissy-Saint-Léger, désormais exploitée par la RATP depuis la nouvelle station de Nation, devint le premier Réseau express régional, le RER A. Les gares de Reuilly, Bel-Air et Saint-Mandé ont disparu du paysage local, tout autant que les vieilles locomotives à vapeur et leurs voitures « vert wagon » qui dominaient Paris sur le célèbre viaduc de Daumesnil. En cette journée hivernale de décembre, ce sont 110 ans qui partaient en fumée... Cet ouvrage est la mémoire de cette ligne si attachante, avec son environnement populaire, fait d'artisans, de petits commerces, d'immeubles modestes... L'auteur a réuni de nombreuses images, des documents, des plans inédits, en mettant en relief l'atmosphère des gares de la ligne de Vincennes, dont l'âme résidait dans son style désuet et hors du temps, invitant le lecteur à conjuguer le passé au présent.

  • Cette nouvelle édition du Guide répertorie plus de cent trains touristiques. Des trains qui sillonnent les régions de France (3,7 millions de visiteurs par an, 1 200 km de voies ferrées,) mais aussi de pays voisins : la Suisse, l'Italie, l'Espagne, la Belgique, la Grande-Bretagne... Ces petits trains invitent à un double voyage : en premier lieu, dans de magnifiques paysages méconnus que seul le chemin de fer permet d'atteindre. Ils offrent aussi un voyage dans le temps, les passagers s'installant à bord de trains d'autrefois - locomotives à vapeur, autorails, tramways et voitures classés monuments historiques - que des passionnés ont restaurés et remis sur les rails.
    Ce «slow tourisme», que seuls les trains touristiques rendent possible, conquiert un public grandissant, séduit par ces itinéraires parcourus à petite vitesse, de manière originale, pour faire connaissance avec un territoire habituellement «survolé», sa diversité, son histoire, sa gastronomie et son artisanat typiques. Les trains touristiques offrent le plaisir de belles rencontres avec un patrimoine naturel et industriel, riche et varié - panoramas à couper le souffle, paysages vertigineux, sites remarquables, trains mythiques, autorails Picasso, voitures de l'Orient Express - et ses acteurs locaux.
    Le guide mentionne également des musées ferroviaires, des vélo-rails, des circulations spéciales (trains d'Halloween, du Père Noël, de la Chandeleur, Chasse aux oeufs de Pâques, trains gastronomiques...) et les lignes TER SNCF offrant un intérêt touristique.
    Inclus : carte des implantations, index, informations pratiques (offices de tourisme, restauration, hôtellerie...), sites touristiques situés à proximité (musées, châteaux, jardins classés, abbayes...), ouvrages d'art exceptionnels, gares remarquables et autres curiosités ferroviaires...

  • Pour ce deuxième ouvrage de la série des « 100 » (Les 100 trains qui ont changé la France étant le premier titre), voici Les 100 voitures qui ont fait la France.
    De la Renault type JM au Peugeot 3008, ces modèles ont tous, chacun à sa manière, écrit une page de notre histoire nationale.
    Le luxe (Delage D8S, Delahaye 175 S, Facel Vega, DS 23 Pallas), le sport (Bugatti, Alpine A 110, 204 et 205 proto, Renault F1), la politique (la DS de l'attentat du Petit Clamart contre le général De Gaulle, la SM Maserati de Jacques Chirac élu président de la République), les faits divers (les Tractions Avant des voyous et celles de la police, celles réquisitionnées par la Gestapo et celles des FFI), l'Histoire (les Taxis de la Marne)...
    La société française, toutes générations confondues, se raconte au travers de ses voitures, 100 au total, sélectionnées pour l'empreinte qu'elles ont laissée dans notre roman national.

  • Qui a dit qu'il n'y avait plus de trains en France ? Aujourd'hui, les trains sillonnent le pays, des montagnes au littoral, des villes vers les campagnes : qu'il s'agisse de trains de voyageurs ou de marchandises, ils circulent de jour comme de nuit sur le réseau ferré français.
    L'auteur de cet ouvrage propose ici un magnifique florilège en images à travers quatre régions : Provence-Alpes-Côte d'Azur, Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées et Languedoc- Roussillon.
    Ses photographies en couleur offrent un voyage à travers une grande diversité de paysages : vertes prairies des Alpes, vignobles du Roussillon, littoral méditerranéen, montagnes enneigées des Pyrénées... Diversité également de matériels et de composition - TER, TGV, Intercités, Ouigo, Fret - ainsi que des ouvrages d'art qui parsèment les lignes : viaducs, tunnels, pont tournant...
    A travers plus de 200 photos, toutes inédites, sont présentées ces quatre grandes régions françaises, inaugurant une nouvelle série dans la fameuse collection Images de trains de La Vie du Rail, bien connue des amateurs de chemin de fer.

  • Arriver sur une rivière ou un coin de pêche en France ou à l'étranger, pose presque toujours le problème de connaître les habitudes alimentaires des poissons que l'on souhaite séduire. Il n'est pas facile de savoir de but en blanc quelle mouche sèche, quelle nymphe, quel streamer ont les faveurs des farios de la rivière d'Ain, les ombres de la Ribnik ou les steelheads de Colombie- Britannique. C'est pour vous permettre d'avoir dans votre boîte à chaque occasion les quelques mouches grâce auxquelles vous serez chez vous partout dès la première partie de pêche, que nous avons conçu ces boîtes à mouches idéales.

  • A l'heure du 80 ème anniversaire de la SNCF, ce livre raconte la chronique ferroviaire de près d'un siècle à travers des images fortes, des témoignages, des succès, des exploits techniques, des épisodes douloureux ou heureux vécus par les cheminots, hommes et femmes. De la création de la SNCF au record mondial de vitesse (574,8 km/h), du premier Eurostar aux nouveaux TGV vers Rennes et Bordeaux, de la réservation électronique des places à l'apparition du e-billet, de la grande grève de 1995 à la mise en place des 35 heures, du Train Capitale sur les Champs-Elysées à la Coupe du monde de rugby 2007...
    Au total, ce sont quatre-vingts documents extraits des archives de La Vie du Rail - autant que d'années de vie pour la SNCF - qui forment un parcours passionnant à travers l'actualité ferroviaire telle que l'a relatée le magazine au fil des semaines.
    Car qui d'autre que La Vie du Rail serait à même de raconter cette aventure qu'elle a vécue au quotidien depuis tant d'années ?

  • Trains des Alpes

    Jean Tricoire

    Dans la seconde moitié du XIXe siècle, les ingénieurs se sont attaqués à l'énorme défi de franchir la barrière des Alpes : il s'agissait de tracer des lignes dont le profil serait compatible avec la puissance des locomotives de l'époque.
    La solution était unique et incontournable : il fallait utiliser au maximum les nombreuses vallées et « gommer » les obstacles d'un relief difficile. Là résida le génie de ces pionniers qui ont écrit avec courage, audace et ténacité les plus belles pages de l'histoire du chemin de fer.
    Grâce à une riche iconographie, ce livre présente les grandes transversales alpines : la Maurienne, le Lötschberg-Simplon, le Gothard, le Brenner, les Tauern et le Semmering.
    Mais le chemin de fer dans les Alpes ne se limite pas à ces lignes prestigieuses. Nous montrerons qu'il est partout présent, parfois à des altitudes insoupçonnables.

  • Pour ce troisième tome de la collection Le Dictionnaire inso- lent, Alain Bradfer, journaliste et auteur des différents volumes de La Cote des Grands vins de France, a donné libre cours à son esprit caustique et indépen- dant.
    Le vin français a une solide ré- putation dans l'univers des gas- tronomes. Cela n'empêche pas les bévues et les petits arrange- ments avec les bonnes pra- tiques viticoles.
    On y découvre un livre insolite et insolent à déguster comme un vieux Bordeaux !

  • A la fin du XIXe siècle, les cures thermales se développent pour une clientèle aisée, un essor accentué par leur démocratisation après 1918. Les compagnies de chemin de fer vont très tôt s'intéresser à ces voyageurs saisonniers en leur garantissant un confort à la hauteur de leurs attentes, avec des trains directs au départ de Paris offrant une restauration raffinée, et des gares à l'architecture et au standing en harmonie avec les villes thermales desservies.
    Ce livre retrace cette riche histoire ferroviaire aujourd'hui disparue, à travers de nombreuses images et documents inédits.
    Partant de la capitale, les « trains des eaux » s'aventurent dans des paysages bucoliques au coeur de l'Est et de l'Auvergne.
    La vapeur s'effacera au milieu des années 1960 au profit de la traction diesel ou électrique.
    Voyageurs et cheminots sont mis en relief, ce qui donne à cet ouvrage les couleurs de la vie.

  • Amicales d'anciens, associations culturelles, clubs sportifs, orchestres d'harmonies, mutuelles, orphelinats, établissements de santé, maisons de retraite... c'est par la solidarité sociale et le lien culturel entretenus depuis un siècle et demi que la "famille cheminote" a été façonnée. La saga des trente-trois associations, dont il est rappelé ici l'origine et le développement, en est une parfaite démonstration.
    Il y a un certain paradoxe à rappeler comment fut édifiée cette grande famille des cheminots, alors qu'est annoncée la fin programmée de leur statut, "chiffon rouge" qui motivera les syndicats à engager un mouvement original pour s'y opposer. C'est qu'en effet le statut demeure l'un des marqueurs identitaires les plus enracinés chez les agents de la SNCF. Mémoire de cheminots, un livre d'Histoire pour mieux comprendre l'actualité.

  • Leurs noms évoquent les territoires desservis (l'Armor, le Nord-Express, l'Etoile du Nord, le Côte Vermeille), la vitesse (le Mistral, la Flèche d'Or, la Flèche d'Argent, l'Arbalète), la géographie (l'Arlberg Express, le Thermal Express, le Maine-Océan, l'Océan-Riviera), l'exotisme (l'Orient-Express, l'Edelweiss, le Train Bleu, la Puerta Del Sol), la culture (le Molière, le Mozart, le Rubens, le Goethe, le Maurice Ravel, le Parsifal, le Watteau), l'histoire (le Vauban, le Rouget de Lisle, le Palatino, le Galilei, le Robert Schumann).
    Particulièrement évocateurs, ces noms de baptême attribués aux trains français et étrangers illustrent la notoriété et l'attachement dont bénéficie le chemin de fer, incarnation du progrès et de la modernité.
    À l'heure où la SNCF fête son 80 e anniversaire, cet ouvrage abondamment illustré raconte les 100 trains qui ont changé la France en irriguant le territoire, en franchissant les frontières de l'Europe, en supplantant l'automobile, que ce soit pour les trajets de loisirs ou les voyages d'affaires.
    Un must have qui séduira aussi bien les passionnés de train que les néophytes.

  • Des glaciers suisses à la Camargue, le Rhône, d'abord torrent, devient un fleuve puissant dont le cours est aujourd'hui dompté.
    Grâce au sillon qu'il a creusé en Suisse et en France, le chemin de fer a pu pénétrer d'abord au coeur des Alpes, puis ouvrir aux contrées du nord de la France la voie vers les portes de la Méditerranée et de l'Orient.
    L'ouvrage vous présente ce cours d'eau magistral et les lignes ferroviaires qui l'accompagnent sur la quasi-totalité de son trajet vers la mer, les trains ne l'abandonnant que pour rejoindre Marseille dans le département des Bouches- du-Rhône. Alors, attention au départ pour un voyage en train au fil du Rhône, dans les Alpes, au bord du lac Léman, entre Massif Central et Préalpes, et en Provence.

  • Suite à l'ouvrage Les Aiguilleurs, rois de l'exploitation ferroviair e, ce livre permettra au lecteur de découvrir un monde mystérieux :
    Celui des métiers de l'exploitation ferroviaire en France, qui consiste notamment à faire circuler les trains en toute sécurité, d'hier à aujourd'hui. Empirique lors de la naissance du chemin de fer, l'exploitation, repose de nos jours sur une organisation technique, des personnels dédiés (brigadier de manoeuvres, chefs de service, caleurs...) et des pratiques professionnelles.
    Ce livre décrit toutes les facettes de ce métier tel qu'il était exercé au siècle précédent :
    Cabines d'aiguillages, quais d'autrefois, petites gares de campagne accueillant les tacots, gares de triage capables de trier 3 000 wagons par jour, gares importantes avec les grands rapides et les express dotés de wagons-lits, de voiture-restaurant, de fourgon à bagages, d'allège postale...
    Aujourd'hui, au XXI e siècle, l'exploitation ferroviaire est marquée par des évolutions inéluctables : ouverture à la concurrence, cadencement, nouvelles technologies (ERTMS, GSM-R) et même intelligence artificielle...

  • Après Les aiguilleurs et L'exploitation ferroviaire, voici pour clore la série d'ouvrages sur l'exploitation technique des chemins de fer, le tome 3 concernant la signalisation.
    Comme la route et ses carrefours, le rail possède sa signalisation et son « code des couleurs » basé sur le rouge, le jaune, le vert, le violet et le blanc.
    Savez-vous que celui-ci a été définitivement adoptée à la fin de l'année 1936, peu de temps avant la création de la SNCF, et que l'on trouve trace du tout premier signal lumineux sur le réseau du P.O à Paris, dans le tunnel reliant Denfert-Rochereau à la gare de Paris-Luxembourg ?
    Constituée de drapeaux et de lanternes aux tous débuts du chemin de fer, cette signalisation est ensuite devenue « mécanique » vers 1860 (sous forme d'ailes et de cocardes), puis lumineuse lors de l'invention de Block automatique vers 1920.
    La mise en service de la première ligne à grande vitesse en 1981 la fera encore évoluer, puisque le Cab Signal (et ses indications en cabine) entrainera la disparition de la signalisation latérale.
    Généralisée depuis 1974, la signalisation lumineuse - allant du tout petit panneau présentant le seul « carré violet » au grand panneau « en drapeau » pouvant présenter plusieurs indications - assure aujourd'hui la sécurité du trafic sur de très nombreuses lignes classiques. Complétée par des indicateurs de direction, des tableaux indicateurs de vitesse et autres pancartes, elle permet d'assurer efficacement l'espacement des circulations et la protection des 5 000 aiguilles du réseau.
    Derrière tout ceci, des circuits de voie, des milliers de relais électromagnétiques, beaucoup d'électronique et... des centaines de kilomètres de câbles !
    Cependant, au XXI e siècle, ses jours sont comptés.
    Demain, les nouvelles technologies comme l'ERTMS et même l'intelligence artificielle permettront de l'éliminer définitivement... Heureusement, les cycles technologiques sont longs - même les signaux mécaniques PO ou PLM n'ont pas encore tout à fait disparu du paysage ferroviaire - et il nous sera encore longtemps permis d'admirer le feu rouge et l'oeilleton d'un sémaphore !

  • 63 kilomètres, 22 gares, 650 ouvrages d'art... le Train jaune est un symbole du Pays Catalan, sa ligne fait partie intégrante de l'identité régionale. Invitation à découvrir la singularité et le patrimoine d'une région, cet ouvrage vous en dévoile tous ses secrets.
    Après avoir contribué au développement économique de la Cerdagne, le Train jaune est devenu l'un des trains touristiques les plus prisés de France. Plus de 400 000 voyageurs l'empruntent chaque année. La succession des cols de Villefranche à Montlouis, l'étonnant viaduc de Séjourné, le révolutionnaire pont suspendu Gisclard, classé monument historique, les petites et grandes histoires qui jalonnèrent la construction de la ligne...
    Voici un panorama complet de la ligne, documenté et illustré pour commencer ou prolonger le voyage.

  • Découvrez l'art de cuisiner et de recevoir à bord des voitures-restaurants les plus célèbres en Europe. Jusqu'en 1994, la Compagnie des Wagons-Lits réussissait l'exploit culinaire de préparer un repas gastronomique dans les plus petites cuisines du monde. Confortablement installés à la table de l'Orient-Express, du Transsibérien, du Train Bleu, ou du Mistral, les passagers savouraient le plaisir d'être servis à table, sans souci des contingences, goûtant des mets préparés avec soin dans un décor en mouvement perpétuel.
    S'appuyant sur de nombreux témoignages, une collection inédite de documents et de menus d'époque, l'ouvrage richement illustré fait revivre une délicieuse époque côté scène et côté coulisses...

  • Un voyage en train à travers l'Europe des années 1950 et 1960, entre vapeur, diesel et électricité. Plus de 200 photos couleurs inédites en album, voire jamais publiées jusqu'à ce jour pour certaines, sélectionnées dans les reportages de La Vie du Rail.

  • Plus d'une centaine de trains touristiques sont répertoriés dans la nouvelle édition de ce guide inédit. Ces trains sillonnent actuellement les régions de France (3,7 millions de visiteurs/an, 1 200 km de voies ferrées), invitant à un double voyage : en premier lieu, dans de magnifiques paysages méconnus que seul le train permet d'atteindre. Mais c'est aussi un voyage dans le temps, en s'installant à bord des trains d'autrefois - locomotives à vapeur, autorails, tramways et voitures classés monuments historiques - que des passionnés ont restauré et remis sur les rails.
    Cette forme de «slow tourisme» que seuls les trains touristiques rendent possible conquiert un public grandissant, séduit par ces itinéraires parcourus à petite vitesse. Car c'est une manière originale de faire connaissance avec un espace souvent «survolé», sa diversité, son histoire, sa gastronomie et son artisanat typiques. Les trains touristiques offrent le plaisir de belles rencontres avec un patrimoine naturel et industriel riche et varié - panoramas à couper le souffle, paysages vertigineux, sites remarquables, trains mythiques, autorails Picasso, voitures de l'Orient Express - et ses acteurs locaux.
    Le guide mentionne également des musées ferroviaires, des vélo-rails, des circulations spéciales (trains d'Halloween, du Père Noël, de la Chandeleur, Chasse aux oeufs de Pâques, trains gastronomiques...) et les lignes TER SNCF offrant un intérêt touristique.
    Inclus : carte des implantations, index, informations pratiques (offices de tourisme, restauration, hôtellerie...), sites touristiques situés à proximité (musées, châteaux, jardins remarquables, abbayes...), ouvrages d'art exceptionnels, gares pittoresques et autres curiosités ferroviaires...

  • Quarante années durant, Michel Fremder a été l'homme qui a fait entrer la communication, la publicité et la culture dans l'univers des gares de France.
    Ses Trains expositions, qu'il évoque dans ce livre de souvenirs, racontent mieux que tous les livres d'Histoire les évolutions de la société française.
    À lire comme un feuilleton.

  • La Suisse, un pays au coeur des Alpes. La Suisse, un petit pays sur le plan géographique, un grand pays dans le domaine de l'économie, et un géant du monde ferroviaire.
    Partout, sur les plateaux, dans les vallées et dans les montagnes, les ingénieurs ont imaginé et les ouvriers ont construit des lignes de chemin de fer aux tracés souvent audacieux, et qui atteignent parfois des altitudes insoupçonnées.
    Ce livre, richement illustré par des photos d'hier et d'aujourd'hui, est comme un hommage à ce qui se fait de mieux en Europe en matière de transport ferroviaire.

  • Jamais un livre consacré au montage de mouches n'aura été aussi complet, présentant dans le détail chaque matériau, chaque outil, chaque hameçon, avec leurs utilisations, leurs limites, et les substitutions possibles avec de très nombreux exemples de montages détaillés.
    Tradition et modernité sont présentées en plus de 350 pages où les auteurs s'efforcent de ne présenter que ce qui est utile au pêcheur. Ce livre très accessible au débutant est également indispensable au monteur confirmé, qui y trouvera les dernières techniques et les nouveaux matériaux pour la pêche en rivière ou en lac en France, mais aussi à l'étranger.
    Cette véritable encyclopédie grand format a été rendue possible par l'association particulièrement complémentaire des auteurs : Philippe Boisson, journaliste halieutique depuis 1993, est un pêcheur réputé et Florent Bailly, un monteur de mouches parmi les plus doués de sa génération.
    Un ouvrage indispensable qui deviendra rapidement une référence en la matière.

  • A son apogée, à la fin des années 20, le réseau ferré principal comptait plus de 42 000 kilomètres de lignes ouvertes au trafic voyageurs, c'est moins de 30 000 aujourd'hui. Ce formidable réseau, qui irriguait la France jusque dans ses coins les plus reculés, se réduit comme peau de chagrin à partir des années 1930 et plus encore trente ans plus tard, pendant la grande vague de fermetures. La priorité au développement de l'automobile sonne le glas des petites lignes sillonnées par les omnibus bicolores. Les gares ferment, les rails disparaissent sous une végétation sauvage, le terroir perd son train. Cet ouvrage raconte par le menu l'inexorable contraction du réseau ferré français avant la reprise en main partielle du trafic par les Régions. Des images, des cartes, des chiffres, des témoignages pour tout savoir sur ces lignes qui se sont endormies dans la douleur sur le sol français.

  • L'ouvrage est un document inédit sur les petits trains de nos provinces aujourd'hui disparus, mais restés dans la mémoire col- lective.
    De 1948 à la fin des années soixante, le livre explore des ré- seaux antiques où roule encore du matériel désuet. Promis à la disparition, certains ont survécu du fait de la seconde guerre mondiale, d'autres grâce à une timide modernisation.
    Ancrés dans le paysage français, les « tortillards » rythment la vie des villages et permettent au photographe, François Fontaine, de les immortaliser dans une am- biance « vieille France ».
    Le France des trains de cam- pagne est la suite logique de l'ouvrage paru en 2013, La France des lignes oubliées.

empty