Artege

  • « Après deux millénaires de vie chrétienne où, certes, bien des êtres ont mis en oeuvre la miséricorde, le moment semble venu d'inviter toute l'Église, autrement dit tous les baptisés, à imiter comme jamais, à coups de paroles et de gestes, la miséricorde de Dieu, qui n'est autre que son amour immodéré - on n'en revient pas ! - et inconditionnel - c'est fou ! - pour chacun de ses enfants.
    La miséricorde n'est pas à proprement parler un sujet sur lequel on planche, mais une réalité que le Christ Jésus lui-même a vécue, et que tous les saints et les saintes de l'histoire, et bien des héros et des braves gens, nous supplient de vivre - vous m'entendez bien ? - De vivre !
    Et tous les jours Dieu notre Père vient pour sa joie recouvrir encore nos vies minables du manteau de son amour miséricordieux . À nous maintenant d'en faire autant, en préférant à nos petites idées trop humaines éprises de stricte justice, la beauté efficace de la miséricorde qui est l'atout coeur dans le jeu de Dieu, son joker qu'il glisse dans la main du coeur chrétien . [...] Ainsi, nous aiderons le Christ à sauver ce qui semble perdu, lui qui ne rêve que d'une chose : prendre et serrer fort entre ses bras, comme une mère son enfant, chaque homme de la terre, dans l'espoir de voir se lever le signe de l'amour qui n'est autre que la réciprocité parfaite. ».
    Ainsi parle le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine dans une fougueuse méditation sur la miséricorde de Dieu puis à travers une galerie de tableaux aussi belle qu'émouvante où la bonté du Christ éclate en mille couleurs et rayonne sous les mots du prêtre-artiste.

  • Comment discerner sa voie, notamment spirituelle‚ dans un monde qui ne croit plus ? C'est la question à laquelle cherche à répondre notre jeune pèlerin assoiffé d'absolu.
    Quoi de mieux que de confronter cet appel au don de soi à la vie d'un monastère ?
    Emporté par une très belle plume et quittant les rivages sûrs de la vocation idéalisée, l'auteur nous entraîne dans un voyage initiatique et littéraire à l'épreuve de la vie‚ à la suite des moines et religieux rencontrés.
    Au carrefour de la tradition catholique (la Grande Chartreuse, l'abbaye Sainte-Madeleine du Barroux), des attraits mythiques de l'Orient (le mont Athos) et jusqu'aux confins de la Terre sainte, notre pèlerin livre une sorte de combat contre lui-même‚ en quête d'une vocation qui ne se laisse pas apprivoiser.
    Entre aspirations spirituelles, envolées livresques et sens aigu de l'observation, ses pérégrinations font mouche.
    À travers le monde, elles nous entraînent dans les remous des tourments de l'âme et le vertige de l'engagement religieux. Un livre inspiré et élégant que l'on ne quitte qu'à regret.

  • Le Chrétien n'est pas du monde, mais il est bien dans le monde. Révolution libertaire, effondrement de la pratique religieuse, perte de repères éthiques... face à ces bouleversements de la société française, les catholiques se trouvent à contre-courant.
    La tentation est grande alors de se diluer dans le monde ou au contraire de se replier sur soi. L'abbé Grosjean nous appelle à refuser ces deux tentations, pour ne pas renoncer à servir ce monde qui nous est confié.
    Bien au contraire, en explorant les défis à relever, l'abbé Grosjean distingue, éclaire, encourage et redonne l'espérance, dans un plaidoyer fort et courageux.
    Il montre comment est possible l'engagement des catholiques - des jeunes générations en particulier - dans la vie publique, en politique, dans l'entreprise, l'enseignement, les médias ou la culture... afin d'être des « témoins décomplexés » pour reprendre les mots de Benoît XVI et « descendre du balcon » pour passer à l'action, comme le réclame le pape François.

  • Avec Marie, à l'école du Pape François

    Cédric Chanot

    • Artege
    • 16 Février 2022

    Qui est Marie ? Quels dons contempler en elle ? Comment se mettre à son école pour rejoindre Jésus ?

    Comment imaginer le monde sans la présence maternelle de Marie, l'auguste Mère de Dieu ? Comment vivre en chrétien sans rechercher sa présence apaisante ?

    Ce recueil de textes du pape François nous invite à méditer sur les grands mystères de la vie de la Vierge Marie, de l'annonciation au Calvaire.

    Le Saint-Père nous fait découvrir les dons et les richesses dont Dieu a pourvu Marie pour qu'elle puisse être notre mère à tous.

    De grands textes spirituels de la tradition de l'Église viennent enrichir les textes du pape.



    « Elle est humble. Elle est un chef-d'oeuvre, mais en restant humble, petite, pauvre. En elle se reflète la beauté de Dieu qui est entièrement amour, grâce, don de soi. ».

    « Il faut des personnes simples et sages, humbles et courageuses, pauvres et généreuses. En somme, des personnes qui, à l'école de Marie, accueillent sans réserve l'Évangile dans leur vie. ».

    « La dévotion à Marie n'est pas une bonne manière spirituelle, elle est une exigence de la vie chrétienne. ».

  • « Entre 3 et 5 ans », tout s'effondre lorsque le médecin annonce à Clotilde Margottin le temps nécessaire pour guérir de la dépression sévère dont elle souffre depuis deux ans. Ce diagnostic est un choc, mais c'est aussi le début d'un long combat pour accepter « la maladie de la honte », alors qu'elle a tout pour être heureuse : une famille aimante, un travail passionnant et une foi vivante.
    Après avoir quitté ses jeunes enfants et son mari pour séjourner dans une clinique psychiatrique, Clotilde Margottin a surmonté cette épreuve. Voici le récit de son cheminement, intérieur et intime, physique et spirituel jusqu'à pouvoir enfin dire « je suis guérie ». Cette victoire est partagée avec son époux, dont le rôle a été essentiel, et qui témoigne également.
    Elle explique sa relation aux autres dans cette période, les aides ou les obstacles rencontrés, afin de donner des clefs d'action et de compréhension à l'entourage d'un malade.
    La richesse de l'expérience de Clotilde Margottin rejoindra tous ceux qui veulent accueillir leurs fragilités et prendre leurs responsabilités pour vivre profondément heureux. Il en résulte un témoignage lumineux pour faire face aux blessures qui touchent le corps, le coeur, l'âme et l'esprit.

  • Les enfants de la Promesse : l'alliance avec Dieu donne le sens de nos vies Nouv.

    « Voici l'homme. » Cette parole dite par Pilate au moment de la condamnation de Jésus résonne dans l'histoire depuis deux mille ans.
    À nos interrogations sur notre humanité, la Bible apporte une réponse. Pour apprendre à se connaître et découvrir le sens de nos vies, quoi de plus juste et de plus vrai que le regard de Dieu sur l'homme ?
    Parcourons ensemble cette révélation de la Bible à travers la genèse de l'homme et de la femme, la voix des prophètes, la vigueur du décalogue, la libération des béatitudes, pour comprendre comment, grâce au Christ, nous avons la possibilité d'une vie nouvelle. Un parcours qui est une véritable catéchèse sur l'homme.

  • Qu'arrivera-t-il aux non-croyants après leur mort ? Pourquoi les prêtres ne sont-ils pas mariés ? Comment parler de la Providence de Dieu avec tout le mal qui arrive en ce monde ?
    Toutes ces questions et bien d'autres, les prêtres de Padreblog y répondent de façon claire et précise chaque semaine sur KTO, avec un succès d'audience qui ne se dément pas.
    Nombreux sont ceux qui souhaitaient voir ces questions-réponses mises à l'écrit. C'est chose faite : voici un formidable outil de formation personnelle et d'évangélisation !

  • Dans les Bibles qui sont à disposition du grand public, il faut souvent choisir :
    - soit une Bible enfantine pour initier les plus jeunes et les accompagner au catéchisme ou leur offrir leur cadeau de communion - soit une Bible adulte. qui court le risque de demeurer sur une étagère malgré les bonnes résolutions de l'acquéreur.
    Or la Bible est lisible par tous. moyennant un guide sûr pour accompagner le lecteur.
    C'est cet accompagnement qu'offre la nouvelle édition de la Bible des familles.
    S'appuyant sur l'expérience de nombreux lecteurs de la Bible, néophytes ou expérimentés, cette Bible comprend :
    - la nouvelle traduction officielle de la Bible, dans la version liturgique de l'Eglise catholique ;
    - Un texte de Marie-Noëlle Thabut établissant le lien entre les différents livres de la Bible.
    L'une des grandes difficultés de la Bible est qu'elle est composée de textes de genres divers, formés au cours des siècles, et dont l'âge d'écriture ne correspond pas à l'époque des événements racontés. Il est donc nécessaire d'avoir une mise en perspective permanente pour ne pas mal interpréter les textes.
    - des dossiers qui comportent les éléments culturels indispensables pour la compréhension des textes : situation historique, frises, vocabulaire, habitudes de vie, généalogies, géographie. Tout ce qu'il faut pour mieux comprendre le sens littéral du texte - des index, des cartes.
    - une cinquantaine d'illustrations inédites par un illustrateur de grand talent : Eric Puybaret, et qui forment une fresque Biblique de l'alliance de Dieu avec les hommes.
    - et un confort de lecture optimisé par une mise en page aérée, lisible et moderne.

  • Lundi de Pentecôte est un jour de joie. Et pourtant, des policiers brisent le coeur d'Isabelle Laurent en lui annonçant le suicide de son fils Yann, en 2019, en cet avènement de l'Esprit Saint.
    Elle raconte tout, depuis le début, depuis le long combat après la naissance de leurs trois filles pour adopter les deux petits bonshommes du bout du monde, aux Philippines, Yann et Raphaël, suivis bientôt par quatre frères et soeurs. À travers mille anecdotes, elle relate toute une vie pour apprivoiser, gagner la confiance et permettre à Yann de construire sa vie d'homme.
    Après avoir partagé son expérience étonnante de mère de famille nombreuse, Isabelle Laurent témoigne aujourd'hui de sa recherche de la vérité et du pardon : à soi-même pour n'avoir pas su voir et empêcher cette tragédie, et envers tous ceux qui ont pu être à l'origine de cet acte.
    Chacun pourra puiser dans ce témoignage comment apprivoiser la violence de la mort, l'absence, la culpabilité et le chemin à parcourir pour recouvrer la paix intérieure.

  • éloge spirituel du repos

    Maximilien Le Fébure Du Bus

    • Artege
    • 16 Février 2022

    Pour le chrétien, le repos est souvent un lieu decombat !Combat face aux idoles actuelles qui exigent uneefficacité permanente jusqu'auburn out, à uneépoque où même les vacances se doivent d'être les plus occupées possibles... Pour autant, nous avons également conscience de la tentation de la paressequi nous empêche d'avancer... Savoir se reposer est donc à la fois un art et une véritable vertu.Le père Maximilien prend ici le temps de méditersur le repos authentique. Fourmillant de citations tirées du patrimoine de la littérature et de la tradition spirituelle, son analyse lumineuse et profonde nouséclaire. Elle nous offre enfin la solution d'une justeattitude vis-à-vis de nous-mêmes et de nos activités.Un ouvrage essentiel pour redonner le bon rythmeà nos vies.Le père Maximilien Le Fébure du Bus est chanoinerégulier à l'abbaye de Lagrasse (Aude).

  • « Il faut toujours dire ce que l'on voit ; surtout, il faut toujours, ce qui est plus difficile, voir ce que l'on voit. » Avec le courage auquel ces mots de Charles Péguy appellent, Marc Eynaud dénonce les innombrables violences faites à l'encontre des catholiques.
    Profanations d'églises et incendies, anticléricalisme prégnant, attaques publiques et manque de lucidité, sans doute, d'une partie de l'Église elle-même... L'auteur nous parle de ces faits que l'on ne médiatise plus, d'une France catholique que l'on ne (re)connaît plus.
    Comment en sommes-nous arrivé à ce calvaire contemporain ? Comment rendre à Dieu ce qui est à Dieu, dans une France laïque qui se désagrège et n'ose plus revendiquer son histoire chrétienne ?
    Dans cet essai, Marc Eynaud met en lumière les multiples faces de ces agressions, qu'il recense et passe au crible. Il nous invite à sortir du silence pour une espérance à la hauteur de l'enjeu : la survie du christianisme. « Les chrétiens ne sont-ils pas dans le monde ce que l'âme est dans le corps ? », comme l'écrivait l'auteur de l'Épitre à Diognète, au IIe siècle après J-C.
    Une prise de conscience salutaire et sans concession.

  • Sauvée par un miracle : notre fille allait mourir, les médecins étaient résignés, quand soudain... Nouv.

    On ne croit plus beaucoup aux miracles... et pourtant, à Lyon, en 2012, après un accident domestique, Mayline, 3 ans, est dans le coma. Les dommages irréversibles sur son cerveau la condamnent, au mieux, à un état végétatif permanent. Après avoir supplié Dieu par l'intermédiaire de Pauline-Marie Jaricot, ses parents vont se battre pour ne pas la débrancher.
    Et le miracle se produit, Mayline entre en phase de récupération ! Le chemin à parcourir est immense. Emmanuel et Nathalie, ses parents, s'arriment de toutes leurs forces à cette lueur d'espérance qu'ils voient dans les yeux de leur petite fille et engagent la plus belle des batailles, celle de la vie. Le dépassement de soi, les doutes à surmonter, les heures sombres, les élans de générosité et le dévoilement des coeurs, ils le racontent aujourd'hui.
    Si grâce à Dieu, le cerveau de Mayline s'est régénéré, grâce à la ténacité et à l'amour de ses parents, elle est désormais debout et heureuse !

    Les examens médicaux sont formels, les dommages étaient irréversibles : aussi l'Église a-t-elle reconnu le caractère miraculeux de la guérison de Mayline. Emmanuel Tran nous relate aussi les examens et étapes qui ont permis la reconnaissance de ce miracle et que soit proclamée bienheureuse Pauline-Marie Jaricot, figure de la charité du XIXe siècle, à Lyon, le 22 mai 2022.

  • Lorsqu'une mère tient son fils nouveau-né dans ses bras, elle sait dans le regard de ce tout petit qu'elle est son monde et la toute première femme de sa vie. Toute maman a l'intuition de l'immense responsabilité qui lui incombe pour l'aider à devenir un homme. Or comment remplir ce rôle ? Trouver la juste distance dans une relation si fusionnelle au départ ? Quel est l'apport spécifique d'une maman pour son garçon ? Lui apprendre le vocabulaire des émotions, équilibrer la relation avec son papa, l'aider dans sa relation aux autres, éduquer ses désirs et son coeur à la sexualité : ce sont ces questions fondamentales que traite le Dr Meeker en partageant sa longue expérience sur le rôle unique et spécifique des mamans dans leur relation avec leur fils.

  • Y a-t-il un moyen de distinguer ce qui est bien, bon, de ce qui est nuisible, mal ? C'est tout l'enjeu de la morale, un vaste domaine a priori peu engageant, mais pourtant passionnant, que ce petit guide propose d'aborder.
    Sans jargon et avec de multiples exemples, l'auteur nous en explique les notions les plus importantes, fondamentales dans toute discussion éthique, politique, mais aussi pour bien des décisions personnelles.
    Un ouvrage accessible pour une question essentielle.

  • Les saints sont certainement les meilleurs médecins de l'âme humaine, les thérapeutes les plus compétents pour soigner notre mal-être profond. Leur doctrine est sûre parce qu'ils ont expérimenté le pouvoir curatif et pacifiant des remèdes qu'ils préconisent.
    Saint François de Sales, « Docteur de l'Amour », enseigne et nous invite à l'abandon confiant entre les mains de Dieu. Or, nous le savons bien, le plus compliqué dans la vie, c'est d'avancer avec simplicité et confiance.
    À l'école de ce docteur de la douce charité, le père Joël Guibert nous guide pas à pas pour vivre et faire grandir cette remise de nous-mêmes entre les mains du Seigneur, que ce soit par la prière ou par nos actions quotidiennes.
    Mûris par l'expérience, vient pour nous le moment de recueillir les fruits délicieux et les immenses bienfaits de l'union de nos coeurs avec celui de Dieu.

  • « Si vous n'êtes ni jaloux, ni envieux, ni sujet à la convoitise, vous allez perdre votre temps avec ce livre... En revanche, si vous vous sentez, comme moi, envahi parfois par des sentiments honteux de possession ou d'exclusivité dans vos affections, ou bien, si vous convoitez douloureusement les qualités de votre voisin, de votre frère ou soeur, ou de votre conjoint, alors je vous propose d'essayer de démêler les noeuds, de déraciner des mauvaises herbes, de nous réconcilier avec cette partie obscure de nous-mêmes. ».
    La jalousie est originelle, et pas originale ; personne n'échappe à son emprise, un jour ou l'autre. Comment la regarder et la travailler afin de la traverser et d'entrer dans une relation fraternelle ?
    Face à ce mal qui ronge l'âme, cause d'une tristesse mortifère, soeur Catherine Aubin nous propose un véritable chemin de guérison. Il s'agit tout d'abord de découvrir comment fermer les portes de notre coeur au mensonge, à la comparaison, à la haine de soi... pour ouvrir celles de la bénédiction, de la confiance, de l'amitié retrouvée.

  • VENDREDI 13 NOVEMBRE 2015, une date gravée à tout jamais dans le coeur de Sylvie et Erick Pétard. Celle d'un avant et d'un après. Avant, une famille heureuse, des parents qui ont patiemment construit, par une vie de labeur et de service, un bonheur qui les comble : deux filles qui rayonnent, un métier qui les passionne. Après, le néant, Marion et Anna fauchées par les balles des terroristes dans la nuit d'horreur des attentats de Paris, Sylvie et Erick condamnés à la peine perpétuelle du chagrin et de l'injustice. Ils racontent ces heures terribles du vendredi noir et des jours d'après. Et pourtant, du creux de leur blessure a pu sourdre une source de Vie et l'espérance chrétienne de retrouver un jour leurs filles. Ils nous confient le cheminement qui les a conduits de prières en lectures et en rencontres à cette paisible certitude.

  • La personne la plus importante dans la vie d'une fille ? Son père. Médecin spécialiste des adolescents, Meg Meeker le prouve à partir de l'expérience acquise pendant plus de trente ans auprès des enfants. Le père, plus que toute autre personne trace la voie de la réalisation future de sa fille. Il est celui qui lui donnera la force et la capacité d'affronter les épreuves de la vie, de réussir et de s'épanouir.
    Égratignant les théories féministes visant à étouffer la masculinité, Meg Meeker démontre que ce qui permettra à une fille d'être équilibrée, c'est un père solide et ferme sur les valeurs essentielles, convaincu de ce qu'il peut apporter de décisif et de beau à sa fille. À rebours du laisser faire le plus répandu, de l'absence d'exigences et de limites, Meg Meeker dévoile les fondamentaux que tout père devrait connaître et mettre en oeuvre pour le bonheur de sa fille.

  • Une chambre d'adolescente vide et froide, toute blanche... Cela débute comme un roman mais très vite la réalité gifle dans sa chute : « une effraction de l'innocence » survenue dans la toute petite enfance hante la chair et la mémoire du corps. Là est la genèse d'une quête qui s'ouvrira sur le Mystère de la femme. Par-delà des images contemporaines qui morcellent son corps et l'enferment dans des fonctions, des tabous ou des masques..., par-delà les phantasmes et les contes, ce mystère prend Corps dans les Saintes Écritures. Loin des clichés qui imposent une femme prisonnière de règles obsessionnelles ou d'un patriarcat jaloux de son pouvoir, la femme y révèle au contraire sa liberté irréductible. Le Oui de la Vierge en est l'alpha et l'oméga. Car au regard de Dieu la Femme est l'accomplissement de son oeuvre. Du paradis perdu à la figure de la Vierge Marie, Véronique Lévy déroule cette tunique du Salut et de la Rédemption - tissée par Dieu Seul - et dont la femme est La gardienne : Femmes des déserts, héroïnes des combats, messagères de la Bonne nouvelle, femmes brisées ou en marge... Toutes s'acheminent vers le coeur d'un Mystère triomphal... Véronique Lévy ose l'affirmer à travers une écriture flamboyante au style inspiré et prophétique : si Eve est le couronnement d'Adam, Marie est la vocation de l'Église. Car dans son choeur de pierre et sous la chaire de Pierre bat un coeur de chair : le coeur d'une Femme.

  • Les crises sont inhérentes à la vie, et l'Église en a traversé de nombreuses ; son histoire, depuis l'origine, le prouve. Maintes fois on a prédit sa disparition, pourtant elle est toujours là.
    Ce livre parcourt quelques-uns des événements qui auraient pu la faire chuter : les crises de croissance, comme pour le baptême des premiers païens ou les débats autour de la compréhension de la personne du Christ ; les crises « internes », lorsque la papauté devient un enjeu de pouvoir ou que l'Église se transforme en une simple organisation ;
    Mais aussi les crises actuelles, dans l'insécurité du monde, avec la baisse des vocations ou les affaires de pédophilie...
    Il est temps d'affronter ces crises calmement et d'examiner les faits au plus près de la réalité, afin d'en tirer les enseignements. Ce regard original, c'est celui que proposent Sylvie Bernay et Bernard Peyrous : une vision spirituelle de l'Église à travers les événements qui l'ont secouée, mais qui l'ont aussi fait grandir.

  • Nous, pères, qui sommes sur terre : on ne naît pas père, on le devient Nouv.

    Ne cherchez pas la méthode simple pour être un bon père : ce livre n'existe pas. Dans ce recueil de témoignages, vous trouverez plutôt l'expérience de douze hommes qui ont souvent douté, parfois touché le fond, mais qui ont tous été transformés par la paternité et leurs épreuves.
    Ils ont surmonté la stérilité, le deuil, le handicap, le déshonneur, l'addiction, la violence, l'absence... Ils sont pères de famille, chefs d'entreprise, prêtre, artiste, militants ou engagés. Tous nous révèlent le vrai sens de leur paternité : ce don que l'on reçoit d'en haut, et qui se vit, jour après jour, sur terre. Ils nous parlent du père qu'ils sont devenus, des joies et des espérances qui ont forgé leurs coeurs.
    Un magnifique cadeau pour tous ceux que l'on appelle « père » sur terre, pour leurs épouses, leurs enfants, et pour tous ceux qui cherchent le visage de « notre Père qui est aux cieux ».

    Conscients que l'on ne devrait jamais être parent seul, les auteurs de ce livre ont décidé de reverser leurs droits d'auteurs à l'association La Tilma, maison qui héberge des femmes enceintes en difficulté, le plus souvent... parce que le père est parti.

  • Un missel qui présente aux fidèles, en un volume unique, les textes liturgiques pour toute l'année.
    Le missel Laudate a été composé en premier lieu à l'usage des fidèles et des communautés qui participent à la liturgie de la messe célébrée en chant grégorien, suivant le Missel romain de 2002.
    Il s'adresse plus largement à tous les catholiques de langue française, auxquels il offre les textes du Missel romain et du Lectionnaire romain dans leur dernière traduction française approuvée, ainsi que de riches commentaires liturgiques, une introduction à la vie sacramentelle de l'Église, un guide de la prière personnelle et de la Liturgie des heures, et un choix de prières et de chants usuels.

    Couverture integra, dans un coffret cartonnée, avec 4 signets.

    L'édition du missel Laudate a été dirigée par D. Thomas Diradourian et D. Jean-Xavier Salefran, de la communauté Saint-Martin, et par Bruno Nougayrède.

  • « Nous n'incarnons en rien l'image du «bon chrétien'', si cela signifie être parfait, sans faille et marcher droit. Hugues et moi, nous nous savons profondément pécheurs - la lecture de ce livre vous en convaincra ! - incapables d'aimer et de se laisser aimer, comme Dieu nous y invite. Ce que nous savons cependant, et qui fait que, finalement, nous sommes de bons chrétiens, dans le vrai sens du terme, c'est l'expérience d'être au quotidien démesurément et infiniment aimés de Dieu, en voici les preuves... ».
    Avec une joie de vivre et un humour débordants, Brigitte Bédard nous entraîne dans le ménage à trois que forme son couple avec le Seigneur. Année après année, leur cheminement avec ses joies et ses peines, ses difficultés et ses avancées atteste de la profondeur de leur conversion, de la découverte de leur mission de couple et surtout des signes de l'amour de Dieu, présent au quotidien auprès de chacun de nous.

empty