Nouvelle Cite

  • Prier 15 jours avec... t.237 ; François Mauriac

    Philippe Dazet-Brun

    • Nouvelle cite
    • 10 Mars 2022

    François Mauriac (1885-1970) compte parmi les figures majeures du catholicisme. Il fut le contraire de l'homme replié sur sa foi, comme emmuré dans ses fermes convictions. Il ouvrait les vastes espaces du dialogue y compris et surtout avec ceux qui s'étaient éloignés de Dieu ou qui ne L'avaient jamais approché. Nulle leçon de catéchisme de la part de cet homme de foi : il livrait son coeur ; et son coeur était plein de Dieu. En témoin, François Mauriac tentait d'amorcer chez l'autre un cheminement.
    Il était convaincu que la prière confortait la foi ; elle balayait les doutes et fertilisait le quotidien du croyant en purifiant son action. Mauriac lui prêtait même un pouvoir infini.

  • Apprenti papa

    Benoît de Cacqueray

    • Nouvelle cite
    • 14 Avril 2022

    Marié sur le tard, Benoit de Cacqueray aurait pu espérer capitaliser sur une expérience plus longue pour affronter l'éducation de ses enfants. Ce n'est pas si simple. Le métier de papa mène rapidement à des questionnements plus ou moins élaborés, qui se frotteront tôt ou tard au réel, au détour d'une attitude ou d'une parole d'enfant. Au préalable, il faut déjà s'entendre sur ce qui est attendu d'un père, et même d'un homme. Pour le meilleur comme pour le pire, chacun reste tributaire de ce que lui ont transmis ses propres parents, et leurs parents avant eux... Déjà avec un enfant, impossible de tout contrôler, que dire avec cinq ? D'ailleurs, est-ce un mal ? Il y a bien des points qui méritent réflexion. Que faire si l'alternative « rose pour les filles / bleu pour les garçons » vendue par les supermarchés ne nous emballe pas plus que ça ? Si l'on n'a pas trop envie de participer activement à la destruction de la planète ? Et si l'on a, au contraire, quelques ambitions du côté de l'idée d'aimer et de la prière en famille ? En somme, une belle aventure !

  • Ce que dit la Bible sur... t.45 ; le pain

    Christophe Pichon

    • Nouvelle cite
    • 10 Mars 2022

    Des générations bibliques ont préparé, cuit, présenté et mangé du pain, fait de céréales issues d'un territoire et d'un terroir. Il dit donc le rapport des humains au sol. Il se mange sur la route ou dans les maisons, où que l'on soit. Il est omniprésent.
    La fabrication du pain n'est pas éloignée de la maternité. Le préparer est un travail à la sueur du front, comme l'enfantement est un travail. L'absence de pain ou la famine est comparable à la stérilité. Le pain a rapport avec la survie, la subsistance et la vie.
    Manger le pain s'accompagne en outre de sa célébration. Il est un aliment, mais bien plus encore. La métaphore du pain comme Parole de Dieu invite à y voir une nourriture qui relie, matériellement et symboliquement, les humains avec Dieu. Il est relationnel.
    Enfin, comme le dit le substantif français « compagnon » (littéralement « celui qui partage le pain avec »), manger du pain avec d'autres, des proches, des compatriotes avec ou sans terre, des étrangers de passage ou résidents, signale un enjeu social. Celles et ceux qui n'ont pas ou plus de pain méritent une attention privilégiée. Il est révélateur.

  • Prier 15 jours avec... t.236 ; Maria Valtorta

    François-Michel Debroise

    • Nouvelle cite
    • 13 Janvier 2022

    Maria Valtorta (1897-1961) est une mystique italienne, connue mondialement pour ses écrits issus de visions et de dictées de Jésus. Grièvement blessée dans sa jeunesse, elle souffrira beaucoup et ne pourra plus quitter sa chambre à partir de 1934. En 1943, elle commence son activité d'écrivain et remplira en quatre ans 122 cahiers d'écolier. Les deux tiers relatent la vision monumentale de la vie de Jésus il y a 2 000 ans, une vie étonnante de précision historique et scientifique qui conforte l'Évangile éternel, sans contradictions ni omissions. Mais ce sont aussi des commentaires sur l'Écriture sainte, des leçons de doctrine, des récits de premiers chrétiens et martyrs, des enseignements pour la vie de foi, sans compter des pages de son journal spirituel. Cependant, l'oeuvre, bien que reconnue et encouragée par Pie XII, fut combattue par certains membres du Saint-Office qui attendirent la mort du Saint-Père pour mettre l'ouvrage à l'Index des livres interdits qui fut supprimé six ans plus tard. L'oeuvre, continuellement réimprimée et diffusée en 28 langues, est désormais largement connue dans le monde entier.

  • Encordés au Christ : soixante ans de sacerdoce

    Franck Colonel-Bertrand

    • Nouvelle cite
    • 21 Avril 2022

    Paul, Yves et Bernard REYMOND sont tous les trois nés en 1934, dans deux vallées savoyardes voisines, la Maurienne et la Tarentaise. Ils ont été des gamins de la montagne, celle d'avant les stations de ski, un monde plus rude, aujourd'hui disparu. Ils ont traversé la Guerre, connu le petit séminaire, le séminaire, l'Algérie. Ils ont été ordonnés prêtres la même année, en 1961. En 2021, ils ont fêté ensemble soixante années de sacerdoce. Les rassembler était naturel.
    Mais il a fallu pour cela l'intuition d'un diacre de Maurienne qui a plongé les racines de sa propre foi dans laterre qu'ils ont labourée.
    Ce livre est à la fois une relecture de vie et une réflexion sur l'avenir de l'Église et ses défis, menée avec espérance et lucidité. C'est un hommage à des pasteurs qui ont su prendre soin du peuple des baptisés et bien au-delà. Ils ont vibré à l'unisson des espoirs suscités par le concile Vatican II, portés par une vie nourrie de prière et tournée vers le service des autres. Ils sillonnent encore les routes pour célébrer l'eucharistie dans des paroisses éloignées, à bientôt 90 ans. Comment voient-ils l'Église de demain ?

  • Prier 15 jours avec... t.237 ; Henri de Lubac

    Emmanuel Decaux

    • Nouvelle cite
    • 10 Février 2022

    Le père Henri de Lubac (1896-1991) est une des grandes figures du catholicisme au XXème siècle. Lecteur infatigable des Pères de l'Eglise, il a oeuvré toute sa vie au renouveau d'une pensée chrétienne traversée par de profondes remises en question. Il est reconnu comme un des acteurs majeurs du Concile Vatican II (1962 - 1965) : ouvrier de l'ombre, il a permis de mieux saisir la mission particulière de l'Eglise au coeur du monde. Sa vie fut jalonnée de multiples combats : admiré par les uns, rejeté par d'autres, il dû frayer sa route en acceptant les embûches. Professeur de théologie aux facultés de Lyon, il fut notamment réduit au silence par les autorités romaines, avant que le pape Jean XXIII ne le rappelle pour préparer le Concile. Il devait y rencontrer le futur Jean-Paul II, qui le fit cardinal en 1983. Dans cet ouvrage, son oeuvre est abordée en regard avec les Exercices spirituels de saint Ignace de Loyola († 1556), fondateur de la Compagnie de Jésus, dont Lubac fut le disciple.

  • Prier 15 jours avec... t.82 ; Pauline-Marie Jaricot

    ,

    • Nouvelle cite
    • 27 Janvier 2022

    Pauline-Marie Jaricot (1799-1862) est connue pour son action en faveur de l'Église. Cette laïque lyonnaise est la fondatrice en 1822 de l'OEuvre de la Propagation de la Foi - qui donnera naissance aux OEuvres Pontificales Missionnaires (OPM) - par laquelle l'Église catholique aide aujourd'hui au financement de milliers d'églises issues de la mission dans le monde. Après sa conversion à 17 ans, elle connut une vie très mouvementée, pleine d'initiatives apostoliques et sociales au service du monde ouvrier de l'époque (les canuts de Lyon), de réussites lumineuses et d'échecs retentissants, surtout à la fin de sa vie. Ce livre s'attache à montrer comment son intimité avec le Christ est à la base de toutes ses actions. Adoration eucharistique et dévotion au Sacré-Coeur riche en miséricorde sont au centre de sa vie de prière très universelle. Pauline-Marie Jaricot est béatifiée le 22 mai 2022, année qui fête ainsi le 160e anniversaire de sa mort et le 200e anniversaire de la fondation de son oeuvre.

  • Prier 15 jours avec... t.15 ; saint Bernard

    Pierre-Yves Emery

    • Nouvelle cite
    • 21 Avril 2022

    Saint Bernard (1090-1153) est connu comme moine authentique, un grand spirituel et un écrivain hors pair. À partir de ses Sermons pour l'année, ce petit livre nous fait entrer dans son expérience intérieure par un biais original : comment inclure dans le dynamisme de la vie spirituelle toute cette part de soi-même qu'on est tenté de ressentir avec méfiance : l'affectivité, la sensibilité, les sentiments ? Pour saint Bernard, sans les confondre avec la foi, ces réalités humaines doivent entrer dans le mouvement de la foi pour y devenir ferveur, élan, amour. C'est la conversion du désir qui donne à l'homme sa pleine liberté.

  • être père dans le judaïsme, le christianisme et l'islam

    Isabelle Lévy

    • Nouvelle cite
    • 16 Septembre 2021

    La femme devient mère en mettant au monde un enfant. Quant à l'homme, il ne lui suffi t pas de donner au nouveau-né son patronyme et de subvenir à ses besoins matériels pour être père, le dessein divin ayant prévu pour lui autre chose.
    Alors que notre société s'éloigne depuis plusieurs générations de ses repères judéo-chrétiens, bien plus de pères qu'on ne l'imagine éduquent leurs enfants dans la foi de leurs ancêtres avec ses rites, ses croyances et ses traditions. Si chacun espère pour ses enfants tout le bonheur du monde, les pères croyants désirent en plus leur transmettre la foi en Abraham, Jésus ou Mohammad.
    Le recueil du témoignage d'un grand nombre de pères juifs, chrétiens et musulmans, comme de personnalités de chacune de ces religions, dessine une paternité en quête de sens à transmettre. Avec tendresse et humour, entre questionnement et détermination, des pères croyants se confient.

  • Passons sur l'autre rive : vers une vie religieuse renouvelée Nouv.

    Passons sur l'autre rive : vers une vie religieuse renouvelée

    Francois Bustillo

    • Nouvelle cite
    • 19 Mai 2022

    La vie religieuse est aujourd'hui fortement questionnée, bousculée par une société sécularisée et déchristianisée. Est-ce à dire qu'elle n'a plus rien à dire, qu'elle ne peut plus attirer et faire sens pour des jeunes de notre temps ?
    Une attitude nouvelle est requise, celle d'accepter le réel sans nostalgie du passé, en affrontant le monde actuel pour y discerner les signes de Sa présence agissante. Il est une tentation de vouloir l'uniformité, bien confortable, mais la diversité des tendances sera une richesse : usons de compréhension face à la demande de vie radicale - en veillant à ne pas sombrer dans la rigidité.
    Hier comme aujourd'hui, par-delà les préoccupations qui nous habitent, la vie consacrée est une histoire d'amour, d'amour de tous, d'amour les uns pour les autres. Ainsi le commandement « nouveau » de Jésus : « aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » est-il d'une vive actualité et permet de faire signe dans une société malade de solitude.

  • Prier 15 jours avec... t.226 ; le cardinal Etchegaray

    Herve Chiaverini

    • Nouvelle cite
    • 26 Août 2021

    Roger-Marie-Elie Etchegaray (1922-2019) provient d'un petit village du pays basque.
    Après son ordination sacerdotale, en 1947, il enchaîne les responsabilités qui lui permettent de mettre au service ses qualités de diplomate et d'organisateur. Il participe comme expert aux sessions du concile Vatican II.
    Mgr Etchegaray devient en 1971, archevêque de Marseille : il a 48 ans. Sa jeunesse, sa capacité à exprimer avec souplesse la richesse de la foi, la chaleur de son sourire et de sa parole, son attention aux personnes et surtout aux petits font merveille.
    Le Pape Jean-Paul II le crée cardinal en juin 1979. Premier cardinal romain à entrer en Chine (1980), il sera l'émissaire personnel du Pape sur tous les points chauds de la planète. Le Pape Jean-Paul II lui confie ensuite la mise en place de la 1e Journée mondiale de prière pour la paix à Assise en 1986. Puis ce sera le comité pour le Grand Jubilé de l'An 2000.
    A 95 ans, en janvier 2017, il quitte Rome pour rentrer au pays basque, en maison de retraite à Cambo-les-Bains. Il décède le 4 septembre 2019.

  • Ce que dit la Bible sur... ; la paternité

    André Wénin

    • Nouvelle cite
    • 2 Septembre 2021

    A partir de grandes figures bibliques et d'événements relatés par les Ecritures, l'auteur s'intéresse à ce qui fait la paternité et aux grandes étapes qui « font » un père. En parcourant le chemin qui fait devenir « père », il étudie aussi les voies de traverse qui défigurent l'homme-père : l'absence, la violence, etc. Le père est aussi le signe d'une lignée, d'un héritage qui peut être poids ou grâce. Pour l'homme biblique, la descendance comme l'ascendance est importante et permet l'appartenance à un peuple. De nombreuses indications pour vivre aujourd'hui une juste paternité.

  • Prier 15 jours avec... t.234 ; maître Eckhart

    Anne-Marie Vannier

    • Nouvelle cite
    • 7 Octobre 2021

    Eckhart von Hochheim, dit Maître Eckhart, (1260 -1328) est un dominicain et un philosophe mystique allemand. Son enseignement est une invitation au détachement considéré comme la condition nécessaire de l'union à Dieu et à l'enfantement de Dieu dans l'âme.
    Il enseigna à Paris et en Allemagne, puis sera élu premier provincial de la province dominicaine de Saxonia qui regroupe alors 47 couvents de frères.
    Vers 1311, Maître Eckhart est envoyé une seconde fois à Paris pour y enseigner, mais en 1326, un procès d'inquisition est lancé contre lui. C'est la première fois qu'un Maître en théologie, qui plus est la principale figure intellectuelle de son Ordre, est objet d'inquisition. Il lui est notamment reproché ses prédications "vulgaires", trop accessibles au peuple, aux gens "simples". Eckhart meurt en 1328, avant de connaître la sanction finale.

  • L'ouvrage s'ouvre sur le sens du silence, signe du lien important que Madeleine fait entre prière et silence. Á ses yeux, deux grands obstacles s'opposent à la prière dans la vie des gens ordinaires : le fait d'avoir à faire face à beaucoup d'occupations et le fait de vivre dans le bruit. Pour prier, il faut un minimum de silence.
    Chez Madeleine Delbrêl, rien ne reste seulement au stade de l'intelligence ; quand elle parle d'« explosion » de l'Évangile, cela signifie qu'il se répand partout en elle, qu'elle en est habitée, qu'elle devient elle-même Évangile vivant. La lecture de la Parole prend alors en elle toute sa dimension spirituelle et missionnaire. Comme elle le dira sans craindre le paradoxe : l'Évangile n'est pas fait pour être lu, il est fait pour être reçu en nous.

  • Figure toujours plus connue, citée et appréciée, Madeleine Delbrêl n'a pas fini de nous accompagner sur les routes de notre monde. Son expérience humaine, son intuition profonde d'un Dieu présent au milieu des hommes de toutes conditions, son écriture fine et percutante, font d'elle une source d'inspiration - et d'action - pour tous :

    "Nous autres, gens de la rue, croyons de toutes nos forces, que cette rue, que ce monde où Dieu nous a mis est pour nous le lieu de notre sainteté.".

    Elle est habitée par les immenses bouleversements de société vécus au XXe siècle et qui se prolongent en ce début de troisième millénaire. Elle veut aller plus loin, plus profond dans les complexités de la vie et « l'abîme insondable des mystères de Dieu ». Ces textes, puisés dans l'ensemble de ses oeuvres complètes, dans une variété de style littéraire, invitent à la rencontre et à la confiance. Son procès de béatification est en cours.

  • L'unité dans l'expérience mystique "Paradis 1949" de Chiara Lubich

    Collectif

    • Nouvelle cite
    • 20 Janvier 2022

    Au milieu du XXe siècle, l'idéal de l'unité illumine la vie de Chiara Lubich et donne naissance à un grand mouvement ecclésial. Le livre revisite cette inspiration, connue sous le nom de "Paradis 1949", et la propose d'une manière authentique et fidèle, et en même temps actuelle et créative. Parmi les sujets abordés : - L'unité et la diversité - Liberté et obéissance dans la dynamique de l'unité - L'unité et le « n'être rien » dans les relations humaines en Christ

  • Madeleine Delbrêl et les saints du Carmel : un héritage revisité

    Sophie Mathis

    • Nouvelle cite
    • 15 Avril 2021

    Madeleine Delbrêl (1904-1964) a cherché à comprendre la foi qui l'a " éblouie " un 29 mars 1924, après une période d'athéisme. La lecture intensive d'auteurs spirituels a nourri sa soif, parmi lesquels les saints du Carmel. L'étude met à jour cette source majeure de la spiritualité de Madeleine, en relevant non seulement des affinités avec l'esprit du Carmel, mais des convergences de fond qui témoignent de la compréhension que la jeune convertie avait pu acquérir de la Réforme thérésienne et des mystiques castillans, en particulier de Jean de la Croix, proclamé docteur de l'Eglise en 1926.
    L'expérience de Dieu, à travers la nuit de la souffrance et de l'athéisme, mais aussi par la contemplation de la beauté, l'oraison comme lieu essentiel de conversion, creuset de la vie théologale et missionnaire... en sont quelques points communs. Mais si Madeleine puise dans cet héritage, elle l'actualise par le questionnement propre de son temps : l'athéisme croissant provoque ainsi la foi à une conversion permanente, qui se réalise dans un amour fraternel inconditionnel pour les incroyants et les plus pauvres.

  • Charles de Foucauld sur les pas de Jésus de Nazareth

    Annie De Jésus

    • Nouvelle cite
    • 29 Avril 2021

    Parmi les très nombreux textes sur Charles de Foucauld, ce livre, Charles de Foucauld, sur les pas de Jésus de Nazareth, se caractérise par le fait d'avoir été pensé et écrit par une Petite soeur de Jésus, avec l'intention de présenter ce « frère universel » à partir de ses écrits (lettres et notes spirituelles).
    L'auteur met en lumière la radicalité évangélique de Charles de Foucauld, sur les pas de Jésus à travers les différentes étapes de sa vie (1858-1916).
    Ces pages, à la fois, narratives et spirituelles, montrent bien comment cet imitateur du Christ, ce nouveau saint de l'Église, peut encore faire découvrir l'Évangile à beaucoup, à travers sa passionnante aventure.

  • Prier 15 jours avec... t.180 ; Pier Giorgio Frassati

    Charles Desjobert

    • Nouvelle cite
    • 13 Février 2020

    Prier 15 jours avec Pier Giorgio Frassati nous met au contact d'une de ces âmes de feu, passionnées, qui vont droit au but. Né dans une famille de grand renom, Pier Giorgio a tout pour s'installer dans une vie confortable et mondaine. Pourtant il choisit une autre voie, celle du service des plus pauvres dans les faubourgs de Turin. Malgré l'incompréhension de ses proches, il étonne tout autant par sa volonté et son humilité que par sa gaieté et son énergie inépuisable. Alpiniste de haut niveau, il parcourt les montagnes et y découvre la joie du dépassement de soi. Investi dans de nombreux mouvements étudiants, Giorgio est également très actif dans les mouvements politiques de son temps, combattant le fascisme naissant. La lecture de ses lettres nous révèle son amour profond pour ceux qui sont délaissés, mais aussi les luttes qu'il doit mener pour persévérer dans son désir de servir ses frères. A l'âge de vingt-quatre ans, Pier Giorgio, sur le point de terminer ses études d'ingénieur, contracte la poliomyélite et meurt soudainement le 4 juillet 1925.
    Béatifié en 1990, il est le saint patron des sportifs.

  • Prier 15 jours avec... t.67 ; Antoine de Padoue

    ,

    • Nouvelle cite
    • 24 Juin 2021

    Saint Antoine de Padoue (1195-1231) est surtout invoqué pour retrouver des objets égarés... Une image populaire qui cache sa riche figure de théologien formé à l'école de saint Augustin, de profond connaisseur des écritures, amoureux du Christ et de la Vierge, de contemplatif en quête de silence et de prière, d'apôtre prêchant l'Évangile sur les routes du monde à la suite de François d'Assise, de défenseur des pauvres face aux grands de ce monde. Ces méditations, inspirées de ses Sermons, ouvrent nos coeurs à la foi, à la confiance, aux chemins vers la sainteté.

  • L'Eglise a besoin de créatifs

    Amarù Cazenave

    • Nouvelle cite
    • 20 Mai 2021

    Tandis que les outils numériques fleurissent et ne cessent d'évoluer, la communication dans l'Eglise peine et se cherche encore. Animé par sa foi et son désir de partager Jésus comme un "bon plan", Amarù Cazenave transmet son expérience personnelle de la télévision sur les réseaux sociaux et dans l'Eglise institutionnelle à travers son site "Jésus Box". Sa passion de transmettre l'invite à mettre à disposition des outils, des savoir-faire, mais surtout aider les communicants à se poser les bonnes questions pour trouver des réponses créatives.
    Mais parce que créativité rime avec sincérité, c'est tout un chacun qui est en mesure de faire du neuf pour annoncer la Bonne nouvelle. Amarù Cazenave propose ses réflexions quotidiennes pour challenger sa créativité et celle de l'Eglise.

  • Prier 15 jours avec... t.16 ; Charles de Foucauld

    Michel Lafon

    • Nouvelle cite
    • 11 Mai 2016
  • Prier 15 jours avec... ; les Pères du désert

    Marie-Anne Vannier

    • Nouvelle cite
    • 11 Juin 2020

    Les Pères du désert continuent de nous emplir de leur sagesse, eux qui vécurent aux IIIe et IVe siècles, en communauté ou bien en ermites dans le désert d'Égypte.
    Moines, évêques, parfois même laïcs, voire femmes, ils sont ces « athlètes de Dieu » qui édifient par leur bon sens, simplicité et sainteté.
    On y trouve par exemple Athanase d'Alexandrie, Cyrille d'Alexandrie, Grégoire de Nazianze, Antoine du désert et bien d'autres, dont les apophtegmes ou sentences nous sont parvenues.
    L'Abba Évagre dit : "Quand une pensée ennemie monte dans ton coeur, ne cherche pas à prier d'une manière ou de l'autre, mais aiguise l'épée des larmes".
    Quelques-uns des vieillards vont chez Abba Poémen et lui disent : "A ton avis, quand nous voyons un frère dormir à l'office, faut-il le secouer pour qu'il se tienne éveillé durant la prière ? " Il leur dit : "Moi, quand je vois le frère dormir, je lui mets la tête sur mes genoux et je le fais reposer".

  • Prier 15 jours avec... t.220 ; les lieux saints

    Jean Daniel Gullung

    • Nouvelle cite
    • 26 Septembre 2019

    Ce Prier 15 jours avec les lieux saints, à travers un choix de lieux saints parmi les plus fréquentés, pourra accompagner la prière du lecteur, familier ou non de la Terre Sainte. Il pourra même se retrouver dans les bagages des pèlerins qui auront le bonheur de s'y rendre. A partir de quinze hauts lieux de la foi chrétienne, imprégnés de l'histoire, du témoignage des pierres, on parcourt l'histoire de la vie de chacun, avec ses périodes de vie faciles et difficiles. On chemine à travers des lieux comme : Bethléem, Nazareth, Cana, le lac de Tibériade, Jéricho, le Jourdain, Jérusalem, Césarée, Béthanie, Emmaüs, etc.
    Prier 15 jours avec les lieux saints est une invitation au voyage. Les commentaires proposés offrent une lecture actualisée et nourrissante de la Parole de Dieu, ainsi que des repères archéologiques et historiques. Des paysages, des visages viendront accompagner cette méditation sur les pas de Jésus, confirmant l'invitation au voyage proposée.

empty