Parole Et Silence

  • «?Soeurs et frères, hier, la Conférence Épiscopale et la Conférence des religieux et des religieuses de France ont reçu le rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Église, chargée d'évaluer l'ampleur du phénomène des agressions et des violences sexuelles commises sur les mineurs à partir de 1950. Malheureusement, le nombre en est considérable. Je désire exprimer aux victimes ma tristesse et ma douleur pour les traumatismes qu'elles ont subis et ma honte, notre honte, ma honte, pour la très longue incapacité de l'Église à les mettre au centre de ses préoccupations, et je les assure de ma prière. Et je prie et prions tous ensemble : «A toi Seigneur la gloire, à nous la honte» : c'est le moment de la honte. J'encourage les évêques et vous, chers frères, qui êtes venus ici partager ce moment, j'encourage les évêques et les Supérieurs religieux à continuer à faire des efforts afin que de semblables drames ne se reproduisent pas.?»

  • Méditations matinales : 21 mars 2020 - 21 avril 2020

    Pape François

    • Parole et silence
    • 27 Janvier 2022

    Les homélies quotidiennes du Pape lors de la messe à la maison Sainte-Marthe, chaque matin, illustrent à merveille le style du nouveau pape et sa capacité à se faire comprendre par des personnes de tous horizons.
    Un langage simple, direct, familier. Un contenu qui interpelle la conscience et le coeur de chacun en répondant aux souffrances et à l'aspiration de recherche intérieure de l'homme contemporain.
    Des métaphores, des images capables de toucher ceux qui les écoutent en les ramenant au concret du quotidien de leur vie.
    Loin d'une présentation théorique des vérités de la foi, le pape François propose au jour le jour le mystère chrétien dans sa manifestation pratique et éminemment personnel.
    Ce petit ouvrage rassemble les homélies quotidiennes du pape François, prononcées dans la chapelle de la maison Sainte Marthe (où il a décidé de résider), du 21 mars 2020 au 21 avril 2020 en pleine pandémie .
    Avec un style simple et ouvert, le message et la solidarité du pape François sont d'un enthousiasme contagieux.

  • Entretiens avec des journalistes t.3

    Pape François

    • Parole et silence
    • 24 Février 2022

    Depuis le jour où Alberto Cavallari a interviewé pour la BBC et la Corriere della Sera le Pape Paul VI, les journalistes aspirent à un contact direct avec le pape pour «?sentir?» ses opinions, ses orientations. Avec la multiplication des voyages pontificaux se sont développées des entrevues de groupe facilitées par le fait que bon nombre de journalistes «?accrédités?» font le voyage sur le même vol que le Pape.

    Ce troisième volume rassemble dans l'ordre chronologique les entretiens du pape François avec les journalistes qui l'ont accompagné durant ses voyages entre 2018 et 2020.

    Ces textes, comme le reconnaît le pape François lui-même, sont extrêmement importants : ils manifestent avec clarté, simplicité et sans détour ses pensées profondes. À de nombreuses reprises ses propos ont suscité étonnements et commentaires. Nous sommes là dans une des caractéristiques du pontificat d'un pasteur qui entend être au plus près des problèmes, des questions, des blessures. Tout en manifestant la richesse de son message, ces entretiens révèlent également la personnalité de François : son attention aux enfants, aux jeunes, aux personnes âgées ; sa priorité à témoigner de la miséricorde et de la tendresse de Dieu ; sa passion pour les gens, la rencontre et le dialogue ; son désir à rencontrer Dieu dans la vie quotidienne.

  • Une année avec le pape François

    Pape François

    • Parole et silence
    • 18 Novembre 2021

    Les méditations du Pape lors de l'Angelus, chaque dimanche matin, illustrent à merveille sa capacité à faire entrer des personnes de tous horizons dans l'Évangile. Un langage simple, direct, familier. Un contenu qui interpelle la conscience et le coeur de chacun en répondant aux souffrances et à l'aspiration de recherche intérieure de l'homme contemporain.

    365 textes tirés de ses Angelus prononcés sur la place saint Pierre. Quelques trésors à méditer en notre coeur avec l'évangile de saint Luc. En prenant cinq minutes tous les jours avec François, c'est pour nous l'occasion de nous laisser rejoindre par Jésus qui nous a promis d'être avec nous tous les jours.

  • Il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu

    Pape François

    • Parole et silence
    • 9 Septembre 2021

    «?Quand nous expérimentons la force de l'amour de Dieu, quand nous reconnaissons sa présence de Père dans notre vie personnelle et communautaire, il nous est impossible de ne pas annoncer et partager ce que nous avons vu et entendu. La relation de Jésus avec ses disciples, son humanité qui se révèle à nous dans le mystère de l'incarnation, dans son Évangile et dans sa Pâque nous font voir jusqu'à quel point Dieu aime notre humanité et fait siennes nos joies et nos souffrances, nos désirs et nos angoisses. Tout dans le Christ nous rappelle que le monde dans lequel nous vivons et son besoin de rédemption ne lui sont pas étrangers et nous invite également à nous sentir partie active de cette mission : « Allez donc aux croisées des chemins : tous ceux que vous trouverez, invitez-les » (Mt 22, 9)?».

    Ce livre rassemble les textes du Pape François sur la Mission : les messages pour les journées mondiales des missions et trois chapitres de l'exhortation apostolique Evangelii gaudium sur l'évangélisation.

  • Méditations matinales : 22 avril 2020 - 17 mai 2020

    Pape François

    • Parole et silence
    • 21 Octobre 2021

    Les homélies quotidiennes du Pape lors de la messe à la maison Sainte-Marthe, chaque matin, illustrent à merveille le style du nouveau pape et sa capacité à se faire comprendre par des personnes de tous horizons.
    Un langage simple, direct, familier. Un contenu qui interpelle la conscience et le coeur de chacun en répondant aux souffrances et à l'aspiration de recherche intérieure de l'homme contemporain.
    Des métaphores, des images capables de toucher ceux qui les écoutent en les ramenant au concret du quotidien de leur vie.
    Loin d'une présentation théorique des vérités de la foi, le pape François propose au jour le jour le mystère chrétien dans sa manifestation pratique et éminemment personnel.
    Ce petit ouvrage rassemble les homélies quotidiennes du pape François, prononcées dans la chapelle de la maison Sainte Marthe (où il a décidé de résider), du 22 avril 2020 au 17 mai 2020 en pleine pandémie .
    Avec un style simple et ouvert, le message et la solidarité du pape François sont d'un enthousiasme contagieux.

  • La conversion écologique

    Pape François

    • Parole et silence
    • 8 Juillet 2021

    «?La conversion écologique nous fait voir l'harmonie générale, le lien entre tout : tout est lié, tout est en relation. Dans nos sociétés humaines, nous avons perdu ce sens du lien humain. Je parle de cette relation fondamentale qui crée l'harmonie humaine. Souvent nous avons perdu le sens des racines, de l'appartenance. Quand un peuple perd le sens des racines, il perd sa propre identité. Il y a l'appartenance à une tradition, à une humanité, à un mode de vie... C'est pourquoi il est très important aujourd'hui de prendre soin des racines de notre appartenance, pour que les fruits soient bons.?».

    Ce livre regroupe les différentes interventions du pape François à propos de la conversion écologique.

  • Fratelli tutti : tous frères ; lettre encyclique

    Pape François

    • Parole et silence
    • 25 Mars 2021

    Huit ans après son élection, le Pape François a écrit une nouvelle encyclique, qui représente le point de confluence d'une grande partie de son magistère. La fraternité fut le premier thème que François évoqua au moment de commencer son pontificat, quand il a incliné la tête devant les gens rassemblés sur la place Saint-Pierre. Là, il a défini la relation entre l'évêque et le peuple comme un « chemin de fraternité » et exprima ce désir : « Prions toujours pour nous : l'un pour l'autre. Prions pour le monde entier afin qu'advienne une grande fraternité ».

    Le titre est une citation directe des Admonitions de saint François : Fratelli tutti. Or, cela indique une fraternité qui s'étend non seulement aux êtres humains mais aussi immédiatement à la terre, en pleine harmonie avec l'autre encyclique du Pape, Laudato si.

    Antonio Spadaro

  • Dieu au coeur de la crise

    Pape François

    • Parole et silence
    • 10 Juin 2021

    «?Crise sanitaire, crise économique, sociale et même ecclésiale qui a frappé aveuglément le monde entier : la crise a cessé d'être un lieu commun des discours et de l'establishment intellectuel pour devenir une réalité partagée par tous. Ce fléau est une mise à l'épreuve qui n'est pas indifférente et, en même temps, une grande occasion de nous convertir et de retrouver une authenticité?».

    «?La tempête démasque notre vulnérabilité et révèle ces sécurités, fausses et superflues, avec lesquelles nous avons construit nos agendas, nos projets, nos habitudes et priorités. À la faveur de la tempête, est tombé le maquillage des stéréotypes avec lequel nous cachions nos «ego» toujours préoccupés de leur image ; et reste manifeste, encore une fois, cette appartenance commune (bénie), à laquelle nous ne pouvons pas nous soustraire : le fait d'être frères?».

  • Petit traité sur les origines de la pensée chrétienne

    Hippolyte Yomafou

    • Parole et silence
    • 24 Février 2022

    Sous la forme d'un dialogue fictif, Hippolyte Yomafou propose ici d'aider le chrétien qui veut comprendre sa foi. Ce qui est en jeu dans ce petit essai, c'est de saisir la nature de la relation entre le christianisme et la philosophie et la façon dont la pensée chrétienne s'est façonnée au contact de la philosophie. Car la foi en Jésus-Christ a une histoire.

    Ce présent traité situera notre démarche à trois niveaux : il s'agira pour commencer de présenter le contexte d'émergence du christianisme avec en toile de fond sa rencontre avec le polythéisme gréco-romain. Ensuite, nous soulèverons un coin du voile sur le regard que les chrétiens portaient sur leur religion et sur ses rapports avec la philosophie pour enfin aborder ce que fut concrètement le questionnement chrétien sur la philosophie.

    «?LA FOI et LA RAISON sont comme les deux ailes qui permettent à l'esprit humain de s'élever vers la contemplation de la vérité. C'est Dieu qui a mis au coeur de l'homme le désir de connaître la vérité et, au terme, de Le connaître lui-même afin que, Le connaissant et L'aimant, il puisse atteindre la pleine vérité sur lui-même?» écrivait Jean-Paul II dans l'introduction de l'encyclique Foi et Raison et nous voudrions y faire écho.

  • Jésus est ressuscité

    Benoît Xvi

    • Parole et silence
    • 11 Novembre 2021

    Ce livre regroupe les principes homélies de Joseph Ratzinger - Benoit XVI sur la résurrection.
    "Jésus est ressuscité et ne meurt plus. Il a enfoncé la porte vers une vie nouvelle qui ne connaît plus ni maladie ni mort. Il a pris l'homme en Dieu lui-même. « La chair et le sang ne peuvent hériter du royaume de Dieu » avait dit Paul dans la Première Lettre aux Corinthiens (15, 50)". 7 avril 2012.
    "Nous sommes libres. Par la résurrection de Jésus, l'amour s'est manifesté plus fort que la mort, plus fort que le mal. L'amour l'a fait descendre et il est en même temps la force par laquelle il est monté; la force par laquelle il nous porte avec lui. Unis à son amour, portés sur les ailes de son amour, comme des personnes qui aiment, nous descendons avec lui dans les ténèbres du monde, en sachant que nous montons aussi avec lui. Seigneur, montre aujourd'hui encore que l'amour est plus fort que la haine; qu'il est plus fort que la mort. Descends aussi dans les nuits et dans les enfers de notre temps et prends par la main ceux qui attendent. Conduis-les à la lumière !
    Sois aussi avec moi dans mes nuits obscures et conduis-moi au-dehors ! Aide-moi, aide-nous à descendre avec toi dans l'obscurité de ceux qui sont dans l'attente, qui crient des profondeurs vers toi ! Aide-nous à les conduire à ta lumière ! Aide-nous à parvenir au «oui» de l'amour, qui nous fait descendre et qui, précisément ainsi, nous fait monter également avec toi ! Amen". 7 avril 2006.

  • Sous la parole : homélies à partir de l'évangile selon saint Luc

    Hervé Giraud

    • Parole et silence
    • 24 Février 2022

    « Beaucoup ont entrepris de composer un récit... » Ces premiers mots de saint Luc, qui forment le porche du troisième évangile, expriment d'emblée la puissance inspiratrice de la vie et des paroles du Christ Jésus. Et l'on constate combien la probité de l'évangéliste est grande, quand il rappelle sans différer que ce récit s'appuie sur ceux qui « furent témoins oculaires et serviteurs de la Parole » (Lc 1,2). Mais, établissant la chaîne de transmission du témoignage, ne propose-t-il pas, bien plus, à son interlocuteur, cet « excellent Théophile », de prendre conscience de toute la puissance intrinsèque de cette Parole ? Or ils sont nombreux ces Théophile auprès desquels le prédicateur est amené à commenter « la solidité des enseignements (qu'ils ont) entendus » (Lc 1,4). À chacun d'eux, il est proposé ici de se placer « sous la Parole », pour mieux laisser, à nouveaux frais, le Verbe incarné s'adresser à tous.

    La seule ambition de ce recueil de commentaires de textes de l'Évangile selon saint Luc est de proposer à chacun d'acquérir une plus grande familiarité personnelle avec la Parole de Dieu. La préoccupation du prédicateur ne peut d'ailleurs résider que dans cette mise en relation, comme un cuisinier se met on ne peut mieux au service de ses convives en laissant s'exprimer pleinement les saveurs qu'il a travaillées. Ce travail de passeur, de témoin, est celui du disciple, de l'évangéliste, de tout homme ou de toute femme de bonne volonté qui établit dans sa vie une unité entre la Parole reçue, la Parole exprimée, la Parole vécue. C'est de cette façon qu'advient, aujourd'hui comme hier, une Parole, le Christ Jésus.

  • Oeuvres complètes t.5 : vérité et personne

    Maurice Zundel

    • Parole et silence
    • 17 Mars 2022

    Maurice Zundel, prêtre, mystique et théologien suisse du 20e siècle, s'est passionné, sa vie durant, pour les questions de la connaissance et de la vérité. Car, pour lui, connaître, c'est rejoindre la profondeur des choses et des êtres, s'en trouver enrichi et émerveillé, et tout au fond rencontrer la Source de toute existence.

    Ce cinquième volume des oeuvres complètes de Zundel rassemble les principaux écrits de l'abbé sur la connaissance et la vérité. En premier lieu, on y trouve sa thèse de doctorat en philosophie (de 1927), qui n'avait jamais été éditée : L'influence du nominalisme sur la pensée chrétienne.
    Ensuite, un livre écrit au tout début de la guerre 1939-45 : Ouverture sur le vrai. Cet ouvrage, décrit les différents modes de la connaissance : artistique, scientifique, philosophique, mystique et les différentes facettes de la vérité.
    Mais Zundel, depuis Le Caire où il est en ministère, affine son propos dès 1940, dans un petit ouvrage intitulé Allusions, un petit bijou qui résonne comme une hymne à la Vérité.
    En 1964, il écrit Dialogue avec la Vérité, synthèse de sa démarche en quête de la Vérité.

    Ces quatre ouvrages sont complétés ici par quatre articles très significatifs, où Zundel affirme de façon très claire : « la Vérité est une Personne ».
    Entendons : la Vérité absolue - qui est Beauté, Lumière, Amour - est une Personne, car, au coeur de la démarche de connaissance, il y a une rencontre avec le Mystère ineffable de l'être.

    Enfin, un nombre considérable d'inédits, tirés de l'oeuvre orale de Zundel, vient montrer comment sa pensée évolue, se précise et s'illumine.

  • L'histoire sainte racontée à mes petits-enfants

    Jean Duchesne

    • Parole et silence
    • 5 Décembre 2019

    Quand vint le temps de raconter des histoires à mes petits-enfants, il me sembla que, parmi celles qu'ils devaient absolument connaître, il y avait quantité de pages hautes en couleur de la Bible. Je me suis donc mis - en veillant à retenir leur attention, et en m'efforçant de ne rien cacher - à leur résumer tous les récits, en commençant par le début, c'est-à-dire la Création, et en pariant que les événements serviraient au moins à cadrer les contenus de cette littérature si touffue... L'aventure a duré jusqu'à l'été suivant, et même au-delà. Entretemps, leur arrière-grand-mère a manifesté le désir d'avoir elle aussi droit à ces histoires. Bien qu'elle fût fervente et « engagée », elle appartient à une génération où l'on ne recevait de la Bible que de rares morceaux...
    Puis mon épouse, nos amis, nos enfants, leurs conjoints ont aussi tenu à lire ces pages et à les commenter. C'est donc une Histoire Sainte destinée à quatre générations que l'on trouvera ici, renouant avec la tradition de la transmission orale au fil des âges. Bien entendu, il m'est régulièrement arrivé de frémir en me rendant compte de l'audace qu'il y avait à refaire une « Histoire sainte », maintenant que de savantes et belles traductions sont offertes à tous. Or ce livre illustré ne prétend pas du tout se substituer à elles. Il a pour seule ambition d'introduire à la Bible, en racontant toutes les histoires qu'elle contient - un peu de la même façon qu'autrefois les vitraux et les statues des cathédrales.
    La première édition ayant été épuisée, cette nouvelle édition réunit en un seul volume "Histoire Sainte" et "Histoire de Jésus".

  • Les enjeux de la liberté Nouv.

    Les enjeux de la liberté

    Matthieu Villemot

    • Parole et silence
    • 5 Mai 2022

    L'homme est libre, d'une liberté inaliénable et égale en tous, le libre arbitre. Cet état de fait n'est pas stable et tranquille. Il est contradictoire. Là est le paradoxe premier :
    Parce qu'il a le libre arbitre, l'homme rêve d'être libre purement et simplement, libre comme Dieu. La liberté est toujours rêve de libération.
    Après des définitions introductives nécessaires et étayées, la première partie de l'ouvrage dès lors sur ce libre arbitre, face à son adversaire le déterminisme, et répond aux principales objections au libre-arbitre aujourd'hui : la pulsion, les gênes, les neurosciences. La seconde partie porte sur la liberté collective, avec le concept assez original de libre-arbitre collectif. Enfin, troisième partie s'intéresse aux relations du libre-arbitre avec l'existence de Dieu : puis-je être libre si Dieu existe ? Il s'agit alors d'explorer l'aspect moral avec la question de l'initiative en Dieu (ma relation à Dieu ne peut-elle être que d'obéissance ?) et le problème de l'enfer puis les questions de prescience et de prédestination : si Dieu connaît l'avenir et est tout-puissant, puis-je être libre ?

  • Le livre du prophète Osée n'est pas sans ressemblance avec le Cantique des Cantiques. Il décrit, avec le symbole de l'amour conjugal, la fidélité de Dieu pour son peuple infidèle. Le sujet de fond : l'histoire d'Israël, non dans son déroulement extérieur, mais dans sa réalité profonde. Les points de repères historiques ne sont donc pas très précis.

    À la différence du Cantique des Cantique où seule la bien-aimée cherche, dans le livre d'Osée, le Seigneur cherche son peuple alors que son peuple ne le cherche pas. Dieu aime Israël, et dans les chapitres 4 à 14, chaque fois que le Seigneur prend la parole, c'est pour parler de son peuple ; Israël monopolise sa pensée et il n'a que lui à la bouche. Comment quelqu'un qui aime pourrait-il penser à autre chose qu'à l'être aimé ?

    Comment quelqu'un pourrait-il ne pas partager son amour ? Mais seul celui qui aime le Seigneur, peut être sur la même longueur d'onde que lui ; et c'est le cas du prophète dont la pensée s'harmonise spontanément avec celle de son Dieu.

  • Bérénice dévoilée Nouv.

    Bérénice dévoilée

    Barbara Lecompte

    • Parole et silence
    • 5 Mai 2022

    L'autre Bérénice... Non pas la célèbre reine biblique, amoureuse de Titus, héroïne de Racine, mais une mystérieuse dame de Jérusalem. Compatissante, elle tendit à Jésus un linge pour essuyer son visage tuméfié pendant son calvaire. Sur le linge resta miraculeusement imprimée la face du Christ, vraie icône - en latin vera icon - et Bérénice devint pour le monde latin, Véronique. Sainte Véronique, héroïne de la sixième station ! Peintures, sculptures ou vitraux, la gardienne de l'icône, porte-drapeau sanctifié, brandit partout son voile devant nos yeux. Mais Bérénice se dérobe... Ni Bérénice ni Véronique, chez Marc, Matthieu, Jean et Luc. C'est dans les évangiles apocryphes, les légendes et les traditions populaires qu'il faut la débusquer.
    Mêlant récits et références artistiques à ses propres intuitions, Barbara Lecompte part en quête de cette femme énigmatique...

  • Les Béatitudes

    Pape François

    • Parole et silence
    • 7 Décembre 2017

    Cela fait toujours du bien de lire et de méditer les Béatitudes ! Jésus les a proclamées au cours de sa première grande prédication, au bord du lac de Galilée. Il y avait une grande foule et il est monté sur la colline, pour instruire ses disciples, c'est pourquoi cette prédication est appelée «le discours sur la montagne». Dans la Bible, la montagne est perçue comme le lieu où Dieu se révèle, et Jésus en prêchant sur la colline se présente comme le maître divin, comme le nouveau Moïse. Et que révèle-t-il ? Jésus révèle le chemin de la vie, ce chemin qu'il parcourt lui-même, plus encore, qu'il est lui-même, et il le propose comme le chemin du vrai bonheur. Pendant toute sa vie, de sa naissance dans la grotte de Bethléem jusqu'à sa mort sur la croix et sa résurrection, Jésus a incarné les Béatitudes. Toutes les promesses du Royaume de Dieu se sont accomplies en lui.

  • Prêtres aujourd'hui : évangéliser dans un monde aux rationalités diverses ; colloque au séminaire pontifical français ; Rome, 13-15 février 2020 Nouv.

    Poursuivant la série des colloques biennaux organisés par le Séminaire pontifical français de Rome, consacrés à des questions de spiritualité sacerdotale et de théologie du ministère, ce volume reprend les contributions échangées lors de la rencontre tenue les 13-15 février 2020. L'enjeu de la rationalité envisagé dans un souci pastoral, évangélisateur, s'inscrit dans la réflexion actuelle sur « Foi et raison », avec une implication concrète. Il s'agit aussi de poser un diagnostic sur notre monde supposé rationnel, dont on constate qu'il est plutôt habité par des rationalités diverses ou multiples, pas toujours conciliables. Dans un tel contexte, la rationalité de la foi n'aurait-elle pas son mot à dire, avec prudence et modestie ? Et comment des prêtres, ministres d'un « culte rationnel » (Rm 12, 1), peuvent-ils situer leur ministère, au service des hommes et des croyants que le Verbe fait chair est venu sauver ?

    Lorsque ce colloque eut lieu, on ne savait rien encore de l'épreuve qui allait bientôt frapper le monde, y déchaînant des peurs irrationnelles en même temps que des désinvoltures irresponsables. La pandémie de Covid-19, qui a meurtri les sociétés, qui a mis les idées en crise, qui a bouleversé l'exercice de la pastorale de l'Eglise, qui a fragilisé les psychismes, a également mis à mal la rationalité de notre monde, faisant apparaître un peu plus clairement les contradictions qu'un consensus scientifique apparent parvenait jusqu'ici à voiler. Cette terrible péripétie restera, douloureusement, comme le signe que le sujet traité en février 2020 n'était pas sans quelque chose d'urgent, voire de prophétique.

  • En dehors des temps de prière, d'étude, de réunion, l'agenda d'un prêtre exorciste est rempli d'une suite de rendez-vous, précédés en général d'un premier entretien assuré par un prêtre de paroisse ou un membre du service diocésain. Une vraie rencontre est toujours inédite et imprévisible. À plus forte raison lorsque la personne, avec une confiance touchante, vous donne accès à son histoire personnelle et à ses combats intimes. Mais parfois l'imprévu prend une autre forme. Quelqu'un qui n'était pas invité est au rendez-vous. Un troisième, un tiers manifeste sa présence et prend la parole (prendre est le mot). Oui, le monde démoniaque est un monde réel. Devant cette réalité, on oscille entre aveuglement et fascination. On devrait plutôt exercer vigilance et résistance.

    C'est dans cet esprit que ce livre est écrit. On peut le lire comme un recueil de chroniques, dans les deux sens du terme : à la fois récits et commentaires personnels. Ou comme un témoignage, composé de brefs chapitres, à partir de choses vues et entendues. On trouverait dans l'histoire de l'Église et dans la vie des saints bien d'autres récits, plus impressionnants et plus significatifs. Mais ces exorcismes ordinaires vécus par un exorciste ordinaire peuvent apporter une information, susciter une réflexion, ouvrir des horizons.

  • Cet ouvrage voudrait être un instrument d'étude, pour une meilleure connaissance du concile Vatican II. Les seize textes conciliaires ne sont pas seulement analysés et commentés, mais présentés dans une histoire longue. Leur élaboration ne commence pas, comme on pourrait le penser, seulement à l'acte de convocation du concile, mais elle s'inscrit dans l'histoire de la théologie elle-même, le terreau où les documents vont pouvoir s'enraciner. De même, il est important de rappeler quels ont été leurs premiers fruits, dans les années qui ont suivi la clôture du concile, des années qui ont représenté à la fois une mise en application des textes mais qui ont comporté aussi divers développements.
    Son originalité est de présenter, pour chaque texte conciliaire, l'arrière-plan du texte dans l'histoire de la théologie et de la pastorale, un historique de la rédaction du texte, un commentaire de celui-ci, et une large évocation des prolongements que ce texte a connus dans les décennies suivant le concile.
    Il est le fruit d'un cours professé à la Faculté de théologie de Lyon, s'adresse aux séminaristes, prêtres, religieux, laïcs engagés dans des études ou souhaitant tout simplement connaître davantage le concile Vatican II. Il voudrait les aider à renouveler leur regard sur lui pour qu'il continue à porter du fruit pour la vie de l'Église et du monde.

  • Juifs et Chrétiens s'interrogent sur les questions sociales

    , ,

    • Parole et silence
    • 10 Février 2022

    Juifs et Chrétiens n'ont pas manqué de se préoccuper des problèmes de morale sociale et de réfléchir, à partir des mêmes textes mais avec des points de vue qui peuvent diverger, aux sources et à la finalité de l'action sociale.

    Dans ce neuvième volume de la collection « Juifs et Chrétiens en dialogue » présenté par Paul Thibaud, on a regroupé un ensemble de textes qui analysent la morale sociale de la Bible, et qui, à partir de la notion de pauvreté, interrogent la manière d'aborder les problèmes économiques en tenant compte des exigences morales et spirituelles. On trouvera d'une part les interventions lors de deux manifestations consacrées à l'étude des fondements de la morale sociale : d'une part l'analyse de l'oeuvre de bienfaisance dont la Bible et la pensée rabbinique se font l'écho (Rabbin M. Nezri), la présentation des accents particuliers que la morale sociale chrétienne ajoute à la morale sociale juive dont elle est issue (Pasteur L. Gagnebin) et le témoignage d'un syndicaliste chrétien (J. Tessier) ; d'autre part un ensemble plus théorique, construit à partir d'une réflexion sur le livre d'Élie Benamozegh, Morale juive et morale chrétienne (G. Israël et J.-L. Schlegel).

    Le reste du livre présente un cycle de cinq conférences sur la notion de pauvreté dans la tradition juive (J. Goetschel) et dans la tradition chrétienne (F. Rognon) et sur les conséquences à tirer de ces analyses pour l'activité économique et sociale.

  • Le monde est plein de Dieu

    Bernard Woestelandt

    • Parole et silence
    • 2 Décembre 2021

    Dans son nouveau livre, le docteur Bernard Woestelandt nous partage l'immense Joie qui l'habite d'avoir pu découvrir au coeur du mystère de l'Homme, un mystère encore plus grand : celui d'un monde plein de Dieu. Mais attention, pas n'importe quel Dieu !
    Un Dieu, Tout-Puissant, certes, mais prisonnier de l'Homme, cette créature minuscule perdue dans un cosmos fait de milliards de galaxies. Voilà un mystère, presque incroyable, qui défie la sagesse des sages et l'intelligence des intelligents ! Qui sont donc « ces habitants de la terre qui vivent sur une planète sans savoir qui ils sont, sans avoir la curiosité de se le demander et sans chercher à connaître leur propre nature » ? Sont-ils ingrats à ce point, de ne pas vouloir connaître leur Origine, leur Source, leur Vie, cette Vie que l'on peut appeler Dieu tant elle est un mystère ? Il le faudrait pourtant et il le faudrait absolument car cette Vie est en danger, cette Vie est en prison et c'est de l'Homme et de son regard dont Elle est prisonnière. La Vie est la victime de celui dont Elle est la Source et il est urgent que les hommes et les femmes que nous sommes en prenions conscience car l'état dramatique actuel du monde et de l'humanité en est la résultante.

  • J'aime la maison que tu habites : mémoires liturgiques

    Robert Le Gall

    • Parole et silence
    • 24 Février 2022

    Tout le monde est sensible à la liturgie. Elle nous touche tous et révèle notre attachement aux signes et aux symboles. Nous en avons besoin lors des grands moments de notre vie. Mgr Robert Le Gall présente une conception de la liturgie, fondée dans l'Ecriture et dans la Tradition, qui en fait la source vivante de toute spiritualité.

    Au moment où paraît le nouveau Missel romain en français, ce livre intéressera tous ceux qui veulent s'informer sur l'histoire des traductions liturgiques.
    La liturgie, c'est l'oeuvre de Dieu, le Père, de qui vient tout don parfait (cf. Jc 1, 16-17), en ce sens que c'est Dieu qui agit d'abord : « C'est Dieu qui nous a aimés le premier », écrit saint Jean dans sa première lettre (4, 19). C'est aussi l'oeuvre de Dieu en ce sens second que c'est notre action privilégiée à nous tous : celle que nous faisons ensemble pour lui, pour l'honorer, l'implorer, le remercier. Ainsi, la liturgie est Opus Dei, « oeuvre de Dieu » : l'oeuvre que Dieu fait pour notre salut, liée à l'oeuvre que nous exerçons en sa direction. Elle est une oeuvre croisée qui implique une rencontre dans un mystère d'alliance : rencontre rendue possible dans une mesure inouïe par le mystère du Dieu fait homme, le Christ Jésus, Fils de Dieu et Fils de l'homme.

    Depuis une cinquantaine d'années, la vie liturgique est au coeur des engagements de Monseigneur Robert Le Gall, moine bénédictin, Père Abbé de Kergonan, Evêque de Mende, puis Archevêque de Toulouse depuis 15 ans.

empty