• Eglises flamboyantes de paris

    Agnes Bos

    • Picard
    • 1 Janvier 2003

    Saint-germain-l'auxerrois, saint-séverin, saint-gervais, la "tour saint-jacques ", de remarquables églises parisiennes flamboyantes témoignent encore aujourd'hui du considérable mouvement de construction religieuse qui anima paris à la fin du moyen âge.
    Plus de quarante édifices furent en effet édifiés ou bien agrandis au lendemain de la guerre de cent ans, certains dans des proportions modestes, d'autres dans le cadre d'un projet très ambitieux. au-delà de l'importance matérielle de ces chantiers, la personnalité des hommes qui firent construire ces bâtiments, architectes mais également maîtres d'ouvrage, offre un champ d'analyse particulièrement intéressant.
    Le rôle des laïcs, qui interviennent dans le cadre des paroisses, est ainsi essentiel dans les choix esthétiques qui furent massivement adoptés, et qui se traduisent par un goût pour un style flamboyant relativement sobre, loin de l'exubérance décorative des églises de certaines autres régions. aussi cet ouvrage se propose-t-il de cerner, notamment grâce à de nombreux documents inédits, le contexte aussi bien politique, économique que social qui prévalut à la multiplication des chantiers flamboyants parisiens.
    Une monographie de chacun de ces édifices est proposée à la suite de cette étude.

  • Exceptionnel, ce livre l'est à plus d'un titre. 50e volume de la collection "L'Art et les grandes civilisations", il offre aux arts décoratifs une place de choix au sein du vaste champs de la création artistique mondiale qu'explore depuis plus de cinquante années cette collection de référence.
    Longtemps considérés par les historiens de l'art comme "mineurs", les arts décoratifs sont désormais un réel sujet de recherche. L'heure est venue de proposer une nouvelle synthèse et de dresser un état des lieux chronologique des arts décoratifs en Europe, de la Renaissance à l'aube de la Seconde Guerre mondiale.
    Les auteures ont composé un vaste panorama s'intéressant à la question de la circulation des modèles, des artistes et des artisans, aux matériaux et aux techniques sans en délaisser aucun - arts du métal, du bois, du feu, du fil, du papier -, aux usages, à l'évolution des formes, à la variation du goût et au rôle des collectionneurs et des marchands.

empty