• Le Languedoc-Roussillon est doté d'un riche réseau de chemins historiques - réseaux celtes, grecs puis gallo-romains - dont les tracés perdurent malgré les altérations de tous ordres. La barrière sud du Massif central impose quant à elle des voies de pénétration qui n'ont guère varié depuis des millénaires.

    Le livre illustré de photographies et de reproductions de documents anciens (plans et cartes notamment) présente :
    - les voies antiques : Via Domitia, Via Aquitania, les tracés celtes du Chemin des Arvernes (Chemin Régordane), des Gabales, des Rutènes. ;
    - les chemins de pèlerinage de l'époque médiévale ;
    - les voies royales et les voies d'eau (routes des Cévennes, canal du Midi ;
    - les chemins locaux liés aux activités économiques (chemin du sel, de la glace, miniers.).

  • Ce périple lumineux, vivant, plein de couleurs et de parfums, nous entraîne doucement vers un Moyen Âge tout proche de nous. L'auteur nous montre les maçons, les tailleurs de pierres, les sculpteurs, les peintres qui ont fait de chacun de ces édifices un chef-d'oeuvre. Il évoque aussi le réseau d'habitat castral qui structurait la région et même les chemins taillés dans la roche qui permettaient aux voyageurs, commerçants ou pèlerins d'aller, comme nous, d'un site à l'autre. Fort judicieusement, il n'a pas craint parfois d'être un peu hors sujet en nous montrant ici des cistes, là un amandier en fleurs, des mégalithes ou un concert estival. L'auteur évoque aussi l'émergence de la notion de monument, et il nous entraîne même tout naturellement dans sa propre découverte de l'art roman, par une annexe comparative très pédagogique.

    Bien mieux qu'un guide, c'est donc un livre très complet, très réfléchi et très documenté que nous propose aujourd'hui Alain Falvard. Sa formation scientifique lui impose de rester très rigoureux. À sa suite, partons donc avec le même enthousiasme à la découverte de ce Pays Carcassonnais authentique , parfois inattendu, voire mystérieux, mais toujours séduisant

  • Clermont-Ferrand est née de l'union de Clermont - ville de l'évêque d'Auvergne - et de Montferrand, ville comtale. Abritée par la chaîne des Puys à l'ouest et dominée par le puy de Dôme et son temple de Mercure, la ville s'ouvre sur la Limagne et ses riches terres agricoles. L'ancienneté de l'occupation de ce site par l'homme a donné à cette terre une multitude de sites antiques et médiévaux. La polychromie des matériaux, née de la diversité géologique, confère au patrimoine bâti, tant civil que religieux, son caractère remarquable.

  • Terre de plateaux de moyenne altitude entrecoupés de vallées profondes, le Velay - anciennement pays d'État attaché à la province de Languedoc - recouvre aujourd'hui l'essentiel du département de la Haute-Loire.
    Tirant son nom des Velaves, peuple pré-chrétien qui s'y est installé, le Velay abrite un patrimoine bâti riche et varié - château de Polignac, Notre-Dame du Puy-en-Velay, nombreuses églises romanes - dominé par l'extraordinaire figure de la chapelle Saint-Michel-d'Aiguilhe au Puy-en-Velay.
    Ce pays de volcans et d'eau fut une voie de passage essentielle durant l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine. Le chemin Regordane et la via Podensis, redécouverts, sont largement pratiqués aujourd'hui.

empty