• Beaucoup d'entre nous ont récemment dépoussiéré un vieux vélo et sont remontés en selle pour la première fois depuis longtemps. Ce livre est essentiel pour tous les cyclistes, qu'ils conduisent un vélo flambant neuf ou une ancienne bicyclette restaurée, qu'ils soient des villes ou des campagnes. En trois parties l'ouvrage met en lumière les avantages de la vie sur deux roues et donne des conseils faciles à suivre pour prendre soin de votre bicyclette, devenir un cycliste serein, parfait mécanicien amateur et usager hors paires des pistes cyclables !

  • Il y a sept ans, l'Empire, contrôlé en sous-main par les Sith, réclamait le contrôle de la Galaxie, écrasant l'Alliance Galactique lors de la Bataille de Caamas. Seul l'Amiral Gar Stazi et son armada parvinrent à échapper au massacre de la flotte de l'Alliance. Depuis, Stazi et ses renégats harcèlent le nouvel Empire et multiplient les escarmouches meurtrières. La réponse de Dark Krayt ne se fait pas attendre.

  • Les textes rassemblés par Anderson en 1964 sous le titre original Minds and Machines constituent une discussion illustrant les symbolismes culturels et linguistiques de ces " êtres techniques " privilégiés que sont aujourd'hui les machines cybernétiques.
    Ils reprennent la question d'une analogie concevable entre l'homme et la machine quant aux performances attribuées traditionnellement à la pensée humaine. Peut-on appliquer aux automates l'attribut de la pensée, de la conscience ? Quelle peut être la signification d'une expression comme " les machines pensent " ? Minds and Machines met en présence deux thèses opposées et irréductibles sur la possibilité que pourrait posséder une machine d'objectiver la pensée humaine, réflexive, ainsi que toute autre manifestation de l'intentionnalité humaine.

    Les auteurs tentent ici de spécifier l'homme et la machine par un jeu réglé de contrastes et d'analogies : un point de vue positiviste et mécaniste à la fois affirme que l'homme n'est en fait qu'une machine élaborée et l'attribution à cet être d'une pensée ne qualifie que la complexité de sa constitution mécanique; un point de vue " critique " énonce que la machine n'est qu'une figure totalement pré-conditionnée.
    En outre, au sujet de la pensée des machines, on ne peut formuler que des propositions invérifiables ou falsifiables à merci. Se trouve alors mise en scène la valeur sémantique des mots " penser ", " savoir ", etc. Le sens des énoncés composant cet ouvrage est bien le résultat de " jeux de langage " à partir de l'interrogation : " Qu'appelle-t-on penser ? " Présenter les divers intérêts que suscite la question des rapports entre l'homme et la machine ; dresser le panorama des tendances principales du discours technique contemporain ; l'objectif de ce livre est d'autoriser la réouverture des " antinomies " de la raison technique qui s'exprime à travers des inventions sémantiques, des anticipations risquées, des affirmations débordantes.
    D'où son importance à une époque où nous assistons à l'extension de son champ d'application.

empty