• Il est tout à fait possible d'acquérir une mémoire d'éléphant: l'auteur nous indique certaines méthodes: exercices physiques, respect des rythmes biologiques, bon sommeil, hiérarchisation des priorités pour limiter le stress, préservation de moments de solitude, exercices et jeux de société, et enfin, une alimentation saine, riche en calcium, magnésium, vitamine B3 et B9~ etc.

  • Bien vivre longtemps prend du temps.
    La santé est un bien trop précieux pour refuser de suivre les quelques conseils de bon sens de cet ouvrage. Certes il n'est guère possible de s'abstraire des agressions de l'environnement : l'amiante des revêtements, le plomb des canalisations et des peintures, sont aujourd'hui remplacées par les E.L.F. (Extremly Low Frequency), ondes à très basses fréquences, de tous nos appareils électriques, les ondes de nos portables, les UVA (ultraviolets) non filtrés...
    Sans compter la listéria, la dioxine, la vache folle... Aussi convient-il de se concentrer d'abord sur le mental mieux se connaître, comprendre mieux les autres, se rapprocher de ses interlocuteurs, cultiver un bon esprit. Les thérapies de l'âme passent par des remèdes simples : parler, faire sa propre psychanalyse, utiliser des méthodes de détente, le training autogène, la musicothérapie, les massages, les soins du dos, le thermalisme, la thalassothérapie, le rire...
    Puis on multipliera les exercices du corps, on arrêtera le tabac, on diminuera 'la consommation d'alcool, on refusera toutes les drogues... Enfin viendra le temps de la maîtrise de sa nutrition : manger autrement pour mieux se porter, pour se fortifier, pour éviter de grossir. On privilégiera alors les aliments qui développent l'intelligence, qui contiennent de la vitamine E, qui diminuent le risque cancérigène, qui combattent le stress et la nervosité, qui restreignent le risque d'accident vasculaire, qui renforcent la structure osseuse, évitent l'arthrite, favorisent l'effort prolongé.
    Discipliner le corps et l'esprit, voilà le chemin facile, si évident qu'il semble simpliste, que vous propose l'auteur. Aux petits maux, les vieux remèdes et le bon sens.

  • La mémoire et la créativité constituent les deux piliers de l'intelligence humaine.
    Pour simplifier, le cerveau a besoin de vitamines pour éviter l'amnésie, de graisses pour nourrir les connexions entre hémisphères et développer intuition et raisonnement. Si l'intelligence humaine est née de la bipédie et de l'utilisation permanente de la main en produisant les premiers outils et en utilisant le feu, cette matière grise doit être stimulée en permanence avec des activités comme la lecture et le travail...
    Et une alimentation équilibrée. Car l'esprit agit autant sur le corps que le corps sur l'esprit. Notre cerveau a besoin d'une bonne hygiène de vie. Les aliments les plus toniques pour le développement de l'intelligence reposent avant tout sur le bon sens : apporter aux neurones les nutriments dont ils ont besoin. Pas de miracles, mais de solides raisons de privilégier certaines huiles, certains féculents, certains légumes frais aux propriétés bien spécifiques, apports en vitamine C par exemple ou bien encore les fruits, les laitages ou les produits issus de la mer.
    Des tableaux pratiques sur le choix, la façon de préparer les repas facilitent la démarche pour obtenir, à partir d'un comportement d'intelligence alimentaire, une réelle augmentation de vos capacités cérébrales, quel que soit votre âge.

empty