• Depuis la fin des guerres dans l'ex Yougoslavie, les Balkans peinent à se stabiliser. Enjeu d'une lutte entre grandes puissances, Russie et Etats-Unis en tête, cette vaste zone est de plus en plus une terre de trafics (armes, drogues, cigarettes, notamment), de migrations, d'islamisme radical et de blanchiment d'argent. Or, montre cette enquête, la situation ne fera que se dégrader, entre montée des nationalismes, séparatismes, repli de l'idéal européen et difficultés économiques. Car l'instabilité des Balkans, à quelques heures de route de l'Europe, ne peut que nous concerner.
    Alors que nous tardons à nous protéger efficacement, il est temps de prendre conscience des risques pour la paix du facteur Balkans.

  • Dans le nouvel ordre mondial qui se dessine, l'instabilité persistante des Balkans fait peser un vrai risque sur la paix et la sécurité. Alors que cette région du monde est à nos frontières, nous, Européens, continuons à l'ignorer.
    Depuis la fin des guerres dans l'ex Yougoslavie, la région les Balkans peine à se stabiliser. Enjeu d'une lutte entre grandes puissances, Russie, Etats-Unis et désormais Chine, cette vaste zone demeure une zone grise. Elle est ouverte à tous les trafics : armes, drogues, cigarettes, blanchiment d'argent notamment. La « route des Balkans » demeure un vecteur massif de migrations vers l'Europe occidentale, au moment où des foyers d'islamisme radical prospèrent.
    Or, montre cette enquête, la situation risque fort de se dégrader. Les gouvernements en place dans la région, souvent corrompus et peu soutenus par l'Union européenne et l'Occident, tardent à prendre la mesure des risques. Ils se laissent séduire par les sirènes venues de la Turquie ou de l'Iran, trop heureux d'y pousser leurs pions.
    Alors que nous tardons à nous protéger efficacement, il est temps de prendre conscience des risques pour la paix du facteur Balkans.

  • Balkans occidentaux : telle est l'appellation diplomatique qui recouvre désormais les dépouilles de l'ex-Yougoslavie. L'Europe en a détourné son regard, accaparée par d'autres enjeux. Entretemps, que s'y est-il passé?
    Laboratoire d'expériences ethniques et idéologiques, ce territoire est un portail d'accès à l'Europe. Il est naturellement la cible de manipulations et de convoitises.
    Cet ouvrage est à la fois une mise à jour et une poursuite de l'enquête initiée dans Balkans, l'éclatement programmé. Après le constat d'échec de l'éclatement, à quelles reconstructions assistonsnous?
    - Le grand retour de la Turquie et de ses ambitions de reconquête ottomane.
    - Le réveil de la Russie et ses plans stratégiques et énergétiques dans l'Europe du sud-est.
    - L'agitation islamiste, vieille déjà de plusieurs décennies, qui devient pratiquement une ambassade de l'EI en terre européenne.
    L'ouvrage d'Alexis-Gilles Troude est une leçon de lucidité douloureuse mais passionnante.

  • Les fondamentaux géopolitiques (territoires, identités, religions) du peuple serbe pour mieux comprendre les enjeux balkaniques contemporains.

  • BALKANS: THE FRACTURE THE EUROPEAN BASIS FOR DJIHAD Seventeen years after NATO intervened in Kosovo, the Balkans in their turn are hit by the three phenomena which are shaking up the whole Europe: first, the Islamic terrorism which is rushing from the Near East, secondly, the mass immigration originated from the Middle East and Africa, thirdly, the bursting process of Nations-States which is going on. The Islamic Daesh already holds a bastion on the European ground in Bosnia-Herzegovina, where 600 terrorists make up a "sleeping network" which is ready to strike at every point of Western Europe. These guys are easily filtering into the broad flow of migrants who take the traditional Balkans track coming from Turkey towards Western Europe. Besides, the bursting process of Nations-States, which began in former Yugoslavia during the nineties, was intensified with the self-proclaimed independence of Montenegro in 2006 and of Kosovo in 2008, which look like very flimsy new states, the future of which seems very gloomy. As a matter of fact, the Balkans became the favorite ground for the "Big Game" of the Great Powers. South-Eastern Europe, which is situated between the Euro-Atlantic integration and the Russian and Chinese and Turkish expansionism, is engaged in reliving the Cold War fractures. The authors, who are specialists of the Balkans area, are trying to give a rational look on the ties between these three phenomena which apparently look like independent, but after all, are intermingled.

  • Le modèle et le banc d'essai de toutes les ingérences occidentales de l'ère post- soviétique, justifiées par la défense des minorités et des droits de l'homme, mais sous-tendues par des objectifs géopolitiques précis. Vingt ans plus tard, alors que les armes se taisent et que les passions paraissent endormies, Alexis-Gilles Troude jette un regard rationnel sur ces événements déjà entrés dans l'histoire.
    Présentées à l'époque, en Occident, comme des insurrections spontanées et autonomes des peuples assoiffés de liberté et de démocratie contre le pouvoir centralisateur de Belgrade, les sécessions des années quatre-vingt-dix révèlent une implication lourde des facteurs étrangers, notamment allemands et américains, tant sur le plan militaire et diplomatique que dans le domaine du conditionnement de l'opinion.
    Mettant en évidence les circonstances réelles de cette recomposition, cet ouvrage se penche également sur le destin des nouveaux Etats créés sur le territoire yougoslave et sur leurs chances de stabilisation et de survie dans le contexte actuel. Soulevant autant de questions qu'il apporte de réponses.

empty