• La personnalité haute en couleurs de Goscinny, son parcours tout entier, méritent l'hommage que cet ouvrage et l'exposition lui rendent, en prenant en compte le caractère exceptionnel - personnel, intellectuel et artistique - d'un auteur génial, d'une créativité prolixe.  Comment et pourquoi Goscinny occupe-t-il une place si singulière, comment expliquer le succès international, toujours inégalé de ce phénomène culturel mondial, de cet auteur clé de la littérature, « de l'un des acteurs primordiaux, stratégiques, de l'avènement du neuvième art ».Si le nom de René Goscinny est présent depuis longtemps dans la culture populaire francophone, la dimension même de cette personnalité hors du commun, l'ampleur de son ½uvre et de son succès sont largement méconnues, voire sous-estimées. Pour prendre la mesure de l'½uvre et de son importance dans le monde de la bande dessinée et de la littérature contemporaine, rien ne vaut le rappel de quelques chiffres : cinq cents millions de livres et d'albums vendus dans le monde, dont deux cents millions pour pour Lucky Luke (Goscinny-Morris), trois cents vingt millions pour Astérix (Goscinny-Uderzo) et huit millions pour Le petit Nicolas (Goscinny-Sempé). Les ½uvres de Goscinny ont été traduites en cent cinquante langues, dont Astérix en cent vingt langues, Iznogoud (Goscinny-Tabary) et Lucky Luke en une quarantaine de langues. Le Petit Nicolas est aujourd'hui intégré dans les programmes scolaires. Le film d'animation et le cinéma ont rendu leurs hommages à Goscinny et à ses co-auteurs : les adaptations cinématographiques de Lucky Luke, Iznogoud ou du Petit Nicolas appartiennent à la culture populaire contemporaine. Quant à Astérix, les chiffres parlent d'eux-mêmes : ainsi Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, réalisé par Alain Chabat en 2002, a attiré plus de quatorze millions et demi de spectateurs en France.   

  • Les succès d'Astérix, de Lucky Luke, du Petit Nicolas ou d'Iznogoud font de René Goscinny l'un des humoristes les plus célèbres au monde. Scénariste de génie, il a su s'associer aux plus grands dessinateurs : Sempé, Uderzo, Morris, Tabary... Son oeuvre fait désormais partie de notre patrimoine culturel, prescrite dans les écoles pour l'apprentissage de la lecture et du français. Tous les jours, sans le savoir, nous « parlons le Goscinny », tant sont devenues familières les expressions inventées par ce Molière de la bande dessinée : « Il est tombé dedans quand il était petit », « Trouver la potion magique », « Tirer plus vite que son ombre », « Être calife à la place du calife »... À la tête du légendaire magazine Pilote, il a donné à la BD ses lettres de noblesse ouvrant la voie à toute une génération : Bilal, Bretécher, Cabu, Druillet, Fred, Giraud, Gotlib, Mézières, Reiser... Orfèvre du bon mot, maître de l'absurde et de la parodie... le talent de Goscinny est ici mis en lumière par Aymar du Chatenet et Caroline Guillot qui retracent le parcours insolite de celui qui, depuis son plus jeune âge, voulait faire rire. Il le fit avec sérieux, générosité et élégance.

empty