• La première édition du livre Venet Foundation paru en 2014, est désormais épuisée. Elle fait place à une nouvelle édition augmentée et enrichie de 300 pages !

    La Fondation Bernar Venet installée depuis plus de 30 ans au Muy est devenue le lieu d'art contemporain incontournable du sud de la France. Rendez-vous des plus grands artistes contemporains internationaux, ce lieu devenu emblématique, rassemble sur 10 hectares l'une des collections privées d'art contemporain les plus importantes installées en France. Dans cet espace exceptionnel sont exposés à la fois les oeuvres monumentales de l'artiste Bernar Venet (Arcs, Lignes indéterminées...) et celles de sa collection personnelle d'artistes internationaux tels que : Arman, Dan Flavin, Donald Judd, François Morellet, Sol LeWitt, Frank Stella, Claude Viallat, Lawrence Weiner...

    Depuis 2014, l'endroit ouvert au public programme chaque été une exposition majeure avec les plus grands noms de l'art contemporain : Buren, Yves Klein, James Turrell...

    La nouvelle publication présente toutes les facettes de ce lieu unique et offre au lecteur une plongée inédite dans l'histoire de l'art et de la création contemporaine.

    Textes de Damien Sausset, Bernard Marcadé, Robert Arnoux et Alexandre Devals.

  • Poetic? Poétique ? rassemble pour la première fois l'intégralité de la production de poésie conceptuelle de l'artiste français Bernar Venet. Cette somme de 140 « poèmes » commencée en 1967 alors qu'il arrive à New York, tour à tour en français, en anglais et/ou en langage mathématique, constitue l'une des premières pierres d'un glissement littéraire majeur : l'écriture non créative, clé de voûte de notre rapport au texte à l'heure numérique. Cette anthologie est introduite par Christian Bernard, éclairée par un texte critique de Mathieu Copeland et par un essai de Véronique Perriol. L'ensemble est complété par la mise à disposition d'un corpus inédit de poèmes sonores de l'artiste sur UbuWeb.

  • Qu'attendons-nous de la parole d'un artiste ? Qu'elle nous éclaire sur les méandres et les détails de sa démarche ? Qu'elle nous fasse entrer dans le secret de sa pratique ? Qu'elle crée entre lui et nous un espace de confidence et de complicité qui renforcerait l'impression d'intimité que nous croyons partager avec l'oeuvre même ? Tout cela, Bernar Venet ne vous l'offre pas dans les écrits et les entretiens qui constituent ce volume.
    Ce n'est pas le credo des déclarations qu'il rassemble ici sous ce titre - « La Conversion du regard » - qui fait synonyme de la pause qu'il s'était imposée entre 1970 et 1976 dans sa pratique artistique et qui fut à l'origine du développement de son travail de « définition » et d'« investigation » théorique. Certes, B. Venet s'explique dans ces textes, mais avec un strict désir d'extériorité et de rationalité, et tout semble lié à l'affirmation d'une « monosémie » conçue pour chasser l'équivoque et les miasmes de l'expression personnelle. Mais B. Venet va plus loin encore dans la mise à jour des modalités de la présentation de soi-même et de l'auto-analyse. En choisissant d'encadrer ses propos de textes de Thierry Kuntzel et de Christian Besson, il expose aussi avec une lucidité peu commune quelles sont les limites discursives d'une pratique artistique. Et, du même coup, il propose aussi à son lecteur de penser aux limites du discours critique et historiographique en l'invitant à comparer ce que le premier écrivait en 1975 et ce que le second met en perspective aujourd'hui.

  • Installé depuis 1989 au Muy (Var) dans un ancien moulin qu'il a rénové et agrandi, Bernar Venet a réalisé un lieu dédié à la création contemporaine.
    Dans cet espace exceptionnel et vaste sont exposés à la fois les oeuvres de l'artiste et celles de sa collection personnelle d'artistes internationaux : Dan Flavin, Donald Judd, François Morellet, Sol Lewitt, Franck Stella, Lawrence Weiner...
    À l'extérieur, dans les jardins transformés en parc de sculptures, sont installées des oeuvres monumentales de Bernar Venet (Arcs, Lignes indéterminées, etc.).
    Mi-juillet 2014, cet endroit, devenu fondation privée, s'ouvrira au public et deviendra l'un des lieux d'exposition les plus importants du sud-est de la France consacrés à l'art contemporain.
    Né de la volonté de l'artiste de faire connaître au plus grand nombre l'histoire de l'art contemporain des années 1960 à nos jours, ce lieu unique a désormais son catalogue.
    Textes de Damien Sausset, Robert Arnoux et Alexandre Devals.

  • Photographie - tentative de catalogue raisonne Nouv.

  • Dès les années 1960, la ligne jalonne l'oeuvre de Bernar Venet, sous toutes ses formes (arcs, angles, droites, ou indéterminées). Construite par une infinité de points, il s'agit de l'unité de base de son travail. Formaliste depuis la fin des années 1970, il crée plusieurs variations sur les points : découpés au chalumeau dans des plaques d'acier, dessinés ou en lithographie, illustrant un portfolio de poésies de l'artiste, etc. Entre les points - idée abstraite -, la ligne transparaît.
    À l'occasion d'une exposition à l'espace Jacques Villeglé à Saint-Gratien au printemps 2014, Bernar Venet réalisé de grandes sculptures, points démesurés au premier abord, qui interrogent la question de l'échelle et nous rappellent qu'ils redeviennent, vus du ciel, la plus petite portion concevable d'espace.
    C'est la première fois qu'une exposition et un catalogue sont entièrement consacrés aux Points et à leurs déclinaisons, oeuvres majeures dans le corpus de création de Bernar Venet.

  • Ouvrage réalisé dans la Collection rencontre d'atelier avec l'artiste Bernar Venet. " Mur du Son " est une composition originale créée en 1991 à partir de l'enregistrement sonore des moteurs du Concorde. Pour la première fois, cette oeuvre est reproduite dans son intégralité. Elle est accompagnée du poème manuscrit " Noir et Noir " écrit en 1963 par Bernar Venet. Un enregistrement sonore sur CD est également joint à l'édition. Présenté dans un portfolio avec estampage spécialement réalisé pour l'édition - Illustrations sur papier Rivoli 160 g : quatre sérigraphies originales composant le texte manuscrit du poème " Noir et Noir " et vingt-cinq sérigraphies originales composant la partition " Mur du Son ".

  • À l'initiative de Thierry Raspail, le mac Lyon présente un ensemble inédit et exceptionnel de plus de 170 oeuvres de Bernar Venet, des premières performances, dessins, diagrammes, peintures, jusqu'aux photographies, oeuvres sonores, films et sculptures, retraçant ainsi 59 années de création (1959-2018).
    Rétrospective la plus complète jamais réalisée, elle a pour objet d'examiner toutes les étapes qui conduisent, à l'orée des années 1960, un jeune artiste de 20 ans à « souhaiter retirer toute charge d'expression contenue dans l'oeuvre pour la réduire à un fait matériel », puis à s'approprier l'astrophysique, la physique nucléaire et la logique mathématique, à interrompre cinq ans son activité pour opérer enfin un retour inattendu avec des toiles sur châssis. Suivront les oeuvres sonores, la poésie, puis les Lignes indéterminées, les Accidents, les dispersions, les Combinaisons aléatoires, jusqu'aux lignes indéfinies et courbes des sculptures monumentales en acier Corten.
    L'oeuvre protéiforme de Bernar Venet reste encore mal connue car elle est souvent exposée partiellement, en « périodes » ou selon une logique de support (les Goudrons, les sculptures en acier). Elle exige aujourd'hui d'être appréhendée dans son intégralité afin d'en cerner l'ampleur, la complexité, la poésie et l'évidence. Il convient d'en retracer le parcours afin de restituer au contexte qui l'a vu naître (l'apparition du happening en 1959, du Nouveau Réalisme, de Fluxus et de l'École de Nice dans les années 1960, « l'invention » de l'art minimal et conceptuel aux États- Unis où Bernar Venet s'installe en 1966), la pertinence et le haut degré de création. C'est l'objet de cette rétrospective.

  • Bernar venet

    Venet Bernar

    Bernar Venet est un artiste plasticien français, né le 20 avril 1941 à Château-Arnoux-Saint-Auban dans les Alpes-de-Haute-Provence.
    Il réside aux États-Unis où il s'est fait connaître pour ses sculptures d'acier et ses dessins.
    « L'art n'est pas fait pour le plaisir mais pour la connaissance. »

  • Les poèmes de Bernard Venet lus par leur auteur en français et par Kenneth Goldsmith en anglais dans un double LP.

  • Si de Bernar Venet l'on sait qu'il a réuni au fil des années un formidable ensemble d'oeuvres d'artistes majeurs, l'on avait encore jamais eu l'opportunité d'une confrontation entre ses propres oeuvres et les pièces de ses contemporains, souvent amis, qui composent sa collection privée. Découvrir Bernar Venet à la fois artiste et collectionneur, c'est l'idée originale d'Alain Mousseigne, directeur des Abattoirs, qui invite le public à plonger dans «Le monde de Bernar Venet». Plusieurs oeuvres importantes, représentatives de la carrière de l'artiste, nous entraînent au coeur des mouvements artistiques de la seconde moitié du XXe siècle : Nouveau Réalisme, Arte Povera, Minimalisme ou encore Art conceptuel. Elles sont pour la première fois mises en regard de pièces magistrales d'une cinquantaine de personnalités artistiques que Bernar Venet a côtoyé tant à Nice, qu'à Paris ou à New York, tels Duchamp, Arman, César, Kounelis, Merz, Flavin, Kelly, Sol Lewitt, Morris, Noland, Judd, Serra, Stella, Tinguely, Weiner, West...
    Le propos illustre alors tant la cohérence des choix du collectionneur et la subtile complicité qui le lie à ses amis, que le terreau qui nourrit sa propre création : Venet in context.

empty