• Frédérique part pour l'Afrique avec la dernière lettre de son fils Manuel.
    Pourquoi s'envole-t-elle au pays des maisons sans adresse??
    Pour que les mots du mal qui la ronge sortent enfin.
    Elle a appris trop tard le harcèlement qu'il vivait dans son établissement scolaire. Elle ignorait que le cauchemar commençait pour lui dès le réveil et que l'horreur prenait l'apparence de ses copains de classe. Que faire lorsque ces lieux de savoir et de vivre ensemble que sont les écoles deviennent ceux qui nous tuent??

  • Alex a tout pour être heureuse : bel appartement, réussite professionnelle, argent, mariage bourgeois, pouvoir, signes extérieurs de richesse jusqu'au jour où tout bascule après un accident de voiture. Indemne ? Non. Quelque chose a changé. Le regard qu'elle pose sur ses valeurs passées, ses actes, son soi-disant bonheur tissé de flonflons et d'égocentrisme distille dans ses veines une force insoupçonnée.
    Sur une pellicule 9,5 mm, elle va découvrir la preuve irréfutable d'actes de barbarie et de génocide historique. Unique témoin de ces images, elle est confrontée au choix de les utiliser ou non. Dans ce dilemme éthique, elle va découvrir une nouvelle alliée, elle-même, et comprendre que si la vie n'a pas de sens, ce sont nos décisions et nos actes qui lui en donnent.

  • Née à 32 ans

    Brigitte Guilbau

    • Lilys
    • 15 Février 2019

    Gaëlle est une fille.
    Une fille comme les autres, une amie. Pourtant, personne ne la croit lorsqu'elle dit qu'elle est une fille.
    Pour se plier aux conventions de genre, elle a d'abord essayé d'être ce que tout le monde voulait qu'elle soit : un garçon.
    Et puis, à trente-deux ans, elle dit non et décide de pratiquer un test génétique qui l'autorisera à subir l'opération qui lui donnera l'apparence de ce qu'elle est vraiment.

    "Née à trente-deux ans", c'est son histoire. Une histoire, pas comme les autres, peu courante et encore marginalisée à l'époque. Un grain de sable dans la machine bien huilée de la "normalité" parce que la différence fait peur. Mais qu'est-ce que la normalité?? "Née à trente-deux ans", c'est l'histoire vraie de Gaëlle, avec sa tendresse, sa violence, son humour et ses larmes, le tout planté entre réalité sociale et réalité humaine.?

  • La quatrième fée

    Brigitte Guilbau

    • Lilys
    • 15 Juin 2016

    Une légende vietnamienne raconte l'histoire de trois fées.

    La première veille sur l'embryon, le foetus et la mère pour leur donner force et vigueur pendant la grossesse.

    La deuxième fée s'occupe de la naissance pour que la mère soit libérée rapidement et que l'enfant vienne au monde en bonne santé.

    La troisième apparaît quand vient l'heure de mourir : elle nous aide à passer la porte vers ce monde que l'on dit meilleur, à nous donner le courage et à nous apaiser.
    Qu'arriverait-il si, par un rendez-vous insoupçonné, une quatrième fée venait faire trébucher cette dernière ?

  • Jo¨rg Oeuil est ne´ il y a longtemps. Tellement longtemps qu'il ne se souvient plus. Il ne se souvient pas de son tre´pas.
    Jo¨rg Oeuil fait partie de ces satisfaits qui envisagent l'essentiel comme secondaire. Il n'est pas du genre a` se poser des questions.
    Et pour quoi s'en poserait-il ?
    Il ne savait plus qu'une chose : il s'e´tait e´veille´ avec un lever de soleil, courbature´ et chancelant, migraineux et de mauvaise humeur, flanque´ d'ailes plus encombrantes l'une que l'autre, impossible a` manoeuvrer. Trop grandes pour son corps e´lance´. Empote´ par cet attribut qu'il n'avait pas demande´, Jo¨rg Oeuil se sentait ridicule.
    Avez-vous devine´? E^tes-vous pre^t a` vous confronter a` votre capacite´ a` prononcer ce simple mot qu'est le «non»?Jo¨rg Oeuil est ne´ il y a longtemps. Tellement longtemps qu'il ne se souvient plus. Il ne se souvient pas de son tre´pas.
    Jo¨rg Oeuil fait partie de ces satisfaits qui envisagent l'essentiel comme secondaire. Il n'est pas du genre a` se poser des questions.
    Et pour quoi s'en poserait-il ?
    Il ne savait plus qu'une chose : il s'e´tait e´veille´ avec un lever de soleil, courbature´ et chancelant, migraineux et de mauvaise humeur, flanque´ d'ailes plus encombrantes l'une que l'autre, impossible a` manoeuvrer. Trop grandes pour son corps e´lance´. Empote´ par cet attribut qu'il n'avait pas demande´, Jo¨rg Oeuil se sentait ridicule.
    Avez-vous devine´? E^tes-vous pre^t a` vous confronter a` votre capacite´ a` prononcer ce simple mot qu'est le «non»?Jo¨rg Oeuil est ne´ il y a longtemps. Tellement longtemps qu'il ne se souvient plus. Il ne se souvient pas de son tre´pas.
    Jo¨rg Oeuil fait partie de ces satisfaits qui envisagent l'essentiel comme secondaire. Il n'est pas du genre a` se poser des questions.
    Et pour quoi s'en poserait-il ?
    Il ne savait plus qu'une chose : il s'e´tait e´veille´ avec un lever de soleil, courbature´ et chancelant, migraineux et de mauvaise humeur, flanque´ d'ailes plus encombrantes l'une que l'autre, impossible a` manoeuvrer. Trop grandes pour son corps e´lance´. Empote´ par cet attribut qu'il n'avait pas demande´, Jo¨rg Oeuil se sentait ridicule.
    Avez-vous devine´? E^tes-vous pre^t a` vous confronter a` votre capacite´ a` prononcer ce simple mot qu'est le «non»?Jo¨rg Oeuil est ne´ il y a longtemps. Tellement longtemps qu'il ne se souvient plus. Il ne se souvient pas de son tre´pas.
    Jo¨rg Oeuil fait partie de ces satisfaits qui envisagent l'essentiel comme secondaire. Il n'est pas du genre a` se poser des questions.
    Et pour quoi s'en poserait-il ?
    Il ne savait plus qu'une chose : il s'e´tait e´veille´

  • Le cri du Yéti

    Brigitte Guilbau

    • Lilys
    • 10 Février 2015

    N´avez-vous jamais eu cette sensation de vous perdre dans une relation, un travail, une vie qui ne vous ressemble pas ?
    C´est ce que Clémence a ressenti lorsqu´elle comprit que Laurent se souciait peu de ses sentiments.
    Elle décide alors de retrouver et partir à la rencontre de celle qu´elle a perdu depuis des années : Elle.
    A ce moment précis, Clémence ne peut encore imaginer que pour la liberté d´une jeune femme, elle sera prête à déplacer des montagnes.
    Le cri du yéti est un concentré d´émotions et de prise de conscience en nos propres capacités. Il nous pousse à nous dépasser et à ouvrir les yeux sur ce qui nous entoure.

  • 102.670, talion

    Brigitte Guilbau

    • Lilys
    • 18 Février 2017

    « Malade, Charles Depreez refuse l'acharnement thérapeutique et fera tout pour que ses dernières volontés soient respectées. 102.670, c'est la clé du secret que cet homme s'apprête à révéler à Florence, une auxiliaire de vie qu'il considère comme sa fille. Une révélation difficile à accepter pour cette jeune femme en proie à la violence conjugale.

    Peut-on rendre justice soi-même ? Avons-nous le droit de vie ou de mort sur les autres ? oeil pour oeil, Florence sera entraînée dans la spirale d'une Loi vieille comme le monde: celle du Talion. »

  • Mémoires d'écume

    Brigitte Guilbau

    • Lilys
    • 15 Octobre 2015

    Où vont les âmes des sirènes ? La  légende raconte  que  seules  les  âmes  des  sirènes déchues  forment  l'écume  de  la  mer  et qu'elles roulent, ainsi, éternelles... Une famille en mal de communication : une mère, trois filles. Un matin apparemment comme les autres,  des  battements  de  coeurs,  un  réveil. Peut-être  plus  brutal :  les  portes  claquent, les voix s'élèvent, un corps ayant entamé une lente et rythmique danse dans cette cage d'escalier. Subtil et oppressant. Drôle, parfois. Angoissant, souvent. Mémoires  d'écume,  est un  roman  qui  donne  le  vertige autant,  mais surtout  vous  guide  vers l'espoir.

  • Chate-moi, mon amour est une critique acerbe, tendre, drôle et spirituelle du Chat, ce moderne et étonnant, attirant, émoustillant mais également insolite, troublant voire dangereux moyen de communication " Internet " qui relie les humains dans leur recherche parfois désespérée pour trouver l'Autre. Le moyen moderne de la rencontre amoureuse parfois déguisé en traquenard. Du rire aux larmes, de la dérision à l'émotion, c'est le pari tenu de cet ouvrage qui embarque le lecteur sans bouée ni parachute dans une démonstration en tornade époustouflante. Un cri, un désespoir déguisé en éclat de rire où la réflexion philosophique côtoie l'ironie, l'humour et la tendre humanité.

empty