Littérature générale

  • Récit d'une longue exploration de la Patagonie argentine. L'auteur brosse le portrait des personnalités qu'il y a croisées : des artistes, des brigands, des Indiens de la Terre de Feu, des exilés de toutes sortes.

  • Bruce Chatwin Le Chant des pistes « Je sais que cela vous paraîtra sans doute tiré par les cheveux, dis-je à Elisabeth Vrba, mais si l'on me demandait : « A quoi sert un gros cerveau ? », je serais tenté de répondre : « A trouver son chemin en chantant dans le désert... » Elle dit en souriant : « Moi aussi je crois que les hominidés étaient nomades.» » Bruce Chatwin.

    Nouveau nomade, Bruce Chatwin est parti en chasse. Sur les pistes d'Australie - mais aussi chez Konrad Lorenz ou chez les Babyloniens -, il flaire, il renifle, il traque la condition humaine, oubliée, perdue, celle qui était à l'origine...
    « Tout bien considéré, il n'y a que deux sortes d'hommes dans ce monde : ceux qui restent chez eux et les autres » (R. Kipling). Et comme dit J.-G. Hamann : « Quand mes pieds reposent, mon esprit cesse également de fonctionner. »

  • L'image d'un Bruce Chatwin arrivé tard et pour ainsi dire naïvement dans la littérature - image qu'il a en partie accréditée - n'est pas tout à fait exacte. Dès la fin des années 1960, dans des périodiques aussi variés que le Sunday Times Magazine, Vogue ou la New York Review of Books, Chatwin s'essayait à l'écriture selon les modalités les plus diverses : reportages, critique littéraire, récits semi-fictifs, méditations personnelles...
    Ce recueil publié en 1996, sept ans après sa mort, propose une sélection de ces textes « fortuits ». On y retrouve tous les grands thèmes de l'écrivain : les racines et le déracinement, l'exotisme et l'exil, la possession et la renonciation, la métaphysique du nomadisme. En ce sens, ils forment une voie d'accès à l'oeuvre, le prélude ou le complément indispensable à la lecture du Chant des pistes ou d'Utz.

  • Auteur de romans aussi célèbres que Le chant des pistes ou En Patagonie, grand voyageur, homme à l'énergie débordante et à la personnalité complexe, Bruce Chatwin était, dans la vie comme dans son travail d'écrivain, en quête perpétuelle. Ce recueil de lettres de Bruce Chatwin - adressées sa femme, à ses parents, à son éditeur et à ses amis - permet de découvrir cette dimension passionnante de sa personnalité : « l'écrivain à l'oeuvre ». La genèse des textes, les difficultés de l'écriture, les liens entre la vie et l'art, autant de thèmes que Bruce Chatwin aborde avec le style qui fait de lui un auteur exceptionnel.

    « Sa correspondance permet désormais de mieux comprendre ce voyageur obsessionnel, toujours hanté du désir de partir. » Jérôme Dupuis, L'Express.

    « Les lettres de Bruce Chatwin se lisent comme une invitation au départ. » André Clavel, Le Temps.

  • Qu'est-ce que je fais là est un choix que Bruce Chatwin a effectué lui-même parmi les récits, portraits et journaux de voyages qu'il a rédigés au cours de sa trop brève existence. On y retrouve la fascination qu'ont exercée sur lui le beau et le bizarre, les terres et les temps méconnus, et ces histoires surprenantes qu'il a entendues au cours de ses pérégrinations. Il part au Népal à la recherche du yeti et, en Afghanistan, suit les traces de son mentor, Robert Byron. Il interviewe André Malraux, accompagne Mme Gandhi dans sa campagne électorale et retrouve au coeur du Ghana Werner Herzog qui tourne Cobra Verde avec Klaus Kinski.
    Eternel nomade, ce voyageur arpente sa vie à pied car, dit-il, « le vrai domicile de l'homme n'est pas une maison mais la route, et la vie elle-même est un voyage à faire à pied ».
    Usant d'une prose baroque et colorée, Bruce Chatwin fut salué par la critique comme « le plus grand écrivain voyageur de ces dernières années ».

  • Dès leur plus jeune âge, Benjamin et Lewis, les jumeaux de Black Hill, nés au début du XXe siècle au pays de Galles, partagent les mêmes peines et les mêmes bonheurs ; ils resteront ensemble dans la ferme paternelle pendant plus de quatre-vingts ans, refusant de se marier, unis jusqu'à la mort. Cette incroyable histoire d'amour fraternel est aussi une somptueuse chronique où s'agitent des personnages fantasques et violents.
    Dans son premier roman, qui lui valut le prix Whitbread en 1982, Chatwin décrit avec la grâce d'un paysagiste la mort lente d'un monde paysan rattrapé par la technique et rongé par les illusions perdues. "Un grand livre, un beau livre, autant le dire de suite, un chef-d'oeuvre".

  • A Prague, patrie du Golem et de la mélancolie, Kaspar Utz vit parmi sa collection de figurines en porcelaine. Il aime, plus que tout au monde, ces trésors dont il a fait son univers, il les entasse dans son petit appartement. Un lien mystérieux unit son âme à leur seule présence. Que deviendront ces êtres précieux et fragiles après sa mort ? Qui saura leur témoigner la tendresse sans laquelle ils ne seraient que des choses ?

  • Anglais IN PATAGONIA

    Bruce Chatwin

    Travels to a remote country in search of a strange beast and, in the course of his travels, describes author's encounters with the people whose stories delay him on the road. This book is a quest or a Wonder Voyage. It is about wandering and exile.

  • En Patagonie(1979) - Sur un coup de tête, le jeune Bruce Chatwin décide un jour de tout quitter pour explorer ce bout du monde, ainsi naît une oeuvre et un des plus curieux et cocasse récits de voyage jamais écrits.
    Le vice-roi de Ouidah (1982) est un roman sur l'ascension et la chute d'un aventurier insaisissable, celle d'un négrier brésilien qui sévit sur les côtes du Dahomey au début du XIX°.
    Les jumeaux de Black-Hill (1984) sont nés au début du siècle, au pays de Galles, ils resteront ensemble plus de quatre-vingt ans. Cette incroyable histoire d'amour est un chef-d'oeuvre du roman anglais contemporain.
    Les chants des pistes (1988) forment un vaste labyrinthe de chemins invisibles qui serpentent à travers l'Australie et dans lesquels les aborigènes guettent l'expression de leurs ancêtres. L'auteur règle dans cet ouvrage, d'une émouvante perfection, quelques comptes avec la condition humaine : il en veut à ses semblables de n'être qu'un troupeau d'animaux insatisfaits.
    Utz (1990) est un roman sur un collectionneur de figurines de porcelaine. Que deviendront ces êtres précieux et fragiles après sa mort ? Qui saura jamais si un collectionneur possède ses objets, ou s'il leur appartient oe
    Qu'est-ce que je fais là oe(1991) est un choix effectué par Bruce Chatwin parmi ses récits, portraits, critiques et récits de voyages.
    Anatomie de l'errance (1996) réunit ses derniers textes qui permettent de découvrir un auteur aux facettes multiples et donnent un éclairage à sa vie et à son oeuvre.

  • C'est encore une fabuleuse histoire que Bruce Chatwin tire de son sac à dos. Celle d'un négrier brésilien de race blanche, Francisco Manoel da Silva, personnage inspiré du très véridique Francisco Félix de Souza arrivé sur les côtes du Dahomey, cette " Sparte noire ", au début du XIX°' Voyageur impénitent, Bruce Chatwin a enquêté au Dahomey (l'actuel Bénin), puis au Brésil, pour conter une odyssée qui verra Francisco s'allier au roi du Dahomey, avant d'être jeté en prison. Sauvé par Kankpé, le demi-frère du roi, Francisco remercie ce dernier en l'installant sur le trône. Le nouveau roi lui accorde alors le monopole du commerce des esclaves. Devenu vice-roi de Ouidah, l'opulent Francisco, surprenant hybride de satrape et de gentilhomme idéaliste, transforme le Dahomey en " machine militaire ". Abandonnant la traite, il tente de développer le commerce avec l'Europe. Paradoxalement, il encourage aussi au Dahomey la création d'une sorte de " petit Brésil ", constitué d'anciens esclaves ayant acheté leur liberté pour retourner sur la terre de leurs ancêtres... Formidable aller et retour de l'histoire. Un siècle après la mort de Francisco, affluaient encore au Bénin ses lointains petits-enfants. Regrettant l'âge d'or de la traite, ils cherchaient la fortune de leur ancêtre' Dépassant le picaresque, Chatwin livre un beau roman sur l'ascension et la chute d'un aventurier insaisissable, roman qui est aussi un traité de l'exil.
    Le Vice-Roi de Ouidah a été adapté au cinéma par Werner Herzog, sous le titre Cobra Verde, avec Klaus Kinski.

  • Anglais THE SONGLINES

    Bruce Chatwin

    "Songlines" are what Europeans call the labyrinth of invisible pathways that meander all over Australia - they are both intricate sources of personal identity and territorial markers. From these, Bruce Chatwin has traced a great deal about Aboriginal culture, as complex as it is different.

  • Anglais What am i doing here

    Bruce Chatwin

    Presenting a collection of profiles, essays and travel stories, the author takes us to Benin, where he is arrested as a mercenary during a coup; to Boston to meet an LSD guru who believes he is Christ; to India with Indira Gandhi when she attempted a political comeback in 1978; and to Nepal where he reminds us that 'Man's real home is the Road.

  • Chatwin était un écrivain-voyageur que le nomadisme pas-sionnait. Embauché en 1958 par Sotheby et surnommé " l'oeil ", il devient très vite un expert de l'impressionnisme et de l'art moderne. Puis il part faire des études d'archéologie au Soudan et décide de visiter la Patagonie. La vie de Bruce Chatwin est un art de vivre, toujours à la recherche de l'exotisme et de l'inattendu. Ces lettres, pos-tées des quatre coins du monde et très habilement mêlées aux commentaires biographiques de Nicholas Shakespeare et aux précisions d'Elisabeth, nous éclairent tant sur sa vie que sur la gestation de son oeuvre. Son éditeur, avec un tel bourlingueur, n'avait d'autre choix que de lui demander de lui parler de ses projets par lettres. Avec ses amis aussi, il partageait ses idées de livres, mais il aimait également leur faire savoir qu'il était à Bahia, au marché d'Hérat, à Coto-nou, qu'il profitait du soleil des Caraïbes chez Jasper Jones, qu'il fréquentait les grands de ce monde, ceux qui avaient un château, une villa...

  • A definitive collection of personal correspondence by the late author offers insight into his life and perspectives and includes letters written to family members and friends including Patrick Leigh Fermor, Paul Theroux, and Susan Sontag.

empty