• La pédagogie a une drôle d'histoire. Ou plutôt, elle a plusieurs histoires. Parents et enseignants s'y perdent aisément, confondant le neuf et l'ancien, le convenu et le révolutionnaire, l'innovant et le déjà éprouvé...
    Quels sont les fondements des pédagogies traditionnelle, active, libertaire, spiritualiste ? Quels en sont les précurseurs et les représentants ?
    Retraçant l'histoire de toutes les formes pédagogiques, ou plus exactement sa contre-histoire, l'auteur n'hésite pas au passage à déplacer, voire bousculer ses figures emblématiques : Jean-Baptiste de La Salle, Montessori, Freinet... et, plus récemment, Céline Alvarez. Mettant en évidence les forces et faiblesses de chaque pédagogie, cet ouvrage offre des pistes concrètes pour que parents et professeurs puissent s'y retrouver dans ce « marché » des idées pédagogiques et puiser dans chaque courant pour offrir a` l'enfant la meilleure éducation qui soit.

  • Brimades, rejet, ostracisme, moqueries, insultes, harcèlement, cyber-harcèlement... Toutes ces formes de violence visibles ou invisibles, scolaires ou périscolaires, échappent, pour la plupart d'entre elles, au contrôle des enseignants et des éducateurs.
    Que faire ? Comment agir efficacement pour la prévenir ? Qui sont les harceleurs ? Qui sont les harcelés ? Comment sortir du cycle de harcèlement ? Comment aider un enfant qui en est victime ? C'est à ces questions essentielles que ce livre propose de répondre.

  • Fort de multiples interventions médiatiques ces derniers mois sur divers sujets liés à la pandémie, Bruno Humbeeck nous en livre les principaux motifs dans cet ouvrage, destiné à soumettre au plus grand nombre une réflexion sur le confinement, le déconfinement et leurs conséquences sur le système scolaire et la manière dont celui-ci est amené à se réinventer. À travers une série de questions (Un parent peut-il s'improviser enseignant ? Pourquoi le numérique est-il à la fois nécessaire et insuffisant ? Comment construire le « vivre-ensemble » dans ces circonstances si particulières ? Pédagogie inversée : concrètement, on fait comment ?), l'ouvrage donnera donc aux enseignants et acteurs pédagogiques des pistes concrètes pour repenser leurs pratiques à la lumière de cette crise sanitaire inédite.

  • Tous les animaux, quand ils sont obligés de partager un territoire, sont pris dans des rapports de domination qui s'exercent au détriment des plus fragiles, et l'être humain ne fait pas exception à cette règle.

    Dans nos sociétés démocratiques, cette agressivité hiérarchique prend de plus en plus la forme destructrice du harcèlement, que ce soit à l'école, au bureau ou sur le Net...

    Comment réagir ? Comment agir ? Comment prévenir ?

    Des stratégies concrètes pour les victimes, mais aussi pour les écoles, les entreprises et les institutions.

  • Parce qu'ils sont aujourd'hui désirés et souvent programmés, les enfants mettent d'emblée sous pression ces parents qui, parce qu'ils doivent assumer la responsabilité totale de la venue au monde de leur enfant, se sentent, du même coup, responsables de tout ce qui lui arrive comme de tout ce qui pourrait lui arriver. Ces parents hyperresponsables deviendront rapidement des parents oppressés présentant un ensemble de symptômes désignés à travers le concept d'hyper-parentalité.
    L'hyperparentalité n'est pas une maladie, mais une tendance, celle de parents très exigeants vis-à-vis d'eux-mêmes, qui ont décidé de mettre au monde non pas un enfant, mais un enfant heureux et destiné à le demeurer jusqu'à la fin de leur vie. Mais tout faire pour son enfant, c'est aussi étouffer pour lui. Dans ce livre, Bruno Humbeeck rappelle qu'une éducation réussie prend le plus souvent la forme d'un savoureux cocktail constitué d'une juste mesure d'intérêt bienveillant, d'un zeste de délicatesse affective et d'une énorme dose de sérénité.

  • Pour un parent, les chagrins d'école de son enfant sont parfois très lourds à porter. Des résultats scolaires décevants, voire catastrophiques, une peur ou une anxiété qui se manifeste dès qu'il est question d'apprentissage scolaire ou d'école... Tout cela crée bien des souffrances qui pourraient être évitées.

    Comment gérer les difficultés d'apprentissage de son enfant ?
    Comment l'aider tout en restant à sa place de parent ?
    Comment éviter que ses souffrances ne se transforment en phobie scolaire ?

    Bruno Humbeeck propose des pistes constructives pour aider son enfant ou adolescent à sortir de ses difficultés et mettre en place un climat favorable à une scolarité épanouissante

  • Connaissance de soi, amour de soi et image de soi constituent les clés de voûtes sur lesquelles vient prendre appui l'estime de soi.
    Nous cheminerons à l'intérieur de ce triple soubassement afin de préciser à quoi correspond chaque composante. Pour chacune d'elles, nous proposerons notamment de remonter à la source. Nous verrons ainsi où prend naissance le désir de se connaître. Nous vérifierons également quel terreau est le plus favorable pour que l'amour de soi s'enracine durablement. Enfin, nous retournerons aux origines infantiles de ce regard sur soi qui façonne l'image que l'on se fait de soi-même.
    Une connaissance plus précise des mécanismes d'acquisition de ces trois composantes essentielles de l'estime de soi permettra en effet d'en comprendre les rouages. A partir de là, nous montrerons comment il est possible d'en maintenir, d'en stimuler ou d'en renforcer les effets chaque fois que nous sommes confrontés à un apprentissage nouveau, à un choix déterminant ou plus généralement à une situation difficile.

  • Pourquoi tombons-nous amoureux ? Et pourquoi de cette personne et pas d'une autre ? Quelle est la différence entre un choix amoureux pour la vie et l'envie du moment ? Chaque histoire d'amour naît et se déroule selon une construction mystérieuse. Elle met en jeu des critères complexes et, pour une large part, inconscients.

  • Troisième livre de la trilogie, après L'humour pour aider à grandir et L'estime de soi pour aider à grandir, La narration de soi pour grandir vient compléter la présentation des outils de résilience que l'auteur se proposait de mettre à la disposition d'un public, le plus vaste possible, de parents, éducateurs, professeurs et grand public.

  • On apprend beaucoup de ses chagrins d'amour. Malgré cela, la plupart des parents veulent à tout prix les éviter à leurs enfants. Dans le contexte d'hyper-parentalité que nous connaissons, tout ce qui entache le bonheur doit effectivement être évacué, dénié, obvié. Seule la joie est fréquentable. Le reste, il vaut mieux l'éviter, et pourtant... Celui qui se souvient de ses peines de coeur sait combien elles lui ont appris à aimer.
    Celui qui prend le temps de se souvenir devine aussi souvent que c'est souvent à travers ces histoires inachevées que son identité s'est édifiée. Évidemment, les chagrins d'amour, comme les coups de foudre, d'ailleurs, ne sont pas faciles à vivre. Ils constituent des écarts du quotidien et donnent souvent l'impression de l'irruption d'un fracas dans le cours normal des choses. Ils n'en produisent pas moins des formes de néo-développement qui évoquent les processus de résilience, favorables à l'épanouissement de chaque être humain.

  • Onze histoires éclairées de textes pédagogiques pour apprendre à définir et estimer sa propre liberté, entre passion et raison. Onze moments dans la vie d´un couple. Onze désirs de liberté incomplets et évolutifs qui cherchent constamment leur place, leur marge de manoeuvre, entre une envie d´évolution et les multiples contraintes qui s´imposent à nous au cours de l´existence.

  • Brimades, rejet, ostracisme, moqueries, insultes, harcèlement, cyber-harcèlement... Toutes ces formes de violence visibles ou invisibles, scolaires ou périscolaires, échappent, pour la plupart d'entre elles, au contrôle des enseignants et des éducateurs qui, dans l'état actuel du fonctionnement des écoles, ne disposent pas de moyens méthodologiques pour en repérer l'occurrence, en prévenir la manifestation et en contrôler les effets délétères.

    Que faire ? Comment agir efficacement pour la prévenir ? Comment réagir ensemble pour contrôler le phénomène ? Qui sont les harceleurs ? Qui sont les harcelés ? Comment sortir du cycle de harcèlement ? Comment aider son enfant qui en est victime ? Comment l'enseignant peut-il intervenir au sein de sa classe lorsqu'il est confronté à ce type de phénomène ? Comment mettre en place un projet d'école efficace pour en formaliser la prévention et en maitriser les composantes ? C'est à ces questions essentielles que cet ouvrage propose de répondre en donnant aux enseignants comme aux parents des pistes concrètes.

    Ce livre permet ainsi notamment de détailler le programme méthodologique mis à la disposition de l'ensemble des écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour les outiller et leur permettre de faire face à cette douloureuse problématique.

  • Tous les parents « suffisamment bons » le savent, l'éducation n'est pas un long fleuve tranquille et les enfants peuvent parfois mettre beaucoup d'énergie pour ne pas avancer dans la direction qu'on leur indique. Il est alors tout à fait salutaire de se réserver le droit d'être tenté de les « envoyer promener »...
    Mais c'est là aller à l'encontre de la psychologie positive et de ses préceptes (ne pas frustrer, ne pas punir, « accueillir » la colère de l'enfant...), ce qui a pour conséquence d'épuiser le parent. Ces « théories du bonheur sans tache » s'appliquent en outre aussi à la pédagogie, prétendant fournir à l'enseignant les clés d'une méthode d'apprentissage sans faille.
    Dans La Dictature de la « babycratie », Bruno Humbeeck accompagne les parents dans cette épreuve quotidienne qu'est l'acte d'éduquer un enfant et leur fournit une véritable bouffée d'oxygène en leur rappelant que l'éducation bienveillante ne doit pas être confondue avec la manifestation d'un bonheur de surface.

  • Haut-lieu de la violence scolaire visible et invisible, véritable terrain d'expression des rapports de domination entre élèves, la récréation a pourtant longtemps été considérée comme le parent pauvre de la pédagogie. Comment favoriser la mise en place d'une cour de récréation sans violence ? Quels outils concrets permettent de contrôler ce qui se passe sur la cour en évitant que celle-ci se transforme en un lieu de souffrance pour certains, en un territoire de conflits pour d'autres et en un espace qui démultiplie les risques d'accident pour tous ? Comment réguler et stimuler une cour de récréation pour en faire un lieu de vie agréable pour tous et un espace pédagogique qui se constitue pour chacun comme un véritable vecteur de vivre-ensemble ? A travers un ensemble d'instruments méthodologiques concrets et de réalisations didactiques nous montrerons dans ce livre comment l'aménagement de la cour de récréation peut devenir l'argument d'un véritable projet pédagogique susceptible de mobiliser l'ensemble de la communauté éducative dans le respect des identités de chacun.

  • À travers divers témoignages, une mise en contexte du concept de coéducation et de nombreux exemples d'applications pratiques, cet ouvrage donne à chacun des clefs pour comprendre les mécanismes qui sous-tendent les relations entre école et famille, et l'importance d'en tirer parti.

  • B. Humbeeck tente de répondre à un ensemble de questions permettant de mieux comprendre le processus de la narration de soi et de le faire une véritable clé de voûte de la construction identitaire dès l'enfance. Il souligne que la narration de soi se constitue un argument de résistance identitaire, voire, un vecteur de résilience.

  • Pour l´enseignant, pour le travailleur social ou pour le parent, le rire et son complice l´humour, constituent incontestablement de précieux outils... à manier avec précaution. Sous ses faux airs naturels, le rire s´appuie sur des ressorts artificiels. Lorsque l´on doit faire rire pour vivre, pour faire vivre, ou tout simplement pour aider à grandir, il vaut assurément mieux ne pas trop laisser l´humour frapper au hasard...
    À PROPOS DE L'AUTEUR Bruno Humbeeck est actif à la fois sur le terrain en tant que travailleur psychosocial et dans le domaine de la recherche en tant que collaborateur scientifique. Cette double approche des questions de société contribue à rendre sa vision particulièrement convaincante. Il est aussi formateur au CREAS - Université de Mons et auteur de plusieurs publications dans le domaine de la maltraitance, de la toxicomanie et de la prise en charge des personnes en rupture psychosociale.

empty