• Dans quelle mesure la société haïtienne peut-elle être repensée à partir d'une réflexion sur sa diaspora ? En quoi le prisme diasporique éclaire-t-il d'un jour nouveau la compréhension du fait migratoire ? Cédric Audebert répond à la nécessité d'un renouvellement de la réflexion sur le rapport à l'espace haïtien en envisageant les expériences des migrants dans toute leur complexité, leur pluralité, leur fluidité, leurs nuances, leur universalité, et en concevant la diaspora comme un élément incontournable des mutations de la société d'origine.

  • Par son rôle d'interface dont elle est le théâtre, Miami constitue un terrain idéal d'étude de l'interdépendance entre sociétés développées et en développement dans les Amériques. L'auteur y appréhende l'immigration haïtienne dans une perspective socio-spatiale. La question des relations interculturelles est posée à travers une réflexion sur le logement, l'identité, l'économie et la politique. Une contribution à l'étude des relations entre les stratégies d'insertion sociale des immigrés, leur dynamique culturelle et leur appropriation des espaces d'installation.

  • Les territoires dans la mondialisation font dans cet ouvrage l'objet d'approches dans les domaines de l'économie, de la gestion, de l'histoire ou de la géographie économiques qui révèlent la pluralité des perspectives en sciences sociales dans ce domaine. Cette réflexion pluridisciplinaire a pour intérêt l'analyse de l'évolution des territoires liée à l'articulation entre processus socio-économiques et politiques publiques dans le contexte de la mondialisation. Elle met l'accent sur plusieurs dimensions essentielles et complémentaires des mutations actuelles : identités sociales et territoires, évolutions socio-spatiales, spécialisations territoriales, environnement, impacts financiers des systèmes économiques.

empty