• Le continent africain voit émerger depuis la fin des années 1980 une nouvelle génération d'artistes femmes, amorçant un rééquilibrage entre les sexes et une revitalisation de la création alors que l'art africain contemporain commençait à être exposé dans les musées internationaux. "L'Autre continent" rassemble une dizaine d'artistes nées ou établies en Afrique subsaharienne travaillant des supports variés : dessin, estampe, vidéo, photographie, installation, sculpture.

  • A partir de l'exceptionnelle collection du Musée national d'art moderne, Camille Morineau nous propose un voyage à la fois chronologique et thématique dans la création de 1905 à nos jours ; des pionnières de la première moitié du XXe siècle aux artistes d'aujourd'hui, en passant par les combattantes des années 1960.
    Au fil des oeuvres, des techniques et des chemins individuels, la notion d'un art dit " de femmes " s'efface au profit d'un parcours vivant dans l'art des XXe et XXIe siècles. Enrichi de nombreuses illustrations, d'encadrés thématiques, d'une chronologie et de biographies d'artistes, cet ouvrage accessible et indispensable nous offre les clés pour comprendre l'art de notre temps.

  • Le Centre Pompidou met à l'honneur près de 200 artistes femmes et plus de 500 oeuvres montrant ainsi la conquête par les femmes du statut d'artiste au cours du XXe siècle. Avec des artistes de tous les domaines de l'art : peintres, sculpteurs, vidéastes, cinéastes, designers, architectes, etc.

  • Gerhard Richter (né en 1932) est unanimement considéré comme l'un des plus grands artistes contemporains vivants. Ses oeuvres sont exposées partout dans le monde et font l'objet de records en salle des ventes.
    Le Centre Pompidou consacre à l'artiste une vaste rétrospective, rassemblant plus de 300 oeuvres, attendue comme l'événement culturel de l'été 2012. Cette exposition présentée à la Tate Modern en 2011 y a rencontré un très vif succès. A cette occasion, le Centre Pompidou publie un ouvrage de référence, sans concurrence sur le marché : plus de 300 reproductions, un entretien inédit, les contributions des plus grands historiens d'art et spécialistes de l'oeuvre de Richter.
    Exposition au Centre Pompidou du 6 juin au 24 septembre 2012.

  • Monique Frydman

    Camille Morineau

    Artiste engagée, en 1966, Monique Frydman arrête la peinture qu'elle reprendra en 1978. A cette époque la peinture n'est regardée que si elle est déconstruite, telle celle qui est représentée par les artistes de Support-Surface. Or dans ce contexte, Monique Frydman fait un travail différent, voire à contre courant. Toutes ses créations dont on perçoit les échos avec d'autres artistes tels que Rothko ou encore Joan Mitchell, sont le fruit d'une pensée où s'entrecroisent les audaces et les hésitations, leur confèrant une gravité et une exemplarité indéniable. " Dans une certaine mesure son travail est la résultante directe d'une quête étroitement personnelle et chez elle plus que pour quiconque, la peinture est l'instrument privilégié de ce questionnement intime. " Monique Frydman nous fait partager son éblouissement, sa capacité d'extase pour la couleur, sa dynamique propre. Ainsi révélé l'espace mouvant, chatoyant du tableau se démultiplie, se complexifie introduisant un silence qui le fige en un instant précieux qui lui confère son caractère unique, vulnérable. Mais avant tout Monique Frydman est l'artiste de la couleur, de sa visibilité, de son poudroiement. Ainsi de ces jaunes d'or s'opposant à l'acidité du vert, de la délicatesse des roses et la flamboyance des carmins, des nuances nacrées, des bleus, des mauves ou des noirs profonds aux nuances irisées, iridescentes, veloutées.lumières sombres, chargées d'une incandescence nocturne.
    En octobre 2013, Monique Frydman présentera au Louvre une oeuvre en écho au polyptyque de L'artiste siennois de la Renaissance italienne, Il Sasseta.

  • Le Centre Pompidou met à l'honneur près de 200 artistes femmes et plus de 500 oeuvres montrant ainsi la conquête par les femmes du statut d'artiste au cours du XXe siècle. Avec des artistes de tous les domaines de l'art : peintres, sculpteurs, vidéastes, cinéastes, designers, architectes, etc. Album de l'exposition.

  • From 27th May 2009, historical collections of Musée national d'Art Moderne in Paris will be devoted to women: more than two hundred artists represented by more than five hundred works on about 25000 square feet. For the first time in the history of Museums and in one of its most important representative, the collections will be showed from that unique point of view : gendered, and feminine. Contrasting with the various exhibitions which toured recently in USA and europe about art and feminism, or women in the avant-garde in the first part of the century, this presentation of the collection will span a wide variety of movements and themes, From the invention of abstraction by Sonia Delaunay and Sophie Taeuber Arp to the strong involvement of women artists in new technologies (from photography to video and performances). Monographic rooms devoted to great figures of the century (Sonia Delaunay, Natalie Gontcharova, Dora Maar, Eileen Gray, Charlotte Perriand, Joan Mitchell, Gina pane, Annette Messager to name a few) will interrupt a thematic journey into the first european collection of XXth century art. Still under scrutiny, the chapters of this journey could be a new definition of the body, a passionate political and social involvement, an oblique practice of abstraction, A critical analysis of space - domestic or architectural, etc. Design, architecture, cinema : none of the contemporary techniques escaped the growing presence of women in art and their desire to renew the categories. bridging, crossing, mixing, going further : women have been the strongest advocates of breaking the barriers between disciplines. in that sense they represent the collections of Mnam-Cci at its best : unique by its encyclopaedic scope, global strategy, and multi disciplinary works.

  • Yves Klein

    Camille Morineau

    Aborde l'oeuvre d'Yves Klein selon trois thématiques (l'imprégnation, l'incarnation et la dématérialisation) introduites par trois couleurs (bleu, rose et or), en insistant sur des sujets peu traités : les anthropométries, les sculptures, les projets utopiques, la maîtrise du médium vidéo et photographique. Met l'accent sur des aspects inexplorés de son travail, dont son voyage aux Etats-Unis.

  • Un parcours en images de l'exposition : une sélection des oeuvres majeures éclairées de courts textes.
    Exposition au Centre Pompidou du 6 juin.

  • Jean Tinguely' 60s

    Camille Morineau

    • Hazan
    • 28 Septembre 2016

    La Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois, importante galerie d'art contemporain située rue de Seine à Paris, expose du 8 septembre au 4 novembre 2016, à l'occasion des 25 ans du décès de Jean Tinguely (1925-1991), un exceptionnel ensemble de sculptures réalisées par l'artiste dans les années 1960, donnant lieu à la publication d'un livre d'artiste. Les oeuvres exposées et reproduites dans cet ouvrage ont toutes en commun d'explorer le mouvement et le son sous toutes ses formes.
    Evocations de chaos et d'anarchisme pour les unes, d'une certaine sérénité et élégance pour les autres, ces oeuvres ont toutes en commun d'explorer le mouvement et le son sous toutes ses formes, depuis les exceptionnels "Baloubas" jusqu'aux rarissimes "Radio WNYR". Ce livre d'artiste à tout petit prix comprend également une biographie sélective, des fiches "biographiques" de chacune des oeuvres et en couverture, une incrustation d'une puce sonore et d'un mini haut-parleur correspondant à l'oeuvre intitulée "Radio WNYR 10".
    Cet ouvrage est préfacé par Camille Morineau, commissaire de nombreuses expositions parmi lesquelles "Yves Klein" en 2006, "Gerhard Richter" en 2012, "Roy Lichtenstein" en 2013 et l'exposition des collections dédiées aux artistes femmes de 2009 à 2011. Le nom de Jean Tinguely est souvent associé à celui de sa compagne Niki de Saint Phalle, avec qui il a réalisé des nombreuses réalisations, (Jardin des Tarots, la fontaine Stravinsky à Paris en face du centre Georges Pompidou).
    Cet ouvrage est publié en version bilingue français/anglais.

  • Women house

    ,

    • Manuella
    • 9 Novembre 2017

    L'exposition «?Women House?» est la rencontre de deux notions : un genre - le féminin - et un espace - le domestique. L'architecture et l'espace public ont été masculins, tandis que l'espace domestique a été longtemps l'espace des femmes : cette évidence historique n'est pourtant pas une fatalité et l'exposition «?Women House?» nous le montre.

    L'exposition et le catalogue fonctionnent de concert, avec des essais qui explorent certains des thèmes les plus importants et communs aux artistes présentées. La notion de corps-maison définie dans les années 1960 et 1970 est parcourue par Giovanna Zapperi («?Our bodies, ourselves?») ; la tente-manifeste et les différents sens de ses nomadismes fictionnels sont explorés par Flavia Frigeri («?Fictions nomades?»). Gill Perry parle de la maison-peau et des différentes formes d'empreintes de l'espace («?Traces du foyer et changement de peau?») ; Gabriele Schor parcourt la notion de femme au foyer dans l'histoire et l'histoire de l'art («?Sur la mort de la femme au foyer?»). Lucia Pesapane enfin s'interroge sur la présence des hommes artistes dans cette histoire de la représentation de l'espace domestique («?Et les hommes?? Petite histoire du domestique au masculin?»).

    1 autre édition :

  • Toute l'oeuvre d'Elsa Sahal est marquée par un décalage singulier entre la céramique, une technique très ancienne souvent associée à l'artisanat, et un propos contemporain, incarné et vivant, que seule la céramique et sa matérialité spécifique lui permettent d'exprimer. Apparue sur la scène artistique à la fin des années 90, Elsa Sahal s'est tournée dès sa formation vers ce médium, en perfectionnant sa technique dans l'atelier de Georges Jeanclos, à l'Ecole nationale des beaux-arts de Paris dont elle est diplômée.
    Au fil du temps, ella a développé un vocabulaire personnel oscillant entre une figuration inquiétante et une abstraction joyeuse, mettant en place un répertoire biomorphique étrange, un langage par lequel le corps et la féminité, sans cesse interrogés, se déploient à travers des organes et orifices isolés, ou encore des motifs viscéraux soulignés par des couleurs fortes et par l'émail recouvrant le grès.
    Cette oeuvre à part occupe une place importante sur la scène artistique contemporaine. Exposée par la Fondation Ricard en 2008, soutenue et suivie, dès 1999, par la galerie Claudine Papillon, Elsa Sahal a notamment reçu le Prix MAIF pour la sculpture (2008) et le prix de la sculpture contemporaine, Fondation Francesco Messina, Casabeltrame, en Italie (2007).

  • Les chefs-d'oeuvre de la collection Carmignac enfin dévoilés Ce livre présente la Collection Carmignac qui compte aujourd'hui plus de 250 oeuvres des xxe et xxie siècles. Panorama unique et emblématique de la création moderne et contemporaine, la collection comprend des pièces majeures d'Andy Warhol, Roy Lichtenstein, Keith Haring, Jean- Michel Basquiat et Gerhard Richter. Ces oeuvres mythiques, témoins d'une époque hors norme et piliers de la collection Carmignac, sont complétées par les travaux d'artistes contemporains de la nouvelle génération et de nouveaux territoires, tels Zhang Huan et Korakrit Arunanondchai.
    Cette collection unique porte l'empreinte d'Édouard Carmignac pour lequel l'Art doit s'affranchir du conformisme et maintenir en alerte, privilégiant ainsi des oeuvres au caractère incarné tant par la force de leur message que par leur composition. À travers des analyses détaillées, ce livre s'appréhende comme une conversation ouverte sur la création contemporaine.
    L'expertise d'auteurs réputés tels Nicolas Bourriaud, Fabrice Bousteau, Camille Morineau, Catherine Millet, David Cronenberg ou Luc Ferry, fait parler les oeuvres et dévoile les coulisses de cette collection unique.
    Classées par thématiques (chocs et liberté, transgression, ironie...), les oeuvres répertoriées dans cet ouvrage offrent une clef de lecture du monde contemporain. Ce livre référence de l'art contemporain est destiné tant aux collectionneurs qu'aux artistes, et amateurs d'art contemporain, mais également aux futurs visiteurs de la Fondation Carmignac.

  • Composed of around 250 works by leading artists such as Roy Lichtenstein, Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, Martial Raysse, Gerhard Richter and Ed Ruscha, the Carmignac Collection is also an open dialogue with emerging art scenes and contemporary creation by artists like Zhang Huan and Korakrit Arunanondchai.

  • Plasticienne, peintre, sculptrice et réalisatrice de films, Niki de Saint Phalle (1930-2002) est audacieuse et révoltée. Autodidacte, elle imagine dès 1961 une nouvelle manière de peindre : des poches de couleurs éclaboussent des assemblages de plâtre sous les «tirs» de sa carabine et font ainsi «saigner la peinture à vif». S'inscrivant alors dans la mouvance des Nouveaux Réalistes (Deschamps, César, Klein), son travail (Autels, Mariées.) accumule des objets empruntés à la vie quotidienne dans des compositions qui, tout en grâce et en violence, explorent les représentations de la femme. Les couleurs criardes de ses plantureuses et monumentales «Nanas», faites de grillage, papier mâché et polyester, choquent et fascinent. De la Fontaine Stravinsky au Jardin des Tarots en Toscane, que Niki réalisera aux côtés de son compagnon Jean Tinguely, son oeuvre s'impose par son engagement et sa radicalité.

empty