• De ce roman foisonnant de personnages se détache la figure adolescente de Mick, qui ressemble étrangement à Carson McCullers. Pauvre, passionnée de musique, elle rôde dans les cours des immeubles pour surprendre les accents d'une symphonie qui s'échappent d'un poste de TSF : « Cette musique ressemblait parfois à de petits morceaux de cristal colorés et, quelquefois, c'était la chose la plus douce, la plus triste que l'on pût imaginer. ».
    Mick et bien d'autres personnages s'entrecroisent dans ce roman qui emprunte ses décors au Sud des Etats-Unis où vécut Carson McCullers dans l'immédiat avant-guerre. Elle avait vingt-deux ans quand elle publia ce premier livre, qui est sans doute son chef-d'oeuvre.

  • Carson McCullers La Ballade du café triste Dans sa vie comme dans son oeuvre, c'est le même besoin effréné d'amour que l'on trouve, la même obsession de cette musique à travers laquelle les êtres croient se réconcilier avec eux-mêmes. Et l'on est frappé surtout par la recherche tenace de contacts humains, réduits aux rencontres de hasard dans les petits bars où l'alcool réchauffe le corps et l'âme, efface la douleur du monde et rend Dieu superflu... Bref soulagement puisque la solitude revient. Cette solitude que Carson McCullers et chacune de ses créatures cherchent à fuir mais qu'elles Þnissent toutes par choisir, comme un privilège ou un moindre mal. Car, on le sait, il y aura toujours de la solitude pour ceux qui en sont dignes.
    Hector Bianciotti.

  • " Il y a un fort, dans le Sud, où il y a quelques années un meurtre fut commis.
    Les acteurs de ce drame étaient deux officiers, un soldat, deux femmes, un Philippin et un cheval.
    " Le soldat dans cette affaire était Elgé Williams.
    Souvent, à la fin de l'après-midi, on pouvait le voir assis seul sur l'un des bancs qui bordaient le chemin devant la caserne. C'était un joli endroit, où une longue rangée double de jeunes érables dessinaient des ombres fraîches, délicates, frissonnant au vent... "

  • « Cher papa, C'est une lettre d'adieu, en attendant que je t'écrive d'un autre endroit. Je t'avais prévenu que je quitterais cette ville parce que je ne pouvais pas faire autrement., je ne peux pas supporter plus longtemps cette existence, parce que la vie est devenue pour moi un fardeau. J'ai pris le revolver parce qu'on ne sait jamais, mais je peux en avoir besoin, et je te renverrai l'argent à la première occasion. Dis à Bérénice qu'elle ne s'inquiète pas. Tout est venu de l'ironie du sort, et ça ne pouvait pas être autrement. , je t écrirai plus tard. Papa, je t'en prie, n'essaie pas de me rattraper.


    Bien à toi.

    Frances Addams » Six ans après Le coeur est un chasseur solitaire qu'elle a publié à 22 ans en 1940 et qui l'a rendue célèbre, Carson McCullers (1917-1967) écrit Frankie Addams, son deuxième chef-d'oeuvre, avec toujours cette question lancinante chez la grande romancière américaine du sud des États-Unis : pourquoi est-il si difficile de passer de l'enfance à l'âge adulte, si compliqué aussi de conclure la paix avec soi-même ?

  • «  L'ennui, c'est qu'il continuait à voir Sara comme dans un brouillard. Et tout le reste aussi, à cette époque. À croire que tout se brouillait dans sa tête et qu'il devenait fou. (...) Il avait toujours faim, et toujours le sentiment de quelque chose qui se préparait. Quelque chose de terrible qui le détruisait. Mais il refusait que ce pressentiment atteigne son esprit. (...) Il était sur le point de devenir un homme, et il avait dix-sept ans.  »   Des nouvelles, quelques poésies, la première et magistrale esquisse de son grand roman, Le Coeur est un chasseur solitaire : Le Coeur hypothéqué rassemble les écrits de Carson McCullers publiés de son vivant dans la presse ou restés inédits. Tous les thèmes chers à l'auteur s'y retrouvent : l'angoisse de la solitude, le besoin d'aimer et d'être aimé, la difficulté de communiquer, la délicate expression des sentiments... Mais aussi la légèreté de l'écriture et la précision clinique du récit.

  • "Illuminations et nuits blanches" réunit l'autobiographie dictée par Carson McCullers au cours des semaines précédant sa mort en 1967, la correspondance échangée avec son mari Reeves pendant la Seconde Guerre mondiale, et trois nouvelles inédites où elle exprime son amour et sa profonde solidarité avec le peuple noir.

    L'auteur du Coeur est un chasseur solitaire nous livre des souvenirs et des confidences qui nous font partager son travail d'écrivain, ses doutes et ses moments d'inspiration. Nous découvrons aussi la vérité sur ses relations avec son mari, dont elle divorce en 1941, qu'elle épouse de nouveau en 1945 - une longue, douloureuse et bouleversante histoire d'amour.

    Complémentaires, les trois volets de ce livre se répondent entre eux et nous apportent un nouvel éclairage émouvant sur la vie et l'oeuvre de Carson McCullers, celle dont Richard Wright disait qu'elle était le seul écrivain blanc à être capable d'écrire sur les Noirs.

  • Set in the American South, this is the story of a group of people who appear to have little in common except they are all hopelessly lonely. A young girl, a drunken socialist and a black doctor are drawn to a gentle, sympathetic deaf mute, John Singer, whose presence changes their lives.

  • Carson McCullers L'Horloge sans aiguilles A vingt-trois ans, Carson McCullers publie Le coeur est un chasseur solitaire et l'Amérique salue son génie.
    « Une telle intensité, une telle noblesse d'esprit, notre prose n'a rien connu de pareil depuis Herman Melville », afÞrme aussitôt Tennessee Williams.
    Après des années de silence, la romancière américaine publie en 1961 L'Horloge sans aiguilles, son dernier roman. « Mon travail d'écrivain a toujours été très pénible. Mais j'ai toujours su qu'il ne sufÞsait pas de travailler. La pénible progression du travail doit être illuminée par une révélation, une divine étincelle. » L'Horloge sans aiguilles apporte ce divin et rare équilibre entre cruauté et tendresse. Un homme s'achemine vers la mort. Il l'attend. Il guette l'heure à une horloge sans aiguilles. Avec une inÞnie compréhension, Carson McCullers l'accompagne et le berce de son amour fraternel.

  • Une petite ville poussiéreuse du sud des États-Unis, dans les années trente et dont Carson McCullers recrée, avec un génie singulier, l'atmosphère de chaleur moite et d'ennui profond sert de décor à ce roman baigné dans l'angoisse, la violence et la tendresse.
    Autour de John Singer, le mystérieux sourd-muet, gravitent quatre personnages, compagnons improbables, enfermés dans une commune solitude dont ils cherchent désespérément à s'échapper. Mick l'adolescente qui rêve de musique et de neige, Jake, le révolutionnaire militant incompris, le Dr Copeland, le vieux médecin noir aux ambitions déçues, Biff le cafetier maniaque. Mais la vie ne renonce que rarement à sa cruauté ordinaire...
    Cette réédition comprend également le travail préparatoire au Coeur est un chasseur solitaire (Esquisse pour le Muet), l'ensemble des essais dont trois inédits et des articles que Carson McCullers a publiés de son vivant.

    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Frédérique Nathan  et Françoise Adelstain.

    Préface de Véronique Ovaldé.

  • When Cousin Lymon, a dwarf and a hunchback, arrives at Miss Amelia's store, he releases feelings of tenderness in Miss Amelia's hardened heart. Together they transform the store into a cafe. But their contentment is to be short lived, for Miss Amelia's estranged husband finds his way back to her.

  • Grande, efflanquée mais redoutablement musclée, Miss Amelia Evans inspire le respect de ses concitoyens : on apprécie autant l'alcool qu'elle distille clandestinement que ses talents de guérisseuse. Mais elle est aussi bien mystérieuse...
    Pourquoi a-t-elle chassé de chez elle l'homme qu'elle avait épousé seulement quinze jours plus tôt ? Et quel rôle tient auprès d'elle ce cousin bossu venu de nulle part ?
    Dans ce recueil de nouvelles que Tennessee Williams qualifia de « chef-d'oeuvre », Carson McCullers montre toute l'étendue de son incroyable talent.

    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Jacques Tournier préface d'Eva Ionesco.

  • Biographical noteCarson McCullers was born in 1917. She is the critically acclaimed author of several popular novels in the 1940s and '50s, including The Member of the Wedding (1946). Her novels frequently depicted life in small towns of the southeastern United States and were marked by themes of loneliness and spiritual isolation. McCullers suffered from ill health most of her adult life, including a series of strokes that began when she was in her 20s; she died at the age of 50. The Member of the Wedding was dramatized for the stage in the 1950s and filmed in 1952 and 1997. Other films based on her books are Reflections in a Golden Eye (1967, with Elizabeth Taylor and Marlon Brando), The Heart is a Lonely Hunter (1968, starring Alan Arkin) and The Ballad of the Sad Café (1991). Main descriptionWith delicacy of perception and memory, humour and pathos, Carson McCullers spreads before us the three phases of a weekend crisis in the life of a motherless twelve-year-old girl. Within the span of a few hours, the irresistible, hoydenish Frankie passionately plays out her fantasies at her elder brother's wedding. Through a perilous skylight we look into the mind of a child torn between her yearning to belong and the urge to run away.

  • Romans Le coeur est un chasseur solitaire suivi de Esquisse pour « Le Muet » Reflets dans un oeil d'or Frankie Addams / L'Horloge sans aiguilles Nouvelles La Ballade du café triste / Wunderkind Le jockey / Madame Zilensky et le roi de Finlande Celui qui passe / Un problème familial Une pierre, un arbre, un nuage / Sucker Cour dans la 80e Rue / Poldi Un souffle qui vient du ciel / L'Orphelinat Un instant de l'heure qui suit / Comme ça Les Étrangers / Histoire sans titre Correspondance / L'Art et Mr. Mahoney Le Garçon hanté / Qui a vu le vent ?

  • Au début du siècle dernier, dans une garnison isolée du sud des Etats-Unis, le hasard tisse entre deux femmes et trois hommes des relations singulières. Rapports d'autorité, problèmes et conflits sexuels sont au coeur de l'intrigue que Carson Mc Cullers développe avec cette exquise subtilité qui lui est propre. Coloré tour à tour de lyrisme, de suspense et d'humour, ce roman bref et dense dévoile pour nous les modalités d'un drame imputable moins au hasard des situations qu'à la psychologie des personnages et aux ressorts inconscient qui inspirent souvent notre conduite.

  • Anglais Wunderkind

    Carson Mccullers

    'A Wunderkind - a Wunderkind a Wunderkind. The syllables would come out rolling in the deep German way, roar against her ears and then fall to a murmur.' Writing about outcasts, dreamers and misfits in the Deep South, Carson McCullers was acclaimed for her sympathetic depictions of loneliness, the need for understanding and the search for love. These four masterly stories of eccentrics, failed prodigies, injustice and hope, written when she was in her twenties, explore the human condition with humour and pathos.


    This book includes Wunderkind, The Jockey, Madame Zilensky and the King of Finland, A Tree, A Rock and A Cloud.

  • Commandés à Carson McCullers par divers magazines américains, ces textes publiés de manière éparse n'avaient pas été réédités en France depuis plus de vingt ans.
    Les voici donc à nouveau disponibles, dans une traduction nouvelle. Souvenirs d'enfance, celles de vie à Brooklyn, "chants patriotiques" pendant la guerre, qui prenait la forme de très courtes nouvelles, ou biens réflexions sur l'écriture et les écrivains. Ils portent tous la "griffe". McCullers cette apparente specificité caractéristique de son style. Tel ce superbe et émouvant portrait d'Isak Druesne, Karen Blixen et l'évolution de la scène où réunis pour la fêter, Arthur Millers, Marilyn Monr?, Carson et quelques autres dansent à s'en étourdir tandis que la baronne mange ses huîtres et boit son champagne Née en 1917, Carson McCullers n'avait que vingt trois ans quand la publication de Le coeur est un chasseur solitaire lui valut une célébrité immédiate.
    Une hémorragie cérébrale mit, en 1967, un terme à une vie entierement dévouée à l'écriture, bien que ravagée par la maladie.
    Toute l'oeuvre est publiée aux Editions Stock.

empty