Communication Presse Edition

  • D'abord, il y a le diable, aux sabots et aux cornes de bouc. En Franche-Comté, il est partout chez lui, sur les ponts d'où il précipite les nigauds qui se sont crus malins en échangeant leur âme contre la jeunesse ou la richesse. Diantre ! (pour ne pas dire Diable ! ce qui le ferait venir), passer un contrat avec un tel personnage... Il est chez lui dans les grottes où il laisse les empreintes de ses griffes sculptées sur les cailloux, au pied des sapins dont il a fait son emblème, et qu'il enflamme à son gré, et même dans les coquilles d'oeuf qu'il vaut mieux écraser quand vous avez fini de manger, précaution comtoise très recommandée. Ses complices sont les sorcières à balais, vieilles biques semeuses de rondes de champignons dans les prés...
    Nos légendes populaires partent en général d'une histoire vraie, vieille de centaines ou de milliers d'années. La légende fait référence à un lieu, à un objet, à un personnage. Le conte populaire est un conte oral traditionnel et communautaire. Il a longtemps régi la création et la circulation des histoires.
    C'est en fait la littérature de nos ancêtres.

  • Le conte oral a longtemps régi la création et la circulation des histoires. A partir du XIXe siècle, le conte s'est invité dans les livres grâce au travail des collecteurs et à l'imagination d'auteurs régionalistes. Les contes et les légendes de ce livre trouvent leur origine dans la tradition populaire du Nord. Ils ont pour cadre le monde des hommes au Pays des Ch'tis. Certains sont des grands classiques de notre région, d'autres ont été oubliés et sont retrouvés grâce à ce livre. Tous nous traduisent l'âme de notre région.

empty