Edilivre-aparis

  • Escoviennes... Cette deuxième partie de notre réédition des poésies de Henri Thuillier concerne principalement les oeuvres composées à Écouis (Vexin) au début de sa carrière, avant sa nomination en 1901 comme curé à la Neuve-Lyre, mais aussi quelques oeuvres des années suivantes. Les Escoviennes comprennent plusieurs recueils : Les Grands Jours d'Écouis, Chez nous, Pastorales. Les Pastorales comprennent à leur tour la Cour d'amour, Jeanne d'Arc (drame à personnages), Les Bergerets. Tout, chez Thuillier, est inspiré par la foi chrétienne et un patriotisme intense : Dieu et la France.

  • Les Lyriennes sont ici réunies pour la première fois. Les cantiques de La Neuve Lyre de Notre-Dame (1908) furent imprimées séparément en un très petit nombre d'exemplaires, semble-t-il ; les Pages de Jeanne d'Arc (drame à personnages) fut joué (avec musique) à Évreux en 1914. Les Fleurs de Lyre ne firent jamais l'objet d'un recueil spécifique. Les nombreux poèmes décrivant les fleurs et paysages de Normandie, dont plusieurs furent publiés dans les Annales de Lyre, étaient sans doute destinés à intégrer cet ouvrage. En tête de notre recueil se trouve le magnifique Ode à Orderic Vital, à l'honneur du grand chroniqueur normand.

  • Ce passionnant thriller politico-religieux pose un certain nombre d'interrogations : qu'adviendrait-il de la civilisation chrétienne si une puissance liée au grand terrorisme international détenait la preuve de la « mortalité » de Jésus Christ simple messie ?
    Quelle opportunité s'offrirait alors à un Islam conquérant ?
    Sur les cendres d'une église catholique agonisante, quels rapports s'établiraient entre les deux religions monothéistes épargnées que seraient l'Islam et le Judaïsme et qui ont en commun un ancien testament contenant des informations scientifiques redécouvertes, il y a peu, grâce à l'astrophysique ?
    Quelle incroyable révélation liée à la prophétie de Malachie pourrait ébranler le monde ?
    Et si Benoît XVI était vraiment le dernier pape, qui aurait intérêt à révéler les lourds secrets tus depuis des siècles ?
    Pourquoi les liens particuliers entre les Cathares et les Templiers les ont-ils amenés à s'affronter ?
    Quels secrets partageaient-ils ?
    Pourquoi les moines culdéens sont-ils volontairement restés dans l'ombre malgré leur influence bien plus importante que celle des loges maçonniques ?
    Pourquoi des chefs d'Etat et leurs services spéciaux se sont-ils acharnés depuis des siècles à découvrir ces secrets enfouis pour pouvoir mieux les taire ?
    Qui tire les ficelles et qui manipule les gouvernements ?

  • Des meurtres en série sans point commun apparent.Des exécutions dignes du grand banditisme ou des services spéciaux tant les méthodes et les matériels utilisés sont sophistiqués. Un résultat net, propre et précis... trop précis pour un amateur ou un simple truand... Pourtant, et malgré les indices subtilement laissés par l'assassin, le juge et le lieutenant en charge de l'instruction peinent à éclaircir le mystère. Dans une ambiance de "guerre des polices" entre gendarmes et policiers, l'auteur signe un roman noir à l'écriture sobre, ponctué par les facéties d'un pittoresque médecin légiste.

  • Recette :
    Prenez une histoire d'amour, ajoutez des histoires de sexe, des crimes impunis, des magouilles foncières et « politico-familiales » sordides. Incorporez à la préparation un meurtre dans l'ambiance particulière d'un « Clochemerle » de la France rurale entre 1940 et les années 1970. Saupoudrez de portraits au vitriol, mettez un zeste de verdeur et de truculence digne de la jument verte, mélangez bien et vous obtenez? Le chemin à brouettes De l'humour, de l'amour, du rire, des larmes et des grincements de dents !

empty