Indo Editions

  • En octobre 1950, à l'âge de 22 ans, l'aspirant Charles-Henry de PIREY participe aux terribles combats de la R.C. 4, dans la haute région du Tonkin. Officier-adjoint au 60e Goum du 1er Tabor Marocain, intégré à la Colonne LE PAGE, il en sera un des rares " rescapés ". Blessé dans les calcaires de Coc Xa, il parviendra à briser l'encerclement et à rejoindre That Khé où il sera évacué par le dernier Ju.52 avant que la ville ne tombe aux mains du Vietminh.
    Écrit tout de suite après les événements, il y a plus de 50 ans, ce témoignage d'une rare sobriété rappelle qu'en une semaine de combats, le Corps Expéditionnaire Français en Indochine a vu disparaître huit de ses meilleurs bataillons. C'est aussi, à travers ce récit, l'épopée du 60e Goum, petite unité solidaire que la chance n'a pas complètement abandonnée dans l'adversité...

  • Désigné par le général de Lattre pour remplacer son fils tué à la tête de son escadron, le lieutenant Charles-Henry de Pirey, chef de peloton au 1er Chasseurs, est engagé dans le Delta en appui du Commando 24 de l'adjudant-chef Roger Vandenberghe. De cette fraternité des combats naît entre le Chef du Commando des Tigres Noirs et le jeune lieutenant une amitié et une sympathie réciproque.
    Après la mort tragique de "Vanden", de retour en France, Charles-Henry de Pirey mène une enquête approfondie à Castillon d'Arthez, auprès de la famille adoptive de Vanden et de ses éducateurs. Ses origines, son action dans la Résistance, ses motivations intimes lui sont expliquées par ses proches. Cette enquête, commencée il y a 50 ans et achevée en 2003, encore inédite à ce jour, éclaire la vie de ce guerrier atypique entré trop tôt dans la légende et dont le général de Lattre a dit qu'il était : "Le meilleur soldat d'Indochine".


empty