• L'évolution de la Walt Disney Company, depuis sa création en 1987, notamment depuis l'arrivée de Robert Iger comme PDG en 2005. La production cinématographique actuelle privilégie des thèmes d'actualité tels que le féminisme, l'inclusivité et le multiculturalisme, dépassant ainsi un présent déceptif.

  • L'essai de Christian Chelebourg ouvre un dossier formidable : la représentation fictionnelle des grandes questions écologiques de notre temps. De nombreux livres, films, émissions documentaires ou bandes dessinées décrivent les catastrophes naturelles annoncées par la science et mettent en garde contre les dérives de notre technologie. Le livre de Chelebourg est le premier à proposer une vue d'ensemble des grandes " écofictions ", qui dominent aujourd'hui notre manière de penser la pollution, le réchauffement climatique, les nouvelles épidémies, les désastres naturels ou les manipulations génétiques. Il est aussi le premier à en proposer une lecture cohérente. Pour ce faire, il s'appuie sur l'analyse des mythes dont l'évolution est révélatrice de la place et du rôle que nos sociétés assignent à leurs citoyens.

  • L'écocritique s'est installée dans le paysage universitaire international comme une des tendances marquantes de la dernière décennie. Elle est ici envisagée par les chercheurs du CERLI (Centre d'Etudes et de Recherches sur les Littératures de l'Imaginaire) sous l'angle des fictions catastrophistes aussi bien qu'à travers la sensibilisation du public à la cause écologique. Si les Ecofictions proprement dites, en phase avec la création du GIEC en 1988 et le lancement des Conférences pour le climat (COP) à Kyoto en 1997, ont marqué un tournant dramatique dans le traitement de la question environnementale, recouvrant toutes les formes de cataclysmes naturels, la thématique est ancienne. En 1910, la publication coup sur coup de L'Eternel Adam par Michel Verne - le fils de Jules - et de La Mort de la terre par J. -H. Rosny Aîné, atteste les inquiétudes apocalyptiques qui travaillent le tournant du XXe siècle. Les peintres ruinistes avaient senti, bien avant, la poésie des constructions humaines abandonnées à la végétation. Tout au long de l'ère industrielle, le saccage des paysages, la pollution des villes, l'épuisement programmé des ressources ont eu leurs prophètes de malheur ou plutôt leurs visionnaires inquiets. Cette généalogie continue de résonner dans les oeuvres contemporaines. Elle interroge sur la permanence d'une fascination pour la fin du monde, qui a pris les dehors d'une menace scientifiquement établie. Les Climate-Fictions qui prolifèrent depuis quelques années sur les rayons des librairies se posent, de plus en plus, en nouvelle littérature engagée. En relayant le cauchemar annoncé, elles militent contre le réchauffement planétaire, pour la préservation de la biodiversité, contre l'empoisonnement des milieux naturels, etc. Les rêveries mélancoliques d'antan nourrissent désormais jusqu'aux romans édifiants destinés au jeune public. Explorer l'imaginaire qui les dynamise, c'est s'autoriser à discerner la part anthropologique de notre actualité : c'est soumettre le présent à l'épreuve de l'intemporel.

  • notre époque, supposée prosaïque et désenchantée, reste fascinée par le surnaturel et manifeste envers lui un regain d'intérêt. il importe d'autant plus, si l'on veut jouir de ses fantasmagories en poète et non en dupe, de connaître les voies que l'irrationnel emprunte pour séduire nos imaginations.
    le surnaturel est cosmogonique : il engendre des mondes dont il trouve le modèle dans la pensée magique et qui s'alimentent à toutes les sources de l'irréel. l'exploration de ces mondes et l'analyse de leurs arcanes intellectuels constituent une invite à en goûter la poésie, et à relever les défis qu'ils tendent à la raison.
    on n'a cessé, au fil des siècles, de cliver et de hiérarchiser ces mondes. l'auteur de ce livre récuse ces distinctions traditionnelles entre foi et fantaisie, fantastique et merveilleux, genres nobles et genres populaires. il adopte une perspective panoramique et étudie la dynamique créatrice de l'ensemble des littératures du surnaturel, des grands textes sacrés aux comics américains, des contes de fées aux nouvelles fantastiques, des apocalypses spirites à la fantasy, des chansons de geste aux dessins animés et jusqu'aux traités de parapsychologie.
    ce livre s'adresse aux étudiants de lettres, d'arts et de sciences humaines.

    christian chelebourg est maître de conférences en littérature française à l'université de la réunion. il est l'auteur de nombreuses études sur jules verne, victor hugo ou alphonse daudet. il a notamment publié jules verne, l'oeil et le ventre (minard, 1999), l'imaginaire littéraire (armand colin, 2000), le romantisme (armand colin, 2001), prosper mérimée, le sang et la chair (minard, 2003).

    approches du surnaturel. le surnaturel et les lois de la nature. le surnaturel et l'imaginaire. le merveilleux, le fantastique et le surnaturel. configurations du surnaturel. anthropologie. sociologie. le monde enchanté. les contes de fées. les mille et une nuits. le monde signifiant. les sens des miracles. le coran et les signes. le merveilleux chrétien. le surnaturel moral et philosophique. le monde onirique. les créatures du rêve. l'écriture du cauchemar. l'écriture du rêve. le monde hanté. les fantômes sont parmi nous. l'amour des morts. la peur des morts. le monde halluciné. le génie et la folie. l'homme et les plantes magiques. poétique des stupéfiants. le monde déréglé. l'héroïsme superlatif. la parapsychologie. la réalité imaginée.

  • Le romantisme

    Christian Chelebourg

    En 128 pages, cette collection, conçue en priorité pour les étudiants du premier cycle universitaire, propose des manuels de synthèse des connaissances et une gamme d'ouvrages de référence, de méthodologie, d'entrainement.

empty