• La chanson populaire est capable de repandre des idees a tres grande vitesse et en cela les gouvernants, ou plus generalement les acteurs de la vie publique (associations, representants sociaux ou religieuxc) lfecoutent avec soin. En 1954, Boris Vian ecrit Le Deserteur en pleine guerre dfIndochine, la chanson sera interdite de diffusion et de vente jusqufen 1962.
    Comme elle, des dizaines de titres seront frappes au fil des ans du sceau officiel ou non de la censure, parfois meme leurs auteurs poursuivis en justice. Ceux]ci ont pour nom Aznavour, Sardou, Brassens ou, plus pres de nous, Matmatah, Billy Ze Kick, NTM ou Orelsan.
    Les motifs dfinterdictions sont la moralite, le respect du pouvoir en place, la protection de lfordre public...
    /> Cet ouvrage se propose de revenir sur le destin de ces chansons qui, pour une raison ou une autre, ont ete jugees subversives. Il ne se veut aucunement polemique mais pedagogique et attrayant, et a pour ambition de faire decouvrir ou re]ecouter ces chansons a un public multigenerationel, apportant en plus des anecdotes et des citations.

empty