• La noce est belle, mais personne ne s'y trompe. En épousant Amandine Galéa, Robert Frémont espère réunir deux entreprises : l'atelier familial, riche d'un savoir-faire artisanal, et le groupe industriel de sa belle-famille. Le jeune homme n'ignore pas qu'il occupera une place de choix dans ce nouvel ensemble. Pourtant malade et diminué, son père s'oppose à cette fusion. Robert l'abandonne à son sort, sachant que l'affaire lui reviendra un jour ou l'autre. Le conflit s'installe jusqu'à ce que le destin s'en mêle. L'arrivée inopinée de Lilly-Fleur Paturel bouleversera la vie de tous les personnages. Cette "reine des goûts et impératrice des saveurs" défiera l'histoire et la fatalité, la lâcheté de certains hommes et illuminera ce roman dense et généreux qui fait la part belle à la passion, à la tendresse, à l'amitié.

  • Après quatre années passées sur le front, François regagne les Vosges où il se heurte à une hostilité à peine voilée : avec un seul bras, il n?est plus d?aucune utilité à la ferme? Peu importe, car son devoir l?attend ailleurs : son frère d?armes, Jean, avant de mourir, lui a fait promettre de se rendre auprès de son père. Il part pour Nice. Robert Cassini lui réserve le meilleur accueil.
    L?avenir de François semble enfin s?éclaircir. Mais, au sortir de la Grande Guerre, tout a changé, tout est bouleversé, à commencer par les gens. François ne sera pas épargné. Spéculation foncière, opérations douteuses, aventures sans lendemain, envahiront ses jours et ses nuits. Perdra-t-il son âme dans ce monde dissolu qui le possède mais qui lui accorde tant de plaisirs ?
    Comme dans ses précédents romans, Claude Rizzo nous rappelle que la fraternité puise souvent sa force par-delà les obstacles et la mort.

  • Un atelier de couture avant-gardiste, un important patrimoine immobilier, sont au c?ur de l?affrontement familial qui suivra la mort accidentelle de Jean-Baptiste Belmonte. Catherine, sa nièce, est nommée tutrice de l?enfant de l?homme d?affaires. Pour cette femme, dévorée par la cupidité, l?événement représente une chance inespérée. À elle d?agir avec adresse afin de capter une partie de la fortune de son oncle. Face aux intrigues de Catherine se dressent son frère, Louis, et Vincente Tortorici, l?âme de l?atelier de couture, considérée comme l?une des créatrices de mode les plus talentueuses. Tous deux font le serment de protéger les intérêts de l?orphelin et d?honorer ainsi la mémoire de Jean-Baptiste. Louis se lance dans une enquête incertaine et périlleuse. Elle lui vaudra des poursuites judiciaires qui menacent sa réputation et risquent de détruire son existence.
    Parviendra-t-il, au bout de son obstination, à défaire le réseau que Catherine a tissé autour d?elle et méritera-t-il ainsi les regards que Vincente lui a toujours refusés ?

  • Rosine, jeune veuve, vit avec sa fille Antonia dans un village du Massif du Mercantour.
    Les épines amères de l'existence ne l'ont pas épargnée. Elle croit enfin rencontrer, en Giovani Cini. un berger piémontais, le deuxième grand amour de sa vie. Elle l'épouse et renaît ainsi au bonheur. Une décennie plus tard, la belle saison revenue, Giovanni prend les chemins de l'exil. Le ciel se couvre à nouveau. Rosine se rend aux funérailles de son père. Elle apprend que son époux est revenu en son absence.
    Il a passé la nuit au village avant de disparaître sans l'attendre. Dans la bergerie, Rosine découvre Antonia en pleurs. Les propos entre l'adolescente et sa mère tournent à l'affrontement. La jeune fille quitte la maison et prend le chemin de l'exil. Les mois passent, une naissance " inattendue " fait suite à une mort mystérieuse mais, sur le sentier des aubépines, le destin n'a pas dit son dernier mot...
    Tandis que grandit le petit Adrien, offrant à Rosine quelques années de bonheur et de complicité, les fantômes du passé ressurgissent et parcourent la vallée. Les uns porteurs de promesses, les autres chargés de ressentiments...

  • Lors des travaux d'aménagement de la route menant au lac des Tourelles, des ouvriers exhument les restes d'un homme, tué d'un coup porté au crâne. Les résultats de l'autopsie et une médaille trouvée à ses pieds révèlent qu'il s'agit d'Augustin Ferrier, héros du village, mort pour la France voilà bientôt trente ans. Alors que l'enquête piétine, multipliant les hypothèses aussi curieuses que fantaisistes, les ombres du passé refont surface. Cette affaire déchaîne les passions, jusqu'à ébranler l'équipe municipale à quelques mois des élections ! Christian Ferrier, neveu de la victime, aujourd'hui patron de la scierie familiale et premier adjoint, n'échappe pas à la tourmente qui égratigne son honneur et celui des siens. Elle remet en cause des vérités écrites à jamais et donne tout son sens à la légende selon laquelle les Ferrier auraient à payer leur réussite dans les affaires par le désastre de leur vie personnelle.
    Christian parviendra-t-il à surmonter les épreuves que lui impose un destin aveugle et capricieux, à rétablir sa dignité et à mériter à nouveau l'estime de son épouse ?

  • Elle met en scène Günter Hartmann. Cet Allemand de 60 ans, veuf depuis peu, appartient par sa mère à ces protestants français chassés de leurs terres par la révocation de l?Édit de Nantes.
    Hartmann s?est vu écarté par ses deux fils de l?entreprise familiale. Partagé entre amertume et humiliation, il quitte l?Allemagne, se dirigeant vers les Cévennes où il espère retrouver quelques descendants des « Pagès », lointains cousins de sa mère.

  • La plupart des écrivains qui se prêtent à l'autobiographie s'accordent le plus souvent des destins de héros, dans des épopées à faire pleurer dans les chaumières. Claude Rizzo prend le contrepied avec tendresse et autodérision pour nous promener dans ses souvenirs : les mémoires d'un antihéros dans tous ses états ! Un optimisme à toute épreuve et une confiance innée accordée à autrui, signent des mésaventures burlesques et croustillantes, dans lesquelles chacun d'entre nous pourra se déculpabiliser de sa propre part de maladresse...

  • Irène Anastasie termine paisiblement sa vie dans un village de Provence où elle aidait naguère son mari dans les champs de jasmin. Cette fleur, destinée aux parfumeries locales, arrive désormais de pays à moindre coût de main-d'oeuvre. Le passé opulent de la région s'est ainsi envolé avec les pétales de jasmin qui jadis valaient de l'or. Mais les terres demeurent chères au coeur de la vieille dame, qui va devoir se battre pour préserver son patrimoine. Un complot se trame en effet autour de sa propriété. Spéculations foncières, ambitions politiques. les passions se déchaînent à l'arrivée d'un bel inconnu, un Italien au seuil de la cinquantaine. Installé chez Irène à la suite d'un malentendu, Angelo voue à son hôtesse une profonde tendresse, et elle la lui rend bien. Cette rencontre accidentelle n'arrange pas les intérêts des vautours et bouleversera le destin de tous ces personnages dont les chemins se croisent et s'éloignent sans jamais se perdre... Puisque c'est d'amour dont il s'agit.
    Des personnages attachants, à la fois très typés et nuancés, au sein d'une intrigue solide et pleine de suspense, avec en arrière-plan la Provence, terre de mystères et de splendeurs qui flamboie sous la plume de Claude Rizzo.

  • Les années cinquante à Bab el-Khadra...
    Arabes, Juifs, Italiens et Maltais vivent en harmonie et partagent la même indigence, Dans ce quartier populaire de Tunis, poussiéreux et bruyant, grandit le petit Gaëtan Vella, un orphelin de huit ans, qui se destine au métier de cocher, comme la plupart de ses compatriotes venus de l'île de Malte. C'est compter sans tante Ménouna, une vieille fille d'apparence acariâtre mais qui fond de tendresse pour le gamin.
    Elle lui fait travailler ses devoirs et découvrir l'histoire de ses ancêtres tiraillés entre leur pays d'origine, la terre d'Afrique qui les a accueillis, et la France qu'ils aiment et idéalisent. Gaëtan comprend désormais l'importance de l'instruction. Son avenir en dépend, et le présent est gai ! Entre l'école, les cours de Ménouna et la gestion de " sa petite entreprise " qu'il a montée avec ses copains et qui se charge de livrer à domicile les familles du coin, Gaëtan savoure sa jeune existence...
    Bientôt cependant, à la sortie des mosquées, des clameurs annoncent la fin d'un monde, les grèves et les manifestations se multiplient, la violence monte et un jour Tunis se réveille sous les bombes... Le Maltais de Bab el-Khadra : un roman foisonnant, pittoresque, qui restitue avec maestria l'atmosphère de l'époque et où le lecteur, entre rires et larmes, verra finalement la tolérance triompher.

  • La secte

    Claude Rizzo


    bouleversé par la mort accidentelle de sa mère, jacques julian grandit chez ses grands-parents, propriétaires d'un domaine vinicole dans le haut pays varois.
    taciturne, solitaire, l'adolescent connaît des visions qui le conduisent vers un autre monde et une autre vie.
    son père se remarie quelques années plus tard et contraint jacques à abandonner le village pour venir vivre à nice. ce dernier rencontre serge, un étudiant passionné d'ésotérisme, appelé à devenir son " frère d'élection " et son confident. leurs recherches leur permettront ainsi de déchiffrer les " éblouissements " de jacques : réminiscences d'une vie antérieure qui les conduisent sur les rives de la mer morte, près du peuple essénien, dont le christianisme serait issu d'après certaines légendes.
    une nouvelle vision prémonitoire lui enverra alors l'image d'hommes et de femmes rassemblés sur la propriété de ses grands-parents dont il vient d'hériter. pour jacques, le chemin est désormais tracé. revenu au village, il crée le centre de formation jacques julian, destiné à offrir des séminaires oú sera délivré le message, oú le maître pourra influer sur les âmes et les esprits. ainsi naîtra la " congrégation ", un espace clos, géré par une règle ascétique, oú se retrouvent quelques centaines d'adeptes fuyant une société corrompue.
    sous la bienveillance et l'enseignement du " prophète ", les disciples sont à l'abri des vicissitudes qui secouent le monde extérieur. jusqu'à ce que l'argent, les dérives du grand maître et les faiblesses humaines ne viennent corrompre la belle harmonie.

  • Lorsque son père meurt à la suite d'un accident sur un chantier, Valerio se retrouve seul, à six ans, avec sa mère qui parle à peine français. Un chemin de croix se dresse devant eux. Bianca s'échine à la tâche, sans même parvenir à nourrir correctement son fils. Son instinct lui souffle que d'autres périls sans visage ne tarderont pas à le menacer.
    Une première lueur d'espoir apparaît : un voisin sage et cultivé ouvre à Valerio les portes du savoir. Le vieil homme, condamné à la solitude, et l'enfant, destiné à l'ignorance, vont ainsi s'accorder des heures de pur bonheur. Puis, la petite Charlotte Philibert, prisonnière d'un fauteuil roulant, fait irruption dans la vie de Valerio. Une soeur que le hasard lui offre. La misère semble enfin s'éloigner quand Bianca est engagée comme gouvernante chez les Philibert. Mais des vents contraires se lèvent à nouveau.
    Quel sera l'avenir de Valerio dans un pays ruiné par la Grande Guerre et frappé par une crise économique sans précédent ? Pourra-t-il rompre avec cette implacable fatalité et quitter les ruelles où il est né ? Les épreuves qu'il connaîtra feront de lui un être déterminé à poursuivre la longue et pénible ascension menant vers les eaux tranquilles, là où se donnent rendez-vous les hommes honnêtes et laborieux. Mais la vie se moque bien des destins vertueux.
    Claude Rizzo nous livre ici un nouveau roman fort, poignant et plein d'humanisme.

empty