• l'imagination créatrice n'est pour saint-john perse ni une " puissance trompeuse " ni une fuite dans un ailleurs imaginaire : elle permet d'explorer les profondeurs psychologiques de l'individu et l'infinie variété des hommes " en leurs voies et façons ".
    l'imagination est une faculté libératrice, elle relie l'individu aux puissances de la nature et à la communauté des hommes. aussi le motif d'attribution du prix nobel de littérature à saint-john perse en 1960 pourrait se résumer par ces mots : " cette imagination au déploiement magistral est sa force. " les poèmes, par des analogies ouvertes, des images saisissantes et un rythme puissant, accroissent le désir de vivre, l'exigence intellectuelle, l'émerveillement face au réel et l'amour du monde.
    confrontée à l'évolution scientifique du xxe siècle et au " très grand désordre " de l'histoire, la poésie se dote d'uni peu de magie pour s'éclairer elle-même à la frontière de l'insaisissable ". c'est sur la dimension créatrice et poétique de l'imagination que colette camelin concentre son attention dans ce livre. " l'inertie seule est menaçante. poète est celui-là qui rompt pour nous l'accoutumance.
    " saint-john perse (1887-1975).

  • Disparu prématurément, Victor Segalen (1878-1919), médecin, voyageur, sinologue, archéologue, éditeur et poète, a laissé une oeuvre abondante, en grande partie inédite à sa mort, publiée et commentée seulement à partir des années soixante. Fondée sur une riche expérience humaine, située au carrefour de plusieurs cultures et de plusieurs disciplines, novatrice en matière de formes et d'idées, elle n'a cessé depuis lors de susciter de l'intérêt dans le monde entier. L'année du centenaire de sa mort, Segalen n'est-il pas toujours à découvrir ?
    Être « attentif à ce qui n'a pas été dit » et le dire c'est, selon Segalen, « la raison d'être » de l'artiste. Ce premier colloque de Cerisy consacré à Segalen a réuni des chercheurs d'Europe, d'Asie et d'Amérique. Après une situation précise des oeuvres dans les contextes historiques de son temps, il aborde l'évolution de la réception de Segalen par des philosophes et des écrivains. Il interroge ensuite la complexité du « je » et de l'écriture romanesque révélant ainsi des aspects de la modernité littéraire de Segalen. La dernière partie confronte des oeuvres de Segalen et sa théorie de l'exotisme avec les études culturelles et avec le concept contemporain d'« appropriation culturelle » : la vitalité de l'écriture de Segalen ne cesse d'éclairer des enjeux actuels. Attentifs au « grand fleuve Diversité » segalenien, écoutons ce qu'il peut nous dire de notre propre diversité.

  • L'année 1913 est le moment où la culture européenne, à son sommet, semble suspendue au bord de l'abîme. Revenir sur le paysage intellectuel et artistique de 1913 nous permettra-t-il de mieux nous orienter aujourd'hui ? C'est le pari qui est le nôtre. Il s'agit de comprendre ce qui a fécondé le XXe siècle, mais aussi ce qui lui a manqué, ce qui a été perdu pendant les apocalypses et les glaciations qui ont suivi. De quels espoirs, de quelles illusions, de quelles révoltes cette génération fut-elle porteuse ? Les années qui ont précédé la guerre sont un prodigieux laboratoire de formes nouvelles, aussi voit-on souvent 1913 comme l'origine de cette modernité esthétique revendiquée par les avant-gardes. Nous avons cherché, pour notre part, à montrer la richesse et les tensions de cette année-là. L'Homme sans qualités de Musil incarne « un homme du possible » qui traite la réalité comme « une tâche et une invention perpétuelles ». C'était en 1913 : quels sont nos possibles aujourd'hui ?

  • L'oeuvre de Frédéric Jacques Temple, romanesque aussi bien que poétique, est tendue entre l'éloge de la diversité heureuse du monde et la description lucide des machines de destruction. Les premiers textes de Temple datent de la Seconde guerre mondiale où il a combattu : « La guerre m'a déterminé à écrire. » Son oeuvre, réfractaire à tout dogme comme à toute affiliation, est animé d'une liberté frémissante, attentive aux vibrations de la nature comme à celles de poèmes de Whitman, Rimbaud, Cendrars, des fugues de Bach et les simples émotions humaines. Ce volume comprend une bibliographie complète des oeuvres de Temple, ainsi que des poèmes inédits et des photographies.

  • La pratique des « écritures secrètes » est aussi ancienne que diverse : codes secrets, écritures « clandestines », manuscrits dissimulés, samizdats, pseudonymes, jeux sur l'onomastique, romans à clés, pratique « secrète » de l'écriture en tant que « laboratoire caché ». Dans cet ouvrage, il s'agit d'en distinguer diverses formes et d'en cerner les effets. Cela exige d'interroger les processus d'encodage et de décodage, les rôles respectifs de l'écrivain et du récepteur et le lien spécifique constitué par le « secret ». En d'autres termes, ce type d'écriture appelle une herméneutique.

empty