Hermes Science Publications

  • Les Musées de France ont pris une place de plus en plus importante au sein des pratiques culturelles et touristiques. De nouveaux modes d'accès à la culture - désormais mondialisée - encouragent une gouvernance patrimoniale qui tente de conjuguer convergence numérique et transformation des usages dans l'espace muséal.


    Le défi est désormais de concilier tradition et modernité, art et divertissement, délectation et consommation. Le musée physique (in situ) qui expose les oeuvres se prolonge par des dispositifs numériques au sein même de ses murs (cartels, audioguides, interactivités, sons, vidéos...) et la multiplication de sites Internet en ligne, publics ou privés. Le « musée virtuel » en vient à rejoindre le « musée conservateur ».


    La numérisation du patrimoine modifie-t-elle l'institution ? Le musée conservateur des siècles passés privilégie aujourd'hui la fréquentation du public et la diversification des modes de financement pour accroître ses moyens. Le musée virtuel en devient une extension, mais aussi parfois un concurrent. Dès lors que la mission de service public est confrontée au marché, la relation de l'institution à son patrimoine s'en trouve affectée. Autrement dit, la capacité à transmettre un héritage culturel aux futures générations s'inscrit désormais au coeur des débats sur l'avenir des musées.

  • Les pratiques de formation connaissent une profonde mutation. Elles sont confrontées aux transformations de l'entreprise, à l'influence des NTIC, mais également à la mobilité professionnelle ou géographique des salariés. Assurer la cohérence des choix managériaux en matière de e-learning devient un enjeu de la formation tout au long de la vie professionnelle. Le défi est considérable dans la mesure où les compétences susceptibles d'être mobilisées par les individus constituent désormais un atout majeur pour toute organisation.
    À partir d'une démarche inductive adaptée de la Grounded Theory, cet ouvrage propose une série d'entretiens réalisés auprès d'organisations les plus diverses. Ces témoignages font apparaître que tout projet d'apprentissage numérique ne peut être créateur de valeur pour l'entreprise que s'il est construit sur une stratégie s'appuyant autant sur la dimension humaine que sur la technologie. Plus que jamais, la gestion des savoirs en temps réel est une exigence critique pour les entreprises internationales.

  • Les pratiques de formation connaissent une profonde mutation. Elles sont confrontées aux transformations de l'entreprise, à l'influence des NTIC, mais également à la mobilité professionnelle ou géographique des salariés. Assurer la cohérence des choix managériaux en matière de e-learning devient un enjeu de la formation tout au long de la vie professionnelle. Le défi est considérable dans la mesure où les compétences susceptibles d'être mobilisées par les individus constituent désormais un atout majeur pour toute organisation. À partir d'une démarche inductive adaptée de la Grounded Theory, cet ouvrage propose une série d'entretiens réalisés auprès d'organisations les plus diverses. Ces témoignages font apparaître que tout projet d'apprentissage numérique ne peut être créateur de valeur pour l'entreprise que s'il est construit sur une stratégie s'appuyant autant sur la dimension humaine que sur la technologie. Plus que jamais, la gestion des savoirs en temps réel est une exigence critique pour les entreprises internationales.

  • La stratégie des organisations accorde désormais un rôle central à la formation, tout particulièrement au e-learning.
    Confrontées à l'émergence de savoirs sur la transformation organisationnelle, les entreprises souhaitent rationaliser le déploiement de la nouvelle technologie auprès de centaines ou de milliers de salariés et s'affranchir des contraintes de temps et d'espace auxquelles l'apprentissage est traditionnellement soumis.
    À partir d'une, démarche inductive, adaptée de la Grounded Theory de B. Glaser et A. Strauss, une série d'entretiens a été réalisée auprès d'organisations les plus diverses, par la taille ou le secteur d'activité. Il apparaît que le e-learning peut constituer un instrument d'investigation des pratiques managériales et contribuer à l'alignement de la formation sur les orientations stratégiques. Sa réussite dépend autant de la prise en compte des interactions entre l'entreprise et son environnement que de la dimension humaine propre à tout outil.

empty