10/18

  • Oubliez tout ce que vous croyez savoir sur le roman familial : Douglas Coupland, auteur culte de Génération X et Microserfs, décape le genre au karcher. Les Drummond, une sympathique tribu de cinglés, déboulent en Floride et vont dévaster son décor de carte postale. Entre soap déjanté et comic visionnaire, voici une réflexion hilarante et incisive sur les liens familiaux dans une société malade de son progrès.

    « Adultère, crise cardiaque, Disney World, braquage, clonage, déjeuner à la Nasa et marché noir : chez les Drummond, les réunions de famille partent en vrille. C'est loufoque, gai, limpide. Et surtout représentatif d'une Amérique sitcomisée. » Elle

  • Pour Andy, « moins est une possibilité ». Dag, lui, ne voit « pas de vrai changement possible si on aime la viande ». Quand à Claire, plus pragmatique, elle recense tout ce qu'on peut faire seule dans le désert : regarder le paysage, parler tout seul, se prendre à poil au Polaroïd. Ainsi les trois amis diluent à coup d'assertions pop et psyché les promesses consuméristes de l'American Way of Life. Génération X suit leurs déambulations nocturnes dans les bars de Palm Springs et observe, avec la rigueur de l'entomologiste, le chamboulement cynico-festif de toutes les valeurs. Un vrai contre manuel de savoir-vivre à l'usage de toutes les générations !

    « Par bien des aspects, la tendresse mêlée à la révolte, le portrait d'une classe d'âge, ce roman rappelle L'Attrape-coeur ou Moins que zéro » Frédéric Beigbeder, Glamour

  • Enceinte et secrètement mariée, Cheryl Anway griffonne sur un cahier d'écolier ce qui deviendra ses dernières volontés, juste avant que trois élèves, désaxés et déchaînés, mitraillent la cafétéria de son lycée. Quatre personnages dramatiquement touchés racontent alors leur histoire : Cheryl narre calmement sa propre mort ; Jason, le garçon dont tout le monde ignorait qu'il était son mari, encore dévasté par sa mort dix ans après ; Heather, la femme qui essaie d'aimer cet homme anéanti ; et enfin Reg, son père, que la rigidité religieuse a séparé de tous ceux qu'il aimait. Défiant les lois du temps, ce journal intime à quatre voix nous dévoile leurs vies brisées par l'excès de puritanisme et la violence extrême...

  • Jeune femme, trente-six ans, grosse et terriblement seule, n'attend plus rien de la vie. C'est ainsi que se voit Liz Dunn. Grosse, Liz l'a toujours été. Seule, plus encore. Hormis les visites régulières de sa famille qui la traite en cas désespéré, elle ne fréquente personne. De petit ami, encore moins. Ajoutez à cela une opération des dents de sagesse et une semaine de convalescence à regarder des films d'amour, et le portrait est complet. Mais alors que Liz s'apprête à explorer davantage le gouffre de sa solitude, un coup de fil vient bouleverser son existence... D'une lucidité foudroyante et d'un humour féroce, Douglas Coupland tente de répondre aux questions que soulève la chanson des Beatles : D'où viennent les gens seuls ? Où est leur place dans le monde ?

    « Après avoir lu Eleanor Rigby, on ne regardera plus de la même façon les vieilles filles pas très sexy, revêches et un peu ridicules. » Christophe Mercier, Le Figaro littéraire

  • conte new age et acidulé, girlfriend dans le coma dynamite l'american way of life version fin de siècle.
    karen ann mcneil, adolescente et extralucide, tombe dans le coma à la fin des seventies pour se réveiller dix-sept ans plus tard. et que découvre-t-elle ? a l'est, les russes ne sont plus nos ennemis, à l'ouest, l'amour est devenu mortel et, partout, sa génération sombre dans un vaste gouffre existentiel. même richard, son petit ami, a suivi une bien mauvaise direction... par cette fable mystique sur une jeunesse en manque d'idéaux, l'auteur de microserfs et de génération x, brosse le portrait d'une époque désenchantée en quête d'authenticité.
    " après l'ironie douce-amère du roman culte génération x, l'auteur se fait mélancolique et métaphysique pour réussir l'un de ses meilleurs livres à ce jour. " matthieu rémy, rolling stone.

empty