• Les enfants et l'enfance dans la littérature moderne.
    Lors de la « découverte de l'enfance », comme l'a nommée Philippe Ariès, la culture bourgeoise et la littérature moderne ont délimité un domaine obscur qui, bien que difficilement accessible aux adultes, a servi d'espace à des projections les plus contradictoires et les plus diversement orientées idéologiquement : l'enfance. Comme le révèle ce livre, à partir du XVIIIe siècle, l'enfant est de plus en plus souvent présenté dans la littérature comme une créature mystérieuse. Aujourd'hui, l'enfant apparaît comme un être étrange, constamment troublant et aliénant, bien qu'il soit exposé à une territorialisation permanente. Cela est possible parce que l'espace de « l'enfance » est essentiellement vide et indéfini. La modernité l'a donc découvert comme une zone, selon les termes de Friedrich Schiller, de « déterminabilité illimitée ».

empty